Publié le : 13/05/2011

Formule optique

L’essai de cet objectif est évidemment inséparable de celui de l’appareil lui-même, dont le test complet est publié dans le n° 36 de notre magazine papier. Outre la prise en main ergonomique, qui a concerné toute la rédaction, et nos tests optiques habituels sur mire, il a été possible de prendre en main deux exemplaires du X100 dans des lieux et situations bien différents, et ainsi de se forger un point de vue très complet.

Le Fujifilm X100 est équipé d’un objectif fixe de 23 mm (équivalent 35 mm en 24 × 36) ouvert à F2 et comprenant huit lentilles, dont une asphérique, en six groupes. Il comporte un diaphragme à 9 lamelles pour améliorer les flous arrière et dispose d’une mise au point autofocus ou manuelle, mais dans ce cas on notera que la bague est très démultipliée aux distances moyennes, et dépourvue d’échelle de profondeur de champ, ce qui impose de lire la distance dans le viseur. L’autofocus est heureusement rapide, précis, et presque totalement silencieux. On regrette que le parasoleil ne soit livré qu’en option, et que son montage implique de démonter une bague de l’objectif. Le diaphragme se commande par une large bague, par contre il faut aller dans le menu pour activer le filtre neutre ND qui permet d’obscurcir l’image de l’équivalent de trois IL pour disposer des vitesses lentes.

Coupe de l’objectif.

Lien commercial : LE FUJIFILM X100 Black Premium Edition en Promo !
- Livré dans son coffret collector dans une finition noire/argentée, avec un étui en cuir, un pare-soleil, une couronne adaptatrice et un filtre protecteur, le X100 façon Black Premium Edition détonne. Le tout à prix sacrifié ! Voir l’offre

Les autres pages de l'article

01
02
03
04

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les commentaires liés à cet article

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

[
0
]