Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Fujifilm X-H1 : stabilisé !

15/02/2018 | Laurent Katz

On se posait la question de savoir si Fujifilm, qui avait fait le saut du moyen format, allait rebondir et se poser sur la case plein format. Eh bien, non ! Mais le X-H1 est à ce jour le modèle APS-C le plus ambitieux de la famille X, avec une caractéristique attendue au fil des lancements antérieurs : l’arrivée de la stabilisation. Plus une forte orientation vidéo.

Présentation

Si l’on excepte le GFX 50s d’obédience moyen format qui a été lancé à la Photokina 2016, Fujifilm reste attachée à l’APS-C. Et on la comprend. Sa gamme optique, qui comporte quelques fleurons, n’est pas encore aboutie et elle a en chantier l’extension d’une famille d’objectifs pour le GFX 50S. Je la voyais mal se lancer en plus dans l’aventure du plein format et mener de front un triple développement. Les X-Pro2 et X-T2 ont maintenant un autre compagnon de route pour conquérir le cœur des professionnels. Et les X100F, X-E3 et XT-20 pour les seconder en tant que boîtier d’appoint ou séduire les amateurs experts attirés par la qualité d’image du capteur X-Trans qui, je le rappelle, n’utilise pas une matrice de Bayer, mais une disposition tout aussi régulière et néanmoins plus alambiquée des filtres rouges, verts et bleus.

Pour faire simple, le X-H1 est un X-T2 amélioré, plus encombrant et stabilisé. Alors que ce dernier mesure 132,5 x 91,8 x 49,2 mm, pour 507 g, le nouveau venu mesure 139,8 x 97,3 x 85,5 mm pour 673 g. Un accroissement de taille provenant d’un châssis en alliage d’aluminium 25% plus épais et amorti, de la présence d’un stabilisateur et d’un grip bien plus profond. Plus une platine interne dissipant la chaleur. Fujifilm n’en a pas pour autant profité pour y insérer un accu d’une plus grande capacité que celle du X-T2, donnée pour 310 vues (norme Cipa). Ni d’y ajouter la prise casque, qui ne sera disponible qu’avec la poignée VPB-XH1 (329 €) qui contient deux accus. Le capteur n’a pas bougé, c’est un X-Trans Cmos III de 24 Mpxl sans filtre passe-bas, associé au processeur X-Processor Pro. Un imageur dont nous avons plusieurs fois apprécié la qualité.

D’un point de vue fonctionnel, le nouvel écran LCD de contrôle prenant de la place - 3,25 cm de diagonale - la molette d’ajustement de l’exposition a disparu, laissant place à une touche +/. Autre changement, l’afficheur Oled de la visée électronique passe dans la catégorie 3,69 Mpts avec un taux de rafraichissement de 100 Hz, amélioré par un système de réduction du scintillement. L’écran LCD est orientable verticalement et horizontalement sans pour autant offrir la souplesse d’un afficheur multidirectionnel. Tactile, il s’étale sur 7,6 cm de diagonale et présente 1,04 Mpts.

Une poignée contenant deux accus est annoncée, différente ce celle du X-T2. La VBP-XH1 amène selon Fujifilm l’autonomie à 900 images ou quasiment 30 mn de filmage 4K, avec un troisième accu, celui de l’appareil. Elle apporte un surcroit de performance en rafale quand le mode Boost est activé. Elle offre la même résistance que le boîtier face aux poussières, aux intempéries et au froid. Elle reprend le joystick, la molette, les touches de fonction, d’AF, de mémorisation et d’activation du menu Q. Question connectique, il y a une prise casque et une prise pour la recharge avec l’adaptateur fourni (AC-9VS).

- Le site de Fujifilm

Prix

Appareil, kits et accessoires seront disponibles en mars.

  • X-H1 nu : 1 899 €
  • Poignée VPB-XH1 : 329 €
  • X-H1 + poignée VPB-XH1 : 2 199 €
  • X-H1 + Fujinon XF 16-55 mm f/2,8 R LM WR : 2 898 €
  • X-H1 + Fujinon XF 16-55 mm f/2,8 R LM WR + poignée VPB-XH1 : 3 198 €
  • Œilleton EC-XH W : 19,90 €

La stabilisation

Grande première pour les hybrides Fujifilm : la stabilisation Ibis (In Body Image Stabilization) est arrivée, en technologie cinq axes. Sa mise en œuvre s’appuie sur trois accéléromètres et autant de gyroscopes, dont les fluctuations sont analysées 10 000 fois par seconde par un double processeur. Fujifilm revendique une fabrication précise, assistée par la mesure laser, afin de vérifier le positionnement et la planéité du mécanisme lors du montage, complété par un contrôle pour chaque appareil. Des améliorations mécaniques ont été apportées sur le mécanisme à ressort de l’obturateur, pour réduire les micros vibrations. Faute d’informations à ce jour, je ne peux rien dire sur la synergie entre la stabilisation interne et celle de l’optique si celle-ci en dispose.

La face photo

Si l’on excepte la stabilisation et le viseur bien plus précis, on retrouve les atouts du X-T2 sans autres améliorations fondamentales. La prise en main bénéficie du nouveau grip surdimensionné et d’un déclencheur à la résistance adoucie et constante. Le si pratique joystick pour gérer les collimateurs est reconduit. S’il existe un obturateur électronique, silencieux, la " musique " de l’obturateur mécanique est plus discrète, revendique Fujifilm. Par ailleurs, il existe un obturateur électronique limité au premier rideau en plus de l’obturation électronique complète.

On retrouve le système autofocus rappelant celui du X-T2, intégrant les améliorations de firmware qui n’ont pas manqué d’être apportées pour affiner sa précision et sa réactivité. Assorti d’améliorations, comme une analyse des différences de phase dans les sens horizontaux, verticaux, plus une évaluation interpixels. En outre, la détection de phase sur les fines textures devrait être plus efficace. Ce sont 325 collimateurs qui sont mis à contribution dans cet AF, conjuguant détection de phase et de contraste, plus des scénarios d’autofocus continu selon les types de mouvements et les déplacements du sujet. Sa sensibilité, en AF-C descend à - 1 IL et l’ouverture minimale passe de f/8 à f/11.

En matière de rafale, qui varient entre 8 et 14 im/s selon le mode d’obturation, l’usage ou non du grip externe et la fluidité d’affichage. Un mode à 6 im/s est introduit. Pour les cadences infernales des Olympus OM-D E-M1 Mark II, d’un Panasonic G9 ou d’un Sony A9, il faudra peut-être attendre la Photokina 2018 et le lancement espéré (mais nullement annoncé par Fujifilm) d’un X-T3.

La face vidéo

Les capacités vidéo sont mises en avant par Fujifilm, avec des prestations plus évoluées visant les professionnels. La 4K DCI (4 096 x 2 160, au format 17:9) est introduite, en complément de l’UHD 4K (3 840 x 2 160) qui plafonne à 30 im/s, quand il existe un mode Full HD à 120 im/s favorisant les ralentis. Le débit maximal est étendu à 200 Mbps, pour une moindre compression. Ce qui est appréciable, même si la vidéo est enregistrable via l’HDMI sur un matériel externe, est maintenant l’enregistrement direct sur carte SD en F-Log (gamut Rec 2020).

Fujifilm a amélioré la section microphone, avec un traitement en 24 bits/48 kHz. Mais on sait que la véritable qualité sonore et l’adaptation de la prise de son au terrain passent par un micro ou un enregistreur externe. En revanche, il faut toujours se procurer le grip d’alimentation pour disposer d’une prise casque. L’ergonomie bénéficie de l’écran tactile, pour ajuster certains réglages en silence pendant le filmage.

En matière de rendu, une nouvelle simulation de film, Eterna, est introduite. Fujifilm la décrit comme apportant le "rendu d’un film cinéma, avec des couleurs subtiles et des ombres aux tonalités riches ". Et un rendu moins froid, faisant la part belle aux tons chairs.

Premier avis


On n’a pas cherché à planter des clous avec le boîtier, mais sa robustesse semble réelle d’autant qu’un nouveau traitement de surface du boîtier vise à le rendre plus résistant aux rayures. Dire que Fujifilm est dur à la détente est un euphémisme. Il a fallu attendre de nombreuses années pour que la stabilisation atterrisse au niveau du capteur. On s’en félicite, mais quelques récriminations restent en stock. Comme l’absence de prise casque ou encore le mode d’orientation du LCD. La charnière multidirectionnelle de Panasonic, Nikon ou Canon par exemple présente un avantage majeur comparé au système mis en œuvre ici, celui d’autoriser le placement du LCD contre le boîtier, pour le protéger ou éviter un allumage involontaire quand la discrétion est de mise. Par ailleurs, des touches facultativement rétroéclairées… ce serait bien pratique.

Mais les motifs de satisfaction sont nombreux, le X-T2 étant déjà un boîtier apprécié. Le X-H1 en est une version fortement professionnalisée au niveau de la construction, des tolérances et de la protection contre les phénomènes vibratoires qui perturbent la qualité de l’image.

Le viseur Oled ultra défini, l’accès à de nombreux réglages grâce aux commandes externes (le doublement du couple barillet/couronne), le menu Q paramétrable pour les réglages opérationnels, le joystick et le petit LCD de contrôle rendent l’usage agréable. Sans oublier le stabilisateur qui fait passer le X-H1 dans une autre catégorie, celle habitée aujourd’hui par Olympus, Panasonic et Sony. On aurait du mal à comprendre que les prochaines déclinaisons des hybrides Fujifilm en soient dépourvues, surtout quand le transstandard 16-55 mm f/2,8 et le 60 mm Macro ne sont pas stabilisés.

Le compartiment vidéo accepte la dualité 4K/UHD, l’enregistrement en Rec 2020 sur SD, mais les 60 im/s n’y sont pas quand les 120 im/s de la Full HD ouvrent la porte aux ralentis fluides. Avec les nouvelles optiques orientées vidéo, la cible est on ne peut plus évidente, chasser sur les terres de Panasonic.

Pour finir, inutile de tenir rigueur à Fujifilm de faire l’impasse sur le plein format, tenu compte de l’investissement humain et économique que cela représente. Dans un contexte où les ventes d’appareils photo sont loin d’être explosives, la sagesse et la prudence imposent une forte consolidation de ses atouts avant de partir vers une nouvelle aventure. Reste quand même une dernière question si jamais un X-T3 sortait… comment le X-H1 pourrait-il cohabiter avec lui ?

Fiche technique

-* Capteur : X-Trans Cmos III 23,6 x 15,6 mm, format 3/2, 24,3 Mpxl

  • Définition maxi. : [3/2] 6 000 x 4 000 [16/9] 6 000 x 3 376 [1/1] 4 000 x 4 000
  • Définition vidéo : 4K (24p), UHD (30p, 25p, 24p), Full HD (120p, 100p, 60p, 50p, 30p, 25p, 24p)
  • Monture : Fujifilm X, coeff. 1,5x
  • Stabilisateur : mécanique 5 axes, gain 5,5 vitesses maxi
  • Protection : poussière, pluie, froid (-10°)
  • Sensibilités : 200 - 12 800 Iso (100-51 200 Iso)
  • Formats de fichiers : Jpeg, Raf (14 bits), Mov
  • WiFi/Bluetooth : IEEE802.11b/g/n pour transfert d’images et pilotage avec Camera Remote/Version 4
  • GPS : -
  • Mise au point : autofocus hybride à détection de contraste et corrélation de phase ; modes Zones AF et Large/Suivi sur 325 points ; mise au point manuelle (avec focus peaking)
  • Illuminateur AF : oui
  • Mesure de l’exposition : multizone (256), intégrale, pondérée centrale, ponctuelle
  • Histogramme : prise de vue, Lecture
  • Compensation d’exposition IL : +/-5 IL par 1/3
  • Vitesses : 1/8 000s - 30s (mécanique) ou 1/32 000s - 30s (électronique) en mode A ; synchro 1/250 s
  • Mode d’exposition : PSAM
  • Mode Rafale : 14 im/s (40 Jpeg, 27 Raw compression sans perte, 23 Raw non compressés) obt. élec ; 11 im/s (70 Jpeg, 28 Raw compression sans perte, 24 Raw non compressés) en obt.mécanique avec grip, 8 im/s sinon (80 Jpeg, 31 Raw compression sans perte, 26 Raw non compressés)
  • Bracketing : exposition ; dynamique ; simulation de film ; Iso ; balance des blancs
  • Retardateur : 2 ou 10 s
  • Divers : modes Film (Astia, Provia, Velvia, Classic Chrome, Acros avec ou sans filtre, Pro neg. Hi, Pro neg. Std., N&B avec ou sans filtre, sépia, Eterna), plage dynamique variable, filtres créatifs, intervallomètre, exposition multiple, Panorama
  • Balance des blancs : auto, préréglée (7), manuel (3), K (2 500 - 10 000)
  • Flash : externe EF-X8 fourni
  • Prise flash : sabot et prise de studio
  • Compensation éclair : NC
  • Visée : électronique Oled 3,69 Mpts, 100 %, grossissement 0,75x, dégagement 23 mm
  • Moniteur : LCD 7,6 cm /1,040 Mpts
  • Affichage : Zoom, index (4, 9, 100), Affichage par date, visage, type, notation (0 à 5 étoiles)
  • Stockage : 2 x SDXC/UHS II
  • Interfaces : USB 3.1 Gen 1, micro HDMI, micro 3,5 mm, télécommande 2,5 mm, synchro flash
  • Personnalisation : touches de fonctions, molettes, configurations utilisateur, menu personnel, écran de réglages rapides Q
  • Alimentation : accu Li-Ion NP-W126S
  • Logiciels : Raw File Converter
  • Accessoires fournis : dragonne, câble USB, accu et chargeur
  • Dimensions : 139,8 x 97,3 x 85,5 mm
  • Poids : 673 g (avec accu et SD)

- Le site de Fujifilm

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • On se lève tôt au MDLP !
    En tous cas, infos très intéressantes, surtout pour ceux qui sont ou qui vont (comme moi) passer certainement chez Fuji.

  • Je comprends la préférence pour une charnière d’écran qui permet de ranger et protéger l’écran, mais pour ma part, j’avoue préférer de loin ce système à simple bascule (comme c’était le cas sur l’OMD EM1 première génération aussi). Je bascule souvent l’écran à l’horizontale avec l’appareil photo au niveau de ma taille quand je marche tout en prenant des photos de rue . Avec ou rotule complète comme j’ai eu sur d’autres boîtiers, l’écran se retrouve déporté sur la gauche du boitier, ce qui est beaucoup moins pratique pour ce type d’usage.

  • Jolie sortie, mais c’est moi, ou personne ne s’étonne que ce nouveau X-H1 utilise malheureusement, encore et toujours, le même accu NP-W126S déjà tellement limité sur le X-T2... ? Avec l’ajout de la stabilisation du capteur, entre autres, ça risque d’être encore plus limité à l’usage. Sony avait aussi cette limitation sur ses premiers alpha 7, mais a fait le bon choix d’opter pour une plus grosse batterie sur son nouveau modèle. Et sur le X-H1, ce n’est pas la place qui manquait, dommage.

  • Ce X-H1 stabilisé est de toute évidence une déclinaison pour vidéaste qui n’auront pas d’état d’âme quant à monter une poignée VPB-XH1 leur apportant ainsi l’énergie requise.
    Ce nouveau modèle va aussi permettre à Fuji de maîtriser la stabilisation qui équipera certainement le prochain boîtier XT-3 dédié aux seuls photographes.

  • @1
    vous avez bien raison !
    Je vais revendre tous mes Olympus, la seule raison de les’ garder outre la compacité était leur’ stabilisation mais les optiques Fuji, la très bonne tenue en main, les jpegs fantastiques (plus besoin de se prendr la tête en post), tout cela fait la différence et à moins d’agrandir à plus d’un mètre sur 60 , je ne vois pas l’interet d’aller vers le FF

  • jusq’à présent l’intérêt des BoÎtiers X-Pro et XT, c’était leur relative compacité avec un capteur possédant une bonne dynapique et somme toute plus intéressant qu’un 4/3 en terme de résultats et si tant est qu’on apprécie la "signature" du capteur Fuji...
    Dès lors que les boîtiers commençent à prendre de l’embonpoint, ce qui est le cas avec ce dernier modèle, l’intérêt est moins pertinent face à certains "Canikons"...
    Nous attendons donc avec impatience un XT-3 avec un capteur encore plus performant dans les hauts isos et enfin stabilisé !

  • C’est le poids du canon 6d capteur FF j’attend toujours un FF chez fuji

  • @4, bien sûr que le grip peut palier au manque d’autonomie de base du X-H1, mais pourquoi ne pas rompre avec les précédents modèles, et gagner ainsi en confort d’utilisation ? Le choix de Fuji me paraît absurde sur ce point spécifique.

  • Avec le grip
    L’encombrement d’un monobloc mais sans le FF
    Alléééééééluiaaaaaa :)

  • Pas de grosse surprise, un meilleur EVF et stabilisation bien, poids encombrement pas bien. Un peu tard par rapport à la concurrence non ?

  • Le X-H1 semble être un outil équilibré vidéo et photo pour MOI : bonne prise en main, poignée prononcée, bouton AF-On, viseur OLED de 3M, déclencheur mécanique encore plus silencieux, protection tout-temps renforcé, objectifs fixes globalement moins cher que ceux en m4/3 (56mm vs 42.5mm ou 45mmf1.2 ou le 12mmF1.4 vs 16mmF1.4) ou que chez Sony (à part le 28mm, Samyang 35mm et l’excellent must-have 85mmF1.8), mais bon Sony pèche sur les prix de ces zooms et de l’excellent 55mmF1.8.
    - le GH5 et G9 sont aussi lourds voir plus, pour une définition plus faible et un capteur plus petit.
    - Meilleur ergonomie que les Sony APS-C.
    - Stablisation sur tous les fixes, Canon et Nikon encore moins et un déclenchement silencieux (par ex. les photographes travaillant à la Maison Blanche ou pour des spectacles de Danse ou platequ de télé, migrent petit à petit vers le mirroless)

    Le seul, pour mon besoin, qui est supérieur sur le papier est le A7r m3, plus cher de 30% - après il y a des paramêtres autres qui détermine le système le plus en adéquation avec le besoin de chacun (ecosystème avec les optiques, ergonomie, RAW...).

    Pour rappel :
    Le Nikon D500 est aussi lourd et un peu plus gros que le D750.
    Le Canon EOS 7D Mark II est plus lourd et un plus gros que Canon EOS 6D mark II.
    Canon EOS 5DS R est presque aussi lourd que le GFX50s.

    @10 il y a des gens qui s’extasient sur celui qui a la plus grosse, mais finalement ne savent pas utiliser leur outil (et quand je regarde leur portfolio/book, ce sont des photos qui peuvent être prises par un capteur APS-C voir m4/3).
    Les professionnels et les vrais passionnés de la photo (et non des appareils photo) veulent un outil fiable, ergonomique et performant qui leur permettent de travailler sereinement( ou prendre du plaisir à faire des photos.).

  • @11 tout ça pour dire quoi, qu’une photo de 1000px sur Internet peut sortir d’un téléphone portable vieux de plusieurs années, pas lourd et pas cher ?
    Et ?

  • Soyons fous : si le 1er critère pour acheter un appareil photo était la qualité photographique !
    Mais bon, ce n’est peut-être pas le sujet :)

  • @11 qui s’ extasie devant devant un hybride APS fuji aussi lourd qu’un réflexe FF c’est vous, moi je suis équipé en fuji j’attend du FF de la part de fuji

  • Fuji ayant développé une série d’objectifs XF de haute qualité, ils n’ont pas l’intention de faire du FF ce serait incompréhensible dixit un responsable de la maison...
    De toute manière l’avenir est tout de même plus à une certaine miniaturisation quitte à travailler davantage sur la partie logiciel...

  • @15 je suis d’accord avec vous mais il ne faudrait pas qu’il attend trop, si canon et nikon se mettent vraiment je dis vraiment à faire des hybrides FF petit comme sony à un prix intéressant je crains le pire pour fuji, olympus panasonic, fuji doit sortir un ff pour sa survie... j’attend toujours un fuji FF

  • @14 il semble que vous n’avez pas lu mon commentaire correctement.
    Je ne m’extasie pas, puisque le Sony A7R3 a également mes faveurs après l’avoir essayé au Japon (excellent viseur, Eye Af, autonomie, qui a un excellent 85mm).
    Et comme indiqué, j’ai signalé que le moyen format Fuji n’était pas plus lourd que le Canon 5Drs.
    Si on trouve le X-H1 trop lourd, Fuji propose pleins d’autres modèles plus légers avec des form factor différents. C’est l’avantage des mirrorless.

    De nombreuses campagnes de pub sont filmés avec des caméras vidéo APS-C qui sont plus lourdes que les FF (Red).
    Je connais des pros de la vidéos qui seront intéressés par ce type de modèle, pour une configuration plus légères en complément à leur Red et Co.

    Et si vous avez un APS-C Fuji et vous attendez du FF de la part de Fuji, c’est qu’il y a une certaine frustration, je vous conseille d’aller chez un autre constructeur FF ou passer au Moyen Format... Vous allez attendre un certain moment votre Fuji Plein Format.

  • pour faire court : le X-H1 est principalement axé vidéo, donc sans trop de concurrence ( SONY / CANON ) .
    Pour ceux qui veulent un 24x36 , souhaitez plutôt un GX-50... démocratisé comme le T20 au T2 .
    Les connaissances et le savoir photo-graphique et optique de FUJIFILM font le reste pour les photographes .

  • @17 je ne suis pas frustré j’ai un canon 6d c’est un FF, comme second boitier pour les balades j’ai un fuji, mais je me demande quand fuji sortira un hybride FF j’ai de l’espoir... que savez vous, vous être ingénieur chez fuji ??? je discute vous insultez calmer vous.. vous n’avez pas le monopole de fuji vous n’allez m’interdit d’espérer

  • @19
    Soyez plus nuancé... Pepou n’insulte personne... Il donne juste son point de vue avec conviction... On partage ou non son point de vue.

  • Pepou n’a rien compris j’aimerais juste voir se que donne le capteur X-TRANS de fuji en FF par rapport à un capteur FF classique mais Mr se prend pour le roi fuji

  • Gabriel, manifestement vous êtes jeune et moi qui suis un pauvre vieux, je vous dis : il faut raison garder...
    Ici, c’est un espace qui se doit d’être convivial surtout quand on parle de photographie...
    Il fut un temps, proche, un roitelet régnait maladroitement sur ce site mais rassurez-vous le glaive puissant de maitre Trujillo s’abatit sur l’impudent...
    N’ayez crainte petit prince, si roi il y avait encore, la révolution se mettrait une nouvelle fois en marche :)

  • J’ai commencé l’article en tiquant sur le tarif annoncé, et j’ai compris ce tarif élevé au regard de ce que boîtier semble promettre en terme de fonctionnalités.
    Du coup, ça rend impatient d’en savoir plus via un test en profondeur.

  • @22
    Dormez tranquilles, braves gens, le justicier anonyme veille sur vous...

  • Comme je disais succinctement précédemment, si j’ai choisi un appareil non reflex et apsc c’est pour des raisons d’encombrement et de poids. Malheureusement je constate que j’utilise presque toujours le XT2 avec le grip et que le bénéfice par rapport à un D500 est inexistant sur ces points. Que Fuji sorte un appareil plus gros et plus lourd ce n’est pas ce que je souhaite. Pour le reste ce boitier regroupe tout ce que les boitiers X proposent, plus la stabilisation, un meilleur EVF, 2 niveaux etc.Monsieur Fuji mettez tout cela dans le gabarit d’un XT2 (incorporez aussi le grip) ne changez pas l’ergonomie, appelez le XT3 et je revendrai mon XT2, d’avance merci.

  • Je suis équipé d’un D610 Nikon FF et de 28,50 et 85 MM 1,8
    Pour retrouver une profondeur de champ identique, il me faut des objectifs avec une plus grande ouverture d’un diaphragme et pour l’autonomie il me faut un grip.
    Si l’on compare le poids de cet équipement et son coût, par rapport à mon équipement actuel, je n’ai aucun interet à changer : les mirror less Fuji ou Sony sont beaucoup trop chers, sans parler du risque accru de poussière du à l’absence de miroir.
    J’ai eu dans le passé un X100 que j’ai revendu. Certes les jpeg de Fuji sont très beaux, mais on n’achete pas de tels appareils pour faire du Jpeg, mon iPhone suffit

  • @ 25
    @ 26
    Au XXIème, Je plussoie :)
    J’en suis resté aux XT-1, auxquels depuis quelques temps, j’ai ajouté un grip Meike qui marche très bien à un prix modique et qui m’apporte un confort d’utilisation indéniable ainsi qu’une autonomie plus confortable.
    je ne suis pas passé à la version 2 du XT car après essais, j’ai estimé que les améliorations n’étaient pas suffisantes dans ma pratique photographique de surcroit au regard du prix qui a sérieusement augmenté et de certaines modifications ergonomiques.
    Le XT-1 approchait déjà une certaine perfection...
    Comme Patrick, j’attends donc une version 3 du XT avec quelques améliorations (sensibilité - dynamique - stabilisation - autonomie) et corrections ergonomiques légères notamment à l’endroit des couronnes et des verrouillages. Important, il ne faudraient pas qu’ils oublient que leurs boîtiers chauffent quand on les pousse dans leurs retranchements ; dans les pays d’asie du sud-est ce n’est pas vraiment agréable de sentir ses doigts poisser sur les garnitures...
    Comme Bernard, je continue d’utiliser mes boîtiers Nikon et Canon monobloques ou "grippés" mais quand je pars en déplacement, j’abandonne ces appendices malgré un gros inconvénient avec les Fuji, la diminution de l’autonomie !
    Le nouveau venu dans la famille X présente de nouvelles caractéristiques intéressantes mais qui devront être reconduites sur le XT-3 sous peine de voir les fidèles "PHOTOGRAPHES" clients de la première heure tourner leur veste !
    Ma plus grande crainte est que Fuji sorte une version avec un capteur FF (les fabricants ne sont plus à une contradiction près...) ce qui serait également très ennuyeux car nombreux utilisateurs auraient le sentiment d’être les "dindons de la farce" :)

  • @Bernard
    @27
    Merci Bernard (je plaisante) effectivement pour les poussières vous avez raison ! (pour la profondeur de champs aussi) J’ai eu beaucoup de photos qui en présentaient (l’appareil reste pourtant dans son sac et je ne change pas d’objectif dans une scierie) au début je me suis demandé d’où venaient ces tâches...
    Pour en revenir à la profondeur de champs, tout dépend de ce que l’on souhaite, pour les photos que j’essaie de faire cela ne m’a jamais posé problème chez Fuji ou ailleurs.
    Si vous êtes satisfait de votre matériel, pourquoi le changer ?
    Le tarif Fuji n’est pas bon marché j’en conviens mais pas plus élevé que chez les concurrents dans une gamme équivalente.
    Les XT2, HX 1, XT1, etc. font du Jpeg mais surtout du Raf sinon effectivement un appareil de ce coût n’a pas d’intérêt. Ah, les joies de la post-production...
    En ce qui concerne le XT1 je ne sais que dire (je n’étais pas encore né :-), bon, le verrouillage des couronnes du XT2 ? L’important à mon sens est de se faire plaisir avec son appareil et de prendre le temps de le maitriser (ainsi que son ergonomie). L’investissement fait, ce n’est pas la dernière nouveauté qui va dicter la décision d’achat à moins d’en être arrivé au bout.
    Le FF chez Fuji... (en plus ils en seraient bien capables !) je doute de tout sauf d’une chose c’est le doute lui même, mais la gamme optique ? Peut être serai-je le dindon farci et ma foi tant pis, j’ai ce qu’il me faut et de quoi me faire plaisir pour de nombreuses et radieuses années.
    Bien cordialement

  • @27

    Ma plus grande crainte est que Fuji sorte une version avec un capteur FF ... nombreux utilisateurs auraient le sentiment d’être les "dindons de la farce" :)

    Quand les nombreux utilisateurs ont acheté leur Fuji, il y avait déjà sur le marché de nombreux FF. S’ils ont acheté autre chose, pourquoi alors regretter l’arrivée d’un autre FF ?
    Surtout si en plus on a déjà un XT-1 qui approchait déjà une certaine perfection. :)

  • @29 : Peut-être tout simplement avoir la qualité des capteurs Fuji mais en format plus grand ?« »
    Le résultat ne devrait être que meilleur, si l’on considère que le FF a un meilleur rendu que l’Apsc ?
    Par exemple, si je compare un D850 et un D500, est-ce que je peux voir la différence, même en ne faisant pas de A2 ?
    Considérant que pour ma part, j’ai besoin d’un Apn qui soit très bon dans les hauts iso, 3200 ou 6400 ?

  • @30 vous avez raison comme je dis dans mon commentare @21 un capteur x-trans FF serait pas mal beaucoup de gens en rêve

  • De nombreux utilisateurs Fuji furent séduit par la nature des capteurs X-trans qui donnent un certain aspect pictural, un modelé caractéristique qui est en quelque sorte la signature de la série X mais personne n’en parle car trop souvent on s’arrête plus sur des considérations techniques certes importantes mais pas suffisantes pour prendre des décisions et établir des généralités.
    Cette signature on l’aime ou on la déteste, c’est sans doute aussi pour cette raison qu’il y a tant de discussions sur le sujet bien qu’on n’évoque jamais l’origine de la dissension.
    Les photographes comme beaucoup d’autres créatifs sont toujours insatisfaits de ce qu’ils produisent ; cette insatisfaction se révèle entre l’envie de changer des pratiques propre à son style et/ou ses objectifs et l’espoir de trouver un medium (aujourd’hui davantage numérique) qui réunirait le meilleur des mondes...
    Ainsi, les "fujistes" sont un peu perdus entre le MF beaucoup plus coûteux voire moins polyvalent dans certains cas et l’APS-c qui a encore du mal à obtenir ses lettres de noblesse tant les habitudes (réminiscences de l’ère argentique) et les croyances sont fortes notamment sous la pression du FF.
    En fait, nous sommes tous un peu pareil, nous sommes conscients que la photographie c’est avant tout une forme d’expression qui doit davantage apporter de contenu que de forme…
    Pourtant, nous sommes tous confrontés aux nouvelles technologies, aux sirènes du marketing et à cet impérieux besoin de posséder toujours le dernier, le plus quelque chose, ces aliénations qui nous dévorent et qui finissent par détruire notre libre-arbitre.
    Je suis fatigué, je vais me coucher :)

  • @32
    Ne parlez pas aux noms de tous , parce que moi pas du tout :

    Pourtant, nous sommes tous confrontés aux nouvelles technologies, aux sirènes du marketing

    et en pensant que vous êtes seul, les sirènes du marketing passeront plus rapidement ;)

  • Notez tout de même que l’auteur n’avait pas cette prétention d’autant plus qu’il fait part d’une certaine forme d’auto-dérision dans le propos ;)

  • Jeune maman, je fais mes recherches pour un appareil photo qui sera toujours valable dans 5 ans minimum. Mais plus je lis vos article plus je m’y perds dans le nombre de choix :(
    Julia

  • Pourquoi un boitier "sérieux" aujourd’hui ne le serait-il plus dans 5 ans ? Il sera toujours capable de produire les mêmes photos. Peu d’évolutions d’un boitier à l’autre justifient réellement qu’on change de matériel à chaque génération... mêmes si certains essayent de s’en convaincre pour justifier leur choix :-)

  • Salut à tous !
    Ben oui , " encore " un nouveau FUJI ... Et du coup , ENCORE des commentaires dans des sens bien divers ... et pas toujours des plus judicieux ! Car oui , vraisemblablement , dans quelques mois il y aura ... un nouveau X-T3 , qui sera plus ceci , plus cela , etc...
    Je dois avouer que cette " course " au toujours mieux ( ? ) commence à me gonfler . Je dispose depuis un an d ’ un X-T2 qui me donne entière satisfaction ... pour l ’ usage que j ’ en fais . Serais - je plus ’ heureux " de photographier avec du matos FF ultra - haut de gamme ?
    Pas sûr du tout ! Car j ’ apprécie surtout la compacité du X-T2 , ainsi que ses qualités .... RECONNUES par beaucoup d ’ experts .
    Donc , un X-H1 ... Mwouais ... déjà plus lourd , plus encombrant aussi ... Et " seulement " supérieur ( au X-T2 ) au niveau vidéo ...
    Au fait , je voudrais rappeler UNE FOIS ENCORE qu ’ on peut faire de très JOLIES photos avec un "simple" compact expert muni d ’ un capteur 1" , et en faire de TRES moches avec un FF de plus de 10.000 euros !
    Ernesto .

  • @35
    Achetez un canon EOS 200 D avec le 24mm et le 40mm STM !
    Vous verrez YAPAFOTO : léger, pas cher, simple et très efficace...
    Les portraits avec le 40 c’est un régal ;)

  • @39
    +1, c’est probablement le meilleur compromis encombrement/simplicité/qualité/prix du moment.
    Mais d’autres seront sans doute d’un avis différent.

  • @40
    j’ai le 100d avec lequel j’ai grand plaisir à photographier car quand je l’ai en main j’ai une impression très agréable... Un plaisir que je n’ai pas avec mes Fuji XT !
    Et pourtant il n’est pas parfait...
    J’hésite à prendre le 200D car je nes sais pas s’il est meilleur en hauts isos ; c’est surtout cela qui m’intéresse.

  • Ben voilà , les deux derniers commentaires résument à eux seuls toute l ’ affaire : dans la vaste panoplie des APN , il y en a pour tous les budgets , pour tous les goûts , tous les besoins aussi . Il y a des " Fujistes " convaincus , comme il y a des Canonistes convaincus , etc ... etc ... L ’ essentiel me semble - t - il , c ’est que CHACUN prenne plaisir à photographier avec le matos dont il dispose , et dont il est content !
    Et puis pourquoi vouloir avoir toujours " la dernière nouveauté " , laquelle n ’ est pas forcément largement supérieure à la mouture précédente ? Exemple ici , avec le X-H1 ....
    A propos , savez - vous que certains photographes " débranchent " quasi systématiquement la stabilisation , jugée inutile dans la plupart des situations ? Dans le cas de stabilisation " dans les optiques " , comme c ’est le cas chez FUJI ... avant que n ’ arrive le X-H1 , il semblerait que ce système puisse même - parfois - nuire à la qualité ( netteté ) des images !
    Bonne journée à tous !
    Ernesto .

  • Je dirais que le problème de ce forum n’est pas de "vouloir avoir toujours la dernière nouveauté " mais de vouloir imposer ses choix aux autres
    lesquels n ’ont pas forcément les mêmes besoins, goûts, pratiques...

  • C’est le problème de tous les forums et du net en général car les personnes ne se voient pas... Il manque cette dimension du réel qui apporte davantage d’humanité, calme un peu les esprits et leurs ardeurs souvent incontrôlables qu’on rencontre sur la toile...
    Imaginez si tous les intervenants de ce fil se retrouvaient face à face dans la vraie vie ; certains tourneraient peut-être les talons mais ils n’en viendraient pas aux mains comme sur internet !
    On voit là les limites du virtuel et l’aveuglement dont fait preuve la majorité des gens utilisant ces nouveaux outils de communication...

  • Allez sur "chassimages" et vous verrez la médiocrité des échanges, c’est édifiant !
    Et là, les modérateurs sanctionnent généralement les personnes les plus lucides au profit des vieux briscards copains de longue date qui vérouillent de leurs certitudes et de leur platitudes un espace qui devraient pourtant être ouvert, convivial et constructif...
    je vous rassure, il y a pire qu’ ici mais vous devez déjà le savoir :)

  • @45

    Parce qu’ici, c’est relevé ? vous n’êtes pas difficile...

  • Je n’ai pas dit cela loin de là mais vous savez comme moi qu’ailleurs c’est triste aussi :)

  • @ 47

    Sur CI, c’est très variable d’un fil à l’autre (il y a des fils techniques très intéressants) et la logique est différente puisqu’il faut se créer un profil.
    Ici, soit il n’y a quasiment pas de réaction (mais beaucoup d’annonces ne sont que des pubs déguisées) soit ça finit toujours par tourner au pugilat... avec la possibilité d’intervenir dans la même discussion avec plusieurs pseudos ce qui ne facilite pas les choses.
    Bref, pas de solution idéale.

  • Ah que oui : souvent , ce genre de forum se transforme en une sorte de "pugilat" , entre autre lorsqu ’ il s ’ agit de débattre des qualités du FF face aux supposés " défauts " des APS - C ! Que d ’ intolérance(s) de part et d ’ autre !
    Pourtant , la photographie semble être une passion bien paisible , non !? Quand je me balade dans les forêts ( automne , surtout ) ardennaises du sud de la Belgique , je ne rencontre QUE des gens heureux d ’ être là avec leur matos , prêts à réaliser LA photo de leur rêve ... Et si on en vient à causer " matériel " ( c ’ est souvent le cas ... ) cela se fait avec la plus grande courtoisie .
    Allez , je vais enfiler ma doudoune , et préparer mon ... X-T2 : le givre s’est déposé un peu partout , il y a sûrement de jolies images à réaliser dans les campagnes avoisinantes !
    Bonne journée à vous tous !
    Ernesto .

  • @10/11
    on peut avoir du plaisir avec un olympus em1 ou un xpro mais pas avec un d850. Ou le contraire. Chacun doit trouver ce qu’il lui convient mais aussi il doit tenir compte des contraintes de résultat si c’est un professionnel. J’en signale quand même que de nombreux photographes qui exposent dans le,monde entier ne travaillent pas avec d’un FF. Chacun son truc et il est clair en tout cas que ce qui compte c’est d’avoir l’outil adapté par rapport à son style de photographie, le reste c’est affaire de goût et de marketing.

  • @30
    au risque de provoquer un tollé, je dirais qu’entre le d850 et le d500, dans 99 % des cas, vous ne verrez aucune différence sauf éventuellement au niveau de la profondeur de champ. Le d500 est destiné à la photo « rapide » : sportive, animalière. Le d850 est destiné à ceux qui ont besoin d’ultra définition mais aux conditions suivantes :
    - mise au point ultra précise
    - pas de vibration d’obturateur
    - bonnes optiques
    - stabilité

  • @26
    on n’achete pas ces appareils pour faire du jpeg... faux
    C’st justement la raison majeure pour laquelle les gens achètent’ du fuji : pour ne plus se prendre la tête en post traitement vu que les jpeg fuji sont meilleurs que les fichiers raw !

  • @14
    fuji ne passera jamais au FF , ce serait tuer leur GFX
    Par contre, un responsable Panasonic semble avoir laissé échapper une phrase dans laquelle -soyons prudents - il évoque la possibilité d’etudier un capteur plein format.....
    personnellement, je jette l’eponge avec Fuji. J’attendais un boîtier stabilisé mais pas à ce prix ! Leurs optiques sont également trop,chères. Aujourd’hui on peut avoir un Sony A7 II stabilisé pour bien moins cher que ce fuji et les optiques basiques ne sont pas forcément hors de prix.

  • Juste une petite question : lorsque vous vous rendez dans une galerie d ’ art ou un musée , est - ce que vous vous " inquiétez " de connaître les marques des pinceaux , les huiles ou aquarelles , les toiles ou papiers utilisés pour réalisés les oeuvres exposées ?
    Je suis certain que non ! Qu ’ importe la qualité des produits et des "ustensiles" , seul le résultat compte ....
    Ernesto .

  • @ 52
    On ne peut pas vous laissez dire cela :)
    C’est comme si vous nous disiez qu’une soupe Liebig est meilleure que celle de Marc Veyrat !
    Depuis ma première acquisition en numérique (Nikon D200), je n’ai jamais fait de JPEG mais uiquement du RAW... Le travail sur un négatif numérique permet au photographe de révéler son style et non celui d’un constructeur qui vous impose sa patte.

  • @ 53
    "personnellement, je jette l’eponge avec Fuji. J’attendais un boîtier stabilisé mais pas à ce prix ! Leurs optiques sont également trop,chères. Aujourd’hui on peut avoir un Sony A7 II stabilisé pour bien moins cher que ce fuji et les optiques basiques ne sont pas forcément hors de prix."

    Exact, Fuji commence à déraper !

  • @ 54
    Enfin une parole de bon sens !
    Ceci étant dit, MDLP vend surtout du matériel (cliclciclciclcic)
    Le jour ou ils nous diront qu’il suffit d’un simple 50mm pour monter un sujet et faire des photos intéressantes, les poules auront des dents :)

  • @52 ... entre autre .
    Ben oui , moi aussi je suis très satisfait des " JPEG " de chez Fuji ! Et puis moi non plus je n ’ aime guère "gérer " les Raw en post - production ... Pour quels meilleurs ( ? ) résultats , d ’ ailleurs ? ( Et je parle toujours en " Fujiste " , peut - être que chez Nikon ou Canon , c ’ est différent ... )
    Petite anecdote , pout terminer ...
    Début des années 70 , je faisais partie d ’ un - modeste - photoclub local . A l ’ époque , les réunion mensuelles tournaient bien davantage autour des questions de matériel , plutôt que sur les " bonnes pratiques " pour réussir une photo . Et lorsqu ’ un des membres amenait quelques - uns de ses tirages 30 X 40 ( noir et blanc , essentiellement ... ) , les critiques se résumaient à estimer ... la netteté des clichés !!!
    Lors de visites - en groupe - d ’ expos réputées , la plupart d ’ entre nous se félicitaient d ’ avoir pu admirer des photos prises avec un ... Leica M ( ou R ) , SURTOUT pour le " piqué " remarquable de celles - ci ( authentique ! ) .
    Allez , peace and love , brothers ....

  • Fuji dont l’excellence optique n’estc plus à démontrer en ne passant pas au format FX propose un nouveau produit qui a mes yeux n’a absolument aucun intérêt car on ne le dira jamais assez qu’entre un capteur APS-C et un Full Frame la différence qualitative est littéralement considérable ! Comme cependant il semble dans l’air du temps de proposer de très nombreux gadgets même parfois utile comme la stabilisation afin de se détourner de ce qui fait vraiment la photo J’estime que ce nouveau boîtier n’a absolument aucun intérêt surtout très bien y réfléchir nous propose un caméscope déguisée de la partie photo pur et dur est totalement négligée . Comme je ne supporte pas les écrans EVF Je continue donc de prier pour que peut-être un jour Fuji propose un réflex faut Frame doté d’une baïonnette Nikon : J’achète un appareil photo et précisément pas un produit hybride dont l’adjectif n’a été jamais hélas été aussi adapté !!!!Pour la vidéo merci de me faire faire des économies la qualité du 4 K de mon iPhone est très amplement suffisante Surtout avec une stabilisation optique absolument remarquable : merci donc Fuji de proposer son logo un vrai remplaçant D 700 qui permette d’oublier ce ratage complet en plastique Fisher-Price qu’est le D 750 !!!!! Le photographe " vintage " que je suis se souvient du dernier réflex Fuji compatible Nikon certes ancien et en APS-C mais qui était absolument remarquable et doté d’un capteur CCD : auraient -il perdu les plans ???

  • Réponse à @59 :
    Vous avez tout à fait raison : il me semble que toutes les marques se donnent le mot pour nous proposer du matériel de plus en plus bourré d ’ " options " dont on ne sait pas toujours que faire ! A quoi bon la course aux ISO , par exemple ? Qui passe son temps à photographier à 102,400 ISO ( voire plus ... ) ??? Que faire d ’une DOUBLE stabilisation du capteur , si vous n ’ êtes pas atteint de Parkinson avancé ? Qui prend des clichés à 1/32000e de seconde ? Etc .. etc ...
    ( Quant à le vidéo , je suis sûr que beaucoup photographes s ’ en passeraient aisément ! ) Tous ces " gadgets " augmentent le prix des appareils , sans que la qualité finale des images produites soit nécessairement meilleure !
    Ceci dit , cher ami , NON il n ’ est pas indéniable que les FF soient NETTEMENT supérieurs aux APS - C , on l ’ a déjà dit et répété je ne sais combien de fois à raison ... Je regarde tous les jours de nombreuses photos ( sur internet ) prises avec trente - six sortes d ’ APN , et il m ’ est difficile de dire ... à première vue , lesquelles émanent d ’ un Alpha 9 , d ’ un D850 , ou d ’ un ... X-T2 ! Il y a même un site , je sais plus lequel malheureusement , et sur lequel on fait un comparatif très précis entre les images réalisées avec les deux derniers modèles cités ( et avec des optiques "comparables" , of course ) : le Nikon s ’ avère certes supérieur ... dans certains détails , et à fort agrandissement , surtout !
    Mais bon , vive le FF donc , si vous voulez ....

  • Pour en revenir au sujet, en tant que photographe j’avoue que ce nouveau boitier ne me fait pas particulièrement envie même s’il condense tout se que savent faire les boitiers X. (juste un regret de ne pas avoir la stabilisation sur le XT 2 pour pouvoir prendre des photos à main levée en dessous de 1/15 avec mon 10-24) Pour la vidéo je ne sais pas, c’est un autre métier et Fuji propose des objectifs vidéo à cet effet. Le fait de proposer un tel boitier répond certainement à une demande exprimée. Pour les personnes souhaitant investir chez Fuji, voir s’ils sont plus vidéastes que photographes, attendre un peu ou acheter d’occasion. Les objectifs sont de bonne qualité et le prix en rapport. Mon conseil pour finir, passez plus de temps à faire une photo, plus de temps en post production, plutôt qu’a shooter parce-que la carte peut faire 300 photos et délaisser le traitement des jpegs, les résultats sont édifiants. Bien cordialement

  • Réponse à Patrick ...
    Suite à votre intervention , je me suis précipité au dehors avec mon X-T2 muni du zoom 100 - 400 (stabilisation optique, comme vous savez ) . A 100 ISO , focale 16 , j ’ ai pris 21 images , à fond de zoom ( équivalent 600 mm , donc ... ) . J ’obtiens des temps de pause allant du 1/60e ( 3 images ) au ... 1/10e , la plupart tournant autour du 1/35e . Résultats des courses : 2 images floues ( au 1/10e .. tout de même ! ) et une " bof -bof " ....
    Que dire de plus ?

  • Les propos de @52 m’ont fait bondir. Je sors de ma réserve. On ne pas peut pas laisser dire une énormité de ce calibre. Figurez-vous que tout Fuji qu’il soit, un appareil Fuji fera toujours une photo à partir des données brutes de son capteur. Elle ne peut donc pas être meilleure en jpg qu’en raw. Après je veux bien croire que le jpg s’en approche voire l’égalise. Mais "meilleur qu’un raw" , alors ça, c’est la meilleur du siècle. Comme quoi, le marketing fait des dégâts chez chez nos amis les neurones. A noter que se priver du Raw (c’est un choix que je respecte totalement), c’est bien entendu, gagner du temps mais aussi se priver de régler son image aux petits oignons. Quelqu’un pour m’expliquer, par exemple, comment on peut changer la température de couleur en .jpg ? Et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres...

  • Ce n’est pas grave chacun détient la vérité qui lui convient :
    le JPEG pour les gens pressés ;
    le RAW pour les "exigeants" et les créatifs.

  • @64
    Je dirais même plus : le JPEG + les APS - C pour les beaufs , le RAW + les FF pour l ’ " élite " ( vous savez : ceux qui savent faire de plus belles photos que les vôtres ... ) !

  • @ 65
    Vous vous méprennez sur mes intentions !
    Il n’ y avait aucun mépris dans mes propos...
    1. je pense qu’on peut être créatif avec n’importe quel format et toutes les marques de matériel ;
    2. ce que je reproche à nos nouvelles techniques de communication, c’est l’absence d’un vrai regard au sen propre comme au sens figuré et cette pratique détestable qui consiste à vouloir systématiquement contredire pour avoir le dernier mot.
    Le JPEG dans la profession, permet d’aller vite, d’être plus rentable, c’est une réalité !.
    Le RAW pour ceux qui ont plus de temps et surtout une vison plus tradionnaliste de la photographie est là pour les satisfaire ; dans ce dernier cas ce sont les auteur-photographes qui sont davantage concernés.
    C’est peut-être dans cette catégorie que S. salgado se reconnait davantage puisqu’il nous fait comprendre que dorénavant c’est l’image qui prime sur la photographie...

  • @67
    Soit , je vous présente mes excuses pour ces propos excessifs ! Mais certains " pompeux cornichons " se reconnaitront dans ceux - ci ...
    Bref , si on allait faire des photos et encore des photos , et pourquoi pas avec le nouveau... X-H1 , lequel j ’ en suis sûr , fera des heureux !?
    Bon week - end à tous .

  • Bonjour à tous et à toute(e)(ees)(euhes)

    Soit je suis sourd et je ne vois pas bien les image produites avec mon 10-24 à 1/15 i.e. elles sont floues, soit le 100-400 est exceptionnel ! peu importe, je sais à quoi m’en tenir quand je l’utilise. Hé non je ne suis pas satisfait des jpeg de Fuji, sinon je ne m’amuserais pas à les retravailler, je dois être vraiment complètement macron pour ne rien voir, mais merci pour l’info.
    Merci à optic mimile, pour me donner l’impression qu’il me reste un neurone en parlant de post-production.

    Je ne dis pas merci aux disgresseurs ("Q : Avis Fuji HX1 ? R : je voudrais un apn pour prendre des photos de jambons dois- je prendre un guenon 600 ou un 700 ?) auxquels je signifie sans ambages que Canon je m’en tape le coquillard sinon je n’aurais pas acheté ailleurs.

    Je dis merci aux personnes de bonne volonté, partageant leurs expériences et leurs connaissances.
    Bien cordialement

  • Merci pour l’article. Il est très intéressant. Les commentaires aussi sont trop sympa et utiles ;-)
    Mon père était photographe et les produits Fujifilm étaient parmi ses préférés. C’est l’une des raisons pour lesquelles je choisis toujours cette brand.
    Adele.

  • Tout d’abord je vous remercie pour l’article.
    Ma passion ? Vous l’aurez deviné : la photographie !
    Je suis photographe amateur et j’ai un petit studio. J’ai plusieurs caméras pro : Canon, Nikon, Panasonic et ma préférée Fujifilm X-Pro2 Mirrrorless , MadeleneAuc