Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Fujifilm X-A5 : un hybride très discret

31/01/2018 | Benjamin Favier

À l’instar de ses prédécesseurs, les X-A3 et X-A10, le X-A5 est annoncé en catimini par Fujifilm : s’il devait être commercialisé dans l’hexagone, ce serait en faible quantité…

Présentation

Il faudra encore patienter pour savoir si, oui ou non, Fujifilm va enfin se décider à stabiliser ses capteurs X-Trans… Car cet X-A5 appartient à la catégorie des hybrides d’entrée de gamme, ce qui rime, chez le constructeur nippon, avec capteur Cmos à matrice de Bayer.

La définition reste à 24 Mpxl, comme sur les précédents X-A3 et X-A10, mais c’est un nouvel imageur avec des photosites dédiés à la détection de phase.

Il reprend l’écran LCD inclinable à 180°, tactile, pour séduire les amateurs de selfie. Ainsi que les onze modes de simulation de films et le mode de panorama par balayage. En vidéo, l’UHD 4K fait une timide apparition, avec une cadence de 15 im/s et un temps enregistrement n’excédant pas les 5 mn ! Prolongé par des rafales 4K... à 15 im/s aussi, pour extraire la meilleure image. Sinon, le X-A5 tourne en 1080p à 25 im/s (micro intégré de type stéréo).

Quoi de neuf en plus ? Un prolongement de la sensibilité nominale vers 12 800 Iso et une extension à 51 200 Iso, dont va sans soute tirer parti le nouveau processeur, 1,5 fois plus rapide que l’ancien revendique Fujifilm. Le correcteur d’exposition offre une plage élargie, +/- 5 IL, contre +/- 3 IL auparavant. Le Bluetooth, moins énergivore, s’ajoute au WiFi, pour partager ses images sans fil avec l’application mobile Camera Remote. Fujifilm indique aussi avoir travaillé l’autonomie, qui passerait à 450 photos.

L’autre évolution, qui ne concerne pas à vrai dire le boîtier, hormis un firmware adapté, tient dans l’arrivée d’un nouveau zoom, le XC 15-45 mm f/3,5-5,6 OIS PZ (lire la présentation détaillée ici) : le premier en monture X à adopter un zooming électrique.

La disponibilité est annoncée courant mars pour 599 €, en kit avec le XC 15-45 mm. L’optique seule coûte 299 €.

Fiche technique

- Capteur : Cmos Bayer APS-C, 24 Mpxl
- Monture : Fujifilm X
- Stabilisation : -
- Vidéo maxi : UHD 4K à 15 im/s ; 1080p, 25 im/s, son stéréo
- Formats de fichier : Jpeg, Raw (RAF), Mov
- Écran : LCD 3", 920 kpts, orientable verticalement à 180° et tactile
- Viseur : -
- Modes d’exposition : SR auto, P, A, S, M, personnalisé, scènes
- Sensibilités : 200 - 12 800 Iso (extensions à 100, 25 600 et 51 200 Iso)
- Extension de dynamique : jusqu’à 400 %
- Mise au point : Manuelle ou autofocus hybride (contraste et phase) avec détection des visages et des yeux) simple, continu ou suivi
- Vitesse : 1/4 000s - 30s en obturation mécanique, 1/32 000 s - 4 s en obturation électronique, pose B
- Rafale : NC
- Flash intégré : Pop-up, NG=7 (pour 200 Iso)
- Stockage : SD - SDXC
- Connectivité : WiFi et Bluetooth (géolocalisation, partage de fichiers, sauvegarde automatique)
- Accu : 7,2 V, 1 260 mAh, 410 photos
- Dimensions/poids : 116,9 x 67,7 x 40,4 mm/361 g (avec accu et SD)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • En catimini... on comprend : qui va acheter cet appareil dépourvu de viseur . La clientèle Fuji aspire à d’autres produits’ plus excitants. Ce modèle ci est surtout destiné au Japon pour contrer les olympus EPL .

  • @2 : ou en complement a un système plus évolué, mais dédié a ala "Street Photo", très en vogue. Ecran 90 degré, tactile.. avec le 27/2.8, ca fait un ensemble très compact et surement très amusant a utiliser.
    Mais, évidement, sa cible principale n’est surement pas les liseurs du site, ni ceux bien équipés en matos photo.

  • @1 :
    « qui va acheter cet appareil dépourvu de viseur »

    J’ai un X-T2, choisi car il a un bon viseur.
    Mais le grand public utilise son téléphone, et rarement un appareil photo.
    Souvent je vois des gens qui ont un viseur (sur bridge ou reflex) mais qui ne l’utilisent pas, même en plein soleil !

  • @1 :
    « qui va acheter cet appareil dépourvu de viseur »

    Et un viseur ça ne sert à rien pour des selfies, activité principale du grand public pour vite aller se poster sur Facebook ou autre.
    Donc Fuji a raison de proposer aussi ce genre d’appareil, il faut bien qu’ils vivent, et comme ça on a le X-T2 etc.

  • Un écran inclinable peut servir à autre chose qu’à faire des selfies : photographier avec l’appareil sur le ventre, poser l’appareil au sol ...

  • C’est un peu luxueux et encombrant pour du selfie à facebook non ?
    (Le selfie à facebook : quand les inutiles-médiocres font la paire)

  • Bonjour à tous,
    Jen pense que ce produit n’a pas vocation à être vendu en quantité (c’est avoué dans cet article). Même les fujistes semblent le considérer avec peu d’intérêt (les commentaires du forum). C’est un pur produit marketing. Mais un produit marketing qui doit promouvoir le X-trans. Cela passe par une grille tarifaire claire : X-trans cher (haut de gamme), bayer pas cher (bas de gamme). En somme , le marketing de la valeur initié par Apple fait des émules un peu partout.
    Il est ici censé démontrer insidieusement la supériorité de X-trans ce qui reste pourtant à démontrer (je pense au Sony Alpha 7).
    Il est évident que ce coup marketing ne doit pas coûter trop cher à Fuji. Et si qq facebookiens/instagrammeurs y trouvent un intérêt, pourquoi s’en priver ? Et si Fuji parvient à les fidéliser, c’est encore mieux. Bien joué, Fuji !

  • @7
    et si, il va se vendre en quantité mais’pas en Europe , en Asie là où se vendent tous ces types de boîtiers style olympus EPL .

  • À partir du moment où vous n’arrivez pas à composer sérieusement une image , par exemple parce que l’ecran est en plein soleil, il n’est plus question de photographie au sens artistique du terme. Mais soyons tolérants, sans doute y en a t il qui considèrent que faire un selfie , c’est de la photo. Le selfie est à la photo aujourd’hui ce que le Polaroïd de masse était à la photo argentique, un gadget .

  • @7 :
    « l est ici censé démontrer insidieusement la supériorité de X-trans ce qui reste pourtant à démontrer (je pense au Sony Alpha 7). »
    Vous comparez un capteur 24X36 (A7) avec un X-Trans APS-C. Il faudrait comparer avec un A6500.
    Ceci dit j’ai un X-T2 qui fait d’excellents JPEG, et je viens d’acheter un Pentax KP pour la photo astro (avec mode Astrotracer) qui a l’air excellent aussi (et en hauts ISO, cf. les tests).

  • @1 Qui va l’acheter ? Ben des gens comme moi, amoureux fou de photos mais qui ont pas trop de thunes ! Je shoote depuis 2 ans avec un x-a2 et je me régale ! La qualité d’image Fuji, un range de 16 à 230mm pour 350€ d’occase, que demande le peuple ?