Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Intelligent Imaging Solution Piccure : stabilisation a posteriori

24/06/2013 | LAURENT KATZ

La fonction, apparue dans Photoshop CC, est proposée en tant que plug-in indépendant par une jeune pousse allemande, pour réduire le flou de bougé. Pas convaincant.

JPEG - 652.3 ko
Cette image prise avec un bridge Nikon P500 est bien améliorée, mais le traitement induit des échos disgracieux (cliquer pour agrandir).

Intelligent Imaging Solution se définit ainsi sur son site : « nous sommes une petite start-up au savoir-faire technologique, dirigée par des scientifiques basés à Tubingen, en Allemagne. Notre équipe est composée de plusieurs professeurs, doctorants et professionnels des affaires. ». Leur premier produit, Piccure, vise à corriger le flou de bougé. Il tourne sous Windows 7 ou sous OS X à partir de la version 10.3. Vendu 99 € pour Photoshop et 49 € pour Photoshop Elements 11. La compatibilité avec Lightroom est en préparation. Une politique curieuse quand la quasi-majorité des plug-ins est proposée avec un installeur qui détecte les logiciels compatibles, pour une mise en place multiple.

JPEG - 478.6 ko
Les artefacts fantômes ne sont pas éradiqués, ce que montrent les titres sur la tranche des livres (cliquer pour agrandir).
JPEG - 683.6 ko
La même image traitée par la fonction similaire de Photoshop CC (cliquer pour agrandir). Pas mieux !

Quand l’éditeur indique «  en quelques secondes, par un simple clic de souris, il est désormais possible de supprimer le flou de bougé d’une photo », on se demande s’il parle de Piccure. Qui n’a pas réussi à corriger les quelques photos que je lui ai soumises. Hormis celles où le flou de bougé est très faible. Ce type de flou se traduit souvent par des artefacts fantômes que le plug-in n’arrive pas à éradiquer, quelle que soit l’intensité des réglages. Et si l’on pousse le curseur un peu loin, le rendu devient abominable. Et pour être totalement objectif, les mêmes images envoyées à la nouvelle commande « Réduction de tremblement » de Photoshop n’en sont pas sorties mieux nettoyées. Au vu des exemples fournis tant par Intelligent Imaging Solution que par Adobe, je ne doute pas qu’il y ait des cas où cela marche, notamment avec un flou de bougé monodirectionnel et de faible amplitude. Mais l’usager potentiel, à qui ont vend une technologie, doit aussi savoir qu’il risque d’être déçu s’il compte stabiliser a posteriori n’importe quelle image sortie d’un APN avec un zoom 20x ou 30x, ou prise au quart de seconde quand il n’aurait pas fallu descendre sous le 1/15e.

Pour vous faire une idée, l’éditeur propose une version d’essai utilisable quatorze jours.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

Ulule Lemondedelaphoto
CEWE