Publié le : 17/09/2012
Par : Laurent Katz

Fujifilm XF1 : compact à l’élégance incarnée

Le X10 est un excellent petit compact, mais trop encombrant pour la poche de chemise ou le sac de ville. Alors, sur la base d’un capteur Cmos EXR 12 Mpxl de 2/3 de pouces, Fujifilm a réalisé un compact au look raffiné.

Présentation


Le XF1 va faire fureur dans les pages shopping de la presse magazine. Surtout en fin d’année, quand, Noël approchant, l’heure des cadeaux aura sonné. Il faut dire que la livrée en similicuir, déclinée en noir, marron clair ou rouge, habillant un boîtier assez plat fabriqué en aluminium, offre un aspect intemporel et classieux. Des étuis arborant les mêmes teintes, mais différentes à l’intérieur et à l’extérieur, sont lancés en parallèle.

Vous vous demandez sans doute pourquoi les appellations des appareils de la série X Premium comportent un tiret ou pas ? Si vous examinez la liste des modèles avec le regard de celui qui passe un test d’évaluation du QI, vous devriez deviner. Le « - » marque la présence d’une optique interchangeable. Le principe du zoom mécanique a été retenu, appliqué ici à un Fujinon 25-100 mm f/1,8-4,9 (eq. 24 x 36), avec trois modes : éteint, en attente et opérationnel. Si le zoom ne comporte que sept lentilles, la formule est travaillée, mettant en œuvre quatre éléments asphériques, dont une en verre ELD (comme deux autres lentilles standards) et une autre en verre HRI. Avec un stabilisateur intégré comme il se doit.

Pour le reste, on trouve les fonctionnements haute dynamique et haute sensibilité du capteur EXR à définition moindre (6 Mpxl), et, c’est nouveau, une touche pour accéder rapidement à six réglages de son choix sur l’écran de 3 pouces/460 kpts. Plus les modes PASM, onze filtres et effets, les modes Films, le panorama, la Full HD et une paire de configurations utilisateur. Fujifilm revendique des rafales à 10 im/s, mais ce n’est à pleine définition, puisque même en 6 Mpxl, ce ne sont que huit images qui sont enregistrées et seize en 3 Mpxl. Pour atteindre les 12 Mpxl, il faut se contenter de 7 im/s sur huit vues au plus. Tout cela reste plus que bien pour un modèle qui, tout mouillé (avec accus et SD) pèse 225 g et n’est épais que de 33 mm. Et qui, bien sûr, filme en Full HD. Aspect luxueux, fiche technique pointue, tout cela se paie : 499 € (sans étui). Et on n’ose imaginer combien sera vendu un XF1 collector, réalisé en série limitée avec une finition originale.

Interface

La mise en service

Elle passe par deux niveaux. Hors tension, le zoom est rentré. Une rotation de la bague de zooming fait passer le XF1 en mode Attente stand-by, puis le positionnement sur une focale le rend opérationnel.
La visée

On y retrouve l’histogramme, le quadrillage et l’échelle des distances. Des options d’affichage rendent ces éléments invisibles.
Les touches ajustables

Au nombre de six, elles concernent le pad et les deux boutons placés au-dessus.
Le paramétrage d’une touche

En mode Personnalisation, appuyer sur l’une des six touches ajustables amène les réglages pouvant lui être affectés.

Fiche technique

  • Prix : 499 €
  • Capteur : Cmos EXR 2/3 de pouce, 12 Mpxl
  • Protection du boîtier : Non
  • Wi-Fi : Non
  • GPS : Non
  • Définition maximale : [4/3] 4 000 x 3 000 [3/2] 4 000 x 2 664 [16/9] 4 000 x 2 248 [1/1] 2 992 x 2 992 pixels
  • Vidéo maxi : 1080p (30 im/s, H264)
  • Format de fichier : Jpeg, Mov
  • Zoom : F1,8-4,9/25-100 mm, éq. 24 x 36
  • Mode macro : 3 cm
  • Mise au point : multizone, détection de visages, vue par vue, continu, suivi AF
  • Stabilisation : oui (optique)
  • Écran : LCD 3 pouces/460 kpts, format 4/3
  • Viseur : -
  • Modes d’exposition : PASM, modes Scènes, EXR Auto
  • Sensibilités : 100–3 200 Iso, 4 000-6 400 Iso (6 Mpxl), 12 800 Iso (3 Mpxl)
  • Balance des blancs : auto, prédéfinies (6), mesurée, manuelle
  • Vitesses : 30 s - 1/4 000e s
  • Rafale : 7 im/s (8 Jpeg), 10 im/s (8 Jpeg en 5 Mpxl, 16 Jpeg en 3 im/s)
  • Flash : 0,5 – 7,4 m (GA, Iso auto 800 maxi), 0,8 – 2,7m (télé, Iso auto 800 maxi)
  • Divers : niveau électronique, mode Panorama, simulation de films
  • Stockage : SD, SDHC, SDXC, Eye-Fi, filtres et effets
  • Connectique : mini HDMI, Hi-speed USB, A/V
  • Accu : Li-Ion
  • Dimensions/poids : 107,9 × 61,5 ×33 mm/225 g (avec accu et SD)

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les commentaires liés à cet article

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Compare a un s110 qui a un capteur quasi deux fois plus petit, le xf1 n’est pas si cher que cela et surtout, il a une bague de zoom mécanique.

    • fuji et sony = même combat : vendre trop cher des produits "tendance" pour les pigeons. Voyez le RX100, c’est la même chose. or le RX100 a ceci de commun avec le fuji, c’est que ses qualités sont surestimées : pas de possibilité d’y ajouter un viseur, optique protubérante, PAS DE POSSIBILITé D’Y VISSER UN FILTRE, PAS DE FILTRE ND, pas de chargeur d’où obligation de charger la batterie via l’appareil, ce qui est un comble pour un boîtier à vocation semi-pro !!!!, optique sensible au flare et j’en passe, d’ailleurs, à ce prix, je passe mon tour, c’est clair.
      quant au Fuji, je l’ai déjà écrit, si l’optique est du même tonneau que le X10, je passe aussi mon tour, le XZ1 olympus est LARGEMENT supérieur, j’ai testé les deux et la différence est CRIANTE sur écran, même un mal voyant la verrait en une seconde. comme je ne fais pas de photo au dessus de 400 iso (qui le fait d’ailleurs puisque 99 % des photos se font en plein jour), pas de problème avec le capteur.

    • quel rapport avec ce COMPACT ???
      ce n’est pas un appareil semipro categorie qui n’existe pas dans la realité il y a pro expert et grand public...
      ici on a un compact elegant et bien construit c’est tout !!!l concurrent des ixus et leica/panasonic ou autres
      si le mode jpeg est aussi bien que les autres serie X cela fera le bonheur de ces propriétaires et c’est tout ce qu’on lui demande.

    • Dans son test MDLP, le journaliste l’a bien dénomme "compact expert". Je suis assez d’accord pour dire que c’est mal positionner le produit pour le considérer comme tel : petit capteur, pas de viseur, etc. Le xf1 est juste un petit compact évolue de luxe, ou au look se voulant tel, rien de plus ni de moins, a part son prix franchement trop élevé.

  • Si je comprends bien tout le bloc optique est rétractable celui-ci risque de posé problème aux fils de l’utilisation , allumage, extinction en particulier le mécanisme va prendre du jeu au bout de combien de cycles ? A long terme peut être que les optiques ne sont plus vraiment bien positionnées , comment ont’il calculer leurs coups desus ..... s’il fournit la même qualité d’image que le x10 vu le volume il sera tré intéressant . Quant à moi je regrette qu’il y ait pas un nouveau x10 avec du nouveau matériel à l’intérieur surtout avec un capteur 1 pouce comme le sony rx 100 . ou tout du moins corrigés surtout ou du moins une bonne grosse mise a jours logiciels . en plus que les 5OO euros sont trop tré chére

    • "meme qualite d’image que le x10", ah bon, l’objectif du x10 serait il de qualite ? Lisez les bons tests et vous verrez que le x10 est toujours battu par tous ses concurrents en termes de qualite optique, etc. On a fait un buzz sur ce boitier comme on l’a fait avec le x100, et dans lez DEUX cas, c’est TOTALEMENT injustifié. Ces appareils ne sont pas mauvais certes mais ils ne sont pas AUSSI bons que ce qu’on voudrait le croire, hélas.......il y a meilleur et bien meilleur que ces Fuji. Je j’espère donc pas grand chose de ce compact bling bling, censé combattre l’olympus xz2 (mission impossible) et peut etre meme le canon s110...

    • Hahaha ! Encore faut-il ne pas avoir eu en main un X100 pour tenir des propos aussi peu... objectifs ;) Frustré ? Ou bien afficionnados d’une autre marque ou bien rancunier contre Fuji ? Enfin voyons ! :) Possesseur de matos pro (dont un D3s), je suis à même de pouvoir comparer et donner un avis. Le X100 est d’une qualité phénoménale, à tel point que je me suis fait souvent avoir en croyant traiter une image d’un FF alors que c’était celle du X100 (le 23mm/f2 intégré est redoutable). Ne parlons pas du X-PRO1 (que je possède également) et dont le piqué et rendu de l’image est plus que déroutant. Et en plus, ils sont beaux ! Fuji a sorti une belle gamme, et à ouvert la voie des APN retro de style. Tout n’est pas parfait, mais la road map est attrayante. Non franchement, il faut arrêter de dire n’importe quoi. Bien sûr, il y a toujours mieux ailleurs, du moins dans certains domaines... Chaque appareil a ses qualités mais aussi ses défauts. Mais le pire des défauts est souvent l’avis de celui qui parle avec passion et non avec raison, ni même connaissance en la matière.

    • Parce qu’il n’y a pas pléthore de compact avec objectif rétractable ????
      Motorisés qui plus est. Donc avec bien plus de risque de blocage ou panne.

    • Bien dit ! Je regrette encore mon x100 vendu pour acheter le x-1 ! J aurais dû garder les 2 ;-)

      Le top les fuji x !

    • Salut.
      En fait, la cible évidente du XF1 est.... le vieux briscart fortuné et nostalgique des looks retro/tendances.
      Non ?
      Il est trop mignon ce XF1 et sa fiche technique laisse rêveur sur ses possibilités.
      Un bémol peut-être : la focal bien trop glissante f/1,8-4,9 (eq. 24 x 36) monté sur un zoom X4 (25-100).

    • Le top, ok mais comment faites vous pour éradiquer les phénomènes de moire du x100 ?
      Le x100 n’est jamais qu’une alternative en complément d’un boitier FF reflex. C’est certes un bon boitier mais il a ses limites, il faut le reconnaitre. Les deux outils ont leur place : l’un fera des photos que l’autre ne fera pas et vice versa. Deux gros défauts du Fuji x100 reste l’absence de stabilisation et sa lenteur terrible, notamment si on travaille en raw, la il est réellement exaspérant.

    • J’utilise un XF1 depuis quatre semaines, je possède déjà un X10 qui a fait le tour du monde et des milliers de photos. Bien qu’il faille retirer un peu de jaune sur les images et que l’écran de contrôle arrière soit vraiment peu fidèle, je pense que ces défauts seront gommés par une mise à jour, les photos sont incroyables. Même avec des tirages de grande taille, une faible faible lumière, les résultats sont magnifiques.
      Un de mes amis possède le petit Sony RX100, il a beau afficher 20 millions de pixels, point de vue couleurs et piqué, c’est en dessous du XF1.

  • Petit souci avec les copies de fiches techniques... ça veux dire quoi 2/3 de quart de demi de pouce ??? C’est écrit 3 ou 4 fois... ça fait 1.7cm... de diamètre, de diagonale, de circonférence... Je ne suis pas un grand scientifique... Mais j’ai entendu parlé du SI (Système International) Et je pense que l’unité de mesure en est le Mètre !! Dont par le plus grand des hasard est pareil en France !!
    Je veux pas faire le "nationaliste" à la con, mais niveau travail journalistique... c’est un peux limite à mon gout...
    Copiez direct du Japonais, Anglais,... sans prendre le temps de "traduire"... Vos lecteurs le feront... Ou liront direct le Japonais,...
    Cordialement
    Gui

    • Bonjour,
      En fait, les tailles en portions de pouce sont un standard largement utilisé dans l’ensemble de la profession. Il s’agit d’un héritage anachronique des systèmes à tubes pour la télévision, qui ne correspondent plus à une dimension physique réelle (par exemple, un capteur de 1/2,3" ne correspond pas à un capteur de 11 mm, comme son nom pourrait le faire entendre, mais à un capteur d’une diagonale de 7,7 mm). La meilleure approche est donc sans doute de les considérer comme des noms propres : 1/2" -> diagonale de 8 mm, 2/3" -> 11 mm, 4/3" -> 21,6 mm, APS-C -> 28 mm, Full Frame -> 43 mm etc., et de s’affranchir de leur origine historique totalement désuète.
      C’est sans doute absurde, mais cette habitude est si bien ancrée chez les habitués des fiches techniques d’appareils photo que si nous mettions des dimensions métriques (6,6 x 8,8 mm pour le format 2/3" aux proportions 4:3 par exemple), nous serions sans doute moins bien compris...

  • Je rigole doucement en lisant tous ces commentaires voici maintenant 20 ans que je vis de la photographie. Et la seule leçon que j’arrive à tirer aujourd’hui de ces 20 années et environ 2 cent mille déclenchements , c’est que les gens se déchirent sans cesse pour une marque un boîtier ou même un modèle d’appareil photo, celui ci est mieux que celui la, cette marque est bien mieux que celle ci !!! Dans toutes ces querelles vous oubliez trop souvent que les anciens photographes faisaient de très belles photos avec du matériel mille fois moins performant que ce dont les amateurs peuvent posséder aujourd’hui. Ils avaient un regard bien plus aiguisé, car la technique ne les assistait pas comme de nos jours. Alors moi aussi j’ai succombé je possède un D4 et un D800 de chez Nikon, et je viens de m’offrir un petit Fuji XF1 (en solde chez Carrefour à 199€) et au final les photos que je réalise avec mes 3 boîtiers, ont toutes une place dans mes expos, certe le piqué du Xf1 n’est pas celui du D800 avec un 80mm à F1.4 mais tant que les visiteurs sont touchés par une photo, tant qu’une émotion passe, à travers un tirage, le boîtier qui réalise la prise de vue a t il une si grande importance ? Je N’en suis pas aussi sûre que vous messieurs !

[
0
]