Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Epson : au revoir, les cartouches ?

25/01/2016 | MARC MITRANI

La nouvelle gamme d’imprimantes EcoTank d’Epson risque ni plus ni moins que de révolutionner le marché de l’impression.

Petit rappel : jusqu’ici, les constructeurs d’imprimantes à jet d’encre commercialisaient leurs produits selon le modèle marketing dit « rasoirs Gilette ». Tout comme les rasoirs à lames jetables de la célèbre marque, les imprimantes sont vendues à très bas prix, les constructeurs comptant tirer un bénéfice maximal de la vente des consommables (et en particulier de l’encre d’impression). En vendant sa gamme EcoTank à un prix plus élevé, Epson fait le pari que les utilisateurs seront séduits par un cout d’impression très faible et surtout par l’absence de cartouches. Celles-ci sont remplacées par de volumineux réservoirs que l’on remplit à l’aide de recharges vendues à un prix abordable (entre 10 et 15 euros pièce). Le constructeur annonce cinq modèles offrant une autonomie d’impression pouvant attendre les 11 000 pages. Les ET-2500 (270 €) et ET-2550 (300 €) sont des multifonctions 3-en-1, la seconde étant équipée d’une connexion WiFi et d’un écran couleur. 3,4 cm. L’écran des ET-4500 (400 €) et ET-4550 (500 €) mesure 5,5 cm mais est monochrome. Toutes deux sont équipées d’un fax, l’ET-4550 embarquant en plus un module d’impression recto-verso. Enfin, l’ET-14000 est une imprimante A3 monofonction dépourvue d’écran et de connexion WiFi.
Disponible en France dans les jours qui viennent, la gamme EcoTank fonctionne actuellement avec quatre encres (noir, cyan, magenta et jaune), la rendant en théorie apte à imprimer des documents bureautiques et des photos. Espérons qu’Epson ajoutera rapidement des modèles disposant de couleurs intermédiaires et de teintes de gris afin d’améliorer le tirage photographique.
Plus d’infos ici.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Avoir des tirages qualité photo avec un prix raisonnable ? Espérons !! Pour l’instant, c’est hors de prix et les encres compatibles ne sont pas vraiment au top.
    Les encres du fabricant d’origine on un prix exorbitant - et décourageant - Attendons de voir la suite, car pour l’instant, 4 encres, la qualité photo ne peux pas y être.

  • Il faut relativiser le prix des cartouches :
    1) C’est effectivement hors de prix sur les modèles amateurs avec des petites cartouches de 12 à 17 ml. C’est même à la limite de l’obsolescence programmée, quand on voit que le bac d’encre usagée (par les purges) n’est pas interchangeable (ou alors en usine).
    2) Pour les imprimantes pro ou semi-pro, c’est très différent : j’ai préférer acheté un 3880 un peu plus chère à l’achat que l’imprimante A3+, mais qui est équipée de cartouches de 80 ml et d’un bac d’encre usagée interchangeable par l’utilisateur. Le prix de revient d’impression est déjà nettement plus intéressant ! (et quand on monte en gamme, le prix de revient baisse encore).

  • Imprimer à la maison n’est pas si cher que ça quand on reste dans le raisonnable personnellement j’ai une Stylus photo R265 en gros je consomme un pack de six cartouches tous les huits à dix mois, le pack coute en moyenne 65€. Mon plein de gasoil m en coute 70 toutes les deux semaines ...
    Cette solution est sans doute très rentable pour les pme pour le particulier ça reste a démontrer, avec de telle capacité de cartouche je reste septique sur la question de l’ encrassage

  • Remplacer les cartouches par un (eco) tank, cela me laisse songeur.......