Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

InPixio Photo Clip Pro 7 : retouche, détourage et photomontage

21/03/2016 | Laurent Katz

Interface revampée pour cette version 7 qui apporte nombre d’améliorations, mais qui fondamentalement conserve les mêmes qualités et défauts que la mouture précédente en matière de photomontage... et de prix.

JPEG - 152 ko
La section retouche comporte de nombreux rendus organisés en catégories (photo LK).

L’écran portail du logiciel, déjà mentionné il y a plus d’un an pour sa version 6, montre les trois pans fonctionnels. La section retouche (Photo Editor), oscille entre les usages grand public et amateur un peu expert, malgré la surévaluée mention Pro, mêle différents outils. Soit pour améliorer la tonalité et l’exposition d’une manière globale, soit pour obtenir un rendu prédéfini, leur nombre ayant crû pour l’occasion. Un éditeur de texte a été ajouté, et il faudra y faire appel, car la commande de photomontage n’en présente pas.
Cette dernière, intégrée dans le compartiment Photo Eraser, ne propose pas vraiment ce qu’elle laisse sous-entendre. Il n’y a pas de gestion de calques pour superposer différents éléments, mais plutôt une commande de détourage qui va découper et rendre transparente certaines zones de la photo, afin qu’une image vienne remplacer les vides. Le détourage utilise un pinceau pour délimiter les parties à éliminer et un second pour préciser ce qu’il faut garder. C’est relativement efficace, mais des tentatives pour détourer une chevelure ébouriffée ou une structure ouverte, comme une grue, mettent le logiciel à mal. Il n’y parvient pas.

JPEG - 96.7 ko
Pour supprimer un élément gênant (tout le contraire ici, mais c’est pour la bonne cause), il faut le peindre grossièrement (photo LK).
JPEG - 86.1 ko
Il a fallu réitérer la manoeuvre précédente deux fois et utiliser l’outil de clonage, pour obtenir un résultat satisfaisant. Du moins en matière de suppression, car pour la photo... c’était mieux avant.

Photo Cutter vise à supprimer les défauts. Soit au niveau local pour éliminer des ridules, des petits boutons, des taches dues à un capteur avec des poussières. Soit d’une manière plus drastique pour éradiquer des objets gênants, avec plus ou moins de bonheur… mais la concurrence éprouve les mêmes genres de difficultés quand l’arrière-plan à reconstituer n’a pas une structure floue comme du sable, du ciel ou du feuillage. L’outil de clonage est donc bienvenu pour parfaire le travail.

JPEG - 114 ko
Avant le photomontage, il faut détourer en peignant grossièrement les zones à éliminer et à conserver (photo LK).
JPEG - 135.3 ko
Le photomontage se poursuit par l’incrustation et le positionnement en arrière-plan d’une autre photo.

Si une fonction permet de partager les photos sur Facebook, Twitter et Flickr, on ne retrouve plus la section de gestion des photos. Le tarif de 89,99 € que l’on trouvait déjà exagéré, en comparaison avec celui de Photoshop Elements 14 à 81,6 € fonctionnellement bien plus riche et qualitatif, l’est encore plus.

- Le site d’InPixio
- Le site d’Avanquest

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.