Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

LE GUIDE DU REFLEX [HS N°21] EST EN KIOSQUE DEMAIN !

24/10/2014 | Michel Lion

Comme tous les ans à la même période, nous vous proposons une édition hors-série consacrée aux appareils à objectifs interchangeables, reflex et hybrides compris. Il contient les tests de tous les boîtiers incontournables du moment, à l’exception des Canon EOS-1D X et Nikon D4s, qui s’adressent aux photographes professionnels ou ayant une situation financière aisée : ils constituent la « crème de la crème » à l’heure actuelle, et si vos finances le permettent et que leur poids et leurs dimensions largement au-dessus de la moyenne ne vous effraient pas, vous pouvez les acquérir les yeux fermés ! Quant aux Canon EOS 7D Mark II et Samsung NX1, si nous n’avons pu établir de verdict définitif sur leurs performances, leurs prises en main respectives nous ont tout de même permis de nous faire un premier avis. À n’en pas douter, le format APS-C a encore de beaux jours devant lui, et les photographes ayant besoin d’un appareil solidement construit et rapide regarderont de près ces deux modèles.

Néanmoins, ce numéro s’adresse avant tout aux utilisateurs novices souhaitant approfondir leurs connaissances en matière de prise de vue, ou à ceux désireux d’y voir plus clair sur l’offre en matière de produits à l’heure actuelle. Le magazine repose ainsi sur deux parties : dans la première, théorique, nous abordons les principales règles qui régissent la prise de vue, en décortiquant le fameux triangle de l’exposition : vitesse, ouverture, sensibilité. Ces trois points fonctionnent ensemble. Une fois que l’on a assimilé leur rôle, il est beaucoup plus tentant de s’affranchir des modes automatiques de son appareil. Pour vous exercer, nous vous proposons quarante pages de cas pratiques dans différentes situations : photo animalière, en basse lumière, paysage, en famille, au flash… Les anecdotes liées à chaque image mêlent informations techniques sur le matériel utilisé, ainsi que le ressenti de l’auteur au moment de la prise de vue.

Nous évoquons également le domaine de la vidéo, tous les boîtiers testés dans cette édition 2014 offrant la possibilité de tourner : nous avons rencontré le cinéaste Emmanuel Pampuri, fin connaisseurs de la fonction sur les hybrides Panasonic, et le GH4 en particulier : ce modèle fait ainsi l’objet d’un focus, tant il apparaît comme le meilleur appareil photo dans le domaine de la vidéo aujourd’hui. Si vous hésitez encore entre plusieurs appareils en cette fin d’année, ou que vous attendez la période des fêtes pour jeter votre dévolu sur tel ou tel modèle, ce guide devrait vous aider à faire le bon choix !

PARTIE #1 : LES FONDAMENTAUX DE LA PRISE DE VUE AVEC UN REFLEX

Cette première partie est consacrée aux principes fondamentaux de prise de vue avec un reflex.

Sommaire : ■ 12 conseils pour bien débuter ■ Avoir le bon objectif ■ Le mode Priorité ouverture ■ Le mode Priorité vitesse ■ Sensibilité Iso ■ Vidéo & Autofocus ■ Accessoires / Prendre soin de son matériel ■ Cas pratiques : les règles de la photographie ■


- 12 conseils pour bien débuter : Les points abordés dans cet article devraient vous permettre de bien appréhender les menus de votre appareil, en vous focalisant sur l’essentiel. Ils peuvent aussi servir de repères pour ceux d’entre vous qui sont en phase de recherche : protection contre les intempéries, présence du flash, module AF, fonction Wi-Fi… autant de paramètres à prendre en considération à l’heure du choix.
- Avoir le bon objectif : On pense souvent que pour faire de bonnes photos, il faut un grand capteur avec beaucoup de pixels, une bonne qualité d’image en haute sensibilité ou encore une rafale véloce. Mais il est un critère trop souvent négligé qui est celui de l’optique. Et comme sur un reflex ou un hybride, on peut choisir, voici comment vous y prendre.

- Priorité ouverture : La profondeur de champ arrive en tête des notions à maîtriser pour s’échapper du mode vert de son reflex. Elle sert notamment à déterminer l’étendue de la zone de netteté. Éclairage.

- Le mode Priorité vitesse : Voir la vie au 1/125s : une maxime adoptée par de nombreux photographes à l’affût de l’instant décisif. Selon les domaines, il faut savoir jongler avec cet élément majeur du triangle d’exposition qu’est la vitesse d’obturation…
- Sensibilité Iso : Nous évoquons régulièrement dans nos pages, les progrès opérés par les constructeurs dans ce domaine. Même les modèles dotés de capteurs APS-C ou 4/3 n’ont pas à rougir face au 24 x 36 !

- Vidéo & Autofocus (Entretien avec Emmanuel Pampuri) : Réalisateur, producteur, blogueur, désormais conseiller technique chez Loca-Images à Paris, Emmanuel Pampuri connaît parfaitement les rouages de la vidéo sur les appareils photo. Il fait également partie des rares bêta-testeurs du GH4.

20 CAS PRATIQUES :


Nous vous proposons vingt thématiques pour perfectionner votre technique sur le terrain. Chacune est abordée à travers deux photos commentées pour revenir sur les conditions de la prise de vue : ce qui a motivé sa réalisation autant que la manière de parvenir à ce résultat.
- Action et filé : Donner du dynamisme à ses images : c’est tout l’intérêt de la technique du filé, qui exige une bonne analyse de la vitesse du sujet photographié ainsi qu’une bonne maîtrise technique. Illustration dans les domaines animalier et aérien.
- Architecture et cadrage : Les deux images publiées ont été prises avec un 24 mm, en plein format. Toutefois, les approches diffèrent ; dans un cas, les déformations inhérentes à l’emploi d’un grand-angle sont limitées, dans l’autre, elles apparaissent clairement, sans nuire au sens de l’image.
- Exposition et contre-jour : En se plaçant face à une source de lumière naturelle ou artificielle, il peut être intéressant de jouer sur les effets de silhouette et donner une dimension graphique à ses compositions.
- Couleur et composition : Le but consiste à construire son image en se concentrant sur les tonalités : couleurs vives d’un côté, plus ternes de l’autre, les deux choix opérés sur les photos suivantes découlent d’une atmosphère différente. - Jeux d’enfants : Photographier les enfants est loin d’être une chose aisée. Entre les problématiques liées au droit à l’image et la difficulté de monopoliser leur attention, il faut savoir saisir les opportunités lorsqu’elles se présentent !
- Photographie de groupe : Veiller à ce que personne ne ferme les yeux ou ne fasse la grimace. Faire attention à la disposition des gens en fonction de leur taille ou de leur importance dans le contexte. Choisir la bonne focale pour ne pas déformer les sujets placés sur les bords… l’activité n’est pas de tout repos ! - Flash déporté et Fill-in : La majorité des boîtiers possèdent un flash intégré. Si l’on fustige, à juste titre, l’éclairage direct, il rend pourtant bien des services, seul ou accompagné d’autres flashs.
- Gestion de la sensibilité : Il n’est pas toujours possible d’employer des sensibilités raisonnables, notamment lorsqu’il faut figer un sujet en mouvement. Mais on peut aussi s’accommoder de la montée de bruit, en fonction de la scène photographiée.
- Nature morte et composition : Sur des sujets immobiles, on a tout le temps du monde pour soigner la composition et insuffler un peu de vie à ses images…
- Neige et composition : Les cellules des appareils se font facilement piéger dans un environnement neigeux. Le recours au format Raw est précieux pour récupérer des informations dans un logiciel, mais il y a aussi quelques recommandations à suivre dès la prise de vue…
- Nuit et pose longue : Un support stable ou un système de stabilisation sont des attributs indispensables pour photographier de nuit, sans solliciter de flash ou pour éviter d’employer une sensibilité trop élevée. Ces deux photos ont été réalisées avec un trépied et à main levée, à de faibles vitesses.
- Paysage et composition : S’il y a bien un domaine où la composition est reine, c’est la photo de paysage. Il est ainsi bon de se familiariser avec les règles qui la régissent, et d’utiliser les outils à dispositions sur les boîtiers, comme les grilles d’aide à la composition, en LiveView ou dans les viseurs électroniques, et sur certains reflex.
- Paysages urbains : Lorsque l’on parle de photo de paysage, il serait dommage de réduire l’exercice à la prise de vue de grands espaces. Les villes offrent aussi de multiples occasions de saisir d’autres formes de paysages, qui en constituent l’identité.
- Photo de rue : Pour saisir le fameux « instant décisif » cher à Henri Cartier-Bresson, il faut être à l’affût, se montrer réactif, tout en restant discret au moment de déclencher pour ne pas dénaturer l’ambiance. Un exercice délicat, mais jubilatoire !
- Photo de concert : Il n’est pas toujours évident d’accéder à un concert avec du matériel photo sans accréditation. Une discipline passionnante, qui exige une bonne maîtrise de l’exposition...
- Portrait en situation : Les voyages exotiques offrent souvent l’occasion de réaliser des portraits plus facilement que dans nos contrées, sans contraintes liées au droit à l’image. Reste à saisir la bonne attitude…
- Portrait en Noir & Blanc : Certains sujets prennent une autre dimension en noir et blanc. Il est toujours possible de photographier en Raw pour définir la tonalité de l’image a posteriori, mais on peut aussi « penser » l’image en noir et blanc dès la prise de vue…
- Portrait en studio : La photo en studio est avant tout une pratique professionnelle, car elle requiert de l’espace et le matériel adéquat. Il est toutefois permis d’y accéder à travers des stages ou des locations de courte durée. Petit aperçu de ce que l’on peut faire dans le domaine du portrait.
- Journée et pose longue : Employer des vitesses lentes en pleine journée, c’est possible : cela permet notamment de suggérer le mouvement de l’eau, comme c’est le cas sur les deux images ci-contre, en bord de mer et au-dessus d’une rivière. Le recours à un trépied ou à un support stable est indispensable dans ces conditions.
- Sport et autofocus : Afin de trouver le meilleur placement par rapport au sujet, mieux vaut se renseigner sur le sport que l’on va photographier afin d’anticiper les gestes. Ensuite, il faut disposer d’un boîtier doté d’un mode Rafale ambitieux et d’un autofocus performant.

PARTIE #2 : LE GUIDE MATÉRIEL

Tendances 2014 - 2015

BIEN CHOISIR : GAMME PAR GAMME, LES BOITIERS AU BANC D’ESSAI

Gamme par gamme, la rédaction vous propose une sélection tests indispensable pour faire son choix !

Sommaire : ■ Canon EOS 7D Mark II ■ Samsung NX-1 ■ Canon EOS 1200D ■ Canon EOS 700D ■ Canon EOS 700D ■ Fujifilm X-M1 ■ Nikon D5300 ■ Nikon 1 V3 ■ Olympus Pen E-PL7 ■ Panasonic Lumix - DMC GM1 ■ Pentax K-S1 ■ Samsung NX 30 ■ Sony Alpha 5100 ■ Canon EOS 70D ■ Fujifilm FinePix X-T1 ■ Nikon D7100 ■ Olympus OM-D E-M1 ■ Panasonic Lumix DMC GH4 ■ Ricoh Pentax K-3 ■ Sony A77 II ■ Sony A6000 ■ Canon EOS 6D ■ Nikon D750 ■ Sony Alpha 7 ■ Canon EOS 5D mark III ■ Nikon D810 ■ Sony SLT A99 ■


- Canon EOS 7D Mark II : L’EOS 7D a bien failli être éternel, mais sa relève est enfin là. La version II apporte des évolutions profondes pour devenir le nouveau sommet de la gamme APS des rouges et, potentiellement, la nouvelle référence des photographes sportifs et animaliers.

- Samsung NX-1 : Samsung a présenté à la Photokina son appareil le plus avancé à ce jour : le NX1. Sur le papier, il s’agit d’un COI extrême, susceptible de s’en prendre directement au marché des reflex sportifs.

- Canon EOS 1200D : Trois ans après le rustique EOS 1100D, Canon renouvelle enfin son reflex d’entrée de gamme. Logiquement, c’est un bond de géant que fait l’EOS 1200D : toute l’électronique a été radicalement mise à jour.

- Canon EOS 700D : Comme tous les ans, Canon a mis à jour son reflex amateur, habituel best-seller. Les évolutions sont de plus en plus ténues et le nouvel EOS 700D ressemble beaucoup au précédent EOS 650D… Face à une concurrence renouvelée, reste-t-il la référence ?

- Fujifilm X-M1 : Après deux modèles haut de gamme, Fujifilm lance son premier compact à objectifs interchangeables grand public, le X-M1. Sa mission : attaquer les NEX-5R, EOS M et autres GX1. Ses moyens : du WiFi, un écran orientable… et la qualité d’image Fujifilm.

- Nikon D5300 : Chez Nikon, on aime le jeu des sept erreurs : le D5300 est quasiment identique au D5200. Cette similitude cache une nouveauté bienvenue : la marque jaune a intégré des fonctions WiFi à son appareil, enfin capable de dialoguer avec le monde extérieur sans accessoire supplémentaire.

- Nikon 1 V3 : ll a perdu son viseur, mais il a largement gagné sur d’autres points
(écran tactile orientable, WiFi intégré) et s’offre un tout nouveau capteur : le Nikon 1 V3 ressemble enfin à un hybride haut de gamme tel qu’on le voudrait…

- Olympus Pen E-PL7 : Un look vintage, une connexion WiFi, des filtres artistiques et un écran tactile sont-ils des arguments suffisants pour persuader les photographes de la génération « Y » de laisser tomber leur smartphone au profit d’un « véritable » appareil photo ? C’est ce qu’a l’air de penser Olympus avec l’E-PL7…

- Panasonic Lumix - DMC GM1 : Destiné aux photographes amateurs, le GM1 brille par sa grande compacité et par la qualité des images qu’il produit.

- Pentax K-S1 : La gamme de reflex Pentax est plutôt sérieuse, malgré les couleurs proposées sur certains modèles. Avec le K-S1, Ricoh veut donc se rajeunir avec un appareil plus design, plus lumineux et plus original.

- Samsung NX 30 : Après un NX20 qui ressemblait plus à une déclinaison du NX10, Samsung a remis à plat la recette de son compact à objectifs interchangeables haut de gamme : le NX30 est plus complet, plus flatteur, et se pose en concurrent de choix pour les Panasonic DMC-G6, Sony Alpha 6000 et autres Olympus OM-D E-M10.
- Sony Alpha 5100 : Le NEX-5T avait laissé ses fans dans l’expectative : à quand un nouveau COI tactile chez Sony ? L’Alpha 5100 vient répondre à la question, avec une configuration technique assez proche de l’Alpha 6000.

- Canon EOS 70D : L’EOS 60D avait souffert de la concurrence : D7000 et K-5, puis Alpha 77, possédaient des arguments qui lui manquaient, et Canon fut contraint de laisser fondre les tarifs de son reflex expert. Avec l’EOS 70D, la marque rouge doit donc contrer l’offensive en proposant des avantages déterminants : elle promet principalement un autofocus largement amélioré…

- Fujifilm FinePix X-T1 : Après les pseudotélémétriques, place au pseudoreflex : telle est en effet l’orientation stylistique du X-T1, nouveau vaisseau amiral des hybrides Fujifilm. Qui, au-delà de ce détail esthétique, apporte un joli lot de nouveautés…
- Nikon D7100 : Le D7100 ne se contente pas de succéder au D7000 : il reprend consciencieusement les arguments de ses concurrents et améliore certains points forts, au point de lorgner sur le segment supérieur.

- Olympus OM-D E-M1 : C’est fini : il n’y aura plus de reflex chez Olympus. C’est en effet un appareil sans miroir, l’OM-D E-M1, qui succède au E-5 au sommet de la gamme. Selon Olympus, la technologie embarquée dans ce nouveau boîtier doit permettre de cumuler la réactivité d’un reflex et la souplesse d’un compact à objectifs interchangeables…

- Panasonic Lumix DMC GH4 : Le Panasonic GH4 ressemble comme un jumeau au GH3. Les modifications sont en fait à l’intérieur, presque entièrement orientées dans une même direction : devenir l’incontournable couteau suisse de ceux qui filment.

- Ricoh Pentax K-3 : Après un K-5 II cloné du K-5, il fallait que Pentax présente un vrai nouveau reflex expert. Si le K-3 paraît très proche du précédent, l’impression s’efface sitôt la fiche technique observée : à l’intérieur, tout change.

- Sony A77 II : Nul ne reste indifférent au lancement d’un reflex expert. Prévu pour durer deux, trois ans et même plus selon les marques, il est normal que les espérances soient grandes sur la panoplie technique du nouveau venu. Après le Pentax K3 de l’an dernier, dans les attentes de produits phares chez Canon et Nikon, voici venu le haut du panier des modèles APS-C signés Sony.

- Sony A6000 : Avec l’unification des interfaces vient celle des boîtiers : l’α6000 remplace à la fois les NEX-6 et NEX-7. Ce grand frère de l’α5000 garde le capteur du second, mais dans un boîtier plus proche du premier et avec une chaîne d’image mise à jour.

- Canon EOS 6D : Le Canon EOS 6D ressemble à un 60D gonflé ou à un 5D Mark III bridé, mais avec des fonctions nouvelles, notamment le GPS et le WiFi. Un instrument contrasté, mais au final séduisant, entre autres pour sa qualité d’image en haute sensibilité.

- Nikon D750 : En annonçant le D750, Nikon a créé une vague d’émotion : le D700, resté dans bien des mémoires, allait-il avoir un successeur ? En fait, le nouveau boîtier est plutôt une version « premium » du D610, avec quelques avancées qui manquaient à celui-ci.

- Sony Alpha 7 : Après des mois de rumeurs, d’attentes et de fantasmes, il est là : le premier compact à objectifs interchangeables à capteur 24 x 36 mm. C’est aussi le premier numérique plein format à 1 500 €, avec l’espoir de vulgariser la qualité des reflex type Canon EOS 6D et Nikon D610…

- Canon EOS 5D mark III : La lignée des EOS 5D appartient à la saga des reflex numériques plein format que l’on a pu qualifier d’abordables avant les sorties de la Photokina 2012. Le petit dernier, enrichi avec certaines technologies issues des modèles pros, laisse à la fois un léger goût d’inachevé et le parfum d’un modèle d’exception.
- Nikon D810 : Deux ans après ses très remarqués D800 et D800E, Nikon renouvelle son 24 x 36 mm haute définition. Le D810 est seul pour remplacer les deux modèles, et prend plutôt la suite du D800E : comme lui, il est dépourvu de filtre passe-bas.

- Sony SLT-A99 : Face à la multitude de reflex plein format chez Canon et Nikon, il était temps que Sony porte haut le flambeau du 24x36. Avec visée électronique, marquant la fin de la visée reflex optique si bien défendue par Minolta.

Cette édition est un manuel qui place les usages au centre de toutes décisions d’équipement. Quand d’autres sont à l’affut des modèles dernier cri. L’essentiel consiste à bien évaluer ses besoins et garder la main mise sur son outil. Quel que soit son ADN. N’hésitez pas à nous faire vos commentaires sur cette nouvelle édition dans le forum associé à cet article.

UNE BIBLE DE 200 PAGES POUR APPRENDRE À PHOTOGRAPHER AVEC UN APPAREIL PHOTO À OBJECTIFS INTERCHANGEABLES !
- Acheter le numéro Hors Série de MDLP N°21 LE GUIDE DU REFLEX

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ulule Lemondedelaphoto
CEWE