Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

L’éclairage pour la photo de mode et de portrait

19/05/2017 | Laurent Katz

Chacun a pu expérimenter des ombres disgracieuses, des brillances inopportunes, des ombres portées indésirables en tirant le portrait de ses proches. Alors qu’une bonne maîtrise d’un éclairage artificiel magnifie le rendu, ce que dévoile ce livre à l’ADN fortement didactique.

Mode et portrait montrent que l’on n’est pas ici dans l’univers de la spontanéité, mais dans celui de la mise en scène et chacun sait combien soigner l’éclairage est crucial. Si Eyrolles propose un livre plus généraliste Manuel d’éclairage photo qui en est à sa troisième édition, celui-là offre quand même dans ses premières pages des explications générales sur la couleur et les types d’éclairage.

L’auteur ayant elle-même adopté une démarche d’autodidacte en la matière pour assoir sa pratique professionnelle, elle sait comment faire passer des concepts. Par l’illustration avant tout. Un exemple en est donné, par une série de clichés montrant comment la vitesse d’obturation influe sur l’éclairage de l’arrière-plan quand le sujet principal est illuminé. Le matériel est présenté, avec les avantages du matériel de studio et du flash de reportage, sans oublier les modificateurs de lumière (boîte à lumière, bol beauté, réflecteur, fond...).
Les « fauchés » ne sont pas oubliés, avec des conseils pour créer un « éclairage à moindre coût ». Les bricoleurs qui veulent se lancer trouveront dans le livre Fabriquer ses accessoires d’éclairage photo, sorti il y a dix ans chez le même éditeur, de nombreuses pistes. L’auteur multiplie les cas de figure, chacun présenté par un trio : la photo, la fiche technique indiquant la vitesse, l’ouverture, le matériel utilisé, assorti d’un schéma détaillant le positionnement du sujet, de l’appareil photo et de l’éclairage (source et modificateur de lumière). Difficile d’être plus clair. La mise en œuvre est détaillée, le « pourquoi du comment » expliqué et justifié, des astuces apportant un complément pratique. Cela concerne une multitude d’ambiances : lowkey, highkey, éclairage coloré, asymétrique, direct et/ou indirect... On y découvre les éclairages en papillon (ainsi nommé en raison de l’ombre sous le nez évoquant un lépidoptère aux plus imaginatifs d’entre nous) et celui en coquillage qui associe lumière venant du dessus et du dessous. Et l’auteur n’oublie pas de développer des scénarios de mise en lumière : le sport, la mode, le portrait… La créativité est explorée avec des jeux sur les textures, le fond, le flou de mouvement, l’imitation d’une lumière naturelle, tout cela assorti de considérations techniques : mode connecté, mesure d’exposition, projections lumineuses.

Une dernière et abondante partie s’étend sur soixante-dix pages, illustrant des schémas d’éclairage, avec quatre modèles aux couleurs de peau différente, chaque fois avec un fond noir et blanc. Parfait, sauf qu’il y manque une ou deux doubles pages récapitulatives, comme une table des matières visuelle évitant de feuilleter toutes les pages de la section, pour retrouver un cas précis. Il fallait bien trouver quelque chose à reprocher à ce livre réussi, maquetté dans un format quasi carré mettant bien en valeur les exemples choisis.

- Sommaire

  • Le matériel d’éclairage
  • Créer une atmosphère
  • Scénarios d’éclairage
  • Devenez créatif
  • Glossaire

-  L’éclairage pour la photo de mode et de portrait, de Rosella Vanon, photos de l’auteur,

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.