Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Kipon Baveyes et Handevision : que la lumière soit

17/12/2013 | Franck Mée

Connu pour ses bagues d’adaptation, le constructeur chinois Kipon s’est associé à l’opticien allemand IB/E pour se lancer sur le marché de l’optique. Ses nouveautés peuvent faire parler : un réducteur de focales 0,7x et, surtout, le Handevision 40 mm f/0,85, l’objectif le plus lumineux du moment.

Présentation

Metabones a marqué les esprits avec son Speed Booster, le premier réducteur de focale optimisé pour conserver le même champ et gagner un IL en montant un objectif de reflex 24 x 36 mm sur un hybride APS.

Celui-ci ne pouvait rester longtemps sans concurrence et ce n’est donc pas une surprise de voir Kipon, fabricant chinois d’accessoires photo, lancer un adversaire : le BavEyes 0,7x, aux spécifications très proches. Kipon n’assure en fait que la production, la conception revenant à IB/E, opticien bavarois spécialisé dans l’élaboration d’optiques et la production de matériel industriel et cinématographique.

Ces réducteurs, qui permettent de monter des objectifs plein format Nikon F, Canon EF ou Leica R sur des appareils en baïonnette Sony E ou Fujifilm X, devraient arriver en début d’année pour environ 300 dollars – les tarifs européens ne sont pas encore connus.

Toujours plus de lumière

Le BavEyes est intéressant, mais ce n’est pas vers lui que les regards se tournent aujourd’hui. L’alliance de Kipon et IB/E a en effet annoncé le lancement d’un autre produit, qui fera sans doute couler beaucoup d’encre chez les amateurs de bokeh et de photo en basse lumière : le Handevision Ibelux 40 mm f/0,85.

Réservé aux appareils APS et 4/3", il existera en montures Sony E, Fujifilm X, Canon EF-M et Micro 4/3, cadrant selon le cas comme un 60 mm, un 65 mm ou un 80 mm. Son ouverture à f/0,85 est le record du moment, dépassant un peu les Leica Noctilux, Noktor HyperPrime et Voigtländer Nocton, tous ouverts à f/0,95. Concrètement, cela signifie que le nouveau Ibelux gagne environ 1/4 IL à pleine ouverture ; en outre, l’objectif étant optimisé pour une mise au point à 2,5 m et possédant un diaphragme à dix lamelles, il devrait être particulièrement adapté au portrait, avec un bokeh comparable à celui d’un objectif f/1,2.

Comme les autres objectifs ultra-lumineux pour hybrides, ce modèle est manuel et vise un marché d’experts avertis : il pèse plus d’un kilo et devrait coûter 2 080 $ lors de son arrivée, en février 2014 – comme pour le Baveyes, le tarif en euros n’est pas précisé.

- Le site de Kipon

Fiche technique Kipon Baveyes 0,7x

  • Type : Réducteur de focale
  • Facteur : 0,7x
  • Monture objectif : Nikon F, Canon EF, Leica R
  • Monture boîtier : Sony E, Fujifilm X
  • Formule optique : 4 lentilles en 3 groupes
  • Dimensions (L x ø)  : NC
  • Poids : 150 g
  • Prix : 300 $

Fiche technique Kipon Handevision Ibelux 40 mm f/0,85

  • Type : Focale fixe
  • Focales : 40 mm
  • Montures : Sony E, Fujifilm X, Canon EF-M, Micro4/3
  • Formule optique : 10 lentilles en 8 groupes
  • Bague de mise au point : oui
  • Stabilisation : -
  • Ouverture maximale : f/0,85
  • Ouverture minimale : f/22
  • Diaphragme : 10 lamelles
  • Distance minimale de mise au point : 75 cm
  • Diamètre du filtre : 67 mm
  • Dimensions (L x ø)  : 128 x 74 mm
  • Poids : 1 150 g
  • Prix : 2 080 $

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Optique sans nul doute d’abord et essentiellement destinée a faire parler de la,marque car il est évident que le 45 olympus est largement suffisant pour 99,9 pcts des gens.

  • Oui, il s’agit d’un coup de pub car cet objectif est lourd et encombrant.
    Sur un NEX, il pèsera de 2.3x à 6x le poids du boîtier !
    Ensuite, cet objectif est manuel donc MAP fastidieuse est réservée à des sujets immobiles ou peu mobiles (à PO !).
    Enfin, cet Ibelux n’est en réalité pas beaucoup plus lumineux qu’un
    banal objectif f/1.4 car le rendement photonique des capteurs numériques actuels s’effondre pour des rayons inclinés de > 10º enbviron (Le site DxO l’avait démontré il y a quelques années.).
    Enfin, cet objectif a une PDC comparable à un 60/1.2 en FF.
    Problème : Canon produit déjà de tels objectifs pour un tarif comparable...avec
    AF + USM (50/1.2 L ou 85/1.2 L).
    Pourquoi rester en APSC si le FF vous en offre plus pour moins cher
    (Le tarif des boîtiers FF est en baisse ; on commence à trouver des A7 pour
    1270€ et des 6D à 1500 € en SP).
    Il serait à désirer de voir un Ibelux en version FF mais le bébé pèserait
    sans doute plus de 2.5 Kgs sans parler de l’encombrement...et du coût !
    On comprend mieux maintenant pourquoi les opticiens se limitent à des ouvertures de f/0.95 en FF...