Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Hemingway, l’homme de féria

01/10/2007 | Michel Lion

Au cours des années 30, Hemingway s’immergea sans retenue dans le monde viril et fermé des courses de taureaux. En 1932 il publia Mort dans l’après midi, livre sur lequel il travaillait depuis plus de 7 ans. Plus qu’un manuel de tauromachie, cet ouvrage est un hymne à l’Espagne, mais aussi à la mort que l’homme jugeait comme le sujet le plus important qu’un écrivain pût traiter. Envoyé comme reporter sur le front de la guerre civile espagnole, Hemingway vécu dans le pays pendant un an. Plus tard, dans les années 1958-59, il réalisa un reportage en 3 volets sur les corridas pour le magazine Life, sous le titre L’été dangereux.
Pendant ces longues périodes passées sur le sol espagnol, Hemingway fréquenta les férias de Pampelune, les arènes de Séville, Madrid, Ronda, et il suivit les exploits de Antonio Ordonez, torero célèbre dont il devint l’ami. GX10 en bandoulière, nous nous sommes rendus sur place et avons essayé de comprendre le monde controversé de la tauromachie et la passion sans limite que lui vouait Hemingway.


©Bruno Calendini / www.calendini.com

Les arènes de Séville (la Real Maestranza) prise au grand angle depuis les gradins : un édifice magnifique chargé d’histoire.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • c’est tout simplement honteux de réaliser un article comme celui ci !! être photographe est un respect de la nature et des être vivants avant toute chose ! En plus de cela ces clichés n’ont de rien de parlant : une tribune, un tueur de taureau... c’est ridicule est vraiment moche !!!!!
    si c’est cela le respect des animaux et bien ou vas t’on ???

    Amicalement

    Nicolas

    • Bonjour

      On peut être contre la tauromachie et l’exprimer librement, même dans ce forum !
      Mais parler de honte, c’est manquer de discernement, de recul et incriminer personnellement le photographe, à qui on a confié le reportage, c’est absolument intolérable d’autant que si vous aviez pris le soin de visiter son site web vous auriez pu comprendre l’engagement de ce garçon pour la cause animale.
      Il y a des choses dans la vie et dans ce monde qui me font bien plus vomir !

      Hemingway était un passionné de course de taureaux, ce qui explique la publication de ce reportage dans le cadre de la Gx Expérience., et le mandat donné à B. Calendini pour photographier la corrida. C’est un travail journalistique. Dont acte !

      Cordialement,

      Vincent Trujillo
      Éditeur

    • je suis bien d’accord avec toi............d’autant plus que le but final est "quand meme de gagner de l’argent" avec ces photos dégueulasses................
      pour ma part j’exclue ce site.............de toute façon il n’y a pas grand chose d’intéressant en général...............connais-tu "virus photo" ? j’fais pas de pub pour eux mais c’est un site vraiment intéressant..........................
      amitiés

    • Bonsoir

      Vous avez bien raison. MDLP a été le premier site francophone à révéler les Nikon D3 et D300 avec de nombreuses captures d’écran à l’appui, ne se contentant pas seulement d’en révéler les fiches techniques. De même pour le Lumix L10 ou Alpha 700.... Comme l’annonce de la toute nouvelle Espon Stylus photo R1900.
      À part ça rien d’intéressant forum...Heureusement quelques milliers d’autres personnes pensent le contraire et nous manifestent un soutien chaleureux.

      Soyons sérieux, exclure un site sur ce type d’argument est fallacieux.
      Vous citez virus photo en exemple. Vous avez bien raison c’est un excellent site communautaire...et je crois sincèrement à notre complémentarité.
      Vous cherchez à nous opposer c’est bien dommage, mais je doute qu’à travers ce post un poil orienté vous leur ayez fait la meilleure des publicités.

      Enfin argumentez sur le fait je cite "le but final est "quand meme de gagner de l’argent" avec ces photos dégueulasses........ " c’est flirter avec la diffamation.

      Monsieur, je suis désolé, mais on ne vous regrettera pas

      Adieu

      Vincent Trujillo
      Éditeur

    • "Tuer pour le plaisir est un acte inhumain, indigne et dégradant.
      En convaincre les hommes est un objectif de toute première importance.
      C’est l’espoir de voir disparaitre la cruauté, les guerres fratricides et les génocides."

      Hubert Reeves

      La photographie ne doit pas de faire la complice de la barbarie en faisant l’apologie de la cruauté.

      Jacques Nicolin, photographe

    • Monsieur,

      J’apprécie votre contribution qui recadre un peu l’esprit de ce forum et lui donne de la hauteur.
      Cet article est le reflet d’un période de la vie d’Hemingway et n’a pas pour objectif de promouvoir la corrida. Et je peux comprendre aisément que certaines personnes puissent manifester un désaccord sur la manière dont nous avons traité l’évocation de son parcours.
      Hemingway est un homme fasciné par la mort ( la guerre, les courses de taureaux, la chasse, etc) Tous les grands thèmes de ses livres y font allusion, le sujet n’est pas facile même si nous avons essayé d’être le plus neutre possible.

      Lisez l’article,vous constaterez que nous dénonçons certaines dérives preuve d’un travail journalistique de fond, sans parti pris, ni dans un sens ni dans un autre...

      Monsieur, vous êtes le bienvenu

      Cordialement,

      Vincent Trujillo _ Éditeur

    • LUTTE CONTRE L’HIPPOPHAGIE

      NON ! UN CHEVAL CA NE SE MANGE PAS !

      Obtenez un autocollant gratuit en écrivant à :
      AEC
      Résidence La Pléiade
      98, rue de Canteleu
      59000 LILLE

      Joindre une enveloppe timbrée pour le retour du courrier.

      Merci aussi de visiter les sites :

      http://petitiononline.com/1703ab/petition.html

      http://www.chez.com/hippophagie

      http://www.dailymotion.com/apocalipsflo/video/xan6v_hippophagie

      http://www.mysanantonio.com/specials/20070928Horse/index.html

      Faites passer le message à vos amis.

      Amitiés.

      AEC.

    • Je te ferai dire, cher Nicolas, que les photographies taurines sont les meilleures photographies existantes. Mais, libre à toi de rester dans le nord, à prendre des clichés sans saveurs.

      Si l’inculture tuait, tu serais mort de puis très longtemps.

      "Parler de chose que l’on ne connaît point n’est pas une preuve d’intelligence, alors les juger ..."

      Aficionamente,

      Philippe

      Voir en ligne : Temporadas 2007 et 2008

    • Ah ! l’argument culturel ! Comme si "culture" était le label qui excuse et justifie tout. L’excision, le bizutage... en voilà des faits culturels qui ne renvoient pas à l’humanité dans ce qu’elle a de meilleur.

      Quant aux citations, surtout celle-là singulièrement stupide, elles prouvent encore qu’il vaut mieux faire travailler son cortex plutôt que de réfugier derrière un effet de manche littéraire. Encore une fois, il n’est pas nécessaire de connaître l’excision ou le crime pour y apporter un jugement de valeur. Pour la corrida, le courage du torero, l’esthétique du spectacle et la tradition n’enlèvent rien à ce qui n’est que de la simple barbarie.

      Que les aficionados assument leur sadisme refoulé et leurs frustrations plutôt que de se retrancher derrière l’alibi culturel !

      Laurent Katz

    • Philippe... les photos taurines sont les meilleures photographies ?... j’espère que tu plaisantes en disant de telles choses.

      Si ce n’est pas le cas, alors tu peux te féliciter de remporter la palme... oui, la palme du propos le plus écervelé paru sur ce site.

      En effet, qui peut dire que telles ou telles photographies sont meilleures que d’autres ? Personne, à l’exception d’un sombre crétin dont la passion maculée de sang pour la tauromachie lui enlève le peu d’intelligence que pourrait lui conférer sa participation à une telle disucssion.

      Je suis comme beaucoup, heureusement, contre la corrida et ce genre de pratiques.
      Ceci étant, je n’ai pas perçu dans cet l’article une quelquonque apologie de la corrida. C’est un reportage journalistique, qui plus est dans un magazine photo, on est donc loin d’un parti pris.

      il est vrai que j’aurais préféré un reportage sur les taureaux en camargue plutôt que la corrida, mais c’est un choix éditorial et il se respecte, d’autant plus que les sujets principaux sont la Hemingway , et la photographie évidemment.

      Les reportages et les photos de guerre font-ils l’apologie de la mort et du massacre ? Non, je ne pense pas. Un reportage est là pour nous ouvrir les yeux sur le monde qui nous entoure et provoquer, éventuellement, le débat. En ce sens, cet article aura fait coulé beaucoup d’encre.

      Je rappelle que je suis fervent défenseur de la cause animale, je suis également photographe professionnel. Tout n’est pas rose dans le monde qui nous entoure. Dois-je pour autant m’interdire de montrer ce qui n’est pas beau à voir ?

      Richy

  • c’est vraiment de la bêtise, d’écrire de telle chose, c’est l’apologie de la mort sans doute, comment ose t on ecrire un seul mot de positifs sur des meurtres, monde viril et fermé, sottises,idioties, monde de meurtres c’est tout, honte a lui qu’il soit maudit, tuer des innocents, c’est monstrueux barbare, décadent, pervers, la seule chose a dire et a faire c’est stop,STOP
    Dominique

    • quel article, un article qui parle de cet homme pour qui j’avais de la sympathie et maintenant de la répulsion, quel plaisir peut-on avoir à voir un animal se faire torturer par un être malfaisant, sadique et qui se croit fort... fort de quoi, la bête a déjà été torturée avant son entrée dans l’arène, et l’on parle de virilité...si c’est ça, la virilité, on peut en rire. Tout être vivant a le droit au respect, sa vie lui appartient.

    • voilà. le grand mot est lâché : VIRILITE !!!!!!!!!!!!
      les tortionnaires, tout comme les amateurs de ce genre de boucherie, sont des malades pervers qui doutent de leur virilité !!!!!!!!!!!
      ça serait risible si ça n’était pas si triste (pour les victimes de ces tortures).
      ABOLITION DE LA CORRIDA !!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • Tauromachie, pour ou contre ?
      Franchement, je crois pas que se soit le débat du jour,
      se site est un magazine sur la photographie, en regardant cette photo c’est la manière dont elle a été prise qui m’a attiré et pas tout le débat qui existe actuellement sur la tauromachie.
      Je pensais qu’il était possible d’etre assez intelligent pour eviter de lancer se genre de débat ou il n’a pas lieu d’etre...
      Par ailleurs le reportage concerne l’espagne et la tauromachie fait partie de l’identité de ce pays.

      Sabine

    • La tauromachie est vraiment dégueulasse, je suis d’accord sur ce point là. Mais je trouve que ce reportage est très bien fait. Le vrai courage est de savoir mettre au placard ses préjugés le temps d’un reportage pour essayer de comprendre quelque chose qui nous échappe, sans forcément y adhérer. Savoir regarder un spectacle qui nous dégoûte mais laisser ce sentiment derrière soi pour sortir les meilleurs images, ça, c’est difficile. Allez dire à un reporter de guerre qu’il ne doit pas faire de reportage parce que la guerre est ignoble, je pense que vous serez bien reçu...

      Ce n’est que mon avis, mais je trouve vos commentaires débiles. Après, libre a chacun de penser ce qu’il veut.

      Sinon les photos sont très belles et je trouve que le photographe s’en est très bien tiré avec les conditions décrites.

      Guillaume.

    • "être photographe est un respect de la nature et des être vivants avant toute chose"

      apparament y’a des végétariennes ?
      Franchement, vaut mieux la fermer, grands défenseurs pseudo-écolo ignorants.
      Vous passez plus de temps à cracher pour essayer de vous élever (juste pour avoir une réponse : "ouai t’as trop raison c nul") qu’à répondre au forum (qui d’ailleurs est gaché) et à prendre des photos.
      Ainsi les reporters de guerres sont des laches qui ne pensent qu’a prendre la meilleure photo du misérable au lieu de l’aider ?
      et le photographe de mode un pervers frustré qui a toujours rêvé de s’en taper une ou deux ?

      "Tuer pour le plaisir est un acte inhumain, indigne et dégradant. En convaincre les hommes est un objectif de toute première importance. C’est l’espoir de voir disparaitre la cruauté, les guerres fratricides et les génocides."
      "Tout être vivant a le droit au respect, sa vie lui appartient."

      Ecolo ou défenseur de quoi ?
      Alors jetez votre appareil votre ordi et tout ce qui participe aux "horreurs ?"leurs fabrications sont bien pires........
      Ouvrez-la mais pas pour dire des conneries.

    • Comme l’a écrit Sabine là n’est pas le débat. Mais quand même.

      Je n’aime pas les corridas mais
      La corrida est une affaire culturelle et seuls ceux qui ont été élevés dans cette culture peuvent en parler raisonnablement. Ce n’est pas mon cas alors je m’abstiens de juger. J,ai assisté à une corrida de novilleros (pas encore toreros) pour l’un des toros c’était une boucherie. Je le reconnais. Mais cela ne me donne pas le droit de condamner les éleveurs qui développent et protégent des races de tauraux qui auraient disparus car leur viande est trop dure et qui aiment et sont fiers de leur toros et assurent la bio diversité (et oui) . Je crois que le débat est un peu plus compliqué et les jugements lapidaires par trop simplistes voire simplets. Tant de haine cela me fascine.

      Un dernier mot, ces hommes et femmes qui descendent dans l’arene sont quand même courageux et mettent leur vie en jeu. les accidents ne sont pas rares. mais c’est leur choix, pas celui des taureaux.

      La ou je vous rejoins c’est sur le "travail de préparation" (banderilles, picador, à cheval) là j’ai du mal C’est pas le mano a mano qu’on peut espérer.

      au regard de la desaffection des plazas les corridas s’eteindront bientot. En attendant etre assis a coté d’un vieil aficionado qui vous explique c’est qd meme tres sympa et tres interessant

      Le monde abrite d’autres enjeux bien plus graves, orientez vos énergies vers des combats qui en vaillent vraiment la peine et arretez avec vos pensées aseptisées et politiquement correctes . Laissons aux espagnols la décision.
      Et Hemingway reste un sacré romancier

    • la souffrance,la torture,la mort ne sont ni un spectacle ni un divertissement.
      le pretexte culturel est fallacieux. les jeux du cirque et autres arenes sont l’heritage de temps barbares et il est triste que la mort mise en spectacle existe encore.

      Francois, photographe

    • Philippe... les photos taurines sont les meilleures photographies ?... j’espère que tu plaisantes en disant de telles choses.

      Si ce n’est pas le cas, alors tu peux te féliciter de remporter la palme... oui, la palme du propos le plus écervelé paru sur ce site.

      En effet, qui peut dire que telles ou telles photographies sont meilleures que d’autres ? Personne, à l’exception d’un sombre crétin dont la passion maculée de sang pour la tauromachie lui enlève le peu d’intelligence que pourrait lui conférer sa participation à une telle disucssion.

      Je suis comme beaucoup, heureusement, contre la corrida et ce genre de pratiques. Ceci étant, je n’ai pas perçu dans cet l’article une quelquonque apologie de la corrida. C’est un reportage journalistique, qui plus est dans un magazine photo, on est donc loin d’un parti pris.

      il est vrai que j’aurais préféré un reportage sur les taureaux en camargue plutôt que la corrida, mais c’est un choix éditorial et il se respecte, d’autant plus que les sujets principaux sont la Hemingway , et la photographie évidemment.

      Les reportages et les photos de guerre font-ils l’apologie de la mort et du massacre ? Non, je ne pense pas. Un reportage est là pour nous ouvrir les yeux sur le monde qui nous entoure et provoquer, éventuellement, le débat. En ce sens, cet article aura fait coulé beaucoup d’encre.

      Je rappelle que je suis fervent défenseur de la cause animale, je suis également photographe professionnel. Tout n’est pas rose dans le monde qui nous entoure. Dois-je pour autant m’interdire de montrer ce qui n’est pas beau à voir ?

      Richy

    • euuh....virilité ?
      si je puis me permettre ,il n’y a pas que des hommes qui assistent aux corridas,la preuve j’y assiste,de plus des femmes sont aussi toreros...donc evitez de parler de virilité blessée ou je ne sais quoi
      de plus,evite de parler de ce que tu ne connais pas ou sinon evite de mentir...le toro n’est pas "torturé" avant son entrée dans l’arene,je ne sais pas ou tu as trouvé ça mais c’est completement faux

      Marie.G

  • Je conseille à beaucoup de ne plus faire de photos...

    Leur appareil ? un "ensemble" fabriqué dans des conditions non ecologiques et dont les composants ne seront pas dégradés définitivement avant des millénaires ( je ne parle même pas des accus !!! )

    Leur ordinateur ? Là aussi... pas beau à voir...Pensez vous en lisant ses lignes aux milliers d’enfants chinois, cambodgiens et autres qui passent leur journée à démonter NOS ordinateurs pour gagner simple misère et mourrir à 30 ans d’une intoxication liée au composants ou au mercure.

    Nos photos... pour celles qui ne resteront que "numériques"...voir plus haut ...Pour celles qui seront traitées... nos fabricants de papier nous les promettent pour plus de 100 ans...

    Bref ... de quoi parlons nous ??? de photos ou d’écologie ??? D’art ou de controverses ancestrales et culturelles ???
    J’aime la photo...POINT... Même si je n’aime pas forcément TOUTES les photos, ni tous les styles...

    Notre monde et notre histoire ne sont que le reflet de ce que nous sommes : un mélange de merveilleux et d’horribles, un mix savant de belles découvertes et de génocides...

    Maintenant, la grande question est : NOUS photographes...sommes nous spectateurs, acteurs, témoins, journalistes,...???
    Doit on tout montrer ? tout decrire ? Devons nous ne montrer que belles montagnes et jolis oiseaux ????
    Si MA liberté de création est bridée...alors définitivement j’arrête la photo !!!

    Pour finir...et pour enfin parler de l’essentiel :
    j’ai apprécié ce reportage photo et le travail journalistique qui l’accompagne. Que ceux qui critiquent ( et quelque part jalousent...), faites en autant sur les sujets qu’il vous plaira... et exposez vous ! On en parlera ensuite...