Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Fujinon XF 10-24 mm f/4 R OIS, Le piqué

16/04/2014 | Jean-Marie Sépulchre

Le piqué :

Le piqué a été mesuré en JPEG en style « standard » sur un XE – 1 et ces mesuires sont excellentes : sauf dans les angles aux grandes ouvertures, où le piqué n’est que très bon, c’est excellent partout dans toutes les zones et à tous les diaphragmes. Ce léger écart dans les angles correspond à un peu de « nimbé » (contours des détails avec un effet lumineux) sur notre test de paysahe urbain, mais à pleine ouverture on recherche plutôt une zone centrale nette et des flous arrières (bokeh) harmonieux. C’est le cas avec cet objectif dont le bokeh en prise de vue à faible distance comblera les plus exigeants.

JPEG - 37.8 ko
Ci-dessus la carte de piqué : Carte de piqué pour le format 32 x 49 cm  : les cases bleues indiquent les très bons et excellents résultats en matière de netteté.

- 10 mm :

JPEG - 29.5 ko
Ci-dessus : Graphique détaillé du piqué selon l’ouverture (mesures pour le format 32 x 49 cm), pour la focale de 10 mm)

- 14 mm :

JPEG - 35.4 ko
Ci-dessus : Graphique détaillé du piqué selon l’ouverture (mesures pour le format 32 x 49 cm), pour la focale de 14 mm)

- 18 mm :

JPEG - 29 ko
Ci-dessus : Graphique détaillé du piqué selon l’ouverture (mesures pour le format 32 x 49 cm), pour la focale de 18 mm)

- 24 mm :

JPEG - 35.5 ko
Ci-dessus : Graphique détaillé du piqué selon l’ouverture (mesures pour le format 32 x 49 cm), pour la focale de 24 mm)
LIEN COMMERCIAL : PROFITEZ DE REMISES EXCEPTIONNELLES
Jusqu’au 15/01 de nombreuses remises (jusqu’à 450 €) sont offertes sur la gamme X Premium (X-T1 et objectifs Fujinon) dans la boutique officielle Fujifilm. Cliquez ICI Pour en profiter
MDLP N°65, Avril 2014
- Retrouvez l’intégralité de notre test sur le zoom Fujinon XF 10-24 mm f/4 R OIS dans notre numéro soixante-cinq du MondedelaPHOTO.com, actuellement en kiosque, et en vente sur le site (paiement par CB 100% sécurisé) :
- Lire le sommaire du N° 65 de MDLP
- Commander le N° 65 de MDLP
RÉALISEZ 32% D’ÉCONOMIE = ABONNEZ-VOUS !
WORKFLOW + LEMONDEDELAPHOTO.COM : Profitez de 32 % d’économie en souscrivant à notre offre d’abonnement de 1 an (14 numéros au total) au prix de 56 euros TTC.
Je souhaite m’abonner aux magazine Workflow & LemondedelaPHOTO.com

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Comme d’habitude, du bleu partout. On a peine a croire qu’un zoom aussi large en focales soit toujours aussi bon dans les Angles à toutes les focales. Il est d’ailleurs a noter que le nikon 12-24 que vous mentionnez comme ayant fait date est un des plus mauvais zzooms grand angle que nikon ait jamais fabriqué, avec le 18-35 afd. Le 10-24 moins cher (et aussi moins bien fabriqué) lui est bien supérieur.

  • Si vous lisez bien vous verrez que je mentionne le 14-24 f/2,8 FX comme ayant fait date et non le 12-24 DX. Si vous pensez que ce 14-24 est nul ce 10-24 Fuji n’est pas non plus pour vous, oubliez les grands angles ! ;o)

  • vous écrivez : "excellent partout sauf dans les angles aux grandes ouvertures" alors pourquoi sur votre graphisme, les couleurs indiquent-elles excellent partout ?
    quant à la profondeur de champ à F4 à la focale de 10 mm (15mm équiv. en FF), je ne suis pas sûr que l’on ait vraiment la possibilité d’isoler un sujet ?
    Néanmoins il s’agit là d’une belle performance technique de la part de Fuji, reste à vérifier la régularité de la production. Avec ce "tromblon", on peut aussi oublier la visée optique du xpro. Nul doute que cette optique va se retrouver dans pas mal de fourre tout de voyage avec le 55-200.

  • "Excellent partout sauf dans les angles aux grandes ouvertures" alors pourquoi sur votre graphisme, les couleurs indiquent-elles excellent partout"
    La réponse est dans le texte, l’objectif est optimisé pour des distances courtes (les tests sur mire se font à courte distance) ce qui est parfait pour le reportage proche, mais à pleine ouverture la courbure de champ est moins bonne dans les lointains, d’où la nécessité de fermer un peu plus le diaphragme en paysage. Ceci correspond aux pratiques courantes de prise de vue au grand angle. Il est à noter que dans notre même numéro 65 nous présentons un zoom télé qui a des caractéristiques inverses : à courte distance les angles sont moins bons qu’aux grandes distances....là aussi cela cela correspond à un usage rationnel d’un zoom télé, à courte distance on isole un sujet vers le centre avec un fond flou, à grande distance tout sera net pour un paysage.