Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

L’importation automatique

22/02/2008 | Gilles Théophile

Une autre fonction méconnue de Lightroom sert à importer automatiquement, dans la bibliothèque, des images en provenance directe d’un appareil photo piloté par l’ordinateur, dans le cas, par exemple, d’une séance de studio, ou, tout simplement, d’un scanner qui va nous servir d’exemple dans le didacticiel d’aujourd’hui.


Fig.1 ci-dessus : La première chose à faire est d’activer l’option d’importation automatique, mais ce n’est possible qu’après avoir paramétré cette fonction. Pour cela, allez dans le menu Fichier > Importation automatique > Paramètres d’importation automatique (flèche verte).

Fig.2 ci-dessus : Dans la fenêtre des paramètres d’importation automatique, vous devez choisir un dossier de contrôle (cadre vert) dans lequel arriveront les images issues d’un scanner ou d’un appareil photo. Ce dossier est surveillé par Lightroom, qui se chargera ensuite de les transférer dans le dossier de destination du catalogue.

Fig.3 ci-dessus : Attention, il faudra bien entendu que votre logiciel de numérisation ou de contrôle de l’appareil photo fasse référence au dossier contrôlé par Lightroom (ici, NikonScan, le pilote des scanners de film Nikon).

Fig.4 ci-dessus : Lorsque le paramétrage est terminé, vous activez la fonction par le menu Fichier > Importation automatique > Activer importation automatique.

Fig.5 ci-dessus : Une fois arrivées dans le dossier de contrôle, les images seront transférées dans le catalogue Lightroom, dans le dossier de destination spécifié dans les paramètres (cadre rouge). Comme dans le menu d’importation normal, vous pouvez appliquer à la volée les noms de fichier personnalisés et des paramètres de développement, affecter des métadonnées IPTC, des mots-clés et préciser la qualité des aperçus (cadre cyan).

Fig.6 ci-dessus et 7 ci-contre à gauche : Après importation, vous constatez que les images de votre scanner sont bien présentes dans votre bibliothèque, classées dans un dossier (Fig.6, flèche rouge), avec vos mots-clés et autres métadonnées (Fig.7, flèches vertes). Notez que Lightroom identifie le logiciel d’où proviennent les images (Fig.7, flèche magenta).

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.