Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Hama Wi-Fi SD/USB Data Reader : compagnon de voyage

10/04/2013 | Laurent Katz

Ce petit boîtier offre une double fonction : transférer des données d’une carte mémoire ou d’une clé USB vers une tablette, et lui donner accès à Internet quand seule une connexion filaire est disponible.


Les fabricants ont beau nous vanter les mille et un bénéfices des tablettes, à juste titre d’ailleurs, il y a un point sur lequel ils n’insistent pas : l’obligation de pallier une connectique insuffisante. Un lecteur de microSD (trop souvent absent d’ailleurs) ne console par le photographe qui emploie majoritairement des SD et leurs déclinaisons SDHC et SDXC. Et le laisse désemparé quand sa chambre d’hôtel ne comporte qu’une prise Ethernet et que le Wi-Fi n’y est pas accessible. C’est là que le chevalier salvateur et hi-tech qu’est ce petit boîtier entre en lice. Pour l’instant absent du catalogue français d’Hama, on le trouve sur celui d’Hama Belgique ou Allemagne, ou chez certains revendeurs européens, pour environ 70-75 €, hors frais de port. Une recherche avec la référence « Hama 114978 » pointe sur ces enseignes.

Le boîtier, intégrant un lecteur de SD et une prise USB, se comporte comme un émetteur Wi-Fi. L’alimentation est assurée par un accu interne, rechargeable via un port mini USB. Avec un iPad ou un iPhone, l’apps WI-Reader se charge de récupérer les photos et de les placer dans la Pellicule. Ou de transférer des vidéos ou d’autres types de documents. Avec un portable ou d’autres tablettes, il suffit de passer par le navigateur Web. Et dans une pièce, jusqu’à cinq terminaux peuvent s’y relier en mode Wi-Fi. Mis hors tension, le boîtier ne reste pas inerte : il se transforme en lecteur de SD et de clé USB.

Mieux, une fonction passerelle permet, par le biais d’une prise Ethernet RJ45 ou du signal Wi-Fi local, de véhiculer l’accès Internet du lieu. Vous trouverez le mode d’emploi, en anglais et en allemand, ici.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Bon sur le produit, je n’ai rien à dire, mais sur l’orthographe oui : on dit "entrer en lice" pas "en lisse" ; mais que fait la po... lisse ? Enfin ... glissons...

  • De la carte memoire à la tablette c’est bien, de la tablette à un disque externe, sans passer par un Mac ou PC, serait encore mieux (on peut toujours rêver, n’est ce pas...).

  • C’était justement ce que je cherchais pour éviter d’avoir à prendre l’ordinateur pour les voyages, mais ne prendre que la tablette. J’ai commandé le boîtier de marque Hama sur Amazon Allemagne (Google Translate dans Chome est mon ami, vu mes souvenirs d’Allemand seconde langue un peu lointains) où il est vendu TTC à 67,43 EUR plus 3,31 EUR de port pour la France (Collissimo de La Poste pour le trajet en France). Commandé lundi soir, arrivé dans ma boîte aux lettres samedi matin.

    Notice en anglais et en allemand. Appli gratuite sur l’AppStore d’iTunes, Wi-Reader, en français (en fait il reconnaît la langue par défaut de l’iBidule). Si vous ne voulez pas passer par l’interface web (accès à un serveur ftp via http, et paramétrage fin possible également via cette interface) le mieux est de télécharger l’appli Wi-Reader avant toute chose. Ensuite une petite charge initiale est nécessaire via le port mini USB et un chargeur USB standard (par exemple celui de votre iPrécieux). Le boîtier est utilisable très rapidement (pendant la recharge) : le mettre en route (petit interrupteur on/off). Ensuite sur le iTruc il faut se connecter sur le réseau Wifi "Hama...". Ensuite vous pouvez introduire une carte SD ou brancher un disque USB (pas limité aux clés USB). L’appli Wi-Reader permet d’adapter tous les réglages fins (sécurité réseau, nom du point d’accès, passerelle ou bridge...) et la manipulations de fichiers de manière plus confortable que l’interface web. Le boîtier fournit de nombreuses fonctions de visualisation, de copie dans les 2 sens entre l’IChose et le support (carte SD ou disque USB), ainsi que l’utilisation des fichiers avec d’autres applis installées sur l’iMachin (fonction export). Last but not least, si l’on dispose d’une connexion Internet filaire (ou sans fil via un réglage supplémentaire), le boîtier permet le partage de cette connexion (réglage par défaut) pour les équipements connectés au boîtier Hama par Wifi (iEtc, PC..., jusqu’à 5 mais pas testé).

    Après la lecture de la news ici, je m’étais mis à la recherche du boîtier en question et j’avais également vu passé l’annonce d’un autre boîtier (Cloud FTP maintenant rebaptisé iUSBport, du fabricant Hyperdrive) un projet Kickstarter très actif (le boîtier en question peut être acheté sur Amazon France). Je suis assez vite tombé sur le boîtier original choisi par Hama, le Apotop DW09 de fabrication taïwanaise. Il existe également d’autres boîtiers comme le RavPower WD01 ou le eComTech Toaster Pro, mais dont les caractéristiques ne sont pas aussi intéressantes que les 2 autres (Apotop-Hama, CloudFTP-iUSBport), notamment l’appli sur l’AppStore pour le RavPower inexistante, et la limitation à 64 Go pour les supports connectables au Toaster Pro (difficile à trouver sauf par des revendeurs aux Pays Bas). J’ai hésité entre le Cloud FTP et l’Hama, le premier acceptant apparemment beaucoup de formats de disques mais n’ayant pas de port Ethernet filaire. Je ne regrette pour l’instant pas mon choix du Hama-Apotop. J’ai juste eu à reformatter mon disque Western Digital 500 Go de HFS+ (pas reconnu par le Hama, pas plus que les partitions Linux) en exFAT pour qu’il soit reconnu et depuis tout baigne !! Attention tout de même pour la connexion de disques USB, il faut qu’ils soient soit alimentés par une alim externe soit alimentés par le port USB seul (je n’ai pas testé encore l’autonomie de l’ensemble ni si le câble d’alimentation micro USB alimente le port USB du disque).

    Dernière info : le boîtier serait compatible Android avec les applis kivontbien (client FTP).

    • Wow, ça alors c’est un scoop ! Justement j’ai le Cloud FTP mais ça marche en lecture seule. Si je comprend bien votre MSG, avec le Hama on peut transférer par ex des photos d’un iPad vers un disque ou clé USB externe sans passer par un Pc/Mac ?

    • Je confirme que cela marche dans les 2 sens (avec toutefois une contrainte que j’explique plus loin). Par contre je croyais que le Cloud FTP lui aussi permettait le transfert dans les 2 sens et j’ai donc bien fait de choisir le Hama au final.

      Je reviens d’un voyage de 3 semaines aux Etats-Unis et je n’avais pris que mon iPhone et mon iPad (et bien entendu mon appareil photo, un Pana DMZ FZ200). Tant que l’on transfère des photos, tout va bien, mais j’ai fait également quelques séquences vidéo HD (donc des fichiers un peu plus lourds) et là ça devient très long dans le sens iPad vers disque, car le défaut du boîtier Hama c’est que la vitesse de transfert n’est pas symétrique : dans le sens carte (ou disque) vers iPad, c’est très rapide (enfin c’est du Wifi, pas de l’Ethernet filaire tout de même) et dans l’autre sens c’est lent, mais lent... Les jours où j’avais fait des vidéos, je laissais le transfert se faire pendant la nuit et j’éteignais le tout le lendemain au réveil. Mais un jour j’ai eu un petit problème lié au fait que j’utilisais un disque alimenté par l’USB seulement : j’ai sans doute un peu trop tiré sur la batterie interne du Hama, même si l’iPad et le boîtier Hama étaient sur chargeurs branchés sur le secteur. J’avais bien remarqué que la 4e diode donnant l’état de charge de la batterie du Hama était souvent rouge (au lieu de vert) même avec l’appareil sur chargeur et en fait un matin le transfert des fichiers s’était planté et tous les fichiers n’avaient pas été transférés. De plus j’ai remarqué que l’horodatage des fichiers entre les originaux et le copies sur disque n’était pas le même sur cette série dont le transfert avait planté (je dois encore d’ailleurs refaire des essais un peu plus systématiques pour vérifier que ce problème n’était lié qu’au plantage du Hama). Ensuite j’ai bien pris garde de ne pas trop solliciter la batterie interne du Hama, et j’ai fini par transférer mes fichiers lourds (vidéos) la dernière semaine avec un ordinateur qu’on m’a prêté.

      En conclusion, je dirais que cela marche bien pour les photos (je vais encore vérifier pour les méta-données heure, date, etc., s’il n’y a pas d’autres problèmes), mais il ne faut pas trop en demander au Hama, du fait de la batterie qui, vu la taille du boîtier, ne doit pas avoir une capacité importante. Si vous voulez transférer des fichiers plus gros voire regarder des vidéos sur disque USB (ce qui est techniquement possible et avec tous les lecteurs existants sous iOS), il vaut mieux le faire avec un disque USB disposant d’une alimentation externe (donc prévoir d’avoir une prise électrique ou un boîtier de conversion 12V CC/110 ou 220V AC si vous êtes en voiture).

      D’un point de vue ergonomique, quand on est habitué aux gestionnaires de fichiers des systèmes d’exploitation d’ordinateurs, ce type de boîtier est quand même du bricolage, mais je dois reconnaître que cela dépanne et je ne regrette pas mon achat. Je me suis tout de même posé des questions car j’ai testé durant ce voyage la tablette Surface de Microsoft : je ne suis pas un grand fan de MS mais j’avoue qu’avec l’USB en standard et un navigateur de fichiers classique, cela aurait été plus facile encore ; il manque encore à W8 les applis "tactiles" qu’on trouve sous iOS et sous Android, donc pas de solution parfaite encore pour le photographe ou videaste amateur qui veut voyager léger, mais c’est pour très bientôt.

    • Je ne suis pas arrivé à trouver l’autonomie de l’appareil, de votre expérience, combien de temps tient la batterie en standby ou en lecture/copie ?
      Je me demande également si je peux lire des vidéos mkv 720p en streaming ? Merci