Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Formation sur le terrain

03/11/2010 | LAURENT KATZ

Sur la base d’un principe simple, faire découvrir la pratique évoluée du reflex, voire du bridge, à un public peu enclin à en expérimenter les arcanes les plus experts, l’entreprise a développé des formations sur le terrain.

Démythifier le reflex numérique, voilà ce qui a guidé la fondatrice, Caroline Maurel, à lancer le concept : assister le débutant avec la participation d’un photographe aguerri, au travers d’une balade urbaine. Aujourd’hui à Paris et à Toulouse, avec un déploiement plus étendu dans les villes de Province à court terme.

« Je veux être photographe ! » compte en moyenne cinq cents inscrits chaque mois, qui passent quatre heures à comprendre les fonctions expertes de leur reflex et engranger trucs et astuces. Pour cela, des packs thématiques sont formés de quatre cours, accessibles individuellement :

- Débutant : Profondeur de champ, Vitesse et Mouvement, Lumière et Exposition, Revoir ses classiques, Composition de l’image
- Photographier votre ville : Paris à la Doisneau, Architecture, Nature, Photos de nuit.
- Portrait : Studio avec modèle, Extérieur, Reportage, Flash.

Plus un cours sur la retouche (en studio).

Chaque session se déroule en trois étapes : séance d’informations et d’explications, prise de vues en extérieur et analyse des photos dans un bistrot autour d’une collation incluse dans le tarif. Plusieurs options sont proposées : cours unique à 85 € (160 € pour le cours en studio) ou forfait à 310 € pour chaque pack thématique de quatre cours (375 € pour le pack Portrait incluant la session en studio) et 460 € pour six cours, hors studio, au choix.

Les cours sont dispensés tous les jours de l’année en semaine et le week-end, le matin, l’après-midi ou le soir. La souplesse est donc maximale. Parmi les photographes figurent : Dominique Llorens, collaborateur de Yann Arthus-Bertrand, Franck Vogel spécialiste des problèmes sociaux et environnementaux, qui travaille pour Géo, Le Monde 2, Courrier International, Sacha Lenormand qui travaille pour Elle, Le Monde et la Ville de Paris, Juan Manuel Abellán spécialisé en publicité et photographie contemporaine. Vous en trouverez la liste ici. Curieusement, aucune femme n’y figure !

Pour en savoir plus, vous pouvez rencontrer « Je veux être photographe » sur le Salon de la photo.

- Le site de Je veux être photographe

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages