Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Exposition : La RATP invite Bruce Gilden dans le métro parisien

27/06/2015 | Sandrine Dippa

Jusqu’au 1er octobre la RATP expose dans son réseau des œuvres du photographe Bruce Gilden spécialement réalisées pour l’occasion.

Depuis le 23 juin, les clichés de Bruce Gilden sont visibles dans seize stations et gares parisiennes du réseau RATP. Pour cette collaboration, placée sous le thème de la mobilité urbaine, le photographe membre de l’agence Magnum Photos a parcouru Hong-Kong, Johannesburg, Manchester, New York et Paris à la recherche de passants à capturer.

« Je suis peu équipé. Pour cette série, réalisée en numérique, j’ai du travailler vite dans des endroits que je ne connaissais pas. J’ai l’habitude », nous a confié le photographe originaire de Brooklyn, lors de son passage à Paris. En effet, la série a été réalisée en passant quelques jours à peine dans les villes concernées. Usant des méthodes qui l’ont fait connaitre (Gilden est connu pour ses portraits verticaux aux cadrages resserrés obtenus en déclenchant le flash sous le nez de ses « personnages »), le photographe s’est encore une fois intéressé aux « opprimés » qu’il a parfois dégoté en parcourant « plusieurs fois la même rue » à la recherche du « bon » portrait. « Je sais ce qui m’intéresse et ce que je recherche, je sais comment l’obtenir », a-t-il d’ailleurs avancé à ce propos.

JPEG - 329.6 ko
© RATP - Bruno Marguerite

En tout, quarante-et-une photographies sont reproduites plusieurs fois (près de trois cent images) dans des stations comme Bir Hakeim (ligne 6), Jaurès (ligne 2), Hôtel de ville (ligne 1), Saint-Michel (ligne 4) ou encore Montparnasse (ligne 13), Saint Lazare (ligne 12)... Elles seront visibles jusqu’au 1er octobre dans les stations et jusqu’au 4 juillet à la Galerie Polka.

- Le site de la RATP
- Le site de la Galerie Polka

- Informations pratiques :
La RATP invite Bruce Gilden
Jusqu’au 1er octobre dans seize gares et stations de métro
Jusqu’au 4 juillet à la Galerie Polka
12 rue Saint Gilles
75003 Paris

- Crédit image d’accueil : RATP - Bruno Marguerite

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Encore une réaction du nombril du monde.. .. Affligeant !!!
    sachez cher @1 que magnum dont fait partie notre photographe invité est une coopérative à l’origine créée par plusieurs photographes dont cartier bresson. Magnum a trois sièges sociaux dont un a Paris. Ouf vous voilà rassuré. Quand on pense que la photo est destinée à briser les frontières et ouvrir les esprits, y a encore du boulot en France....
    M’enfin, on peut revenir à l’essentiel : les photos. J’admire ce travail car il correspond à ce que peut faire de mieux un vrai photographe de rue. Ce style de photo n’est pas évident à réaliser, même avec du culot. Bravo à la RATP d’avoir pris cette initiative de nous faire découvrir un excellent photographe qui nous écarquille les yeux. Ah, oui, une touche d’humour : RATP ne signifie pas "râleurs associés du tout Paris" ! Laissons nous transporter que diable !

  • @2
    Je vous trouve quelque peu méprisant à l’endroit de @1 qui est en droit de se poser cette question car effectivement on offre trop souvent une place au soleil à des personnes exotiques (c’est la mode) tandis que dans l’hexagone de nombreux photographes qui ont une vraie écriture sombrent dans la solitude...

  • J’aimerai connaître le point de vue de la rédaction ou d’un juriste de passage sur l’aspect du droit à l’image dans le cadre de cette exposition car il semblerait que ces photos furent faites sur le vif et j’imagine mal ce photographe avoir demandé une quelconque autorisation pour la publication...
    De mon seul point de vue, Je n’y vois aucun problème car je trouve que cette loi bien que nécessaire dans certains cas (respect de la dignité humaine) est par ailleurs excessive dans la majorité des cas surtout actuellement quand un grand nombre de personnes expose sur la toile ses fesses qui n’ont généralement aucun intérêt...

  • bonjour,
    je n’apprécie pas du tout cette exposition qui nous oblige à regarder des visages tristes et graves et pas beaux.
    Notre transport n’est déjà pas très marrant lorsqu’on subit retard ou rames bondées, mais il faut encore subir ces visages affreux. Le rôle de la RATP est de nous apporter du beau ou du rêve ou de la gaité. Pas ces visages grotesques et défigurés par la noirceur.