Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Importer ses images

14/11/2011 | THEOPHILE Gilles


Fig.01 ci-dessus : Lightroom 3 est entièrement conçu pour répondre au flux de production exigé par les photographes.

Importer ses images


Fig.02 ci-dessus : Le menu Importer, avec ses 3 sections principales : dossiers Source, affichage des images et dossiers de Destination

Le menu Importer de Lightroom 3 se divise en trois parties principales : à gauche, la source des fichiers (carte-mémoire, disque dur, stick USB, etc.), à droite, les volumes et dossiers de destination et, au centre, l’affichage des images. Les images s’affichent sous forme de vignettes mais vous pouvez opérer un premier tri qualitatif en agrandissant les photos (touche E du clavier) et même en zoomant dedans (barre espace). Vous pouvez sélectionner une partie seulement des images et les afficher, éventuellement, par dossiers de destination.

Le menu Importer est tout à fait capable d’identifier et signaler les images déjà présentes dans le catalogue. On peut importer les images soit en les copiant (avec conversion au format DNG en option), en les déplaçant (d’un disque à un autre, par exemple) ou en les ajoutant. Cette dernière option permet à Lightroom d’indexer les images à leur emplacement actuel. Si les images sont importées à partir d’une carte-mémoire, seule l’option de copie est disponible. C’est une sécurité : Lightroom ne permet pas de vider le contenu d’une carte mémoire, ce sera à vous de la formater après avoir vérifié l’intégrité des images importées dans le catalogue. Autre sécurité, Le menu Importer vous permet de créer, à la volée, une copie de sauvegarde des photos. Ces doubles, que vous placerez à la destination de votre choix, ne sont pas indexés dans le catalogue.

La dernière étape avant de lancer l’importation consiste à ajouter des informations aux métadonnées des images. Afin de gagner du temps et de fluidifier la gestion du contenu du catalogue, vous pouvez appliquer, à la volée, des informations de copyright ainsi que vos références (coordonnées, adresse mail, etc.), et des mots-clés pour décrire le contenu des photos. On peut également renommer les images et appliquer des paramètres de développement. Profitez de cette dernière possibilité pour corriger les objectifs (vignetage, distorsion, aberrations chromatiques) pendant la phase d’importation, ceci n’aura pas d’impact sur la durée.
Dès que vous cliquez sur le bouton Importer, Lightroom va exécuter toutes les tâches décrites ci-dessus et, dès les premiers instants du cycle d’importation et de création des aperçus des images, vous pourrez passer à la deuxième du flux de production, à savoir le tri des photos.


Fig.03 ci-dessus : Le menu Importer propose de nombreux outils permettant de mettre en place une solide gestion des images, dès le commencement du flux de production

La formation complète sur Adobe Lightroom 3
- Vous souhaitez aller plus loin ? Nous vous conseillons l’achat de ce DVD Rom qui détaille de l’importation à l’impression toutes les étapes du flux de travail photographique. Une formation remarquable dispensée par l’un des meilleurs spécialistes du logiciel : Gilles Théophile.
- Commander la formation :La formation complète sur Adobe Lightroom 3 - Durée : 11 heures - 102 leçons - Mac / Windows - Prix 39,90 €. Acheter ce DVD

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



TAMRON

CEWE