Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

HD Pentax-D FA★ 50 mm f/1,4 SDM AW : lancement estival

29/06/2018 | Benjamin Favier

Annoncé comme étant en cours de développement à l’automne dernier, cet objectif standard lumineux sera commercialisé fin juillet. À un tarif élevé…

Présentation

Cet objectif arrive un peu plus tard que prévu, puisque Ricoh tablait à l’origine sur un lancement printanier, lors de l’annonce du développement de ce HD Pentax-D FA★ 50 mm f/1,4 SDM AW, en fin d’année dernière. Membre de la série « Star », ce 50 mm f/1,4 couvre le format 24 x 36. Il bénéficie de huit joints pour empêcher l’intrusion de poussière ou d’eau, d’où la mention AW (All Weather).

La formule optique comprend quinze lentilles (trois sont à super-faible dispersion ; une est asphérique) réparties en neuf groupes. Ricoh souligne l’application du traitement Aero Bright Coating II, développé par Pentax. Il s’agit, d’après le descriptif fourni par la marque, d’un revêtement de lentilles qui « ajoute une couche d’aérogel de silice, à la structure poreuse uniforme, sur un traitement multi-couches standard, afin de réduire les réflexions en surface sur une large gamme de longueurs d’ondes pour produire des images piquées de grande qualité. »

Parmi les autres caractéristiques, le moteur SDM (Supersonic Direct-drive Motor) serait de conception nouvelle et assurerait une mise au point bien plus rapide que les optiques SDM actuelles. Nous ne manquerons pas de vérifier cela lors du banc d’essai. Le diaphragme compte neuf lamelles et la distance minimale de mise au point est de 40 cm. Le diamètre pour utiliser des filtres est de 72 mm.

La commercialisation est prévue pour fin juillet, au prix de 1199 €. Un prix élevé sur le papier, mais il n’aura guère de concurrence, car rappelons que le Sigma 50 mm f/1,4 Art n’existe pas en monture Pentax K. Dévoilé en même temps que le 50 mm fin 2017, le zoom HD Pentax-DA★ 11-18 mm f/2,8, dédié au format APS-C, qui n’est lui, pas encore mis sur orbite.

- Le site de Ricoh Imaging

Fiche technique

  • Prix : 1199 €
  • Type : objectif standard
  • Focale : 50 mm (76 ,5 mm sur APS-C en équivalent 24 x 36)
  • Monture : Pentax KAF4, compatible 24 x 36 mm
  • Formule optique : 15 lentilles en 9 groupes
  • Bague de mise au point : oui
  • Tropicalisation : oui (AW)
  • Motorisation : oui
  • Stabilisation : - (sur boîtier)
  • Ouverture maximale : f/1,4
  • Ouverture minimale : f/16
  • Diaphragme : 9 lamelles
  • Distance minimale de mise au point : 40 cm
  • Pare-soleil : oui
  • Diamètre du filtre : 72 mm
  • Dimensions (L x ø)  : 106 x 80 mm
  • Poids : 955 g (avec pare-soleil)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Un gros machin de 900 grammes sur lequel il faudra monter de coûteux filtres au diamètre de 72 mm pour une focale de 50 mm, l’optique a intérêt à faire ce que Ricoh annonce : net sur les,bords à pleine ouverture, etc.
    mais encore une fois, je préfère de loin avoir un système moins lourd et encombrant quite a me contenter d’une ouverture « modeste » de f1,8 acceptant aussi des filtres beaucoup moins coûteux....
    m’enfin, si la seule révolution chez pentax est de sortir un 50mm après dix mois d’attente, on peut se poser des questions sur les’ moyens dont dispose encore le groupe ricoh pentax....

  • Sur le moment, j’ai pensé que ce magnifique et relativement dispendieux objectif se destinait avant-tout au capteur 44x33 "moyen-format", donc...
    Bien qu’un peu étonné, de la part de ce qu’est devenu la politique "imaginative" de Pentax/Ricoh, je trouvais ça pas con du tout de pouvoir disposer d’une pareille ouverture, sur une focale (equ. 40mm) -qui me motive toujours-, pour son angle de vue (à la diagonale du format) "naturel". Disons que cela aurait été une réponse judicieuse vis à vis de la concurrence MF, avec prolongement vers 24*36... Mais las, il ne s’agit que d’un développement limité au cercle-image 24*36 !
    Et je trouve ça bien dommage (idiot), de passer (encore) à côté de ce qui aurait pu être une bonne idée de développement (MF->FF) pour que Pentax revienne davantage.

  • Pentax fait ce qu’il peut avec ce qu’il a !
    Ils ont déjà 3 formats à entretenir et les optiques sortent au compte-goutte.
    Le bon côté des choses, c’est que Pentax disposerait enfin d’une vraie technologie SDM et non d’une motorisation un temps empruntée à Tokina...lorsque ces deux boîtes appartenaient au même propriétaire (Hoya).
    Il est également possible que cette optique ait été en réalité développée par Tokina pour le compte de pentax (selon certaines rumeurs).
    Ensuite, la formule optique "carabinée" suggère des perfs optiques exceptionnelles, du même ordre que
    le récent 50/1.4 SL Leica.
    Dans ces conditions, un tarif de 1200 € pour cette optique me semble parfaitement justifié ;
    Canon a bien commercialisé son 50/1.2 L pour 185.000 JPY bien que n’étant pas franchement un foudre de guerre....

  • Ce que le samouraï Eric P San veut dire, car il faut traduire, c’est que le Canon 50 f1,2 L coute chez nous environ 1500 euros car évidemment on vit’ en France et pas au Japon.
    Le probleme n’est d’ailleurs pas tant dans le prix que dans le système de manière globale.
    A qui s’adresse pentax ? Aux voyageurs ? Non. Un 15-30, un 50 f1,4 et un 70-200 f2,8 (car ils n’ont pas de f4 léger ) avec un boîtier, ça fait équation cinq kilos.
    aux sportifs ? Non plus, d’autres ont des autofocus plus performants
    Aux paysagistes ? Non plus, le traitement des couleurs n’est pas top
    Aux portraitistes ? Y a t il vraiment des optiques à portrait dignes de ce nom ?
    Pentax n’est pas mauvais mais le problème, c’est que l es autres font mieux soit en étant supérieurs « techniquement « soit en ayant une vraie gamme optique et pas un fouillis de zooms et d’optiques fixes dont quasi aucune ne sort vraiment du lot .
    Pentax propose certes des caractéristiques intéressantes dans ses boîtiers mais de nouveau avec en contrepartie des points négatifs qui font que le grand public hésite et les amateurs aujourd’hui se tournent davantage vers fuji et Sony que vers les traditionnels Canonikon s’ils veulent aller’ voir ailleurs.
    Ricoh aurait tout intérêt à sortir un GR full frame mais ça , ça n’arrivera probablement jamais vu les moyens limités du groupe....

  • Absolument !
    L’autre intérêt de rouler "Pentax", c’est d’éviter le tout "canikon", exploiter les anciens objectifs FA et le marché de l’occasion...à condition de ne pas faire le difficile.
    Du temps de l’argentique, Pentax proposait un 50/1.4 à 7 lentilles qui fonctionne toujours "honorablement" sur les capteurs numériques.
    En relançant sa gamme FF, Pentax a sans doute voulu faire plaisir à sa clientèle traditionnelle.
    La monture K a d’abord été conçue/optimisée pour le 24x36.

  • Voilà une bonne nouvelle pour les Pentaxiste : une optique qui rejoint les meilleures toutes marques confondues à un prix réaliste : 1200€. Qui profite du savoir-faire de Pentax en termes de "coating" anti-ruissellement et anti-poussières, d’étanchéité, d’un nouveau moteur SDM, d’une MAP mini de 40 cm, d’une formule optique inégalée à ce jour (15/9) et du boîtier FF qui va bien avec, le K-1 (MKII) à la fonction anti-flou de bougé intégrée (SR/IBIS), le seul boîtier FF à visée optique à offrir cette option.
    Si le poids rebute, il existe d’autres optiques excellentes que l’on trouve en neuf ou en occasion qui n’ont rien à envier aux autres ténors du marché FF. Je pense dans une focale qui s’en rapproche, au SMC Pentax-FA 43mm F1.9 Limited ou bien au SMC Pentax-D FA 50mm F2.8 Macro... Les zooms ne sont pas en reste..
    Le Leica Summilux-SL 50mm f/1,4 Asphérique ne coûte "que" la bagatelle de 4800€ au diamètre de 82mm (!) pour 1Kg et je ne suis pas sûr qu’il soit franchement meilleur.... Possédant un parc optique Leica-R (Leitaxé) très conséquent, je m’en vais sans inquiétude me l’offrir. Il me servira pour des réalisations très spécifiques où le sac ne sera rempli que de cette optique et du K-1 (MKII)... Possédant aussi le Sigma Art DG HSM 35/1.4, je n’en attends pas moins de ce 50 qui possèdera un autofocus certainement encore plus percutant.
    Enfin, c’est bien Pentax qui a déposé les brevets de conception de l’objectif et la branche Tokina qui en reprend le concept sans le revêtement Aero Bright Coating II**, pour le rendre compatible sur les montures Canon/Nikon...
    Merci Pentax.

  • @eric-p A la grande époque de la collaboration Pentax (alors société cotée indépendante) - Tokina et des premiers moteurs SDM (des micromoteurs) chez Pentax, les objectifs Tokina en monture Nikon étaient motorisés par le boîtier.

    @teiki arii Si tu as les références du brevet de la formule optique du HD Pentax-D FA★ 50 mm f/1,4 SDM AW, je suis preneur. Pour le moment, je n’ai vu que celui relatif au HD Pentax-DA★ 11-18 mm f/2,8 ED DC AW.

  • C’est l’équipe de Masakazu Saori de Pentax qui était en charge de la conception de cette optique. L’interview réponse :
    http://www.ricoh-imaging.co.jp/english/products/star_lens/special/sp_dfa50-14/interview/

  • @Mistral75
    Mille excuses ! Il y a eu confusion de ma part.
    En fait, il s’agissait de Tamron !
    Pentax appartenait au groupe Hoya dont dépendait également Tamron.
    Suite à la revente de Pentax à Ricoh, Pentax ne bénéficiait plus des moteurs ultrasoniques de Tamron et les dernières optiques commercialisées chez Pentax (le 70-200/2.8 ED DC par exemple en 2015) n’en étaient pas équipées...sauf les clones de Tamron !

  • @Teiki arii
    Merci pour l’info.
    Heureux d’apprendre que Pentax dispose encore de ressources internes pour développer ses propres optiques.
    En consultant les courbes MTF, cet objectif ne semble pas faire mieux que ses concurrents "modernes" (comprendre les 50/1.4 de type rétrofocus en vogue depuis l’apparition du 50/1.4 Zeiss Otus).
    Il a une très légère faiblesse à PO au delà de 20mm de l’axe optique ; ça concerne 2% de l’image en théorie...
    Les Pentaxistes exigeants seront contents néanmoins...

  • Il existe d’autres critères que les courbes ne donnent pas... A suivre...

  • Eh bien moi je suis heureux... et heureux à plus d’un titre... tout d’abord heureux de posséder le K-1 et le K-1 MarkII, heureux de posséder tous les optiques Pentax (Star compris) conçus pour le plein format, heureux de travailler avec ce matériel depuis si longtemps et quelques soient les conditions... et maintenant heureux d’acheter ce nouveau D FA 50mm f/1,4 SDM (sans pour autant jeter mon FA 50mm f/1,4). Les courbes montrent un excellent objectif et le prix me semble parfaitement justifié... pour dire vrai je m’attendais à plus cher alors je ne vais pas bouder ma joie.
    Je viens de lui acheter son filtre protecteur 72mm B&B, je viens de lui trouver sa place dans ma valise Lowerpro 200... il ne lui reste plus qu’à arriver. Bienvenue et merci d’être encore là