Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Imatag : un marquage incassable pour protéger nos images

04/07/2017 | Patrick Lévêque

La protection des données est un véritable fléau pour les photographes soucieux de contrôler leurs œuvres. Imatag est un outil puissant et efficace permettant de tatouer et pister nos précieuses images.

Que nous soyons professionnels ou amateurs éclairés, la protection de nos images demeure un véritable casse-tête. Il existe des solutions plus ou moins efficaces comme PixelRight ou EXIF.co, mais ces solutions bon marché n’offrent qu’un faible niveau de sécurité avec pour seul avantage un effet dissuasif. Le tatouage numérique proposé par Imatag met la barre très haut avec un système de marquage numérique très puissant et invisible à l’œil nu, contrairement au « filigrane » classique qui rend le watermark visible sur les photos. Avec la solution d’Imatag, il n’y a aucune différence visuelle à l’œil nu entre l’image originale et l’image protégée.

JPEG - 118.8 ko
Vous ne le voyez pas et pourtant, un tatouage puissant indétectable est présent dans cette image. Une capture écran ou une modification dans l’image ne saurait l’enlever.

Les informations cachées dans l’image sont des données binaires interprétables par un ordinateur qu’un humain ne peut pas lire directement. La technologie unique de marquage des pixels d’Imatag avec un tatouage indélébile et invisible spécifique à chacune des photographies empêche l’effacement des métadonnées ou leur modification par tout autre que son auteur ou détenteur des droits.

JPEG - 275.3 ko
Récupérée depuis Internet, l’image a été immédiatement identifiée par Imatag. La fiche indique clairement la certification de l’image, l’identité de l’auteur et les renseignements concernant la photographie

Ces empreintes numériques et robustes permettent ainsi de retrouver n’importe quelle image protégée même si l’image est retouchée, découpée, recadrée ou subit des modifications de contraste et des changements colorimétrique.
Le fonctionnement du système Imatag est simple et accessible via n’importe quel navigateur Web. Après inscription en ligne, le site propose de télécharger immédiatement des images pour les protéger. Pendant le processus de chargement, les images sont marquées par Imatag avec un identifiant unique par image.

PNG - 322.4 ko
Chaque image importée peut être partagée par mail ou via les principaux réseaux sociaux. Imatag importe les métadonnées contenues dans les données IPTC des images

Une fois les images marquées, une fenêtre invite à partager les images via Facebook ou Twitter ou à télécharger une nouvelle fois les fichiers protégés sur son disque dur pour les rediffuser une fois tatoués. Les images restent néanmoins hébergées sur les serveurs d’Imatag (chez OVH) et accessibles à tout moment par l’utilisateur qui pourra toujours les partager via Twitter, Facebook ou encore par mail.

JPEG - 92.1 ko
Chaque image possède sa fiche d’identité qui servira notamment en cas de recherche pour l’authentification de l’image

Un premier niveau d’utilisation permet de télécharger gratuitement jusqu’à 1 Go d’images avec le système de protection Imatag, un portfolio public, une photothèque privée et un système de recherche d’image. Un mode premium sur abonnement (100 Go) ajoute le service de traçage sur Internet. Accessible via le Web, une version installable sous la forme d’un plug-in pour Lightroom serait en cours de développement. À suivre de près d’autant que cette solution de protection de données est développée par une entreprise française basée à Rennes.

Plus de renseignements sur le site d’Imatag
Imatag 1 Go : gratuit
Imatag Premium 100 Go : 10 € par mois

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages