Publié le : 01/03/2013
Par : Franck Mée

Fujifilm emballe ses X100S et X20

Fujifilm qualifie elle-même sa gamme X de « premium ». Qui dit premium dit souvent séries limitées et accessoires luxueux... C’est le cas avec deux nouveaux kits pour le compact à grand capteur X100S et le compact expert X20 : ils pourront être livrés dans une mallette en aluminium avec quelques accessoires design.

Chez Fujifilm, la série X oscille entre appareils experts et accessoires de mode. Pour les photographes exigeants, elle offre des réglages avancés et une ergonomie étudiée (bague de diaphragme et viseur hybride du X100S, zooms mécaniques des XF1, X20 et X-S1 par exemple). Pour les esthètes, elle adopte un design soigné, rétro et moderne tout à la fois.

Fujifilm pousse un peu plus loin vers le luxe avec deux nouveaux kits. Ses X100S et X20 pourront désormais être vendus directement dans des mallettes en aluminium assorties aux appareils et produites en série numérotée. Ces écrins sont étudiés pour protéger les appareils et leur gamme d’accessoires.

La mallette du X100S sera ainsi vendue avec un bouton de déclencheur rouge et un repose-pouce métallique, qui prend place dans la griffe flash pour améliorer la prise en mains. Au sujet de celui-ci, nous regrettons qu’il ne comporte pas une deuxième griffe avec transmission des contacts : il est donc, comme ceux des Sony RX1 et Leica X2 d’ailleurs, incompatible avec l’utilisation d’un flash cobra. D’autant plus dommage que c’est précisément avec un appareil alourdi qu’un repose-pouce prend tout son sens...

La mallette du X20, pour sa part, inclura d’origine trois boutons de déclencheur décorés, rouge, jaune et noir.

Dans les deux cas, la mousse de protection est également pré-découpée pour accueillir d’autres objets : filtres, pare-soleil et, pour le X100S, complément optique.

Attention cependant : ceux-ci ne sont pas inclus dans le kit et doivent toujours être achetés à part... Le convertisseur grand-angle du X100S, par exemple, ajoutera 319 € à la facture. C’est le genre de détail qui révèle le caractère gadget « hype » de ces kits : les accessoires vraiment utiles au photographe restent optionnels, seuls les décorations superficielles étant incluses !

Le Fujifilm X20 en version mallette sera vendu 579 €, contre 549 € pour le X20 seul. Le X100S pour sa part coûtera 1299 € ainsi gréé, au lieu de 1149 € en version classique.

- Le site de Fujifilm

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les commentaires liés à cet article

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • « . Ces écrins sont étudiés pour protéger les appareils ».

    Ouais... allons ! Cessons la langue de bois : ces écrins sont étudiés pour faire du pognon, par leur vente, mais aussi en créant cette aura très surfaite qui caractérise ces Fuji "X".
    Ce sont à 50% des produits marketing et je me mords les doigts d’y avoir succombé : croyant acheter une appareil vif et propice à la photo discrète, je me suis retrouvé avec un veau qui ne fait des photos ’arrêtées’ que j’aurais pu faire, mieux, avec mon canon 5D...
    Quant au fameux viseur optique, la mise au point se fait alors sur une pastille qui n’est qu’une évaluation approximative de la zone réelle de mise au point..
    Seul usage possible, en pleine lumière à f:11 à mise au point manuelle estimée préalablement...

    • Visiblement, il va falloir (re)passer par la case "savoir faire des photos". Rien que la comparaison avec le 5D me fait sourire et démontre l’origine de l’erreur.
      La série X est une magnifique série, encore faut-il savoir s’en servir, en connaître les contraintes et en maîtriser les qualités, comme tout appareil photo.
      Par contre, il est vrai que la mallette - comme le révèle très justement en conclusion cet article - ne contient rien de signifiant. C’est en effet - on se rejoint chez Osiris - un produit marketing qui n’apporte rien pour l’utilisateur, sachant qu’une fois l’effet "impulse" après réception/déballage du "précieux", la boite sera vite oubliée ret prendra la poussière sur une étagère. Comme celle de mon pack prestige X-PRO1, ceci dit en passant, sauf que le contenu était bigrement plus alléchant (pack Optique complet + accessoires !).

    • Cher Dominik... je sais me servir d’un appareil photo depuis 30 ans (depuis un Minox jusqu’au 5D MII, en passant par un Hasselblad), et j’ai examiné en détails le fonctionnement du X100, soyez en sûr...

      Il reste qu’il lui faut faut 0,5 secondes pour mettre au point et déclencher ce qui rend ses airs d’appareil à visée oculaire façon Leica (c’était là, la première vague marketing, à laquelle j’ai succombé), particulièrement trompeurs. Quant à la mise au point manuelle, tout a déjà été dit par d’autres que moi..

      Il ne devrait pas être comparé avec le 5D, je vous le concède, mais il ne se révèle pas meilleur pour la photo de rue, alors qu’il devrait l’être ce qui rend la comparaison d’autant plus douloureuse qu’elle devrait être indue, précisément.

      Bonne continuation.

    • Merci de prendre le temps de lire les articles avant de monter au créneau. On parle ici du x100s qui n’est pas encore sorti.
      Tous les points négatifs que vous soulevez ont été corrigés par Fuji.

    • Bon ! l’un me reproche de ne pas savoir faire de photo, l’autre de ne pas savoir lire...

      J’avais bel et bien remarqué que cela traitait du x100S ! (J’ai déjà lu plusieurs articles à son sujet, dont les plus honnêtes étaient réservés quant aux bénéfices attendus du nouvel autofocus - quant aux aides à la MAP manuelle, elles semblent cantonnées à la visée numérique).
      Je me suis borné à justifier mon scepticisme face au marketing entourant cette nouveauté, par l’aventure que représentait le fait de s’être laissé prendre au marketing lié au X100.

      J’ajoute que je n’ai pas l’intention d’acheter un "x" tous les 2 ans et que la démarche qui consiste à sortir un mauvais produit et à se dédouaner en sortant une nouvelle version commence à me lasser (elle a été inaugurée il y a 20 ans par microsoft).

    • En même temps après "30 ans de photo" cela peut se comprendre que vos yeux soient fatigués :)
      Trêve de galéjade, dans la vie y a 2 sorte de gens ceux qui sont pour le progrès et ceux qui sont contre, apparemment vous vous êtes contre.
      En ce qui me concerne je suis pour, surtout quand il s’agit d’un produit numérique car la technologie évolue à la vitesse grand V (et non la technologie ne fait pas un bon photographe mais permet bien de prendre des photos dans des situations extreme comme un manque de lumiere etc ...).
      Laissons passer les premieres "review" marketing et attendons le vrai test de ce nouveau boîtier (lui et son lot de nouveauté) avant de se permettre de le critiquer.
      Pour le marketing je dirais que c’est comme ca que fonctionne notre société et tant mieux car cela donne du travail aux gens n’en déplaise à certain.
      Vous ne voulez pas de la mallette ? grand bien vous fasse, je ne suis pas fan non plus mais cela pourrait interessé un collectionneur ou quelqu’un qui souhaite faire un cadeau, son prix étant relativement juste au vu du prix du boitier nu.

    • J’ai eu mon premier appareil photo à 11 ans ; .... mais je reconnais que je n’ai pas vos yeux, qui vous permettent de prendre de (bonnes) photos "dans des conditions extrêmes" avec le X 100..
      Quant au chantage à l’emploi (vive la techno, qui crée des emplois ... en Corée), là je m’incline : vive la croissance infinie !
      Bon je vous jure que ce coup-ci, si vous répondez, je vous laisse le dernier mot..

    • Bonjour à tous,,

      Que voilà du bénef sur la valoche, la photo on s’en fout pas vrai. Dans 6 mois on vous sortira un x200 qui va plus vite à déclencher que mon ombre. Arrêtez de vous faire entuber et faites des photos au lieu de déblatérer sur les forum qui ne servent à rien. Laissez faire les fabricants : pas trop d’idées bonnes, on bouge un peu, on ressort le petit nouveau qui n’est pas parfait mais juste au point, on fait bosser les clients pour dire ce qui va pas et les cas sont nombreux et on remet le couvert dans quelques mois en vous sortant le petit nouveau : D600 bourré d’emmerdes et de poussières, X100 lamentablement lent avec un bloc optique naze une fois sur deux et des menus pas à la carte, et des journaleux toujours contents.
      Je reviens au sténopé et ça marche.
      Bonnes photos tout de même mais faites gaffe à vos fouillards.

    • Il est a se demander si vous possédez ce boitier ! si vous préférez le 5 D ,il ne faut pas hésiter a l’utiliser . Votre commentaire me fait dire qu’en guise de veau ,
      a votre place ,je choisirais la.....vache . Commentaire partisan, et sans grand intérêt ,pour ceux qui possèdent ces boitiers FUJI . ;et en sont pleinement satisfait
      IL est vrai que certains utilisent les Forum , pour Vomir leur incompétences .

  • "Ces écrins sont étudiés pour protéger les appareils et leur gamme d’accessoires"

    pour rejoindre osiris sur ce point, c’est vrai que ca semble vraiment indispensable de voyager avec cette malette afin de proteger cet appareil ET SURTOUT qui inclus ces 3 magnifiques emplacement pour les 3 boutons declencheurs fantaisies (indispensable d’avoir les 3, on sait jamais et surtout faut bien les proteger).

    ironie a part sur ce point marketing, l’appareil me semble sympa a manipuler (meme si il faut evaluer ses limites pour ne pas etre decu)

  • Osiris me plait car il ne parle pas la langue de bois et il a bien raison contrairement à un certain confrère aux distinctions impressionnantes qui roulent aussi en série X Pro-1...
    En effet, Fuji a réussi à dépasser certaines limites pour le meilleur mais aussi pour le pire.
    Force est de constater que la qualité d’image est au RDV notamment avec le X Pro-1 et que son encombrement et poids sont particulièrement appréciables en déplacement mais là s’arrête les compliments car si nous sommes tous du même avis pour dire qu’un boîtier n’ai jamais parfait, il faut aussi se ranger également du côté de la réalité celle de la pratique sur le terrain.
    La vérité, c’est qu’il est inadmissible qu’un constructeur qui a la prétention d’usurper le préfixe PRO pour dénommer un de ses boîtiers de nouvelle génération est fait l’impasse sur certains points particulièrement irritants ; je n’en citerai que 4 qui à mon sens sont impardonnables :
    1. quand on aime les cadrages au cordeau non qu’on refuse par snobisme ou religion de recadrer dans certaines circonstances, la polyvalence du viseur (EVF - OVF) n’est pas suffisante au regard de la réactivité du boîtier car on a plus vite fait d’utiliser un vrai télémétrique en hyperfocale plutôt que de s’échiner à vouloir le Graal avec le Fuji X Pro-1. Quant aux dernières M.A.J, elles ne sont que "pipi de sansonnet" ;
    2. la molette de correction d’exposition qui se dérègle constamment est une honte pour des ingénieurs qui n’ont jamais testés ou fait tester cet appareil en conditions réels d’utilisation et de reportage plus particulièrement ;
    3. l’absence de correcteur dioptrique (même pas un verre correcteur proposé dès le lancement du boîtier) montre à quel point ce constructeur ne s’est pas embarrassé de considération ;
    4. la touche macro qui s’active trop souvent ;
    5.la soi-disante polyvalence avec les optiques "M" n’est qu’un "foutage de gueule".
    Un boîtier qui prétend se destiner aux professionnels doit assurer un minimum syndical quant à son ergonomie - et ce dès son lancement - car le piqué on commence à s’en moquer tant on est arrivé avec les capteurs de nouvelle génération à faire encore mieux que de la belle toile cirée.
    C’est d’ailleurs la raison pour laquelle mes deux X Pro-1 seront revendus préférant définitivement utiliser mes boîtiers reflex numériques et argentiques ainsi que mes télémétriques à un hybride qui usurpa ses lettres de noblesse avant même d’être utilisé sur le terrain par des professionnels aguerris et honnêtes.
    Certes, on peut faire de très belles images avec un "clicclac" mais l’investissement et les attentes ne sont pas les mêmes...
    Mettre la charrue avant les bœufs fut la plus grande erreur de ce constructeur ; lui faire confiance fut ma plus grande erreur.

    • Personnellement je n’ai jamais été attiré par le Xpro1, pas assez discret et volumineux et à ce prix pas question de faire l’impasse sur une map tres perfectible.
      Quand au cadrage approximatif (85% quand même) il n’est pas pire qu’un telemetrique et là au moins on peut passer en visée numérique.
      Le x100 en complement d’un reflex, voire seul pour certains reportages me va bien.
      La nouvelle version amène un capteur de haut niveau ( maintenant bien traité par Lightroom) et une map améliorée, pour moi cela vaut la différence.
      Après chacun ses choix.

    • Il est en effet réel que sur le X-Pro1 le bouton macro est un peu pénible et qu’il faut régulièrement jeter un coup d’œil sur le correcteur d’exposition, mais c’est une habitude à prendre. Comparer le X-Pro1 à un leica M me fait sourire enfin presque à plus de 10 000 € la bête (avec un objectif quand même) il faut rester raisonnable dans les comparatifs. De plus faire une mise au point avec un télémétrique sur un sujet très rapide n’est pas simple, vous allez me dire hyperfocale...le x-Pro1 également et très facilement, c’est dans le viseur...mettre en position manuelle, ouverture à f11 et avec le 18mm tourner la bague de mise au point et vous avez une profondeur de champ de 3m à l’infini (et vous le voyez avec le barre graph). un truc que j’aime bien est l’histogramme dans le viseur que l’on cale à son souhait avec le correcteur d’exposition...sans quitter l’oeil du viseur..c’est pas présent sur un "M". Avez-vous testé le X-Pro1 en pose longue...il est vraiment très bon (et en plus léger), les fonctions intégrées sont très pratiques (chronomètre,...).
      J’ai le X-Pro1 depuis presque un an (et deux reflex)....Le X-,pro1 apporte une autre façon d’aborder la photo (assez proche d’un Leica), et je le trouve particulièrement bon pour la photo de rue et de paysage, avec une qualité d’image exceptionnelle et largement suffisante pour sortir des impressions 60x40 pour une exposition.
      L’appareil polyvalent n’existe pas (et je n’ai jamais vu un appareil parfais), il est bon de prendre ces outils pour ce qu’ils ont de bon et non pas se laisser éblouir par le seul marketing...ou une mallette en aluminium qui sera certainement très pratique et discrète pour une sortie photo :)
      En ce qui concerne la discrétion, rien à voir entre X-Pro1 et un reflex...
      Je pense que le X100s sera un bon outil...et en plus avec un équivalent 35mm...les petits défaut seront digérés.

    • Je n’ai jamais comparé le X Pro-1 à un un "M" car bien qu’en ayant possédé, j’ai par la suite préféré les Zeiss Ikon pour la qualité des viseurs et l’aspect beaucoup plus pratique lors de l’insertion d’un film.
      Travailler en hyperfocale avec un hybride qui se prétend AF c’est plutôt paradoxale.
      A propos de la discrétion, vous me faites rire... C’est un faux problème qui ne sert que d’arguments pour vendre plus d’appareils à « la Leica ». L’utilité d’un télémétrique ou d’un hybride c’est leur moindre encombrement/poids. Qu’on utilise un télémétrique (voir un hybride) ou un reflex le rapport avec le sujet est le même. Tout dépend de votre manière de travailler.
      Que vous photographiez avec un reflex, un hybride, un télémétrique ou un smartphone, l’acte reste le même et si le sujet convoité est réfractaire, celui-ci le sera avec n’importe quel appareil.
      Ce n’est pas le matériel qui effraie c’est la façon dont le photographe appréhende la prise de vue et surtout la manière dont il rentre en contact avec le sujet...
      La personne qui a l’habitude d’aller au contact fera tout - que ce soit avec un Minox GT ou un Nikon D4.

    • Je comprends votre amertume mais il me semble que c’est une habitude chez Fuji. Pourquoi ici, lors de la présentation d’une valise garnie de pleins d’accessoires (vvoir photo) écrire que RIEN de ce qui est montré n’est vendu a part trois boutons gadgets ??? C’est un peu comme si un restaurant affichait en photo un beau plat bien appétissant puis qu’a table vous n’avez qu’un petit morceau de viande et un bout de pain !
      En dehors de cetre polémique finalement peu intéressante, pourquoi aussi évoquer le x pro, puisqu’ici, on parle du x100 s ?
      Je vous signale aussi que le xe1 a en grande partie gommé les défauts du xpro, raison pour laquelle je n’avais pas acheté ce modele a l’époque. Car enfin, soyons clairs, si cet appareil a autant de défauts,pourquoi l’avoir acheté ? Je suppose quand meme qu’avant d’investir une telle somme, on réfléchit a deux fois. Apres avoir attendu, j’ai trouvé eh oui un xe1 d’occasion avec deux optiques, tout cela pour moins cher qu’un xpro. comme vous le dites, aucun appareil n’est parfait. Il suffisait peut etre d’attendre que Fuji sorte le xe1 mais vous avez raison sur le.fait que l’appellation pro est usurpée quand on voit tous les petits détails énervants (comme sur le x100 d’ailleurs) qui brisent le xpro.

    • En fait, quand on voyage souvent après quelques années on rêve de légèreté ;)

      Puis il suffit qu’une fiche technique alléchante bien distillée vous passe devant le nez pour que l’on cède finalement aux sirènes du marketing...

      Si j’avais attendu, expertisé, pesé, réfléchi, etc. j’aurais également renoncé ;)

      Moralité, je revends et continue à travailler avec mes reflex et vrais télémétriques.

      Voilà comment ce qui aurait dû être une belle histoire se termine au détriment de Fuji mais à la grande satisfaction de mon portefeuille car je n’achèterai ni le 23mm ni le 56mm préférant réinvestir dans mes déplacements puis éventuellement dans un futur boîtier reflex Nikon FF plus léger que le D800E sans flash mais possédant un viseur 100% et allant seulement à l’essentiel.

    • Bonjour à tous. Que de paroles utiles et parfois inutiles mais j’accorde du crédit à tout ce qui est écrit ici. Amateur averti, je possède des Canon 7D et G11* (en panne) et avoue obtenir de temps en temps un cliché qui plaise à mon entourage et à moi-même bien sur. J’essai "d’avoir l’oeil" critique et y prends beaucoup de plaisir d’où mon envie irresistible de progresser. Les choses se gâtent à partir du moment ou je sens que les fabricants (et les vendeurs) nous prennent pour des chèvres à grands coups de fonctionnalités, certes modernes, mais qui au final n’apportent rien et passent rapidement aux oubliettes. Quid des écrans tactiles, GPS, wi-fi, mode vidéo, rétroprojecteurs et autres "couillonnades" à gogos** ! A côté de cela, on tente de nous faire avaler tout et n’importe quoi, du boitier au soft non-finalisé au "caillou" truffé de défauts qui réclament un bagage informatique blindé pour améliorer cette salade (sans PS ou LR point de salut, et là, les marges sont énormes !). Sans parler de ces garanties souvent imposées et problèmes techniques liés à des commercialisations prématurées. Les constructeurs se paient nos têtes ! Le marché est à la peine, les marges quasi inexistantes, les pubs et discours aguicheurs mais rien ne va plus... Moi, je veux une machine fiable, facile et simple, bien construite, possèdant de réelles qualités optiques et des fonctions éprouvées. Une boite me permettant de sortir sans "trafficotage" de belles images sans passer par la case PC. Je me fou qu’elle soit noire, grise ou blanche, ce que je veux c’est que l’on arrête de me prendre pour un pigeon. J’accepte d’y mettre le prix à condition que cela en vaille la peine.
      Sans rancune.
      Cordialement.
      *J’envisage peut-être un Fuji X20 pour remplacer mon G11...
      ** Je respecte toutes les envies...

    • Bonjour

      Pour le moment le X100s n’est pas pris en charge par camera raw, LR4 ou même iphoto

      Je n’ai pas l’habitude du convertisseur proposé avec l’appareil, mais avec j’ai des images disons presque proche d’un de celles identiques prises D700 avec le 35mm 1.4 sauf que le x100s grille nettement plus vite les hautes lumières et la densité est moindre. Pour la mesure de l’exposition, le x100s sous-expose un peu aussi.

      A voir donc quand les Raw du X100s seront développé par LR4 et dans d’autres situations de prises de vue.

      Belle journée

[
0
]