Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Fujifilm X-A2 : avec écran à selfies

15/01/2015 | Franck Mée

Un peu plus d’un an après le X-A1, Fujifilm présente son nouveau compact à objectifs interchangeables d’entrée de gamme, le X-A2. Sans grande surprise, celui-ci se distingue principalement par un écran à la mobilité accrue, permettant les autoportraits.

Présentation

Dans la série Fujifilm X, la plupart des appareils utilisent des capteurs X-trans. À cette règle, le X-A1 fait exception : hybride d’entrée de gamme, il propose un capteur classique, à matrice de Bayer. Moins coûteux que le X-M1, il offre ainsi une réponse aux COI de la concurrence lancés autour de 500 €.

Avec le X-A2, Fujifilm n’a pas réellement changé de recette. Le capteur reste en effet un 16 Mpxl à matrice de Bayer, et le boîtier est largement identique. La principale retouche concerne la charnière de l’écran, qui peut désormais basculer vers le haut à 175°, permettant ainsi de prendre aisément des autoportraits.

Quelques modifications logicielles sont également à signaler : la simulation de film Classic Chrome, déjà apparue sur les derniers firmwares des X-T1 et X-E2, et un autofocus à détection des regards assurant la mise au point précise sur les yeux.

Plus étonnant, les objectifs de kit XC 16-50 mm et 50-230 mm sont également revus. Les fiches techniques de ces versions II semblent identiques à celles des premières moutures, les visuels ne permettent pas de déceler de retouche importante et leurs performances ne devraient pas souffrir – ces deux optiques forment un très bon double kit.

Le X-A2 devrait être disponible en février pour 499 € avec le 16-50 mm et 649 € avec les deux objectifs.

- Le site de Fujifilm

Fiche technique

- Capteur : Cmos Bayer APS-C, 16 Mpxl
- Monture : Fujifilm X
- Stabilisation : -
- Vidéo maxi : 1080p, 30 im/s, son stéréo
- Formats de fichier : Jpeg, Raw (RAF), Mov
- Écran : LCD 3", 920 kpts, orientable verticalement
- Viseur : -
- Modes d’exposition : SR auto, P, A, S, M, personnalisé, scènes
- Sensibilités : 100 - 25 600 Iso
- Extension de dynamique : jusqu’à 400 %
- Mise au point : Manuelle ou autofocus par détection de contraste (avec détection des visages et des yeux) simple, continu ou suivi
- Vitesse : 1/4 000s - 30s, pose B
- Rafale : 5,6 im/s sur 10 im
- Flash intégré : Pop-up, NG=7 (pour 200 Iso)
- Stockage : SD - SDXC
- Positionnement : -
- Connectivité : WiFi (géolocalisation, partage de fichiers, sauvegarde automatique)
- Accu : 7,2 V, 1 260 mAh, 410 photos
- Dimensions/poids : 116,9 x 66,5 x 40,4 mm / 350 g (avec accu)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Pour du bas de gamme, 500 euros me semble déjà fort élevé.
    D’autre part, il me semblait avoir lu quelque part que Fuji allait abandonner le segment bas de gamme. Or il n’en est rien a ce que je vois. Je tiens a dire que pour avoirutilisé le xm1 (mieux construit que le xa1) avant de le revendre, je peux témoigner que l’autofocus est totalement imprécis, ce qui rend l’appareil énervant a utiliser.