Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

L’astrophotographie

10/04/2018 | Laurent Katz

Comme la macrophotographie, tirer le portrait des astres est à la portée de tous, du néophyte qui, avec un zoom, sera content de photographier la lune et distinguer ses cratères, au plus accro qui n’hésitera pas à investir dans un télescope et adhérer à une collectivité de passionnés, pour observer des galaxies lointaines.

Le livre


L’auteur est une pointure dans sa discipline. Astrophotographe amateur, il cumule les activités : animateur de stages, conférencier, auteur d’articles dans des magazines d’astronomie, photographe publié dans des journaux français et anglo-saxons. Sans parler de son site [www.astrophoto.fr].

L’astrophotographie, « astrophoto » pour les intimes, a son ouvrage de référence. Un beau format qui rend justice aux photos, un papier de qualité, mais une typographie très resserrée pour faire entrer le contenu en moins de 200 pages. Quand le double n’aurait pas été de trop pour que le texte, trop dense, respire plus au sein des pages. N’étant pas plus attiré que cela par l’astronomie, je dois admettre que le livre est passionnant et montre qu’il n’est pas toujours nécessaire d’avoir un puissant télescope sous la main pour pratiquer ce type de prise de vue. D’ailleurs, le premier chapitre « L’astrophotographie sans instrument » présente des images faites au 14 mm ou au fish-eye 8 mm avec un reflex plein format !

Pratiquer l’astrophotographie sur une base sérieuse, c’est accumuler des connaissances sur l’astronomie, bien sûr, mais aussi sur le matériel de prise de vue et ne pas rechigner à manipuler quelques formules mathématiques pour une pratique pointue. Les temps d’exposition sont souvent longs, il faut savoir traiter l’image pour gérer le bruit et quantité de paramètres. C’est aussi comprendre l’environnement : les lumières artificielles des villes qui polluent le ciel, mais savoir, par exemple, que l’atmosphère trouble la vision des astres et des lumières du ciel.
Le livre aborde les différents modes de prise de vue, avec un appareil ou des caméras CCD dédiées, avec l’aide d’objectifs spécifiques, d’une lunette ou d’un télescope, sans rien laisser dans l’ombre. Et même des équipements dont vous n’avez même pas l’idée, comme le masque de Bahtinov pour parfaire la mise au point sur une étoile. Ou cet étonnant dispositif d’aide à la mise au point : une crémaillère motorisée pour télescope pilotable depuis Windows et munie d’une sonde de température pour compenser les écarts. Des techniques de fusion panoramique sont aussi mises en jeu, en témoigne une superbe photo de la Lune, « une mosaïque de 10 tuiles obtenues avec une caméra vidéo monochrome dotée d’un capteur Sony de 16 Mpxl ». Parfois, ce sont les images qui sont empilées, le logiciel AutoStakkert étant une référence pour aligner et minimiser l’influence des distorsions atmosphériques.

Cela se lit parfois en toute fluidité, mais c’est parfois plus ardu, car des savoir-faire — que l’auteur maîtrise, explique et commente — sont indispensables pour ramener des images. Les meilleures possible, en corrigeant autant que faire se peut le bruit, les aberrations optiques, les turbulences atmosphériques et les mouvements (rotation de la Terre et déplacement du sujet visé), par des moyens matériels et logiciels. Tout cela est abondamment illustré, par d’extraordinaires photos de l’auteur : boucle de champ magnétique à la surface du soleil, reste de supernova (Dentelles du cygne) ou simplement Saturne et ses anneaux. Même si l’on ne pratique pas, cela incite au rêve.

Si vous ne vous sentez pas l’âme d’une éponge capable d’absorber avec avidité la matière de cet ouvrage érudit, technique et copieux, mais que le sujet est loin de vous laisser indifférent, le livre Les secrets de l’astrophoto, du même auteur et chez le même éditeur, constitue une excellente entrée en matière

-  L’astrophotographie, de Thierry Legault

Sommaire

- Le matériel de base de l’astrophoto

  • Privilégier un appareil reflex...
  • Se munir d’un bon trépied
  • Choisir soigneusement ses objectifs
  • Les réglages de l’appareil
  • Des accessoires... pas si accessoires !
  • Préparer sa sortie

- Photographier le ciel sur trépied

  • Astropaysages
  • Comètes
  • Panoramiques
  • Rotations et filés d’étoiles
  • Étoiles filantes
  • Aurores boréales
  • Phénomènes atmosphériques
  • Éclipses
  • Satellites artificiels
  • Time-lapses
  • Filmer le ciel en vidéo

- Photographier le ciel profond

  • Le matériel pour la longue pose
  • Choisir sa cible
  • Sur le terrain
  • Le traitement des images

- Photographier la Lune

  • Le matériel pour photographier la Lune en entier
  • Sur le terrain
  • Le traitement des images lunaires
  • La lumière cendrée
  • Les éclipses de Lune
  • Les rapprochements et occultations

- Photographier les planètes

  • De si petits mastodontes...
  • Photo ou vidéo ?
  • Le traitement des vidéos
  • Les planètes (Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune)
  • Les gros plans lunaires

- Photographier le Soleil

  • Protégez-vous !
  • Photographier l’astre solaire
  • Photographier les éclipses de Soleil

- Annexes

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.