Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Hautes sensibilités (2ème partie)

15/05/2008 | Jean-Marie Sépulchre

Comme pour l’Alpha 700, l’essai a été doublé avec une image de nuit de la façade de l’Opera de Paris, en activant la réduction du bruit automatique. Le résultat restera très bon à 800 ISO, correct pour un agrandissement à 1600 ISO, mais critiquable à 3200 ISO.


Ci-dessus : Façade de l’Opera de Paris, de nuit


Ci-dessus : Extraits 100% du fichier JPG 800 ISO réduction de bruit activée


Ci-dessus : Extraits 100% du fichier JPG 1600 ISO réduction de bruit activée


Ci-dessus : Extraits 100% du fichier JPG 3200 ISO réduction de bruit activée

Le traitement de base laisse subsister des taches de couleurs parasites, que l’on a tenté d’éliminer avec le programme « Nigthscène » du logiciel Noiseware, mais les détails effacés par le traitement interne l’appareil ne pourront hélas pas être reconstitués, d’où la préférence indiquée pour un usage sans traitement de bruit du tout !


Ci-dessus : Traitement par Noiseware Community du fichier de 3200 ISO dont la réduction de bruit était déjà activée à l’origine

En conclusion, le rendement délicat à 3200 ISO de l’Alpha 350 incitera à profiter le plus possible des grandes ouvertures du zoom à des sensibilités inférieures, alors qu’une utilisation sur l’Alpha 700 – dont la sensibilité de 6400 ISO reste maîtrisable en reportage - permettra d’aborder des sujets mobiles que la faible ouverture des zooms amateurs rend plus difficiles à appréhender.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.