Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

L’exportation

14/11/2011 | THEOPHILE Gilles


Après avoir discuté de l’importation, du tri et des principes de base du classement des images dans Lightroom, nous allons nous intéresser, dans cette quatrième partie, à la diffusion des images par le biais du menu Exporter.


Ci-dessus Fig.09 : Le menu Exporter est doté de nombreux outils et il peut accueillir des fonctions supplémentaires provenant de modules externes.

Le catalogue Lightroom est une base de données qui exige d’importer les images afin d’assurer leur gestion et leur développement au sein d’un flux de production le plus fluide possible. Mais, une fois le catalogage et le traitement des images effectués, que doit-on faire des photos, et surtout, comment les diffuser ?

C’est le rôle du menu Exporter. Celui-ci propose un grand nombre d’outils qui en font d’un logiciel à part entière. Son but est de préparer et de diffuser des images à partir des originaux, qui resteront à l’abri dans le catalogue. Ainsi, on va créer des fichiers JPEG, TIFF ou PSD qui pourront être imprimés ou diffusés électroniquement (galeries Web, présentations, email, etc.). Peu de photographes savent que Lightroom permet d’exporter un fichier Raw au format original, inclus les métadonnées et les paramètres de développement. De cette manière, un destinataire qui utilise Lightroom ou Camera Raw pourra non seulement voir les réglages qui ont été appliqués, mais également les reprendre et les modifier.

Outre les options de formats de fichiers, de dénomination, de dimensions, de compression, d’espace colorimétrique ou de netteté, le menu Exporter propose un certain nombre de possibilités intéressantes quant à la gestion des images. Naturellement, il est possible de déterminer le dossier ou sous-dossier de destination mais on peut également réimporter automatiquement les images exportées dans le catalogue, en demandant à Lightroom de les placer dans le dossier d’origine et de les empiler sur les photos originales !

On pourra aussi incruster un filigrane de copyright, et même lancer directement l’utilitaire pour modifier le filigrane. Lightroom peut également ouvrir automatiquement les fichiers exportés dans l’application de votre choix. Un bon exemple est d’utiliser l’Explorateur Windows ou le Finder de Mac OS X pour vérifier les images exportées.


Ci-dessus Fig.10 : Les paramètres prédéfinis d’exportation sont directement accessibles dans un menu contextuel, sans avoir à lancer le menu Exporter.

Le menu Exporter peut être configuré pour accélérer le flux de travail. D’abord, on peut installer des outils supplémentaires en provenance de modules externes comme LR2/Mogrify qui permet, entre autres, d’incruster des cadres, des bordures et des annotations texte dans les images, ou encore Metadata Wrangler qui permet de sélectionner avec grande précision les métadonnées qui seront exportées ou pas. Ensuite, si vous vous servez de Lightroom et du menu Exporter de manière intensive, vous n’allez pas refaire tous les réglages à chaque exportation. Vous avez la possibilité d’enregistrer ces réglages sous forme de paramètres prédéfinis et, bien sûr, vous pouvez en enregistrer autant que nécessaire, en fonction de vos besoins. En cliquant sur un paramètre prédéfini, le menu Exporter se configure automatiquement pour adopter les réglages devant être appliqués à l’exportation. Pour aller encore plus vite, vous pouvez accéder aux paramètres prédéfinis dans le menu contextuel qui apparaît après avoir fait un clic-droit dans une image. Dans ce cas, l’exportation commencera tout de suite, sans ouverture du menu Exporter.

La fonction Exporter avec précédent permet de lancer une exportation avec les mêmes réglages que la précédente, toujours sans ouvrir le menu. Pour terminer, vous pouvez continuer à travailler dans Lightroom pendant l’exportation, lancer plusieurs exportations en parallèle et graver un CD ou DVD.

La formation complète sur Adobe Lightroom 3
- Vous souhaitez aller plus loin ? Nous vous conseillons l’achat de ce DVD Rom qui détaille de l’importation à l’impression toutes les étapes du flux de travail photographique. Une formation remarquable dispensée par l’un des meilleurs spécialistes du logiciel : Gilles Théophile.
- Commander la formation :La formation complète sur Adobe Lightroom 3 - Durée : 11 heures - 102 leçons - Mac / Windows - Prix 39,90 €. Acheter ce DVD

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



CEWE