Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

LIGHTROOM, Le Guide de l’utilisateur ÉDITION 2019 [HS N°39] est en kiosque !

30/04/2019 | Michel Lion

MDLP vous propose la réédition de son bestseller "LIGHTROOM : Le Guide de l’Utilisateur" totalement revue et corrigée suite aux changements majeurs survenus avec cette nouvelle version du logiciel.

Notre bestseller consacré à Lightroom est disponible sous la forme d’un Hors Série (N°39) totalement mis à jour, soit 200 Pages inédites. De plus en plus porté vers une utilisation multiplateformes et mobile et la possibilité de synchroniser votre workflow où que vous soyez. Ce dernier a encore été confié à Gilles Théophile (auteur de l’incontournable Utiliser Lightroom, MDLP vous propose l’édition 2019 : LIGHTROOM, le Guide de l’Utilisateur qui fait l’objet d’une forte demande de votre part à chaque évolution majeure du logiciel.
Fidèle au concept des éditions antérieures, l’édition 2019 détaille tous les changements intervenus dans Lr Classic CC au niveau de l’ergonomie et des fonctionnalités dans une partie "Prise en mains" complétée par une partie plus pratique qui contient 38 tutoriels didactiques pour s’exercer et appréhender le flux de votre travail avec efficacité.

ACHETER EN LIGNE LE HS N°39 LIGHTROOM, Le Guide de l’Utilisateur 2019
ÉDITION 2019 : 100% INÉDIT, SPÉCIAL LIGHTROOM
NUMÉRO SPÉCIAL 200 PAGES - Le Guide 100 % PRATIQUE pour LIGHTROOM
■ Toutes les nouveautés de Lr CC 2 et Lr Classic 8 ■ L’interface de Lightroom de A à Z ■ 100% PRATIQUE = + 40 TUTORIELS EXCLUSIFS !
- Cliquez sur ce lien pour le commander l’édition papier du Guide Lr 2019 (envoi sous 48 heures)
- Cliquez sur ce lien pour le commander l’édition numérique du Guide Lr 2019 (téléchargement immédiat)

OU

Profitez de nos offres d’abonnement exceptionnels. Je souhaite m’abonner

- Lightroom, quoi de neuf ?
- Les nouveautés de Lightroom Classic 8 et Lightroom CC 2 : Qu’il s’agisse de Lightroom Classic ou de l’environnement Lightroom CC, le programme phare d’Adobe destiné aux photographes évolue en permanence et propose une refonte de certains de ses éléments.
- Philosophie et approche générale : Même si, en ce début 2019, la concurrence pointe très timidement le bout de son nez, elle n’est pas en mesure de s’aligner sur le flux de travail très complet que Lightroom propose aux photographes… depuis 12 ans !
- Pourquoi passer ou rester à Lightroom Classic CC ? : Découvrez pourquoi Lightroom Classic, qui fête ses douze ans d’existence, a tout pour rester le premier choix de bien de photographes, et quel est l’intérêt de la formule par abonnement.

PRISE EN MAINS DU LOGICIEL : L’INTERFACE DE A à Z

Tout ce qu’il faut savoir sur l’ergonomie et le fonctionnement de Lightroom
- Interface et expérience utilisateur : L’interface modulaire de Lightroom a été conçue pour s’adapter aussi bien aux ordinateurs de bureau qu’aux portables, en limitant volontairement les possibilités de personnalisation.
- La gestion du catalogue : Le catalogue, qui est une base de données, centralise tout votre travail dans Lightroom. Dans cet article, vous découvrirez son rôle, son fonctionnement et vous apprendrez à en assurer la maintenance et la sauvegarde.
- Importer les images : L’importation des images dans Lightroom est obligatoire. Il s’agit d’un processus qui peut prendre du temps, mais qui, dès que vous le maîtriserez, assurera une grosse partie de l’organisation de votre photothèque. - Gérer et trier les images : C’est dans le module Bibliothèque que vous allez certainement passer la plus grande partie de votre temps. Servant à la fois de gestionnaire et de hub, vous y trouverez tout ce qu’il faut pour trier, rechercher et organiser l’ensemble de vos images.
- Développer et corriger les images : Le module Développement permet de traiter et de corriger aussi bien les fichiers Raw que les fichiers RVB. Ici, vous découvrirez son architecture et ses principes de fonctionnement.
- Utiliser des éditeurs externes : Si Lightroom dispose de ses propres outils de traitement d’images, il est largement ouvert à la collaboration avec des éditeurs externes, à commencer par Photoshop, et par un choix infini d’autres programmes, y compris des logiciels de traitement Raw.
- Les modules externes : Outre les éditeurs externes, Lightroom est également ouvert aux modules externes, qui permettent d’ajouter ou d’étendre des fonctionnalités, notamment pour la gestion et la publication d’images.
- Exporter les images : Dans cet article, vous découvrirez les fonctions et les réglages d’exportation de vos images qui, en quelque sorte, bouclent
le flux de travail de base de Lightroom.
- Les services de publication : Les services de publication de Lightroom, dont le fonctionnement repose sur celui des collections, vous permettent de publier et de gérer, entre autres, des galeries Web à partir du module Bibliothèque.
- Flux de travail hors-ligne : Grâce aux aperçus dynamiques, Lightroom vous permet de travailler sans avoir les originaux disponibles, aussi bien pour la gestion que le développement et même la diffusion et publication de vos images !
- Flux de travail vidéo : Si Lightroom Classic permet le catalogage des vidéos, au même titre que les photos, vous ne pourrez pas les monter, les fonctions disponibles permettant juste la coupe et les corrections de base.
- Paramétrer Lightroom : Lightroom a été conçu avec l’idée d’éviter au photographe d’avoir à mettre les mains sous le capot. Néanmoins, il est important d’aborder les nombreuses options du programme, notamment pour configurer le programme selon son propre usage.
- Optimiser et régler les problèmes de Lightroom : Lightroom est un programme exigeant en termes de puissance. Voyons comment optimiser son fonctionnement et régler les éventuels problèmes qui se présentent.
- Flux de travail avec l’environnement Lightroom CC : Pris en tant que tel, Lightroom CC, l’édition cloud de Lightroom, est bien une solution qui s’adresse à un public différent de la version Classic. Et, pourtant, vous pouvez les faire collaborer, et certains composants sont même incontournables.
- 50 questions / réponses : Que vous soyez débutant, avancé ou professionnel, les questions ne manquent pas à propos de Lightroom. Vous trouverez sans doute la réponse à la plupart de vos interrogations au fil des pages de ce magazine, toutefois, dans un esprit pratique, nous avons regroupé dans cet article les thèmes qui semblent concerner une majorité d’utilisateurs.

100% PRATIQUE : 38 TUTORIELS POUR MAÎTRISER TOUS LES OUTILS DE LIGHTROOM


- Tuto #1 : Créer une collection Les collections, assimilables à des albums virtuels, offrent une grande souplesse et constituent la base de votre flux de travail dans Lightroom.
- Tuto #2 : Créer une collection dynamique Les collections dynamiques rassemblent automatiquement les images qui répondent à des critères définis par l’utilisateur, ce qui est tout indiqué pour la gestion de la photothèque sur le long terme.
- Tuto #3 : Maîtriser le filtre de bibliothèque Si les collections dynamiques sont plutôt destinées à la gestion sur la durée, le Filtre de bibliothèque permet de filtrer et de rechercher ses images de manière ponctuelle.
- Tuto #4 : Gérer les mots-clés Grâce aux mots-clés, vous pourrez à la fois décrire et documenter le contenu de vos photos, et faciliter leur recherche dans le catalogue Lightroom.
- Tuto #5 : Identifier les personnes Le système d’identification des visages de Lightroom va vous permettre de référencer les personnes en photo dans votre catalogue, et de les retrouver grâce aux mots-clés de personnes.
- Tuto #6 : Géolicaliser les images Le module Cartes permet de gérer les données et informations d’emplacement de prise de vue, que les images contiennent ou pas des coordonnées géographiques GPS.
- Tuto #7 : Renommer et changer la date des photos Lightroom propose un outil complet pour renommer les photos, aussi bien individuellement que par lots, ainsi que la possibilité de modifier la date et l’heure.
- Tuto #8 : Créer un modèle de copyright Avec un modèle de copyright, vous pouvez automatiser l’ajout d’informations de contact et de droits d’utilisation à vos images, ce que nous vous encourageons à faire systématiquement.
- Tuto #9 : Incruster un filigrane Si vous souhaitez incruster un texte ou un logo dans une photo, Lightroom propose un éditeur de filigrane qui vous permettra de le faire facilement.
- Tuto #10 : Prise de vue et import de scanner Grâce à la capture en mode connecté, vous pouvez piloter un appareil photo à partir de Lightroom. Vous disposez également de l’importation automatique, pour rapatrier les images d’un scanner.
- Tuto #11 : Corriger des lots d’images Pour faire face à l’afflux et à la quantité d’images, Lightroom propose des outils permettant de corriger des lots d’images à partir d’une image source.
- Tuto #12 : Comparer les images dans le module Développement La possibilité de comparer une image traitée avec l’original ou par rapport à une autre étape de correction est indispensable à la productivité et à l’efficacité lors du développement des images.
- Tuto #13 : Utiliser les profils d’entrée Les profils d’entrée du module Développement déterminent le rendu de base des images. Le système a d’ailleurs été entièrement revu courant 2018.
- Tuto #14 : Utiliser les paramètres prédéfinis de développement Les paramètres prédéfinis de développement permettent d’enregistrer des corrections que vous pourrez attribuer d’un clic à des lots d’images.
- Tuto #15 : Corriger les défauts optiques Lightroom corrige les défauts de vos objectifs aussi bien automatiquement que manuellement, à l’aide d’une copieuse série d’outils particulièrement efficaces.
- Tuto #16 : Redresser la perspective Avec l’outil Upright, vous serez en mesure de redresser la perspective automatiquement et manuellement, notamment à l’aide de lignes de repères.
- Tuto #17 : Supprimer les taches et les éléments gênants Lightroom dispose d’Upright, un outil de redressement de perspective particulièrement complet, travaillant aussi bien en mode automatique qu’en manuel.
- Tuto #18 : Recadrer et redresser les photos Avec l’outil Recadrer et redresser, vous pourrez non seulement corriger les erreurs de cadrage et les horizons penchés, mais également retravailler vos compositions.
- Tuto #19 : Faire la balance des blancs La balance des blancs est une étape primordiale dans le traitement des images, pour supprimer la dominante due à l’illuminant et retrouver ainsi la justesse des couleurs.
- Tuto #20 : Corriger la tonalité La tonalité couvre aussi bien la correction de la luminosité que du contraste des images. Pour cela, Lightroom propose des outils de correction manuelle et un outil automatique reposant sur l’intelligence artificielle.
- Tuto #21 : Renforcer la présence des images Les curseurs de la section Présence permettent de renforcer l’impact d’une image en jouant sur le micro-contraste, sur la richesse des couleurs et sur l’atténuation du voile atmosphérique.
- Tuto #22 : Ajuster le contraste des images La courbe des tonalités de Lightroom, qui fonctionne en mode paramétrique ou, de manière plus classique, avec des points, permet de retravailler le contraste des images, globalement ou de manière sélective.
- Tuto #23 : Corriger les couleurs avec l’outil TSL L’outil TSL (Teinte, Saturation et Luminance) permet de corriger les couleurs de manière sélective, en agissant sur une teinte sans affecter les autres.
- Tuto #24 : Réduire le bruit La réduction du bruit dans Lightroom est liée au moteur de dématriçage et à ses évolutions, et elle s’avère toujours performante et efficace.
- Tuto #25 : Accentuer la netteté L’accentuation de la netteté est indispensable et, dans Lightroom, elle se déroule en trois étapes, tout au long du flux de travail.
- Tuto #26 : Retoucher avec le pinceau Le pinceau de retouche de Lightroom permet d’affiner les corrections lors du développement de vos fichiers Raw. Voici un tour d’horizon de ses différents modes de fonctionnement.
- Tuto #27 : Appliquer un filtre gradué Le filtre gradué de Lightroom présente l’avantage d’une plus grande précision et d’une souplesse d’emploi hors d’atteinte des filtres optiques à visser sur l’objectif.
- Tuto #28 : Utiliser le filtre radial Le filtre radial fonctionne comme le filtre gradué, mais dans une ellipse, ce qui permet de mettre en valeur un élément de l’image, comme un portrait.
- Tuto #29 : Sélectionner le masque de gamme Le masque de gamme est une méthode de sélection rapide pour la retouche locale. Il repose sur la luminosité, la couleur et la notion de profondeur dans les images.
- Tuto #30 : Travailler en noir et blanc Lightroom propose une riche palette d’outils pour le noir et blanc, de la conversion jusqu’à l’application d’effets vintage, en passant par la personnalisation.
- Tuto #31 : Assembler un panorama Avec Lightroom, vous pouvez assembler des panoramas ainsi que des panoramas HDR, à partir de fichiers Raw, et même d’aperçus dynamiques, en cas d’absence des originaux.
- Tuto #32 : Fusionner des images HDR Créez des images HDR directement dans Lightroom, à partir de fichiers Raw brackettés, tout en restant dans un flux de travail Raw.
- Tuto #33 : Créer un diaporama Lightroom permet de créer des diaporamas qui pourront être présentés au sein même du programme, ou bien exportés sous forme de vidéos.
- Tuto #34 : Effectuer un épreuvage d’écran Avec l’épreuvage, vous pourrez simuler le rendu d’un support papier à l’écran, dans le but de détecter et de corriger les couleurs hors gamme en vue de l’impression.
- Tuto #38 : Imprimer ses photos Le module Impression permet de préparer avec soin ses tirages sur papier avec, comme avantage déterminant, son intégration totale au flux de travail dans Lightroom.
- Tuto #39 : Partagez ses photos Découvrez comment partager et diffuser vos photos en tirant parti de l’environnement Lightroom CC à partir de Lightroom Classic.
- Tuto #40 : Transférez le catalogue sur un autre ordinateur Découvrez les étapes principales permettant de transférer votre catalogue Lightroom sur un nouvel ordinateur.
- Tuto #41 : Fusionnez des catalogues Lightroom permet d’importer un catalogue dans un autre catalogue, afin de rassembler le travail fait sur un autre ordinateur, ce qui intéressera le photographe voyageur.

LES RACCOURCIS CLAVIERS POUR UTILISER LIGHTROOM

- S’il n’est pas possible de mémoriser tous les raccourcis clavier, retenez les principaux d’entre eux. Ils vous rendront encore plus efficaces et productifs dans Lightroom.

QUELQUES ASTUCES POUR LIGHTROOM CLASSIC CC

- Lightroom est tellement riche en fonctionnalités qu’il est difficile de dresser un tableau exhaustif des fonctions plus ou moins cachées ou peu documentées. En voici quelques-unes qui devraient vous servir assez souvent.

ACHETER EN LIGNE LE HS N°39 LIGHTROOM, Le Guide de l’Utilisateur 2019
ÉDITION 2019 : 100% INÉDIT, SPÉCIAL LIGHTROOM
NUMÉRO SPÉCIAL 200 PAGES - Le Guide 100 % PRATIQUE pour LIGHTROOM
■ Toutes les nouveautés de Lr CC 2 et Lr Classic 8 ■ L’interface de Lightroom de A à Z ■ 100% PRATIQUE = + 40 TUTORIELS EXCLUSIFS !
- Cliquez sur ce lien pour le commander l’édition papier du Guide Lr 2019 (envoi sous 48 heures)
- Cliquez sur ce lien pour le commander l’édition numérique du Guide Lr 2019 (téléchargement immédiat)

OU

Profitez de nos offres d’abonnement exceptionnels. Je souhaite m’abonner

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Combien vous verse Adobe pour chaque exemplaire vendu ? (déduction faite des lignes consacrées à d’autes logiciels, évidemment)
    Le 30/4/2019 à 20 h 49. Combien de temps avant censure ? Suspense insoutenable !

  • Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui boycottent Adobe Lightroom, que les choses soient claires !
    LR a perdu son âme et son aura le jour ou l’éditeur nous considéra tous comme des moutons et des pigeons...

  • « LR a perdu son âme »
    Ah bon ? moi qui ai démarré avec photoshop 1.saispluscombien, je n’ai pas encore vu d’âme !

  • Désolé les gars, mais ce numéro tombe à pic, je viens de m’abonner à LR+PS pour 11,99/mois.
    J’abandonne Dxo (et Luminar), leur catalogage est loin, très loin d’être au point et c’est devenu impossible de travailler sérieusement (lenteur excessive) depuis cette malheureuse innovation.
    J’étais hostile à l’abonnement, mais finalement faut rester cohérent ou alors refuser aujourd’hui tout prélèvement automatique mensuel ...Bon courage.
    Adobe fait du fric, certes.
    Apple et Windows, aussi, alors nos Mac et Pc vont au panier dans ces conditions et comment je fais ?

  • Des prélèvements pour les services de "première nécessité" (téléphone, électricité, eau, impôts, etc.), OK !
    Pour le reste non !

  • Moi, je veux bien que Lightroom continue à intéresser les pro (ou quasi pro) mais pour l’amateur (éventuellement ’expert’ ou même passionné) que je suis, non seulement l’abonnement me rebute (il me coûterait vraiment beaucoup plus cher que ma cadence naturelle d’achats de mises à jour, sachant que je n’ai rien à faire de Photoshop), mais en outre ses ’améliorations’ chroniques sont pour moi inutiles voire contrariantes (encore et encore apprendre une nouvelle manière de faire ceci ou cela.. pff...).

    Dès lors, je veux bien qu’un magazine persiste à en parler (encore que la vente et la revente, et la re-revente des bafouilles de Monsieur Théophile est un peu lassante) mais il serait utile de se lancer aussi dans une série de détaillée et de longue haleine liée au fonctionnement de Darktable ou Rawtherapee.. (je n’ai jamais utilisé d’autres modes de catalogage, même sous Lightroom, que le classement par dossiers et dates...)

    Ou alors, il faut choisir votre camp et vous dire que écrivez pour les pros (ou quasi pro)... ce qui est votre droit mais vous prive d’un marché (le mien en tout cas ...)

  • Les captures d’écran proviennent toutes d’un mac quand le bon peuple est en majorité sous Windows. Est-ce un numéro dédié uniquement aux macophiles ?

  • Il faudrait aussi arrêter de mettre les Pros sur un piédestal, et s’imaginer qu’ils ont le droit (divin) aux meilleurs (les plus chers) logiciels.
    Darktable et Rawtherapee ne sont pas réservés aux amateurs (beurk les amateurs), mais leur budget publicitaire est de zéro. Ça fait la différence.

  • Et ils ne sont même pas fichus, pour ce prix, de fournir un mode d’emploi correct, de telle sorte que le client/pigeon doit en plus acheter des Guides de l’Utilisateur ?!?

  • Le problème de l’abonnement n’est pas seulement son prix. Le jour ou vous arrêterez votre abonnement vous ne pourrez plus reprendre le dévelepppement LR d’aucune de vos anciennes photos. C’est à dire qu’il vous faudra re développer ces photos avec un autre logiciel.C’est principalement ce point qui fait que les pros s’en détournent.

  • Exactement...
    je pense que Lightroom est en perte de vitesse, c’est san doute la raison pour laquelle on trouve de nombreux publi-reportages...

  • LR + PS est vendu essentiellement sous forme d’abonnement payant, en effet, 12€ par mois.

    Est-ce si cher que ça ?

    1) Si le développement d’un tel "duo" était si facile, cela fait longtemps que la concurrence (sérieuse) se serait levée, on en est pour l’instant assez loin !

    2) Je ne comprends toujours pas les photographes qui se plaignent : ce sont souvent ceux qui achètent tel appareil à 2000€, et puis un autre à 1200€, sans oublier les objectifs et autres gadgets qui vont avec, total entre 5-10.000€, voire plus. Pas de problème, mais payer 12€ par mois pour un logiciel performant et qui évolue sans cesse, non ma bonne dame, vous n’y pensez pas !

    Je n’accepte pas non plus les remarques négatives sur Gilles Théophile : je ne sais pas combien d’heures par semaine ce Monsieur travaille, ça doit être impressionnant : pour écrire les livres et autres articles, mais surtout, et avec une régularité impressionnante, pour animer sa page Facebook, toujours avec gentillesse et courtoisie.

    On pourrait peut-être le remercier de temps en temps et, pourquoi pas, acheter l’un ou l’autre bouquin ou hors-série ?...

  • 12 a bien raison et, désolé de dire que les pros ne se détournent pas de LR/PS, au contraire de ce que je peux lire ici.
    Il n’y a pas grand chose de sérieux en face, sinon des trucs pas aboutis, demain, peut-être...Alors que LR tourne comme une horloge, toujours en développement par une équipe qui innove, sans oublier PS.
    Le HS de 200 pages c’est 12,90€ pour l’année, qui dit mieux ?

  • Bonjour,

    Si tous les ans ce numéro hors-série est en rupture de stock, je comprends à 100% que vous continuiez à en sortir 1 par an. C’est complètement logique d’un point de vue économique pour lemondedelaphoto, et tant pis pour les gens qui râlent contre Adobe et LR (et j’en suis, c’est quelqu’un qui a quitté LR pour CaptureOne qui parle). Cependant, toujours d’un point de vue économique, je pense qu’un hors-série du même style mais spécial DxO ou CaptureOne se vendrait également comme des petits pains. Certes, c’est un risque à prendre, mais je pense que cela vaut le coup pour vous.

    Nicolas

  • J’attends avec impatience que ONE1 soit en français et je laisse tomber LR et PS. Ras le bol de me faire truander avec leur abonnement.

  • #12 (Michel G)
    Je viens de changer de system (+ performant) et souhaitais m’abonner à LR + PS (j’ai LR5 ).
    Mais je viens de m’apercevoir que l’abonnement initial à 11,99€ (avec 20Go de Cloud) n’existe PLUS !
    Je ne vois que l’abonnement LR seul et 1To à ce prix, sinon avec OS en + çà passe à 23,99€ (toujours pas mois).
    lls sont fous, ou quoi ???

  • @10 : vous avez raison, outre le principe (qui génère de la dépendance) et le coût de l’abonnement, le fait de voir ses photos dépendre d’un programme dont les auteurs entendent tirer une rente, est inquiétant ; à l’heure actuelle, il serait question qu’après cessation de l’abonnement, un accès passif à ses photos soit assuré ; mais demain ? c’est si tentant de valoriser une prise d’otages..
    @16 et 17 : à propos de dépendance, une fois que le poisson est ferré, ils n’ont plus qu’à tirer sur la ligne, tirer... et encore tirer.
    @12 : je n’ai pas besoin de vous pour savoir quel est mon budget et à quelles dépenses l’affecter..
    Quant à Gilles Théo., achetez donc ses livres mais pourquoi voulez vous que les détracteurs de LR les achète ... ; au surplus, je n’ai pas besoin que vous ’acceptiez" mes critiques de sa technique de vente et revente de sa prose.
    @13 : certes, je ne pense pas non plus que les pros se libèrent de LR : pour eux, c’est une dépense de base, et d’ailleurs, je dois signaler à @11 que j’ai lu, il y a peu, que les résultats financiers de Adobe étaient bons ..

    In fine, je me moque que Adobe aille bien ou mal, ou que tel ou tel continue à payer son abonnement ; je me borne à souligner l’existence d’une ’demande’ pour des tutos et articles liés à d’autres programmes, et mon désintérêt total pour les tutos et articles sans cesse reconduits, à propos de LR.

    La rédaction en fera ce qu’elle veut..

    Bonne soirée.

  • C’est marrant tous ces gens qui ralent pour l’abonnement mensuel Adobe et qui paient avec le sourire tous les mois 10€ pour écouter en streaming Spotify, Qobuz,etc.

  • @20 Qu’est ce qui vous fait croire que ceux qui râlent sur l’abonnement LR ont un abonnement Spotify ou autre ?
    On nage en plein délire ...

  • C’est koi spothifi & kuboz :)

    Paul Valérie disait que l’Europe deviendrait la banlieue des Etats Unis ; voilà, nous y sommes arrivés !

  • @21
    Les temps changent monsieur, les CD exit au profit de l’écoute en Streaming...
    Je ne juge pas, c’est un fait.
    Une très récente étude publiée dans la presse indique que 66% des français sont favorables à l’abonnement vs achat de services, etc.
    Vous trouverez toujours un photographe qui écoute ses CD, ses K7 et achètera des rouleaux de films pour son reflex argentique, mais c’est pas l’avenir en plein développement, d’ailleurs les récentes voitures sont dépourvues de lecteurs, streaming et internet embarqué...Donc, paiement par prélèvement mensuel.
    Vous avez sans doute une box ? Quid ?
    Délire ? Des Lires, c’était Avant, surtout en Italie.
    Aujourd’hui c’est en Euros, les pièces de monnaie disparaissent au profit d’un règlement par smartphone et d’un prélèvement automatique en fin de mois par la banque.
    C’est difficile de ramer contre le vent, mais je constate que les Services offerts aujourd’hui sont quasiment tous affectés d’un abonnement résiliable.
    Adobe s’inscrit dans cette démarche, ni plus, ni moins, de plus le problème du piratage est réglé.
    Personnellement, je souscris à l’abonnement LR+PS car j’utilise au quotidien ces outils de très grandes qualités pour le prix de 30 cigarettes ou 3 cafés par mois !

  • @22
    Paul Valéry n’est pas une femme...
    Spotify, Tidal, Napster ou Qobuz sont des sociétés qui permettent l’écoute de votre musique préférée en streaming moyennant un prélèvement mensuel.
    J’en profite pour souligner la qualité offerte pat Qobuz - qui est une société française - et qui propose une formule permettant d’obtenir une restitution master, cad. Supérieure à la qualité du CD.
    Moyennant l’achat d’un petit DAC pour environ 150€, raccordé à votre chaîne Hifi et une bonne wifi, c’est le nirvana ! La dématérialisation place nos CD aux oubliettes...Bien ou mal ?
    Ce que je sais, essayer c’est l’adopter.

  • @23
    1- Pour les CD, c’est un fait, même si je ne suis pas abonné à un ’courant’ quelconque
    2- "une très récente étude...." : ce genre d’assertion sans précision des sources (quelle genre d’étude, de revue...) ni du type d’abonnement envisagé (louer un Vélib plutôt que d’avoir un vélo, ce n’est pas la même chose que de s’abonner à LR) me laisse froid.
    3- "vous trouverez toujours un photographe qui..." oui, moi et d’autres ; c’est ce que je veux souligner auprès des éditeurs du Monde la la Photo.
    4- Ma voiture (une Honda de 30.000 €, achetée il y a 11 mois, neuve) dispose de ports Usb, d’une connexion Bluetooth ET d’un lecteur de CD (de série) ; je n’ai pas de box, ni de tv (comme beaucoup de geek... paraît-il)
    5- amusant votre petit jeu de mots sur la Lire, mais la disparition de l’argent est un risque démocratique certain (outre une nouvelle dépendance pour ces gadgets coûteux que sont les smartphones : j’en ai un, rassurez vous, mais je veille à ne pas en être dépendant)
    6- "ramer contre le vent"... est parfois une nécessaire lutte contre la soumission ; d’autant que vous parlez d’abonnement résiliable, mais que, précisément, pour la gestion de son ’patrimoine’ photographique, cette notion de résiliation est un peu plus délicate (cf. @10)
    7- Le piratage n’est pas mon problème ; quant à Adobe, il est piquant que je sois arrivé à LR par le piratage (si, si...) qui m’a amené quelques mois après à acheter une licence, puis 3 mises à jour.
    8- Si l’abonnement LR+Photoshop vous convient, tant mieux ; mon propos n’a jamais été de dire que cela ne convenait à personne, mais en ce qui me concerne, je n’utilise pas PS et je ne confie à personne la question de savoir si je veux affecter le prix de 3 cafés (ou alors, 6 cafés si j’en crois @16 ! ... et combien à l’avenir ?) à une dépendance.

    Encore une fois, chacun fait ce qu’il veut, y compris les auteurs du Monde de la Photo dans leurs choix rédactionnels ... et moi dans le choix de mes revues ou livres (y compris le choix de ne pas acheter les livres de Monsieur Théo, à propos duquel je partage l’avis de @19 !)

    @24 : Qobuz : "essayer c’est l’adopter"
    Mon frère, audiophile convaincu, est resté abonné deux ans ; et a résilié ensuite... L’immatériel le frustre.
    Ce ne sera pas le cas de tout le monde, mais cette réaction existe donc.

  • @16 & @25
    L’abonnement à 11,99€/mois existe bien sur adobe.com, il suffit de chercher (en 15 secondes)...
    Cela, pour corriger qq.propos erronés.
    Quant à mon propos, il n’avait pas pour objectif de vous convaincre, cher 25, mais d’avancer ici qq. pistes de réflexion auxquelles je crois . On ne nage pas en plein délire , je reprends volontiers votre expression « chacun est libre et fait ce qu’il veut ». Admettez donc que je puisse avoir un point de vue différent du votre et l’exprimer à ma façon.
    Concernant le fait de résilier son abonnement à LR et de ne plus pouvoir récupérer ses travaux...Je me marre. Encore une fois un poncif du web.
    - La plupart des photographes shootent en jpeg, donc ils sauront toujours ouvrir le fichier et placer qq. courbes le cas échéant. Pas vraiment concernés par le problème, pour les photographes peu avertis.
    Pour ceux qui shootent en Raw :
    - Les pros indépendants (mariages, cérémonies...) conservent les originaux pour reprises (très rares cas) généralement 6 mois par contrat. Les Tiff sont souvent conservés également, rien n’est perdu pour une impression.
    Si vous souhaitez revenir sur des travaux de retouches effectués avec PS CC , vous pourrez y revenir sur votre PS6 (piraté comme souvent) à partir de votre side-car Xmp associé.
    - Je ne connais pas d’amateurs avertis qui reprennent leurs fichiers de plus d’un an !
    Si l’on est sérieux, après le shooting, c’est tri dans les 3 jours, développement des Raw et tirage, ou conservation des Tiff ou des Jpeg dans la semaine avec sauvegarde of course.
    Toujours, si l’on est sérieux et paranoïaque, l’on peut convertir son Raw en DNG avec Adobe converter et être tranquille pour la vie.
    Maintenant LR n’est pas seul, il existe de nombreux logiciels pour ouvrir les Raw, mais aucun au monde ne permet le catalogage parfait, un développement et des outils de qualité plus le reste associé, en totale fluidité, etc.
    Personnellement, je ne suis pas inquiet pour Adobe avec mes travaux.
    L’argument très souvent relayé ici ne repose sur rien de sérieux et ressort de gens qui en veulent à Adobe d’avoir changé de politique commerciale. Je comprends.
    Qu’ils me donnent l’adresse d’un excellent catalogueur capable d’ouvrir un seul fichier en 4 secondes parmi 120000. « Special Mechanism » n’est pas un catalogueur.
    - J’oubliais les pros du sport. Pas de problème en Agence, de plus ils shootent en jpeg pour des questions de rapidité de transmission. La PQR idem en jpeg.
    Juste une remarque : Si vous travaillez avec DxoPhotoLab, comment faites-vous pour récupérer vos travaux en Raw ? Où allez vous ouvrir votre fichier .dop associé ? Si d’aventure DXO venait à fermer. L’échec de la DXO One ne m’a pas rassuré sur la pérennité de cette maison.
    Je suis un peu plus tranquille du côté de Adobe.

  • Tiens, mon commentaire d’hier à propos du « gentil et courtois » Gilles Théophile a été censuré…

  • @26 / En effet (et cela décale la numérotation et rend mes réponses inexactes lorsque je fais renvoi à un commentaire antérieur) : on ne touche pas à une idole ! ;-)

  • @26 / Oui et c’est assez étonnant car j’étais assez d’accord avec vous après avoir lu ici et là ses commentaires en général toujours bien agressifs. Quand on lit les propos parfois débiles et insultants qu’on lit sur ce forum et qui ne sont jamais enlevés, il y a de quoi être surpris....

  • @26
    @27
    @28
    C’est compréhensible THG est parfaitement identifié, connu et reconnu, donc l’insulter c’est retour de service, au pire on vire le propos diffamant. THG est un peu chez lui ici dans LMDLP.
    Si on vient chez moi pour m’insulter c’est bourre-pif.
    Sur les forums l’insulte est facile car anonyme : qui c’est Frédéric ? Christian B ou Gyloup ? Ou les autres anonymes comme moi ?
    Peut-être le voisin de palier de THG ?
    Aucune conséquences pour les anonymous, tandis que pour THG (ou JMS par exemple), l’insulte devient faciale, nominative et attaquable. L’on connaît physiquement ces personnes et le préjudice adressé existe bien.
    Pas facile d’être une star.

  • @ 29, amateur de bourre-pifs : je n’ai insulté ni diffamé personne. Je me suis simplement étonné qu’on puisse qualifier M. Théophile de « gentil et courtois » alors que sa hargne coutumière envers quiconque ne partage pas ses a priori est très facilement et très objectivement constatable par tout un chacun… C’est d’ailleurs parfaitement son droit d’être déplaisant. Mais c’est le mien de le dire. Après tout, M. Théophile est un commerçant. On est donc autorisé à le trouver… bien peu commerçant, justement.

  • @29 : Pareil pour moi. Je ne crois pas l’insulter en disant que pour le moins il ne semble pas avec un abord très cordial. J’ai lu pendant un certain temps ces interventions, et franchement c’était assez rude.
    Voilà, c’st tout, on a quand même le droit de le dire, et il serait devant moi, je lui dirait la même chose.
    Je pourrai dire de JMS, par exemple, pourtant bien identifié, que je le trouve plutôt convivial et qu’il répond facilement (avec cordialité) aux questions qu’on peut parfois lui poser par l’intermédiaire d’un forum.
    Il ne faut pas généraliser : une personne identifiée reçoit en retour ce que généralement elle envoie à l’aller......

  • @30
    A vous lire, vous tournez autour du pot et finalement vous en remettez une couche, on a compris.
    @31
    Je suis d’accord avec vous, mais il faut bien reconnaître que les forums exacerbent les passions...
    Je connais personnellement THG et JMS, si l’un est direct, l’autre un peu moins, tous les deux sont sérieux, défendant leurs thèses avec force car experts dans leurs domaines respectifs.
    Il est parfois difficile de rester mesuré dans des propos quand des neuneus vous invectivent sous prétexte que sur un forum tout est permis , y compris des contre-vérités. Alors, l’expert se fâche !

  • @32 : Dans tous les cas, rien de grave. C’était juste un petit commentaire au passage, pas une attaque en règle.
    Ceci étant dit, dès que l’on a affaire à un public, quoiqu’il puisse être, il vaut mieux être patient, c’est le lot de l’instit de CP jusqu’au conférencier, le public sera varié et variable en intelligence, comme l’intervenant d’ailleurs.
    Normalement on le sait, et on s’en accommode s’en énerver.

  • @25 à écrit :"L’abonnement à 11,99€/mois existe bien sur adobe.com, il suffit de chercher (en 15 secondes)...
    Cela, pour corriger qq.propos erronés"
    Oui, je l’ai bien vu aujourd’hui...mais, lorsque j’ai écrit ces lignes (hier 02/05), effectivement je ne voyais QUE l’abonnement à LR seul avec 1To de cloud à ce prix là...sans PS donc.
    Mais bon, ce n’est pas grave et je ne comprends pas cette "polémique" sur untel ou autres..
    Chacun choisit en fonction de ses préférences.
    Cdlt

  • @34
    - Heureux que vous ayiez pu trouver satisfaction sur le site.
    - La polémique sur untel ou untel vient du fait que le net photo , domaine passionnel s’il en est, THG défend bec et ongle sa connaissance de LR (notamment et pas que), cela déplaît à certains ou irrite, et donc le terrain devient hostile, alors que très souvent l’expert a raison car son expérience est incontestable et son désir de partage évident. Parfois il rencontre une résistance, et, sur les forums le phénomène de meutes existe...Là c’est le clash et alors il devient facile de relayer une forme de contestation imbécile.
    Il faut écouter et lire THG, il est clair, précis, de bon sens et engagé. Il monte vite dans les tours mais le moteur est capable.
    Je préfère cela à l’eau tiède.

  • @23
    Oui, je suis (21) également étourdi !
    Quant à la musique, je préfère le vinyle ; mes oreilles sont exigeantes :)
    Pour les autres :
    les expert-photographes sont à la photographie ce que les boules de cristal sont à madame soleil.

  • Bonsoir à tous et à toutes,

    Devant la tournure des événements, je me résous à intervenir car je suis un peu décontenancé par ce fil de "discussion" et surtout ce qui peut légitimer une telle violence de propos, de telles accusations.
    On est loin d’un échange d’idées qui peuvent être contradictoires mais exprimées avec politesse et courtoisie. La violence entre vous même me surprend tout autant.

    Je lis le premier mail : combien vous verse Adobe...

    Aucuns cher Du Bitatif.
    Alors je vais me répéter... une dernière fois. Il se trouve que MDLP a suivi dès sa création (2007) ce logiciel qui revendiquait être fait par et pour des photographes. La première édition date du mois d’avril 2009.
    C’est depuis cette date un best seller et devenu un rendez-vous incontournable pour bon nombre de nos lecteurs.
    Vous n’en faîtes pas partie. Nous ne forçons personne à acheter ce magazine et nous avons encore moins la magie pour ensorceler les gens qui ne voudraient pas l’acheter. Nous proposons et vous décidez.
    Qui plus est il s’agit d’un Guide Utilisateur et non pas d’un test ou d’une préconisation d’achat. Quel intérêt pour Adobe de soutenir une telle publication ? Elle s’adresse aux personnes qui souhaitent continuer de se former à ce logiciel ou qui abordent ce dernier au regard de son évolution perpétuelle surtout vers un usage nomade. Un dernier argument nous avons proposé un VOL.2 consacré à ces outils nomades. Celui-ci n’a pas eu le même destin et nous confirme une conviction forgée depuis le N°11 de feu Workflow que la retouche sur des devices mobiles n’est pas encore entré dans les mœurs. On ne renouvellera pas l’expérience car le verdict du kiosque a été sans appel. Croyez-vous qu’en cas de subside caché d’adobe nous serions aussi pragmatiques ?

    Parlez des autres logiciels => on le fait ! et les exemples sont nombreux (photo & vidéo)
    Par exemple le cahier Workflow, désormais présent deux fois par an dans MDLP propose de nombreux tests de logiciel : ACDSee, ON1 Photo 2019, Anthropics LandscapePro 3, Anthrophics PortraitPro Studio 17, Gimp 2.10.. pour ne donner qu’un exemple d’articles publiés dans les publications de 2018. Certains réclament des éditions HS sur Capture One, DxO et consors. Ces logiciels ne sont pas dénués d’intérêts et G. Téophille est d’ailleurs l’auteur d’un livre sur DxO dans la lignée de ces bestsellers Lightroom qui n’a pas été réédité. Je vous laisse imaginer pourquoi ? Je note également que ce type de publications ne fleurissent pas non plus chez nos confrères.... à contrario de Lightroom. Simple coïncidence ? Sommes nous assez idiots et butés pour ne pas répondre dans le contexte actuel de la presse à une demande avérée de nos lecteurs qui serait suffisante pour tenir un modèle économique pérenne ?

    Encoure une fois nous proposons et vous disposez.

    Je déplore sincèrement les attaques personnelles dont fait l’objet Gilles, un de nos plus fidèles et dévoués collaborateurs, à chaque sortie de ces éditions Hors Série. Il semble évident que ça dépasse le cadre de la publication et que ça relève du réglemente de compte personnel. Nous commandons à Gilles la réalisation des HS depuis plus de 9 ans car nous pensons qu’il concerne encore et toujours un public qui continue d’acheter de la presse et qui ne partage pas l’opinion révélée dans cet espace de commentaires. Je ne fais aucun jugement de valeurs, je constate..

    Non Gilles ne fait pas ce qu’il veut chez MDLP. Par contre il est un collaborateur reconnu, estimé et de grande valeur du magazine doublé d’un des meilleurs experts (si ce n’est le meilleur mais c’est un avis personnel) du logiciel. Nous sommes très fiers de notre collaboration au fil de toutes ces années. Oui il parle franchement, directement et sans emphase. C’est aussi un homme de convictions. Et alors ?
    Son engament est total et je tiens ici et encore à lui témoigner toute ma reconnaissance et ma gratitude envers la qualité du travail qu’il fournit pour le magazine depuis toutes ces années. Si ces publications sont régulièrement épuisées : il y a peut-être une relation de cause à effet. Non ?
    Et je note que ces présentations (gratuites) proposés au salon de la photo ne désemplissent pas d’année en année. Et personne est venue se plaindre à cette occasion et à mon endroit de sa discourtoisie, d’une éventeulle malveillance... et je ne sais encore quelle autre turpitude que certains ont bien voulu l’affubler.

    Sommes nous pour autant d’accord sur tout ? Non ! mais nous échangeons régulièrement nos arguments sans que cela ne verse dans ce que j’ai pu lire dans ce fil de "discussion" ...
    Je note, avec un brin d’espoir, que certaines personnes ont appelé à se raisonner dans ce même fil, je les en remercie car j’ai longtemps cherché le courage de le faire avant de me lancer à mon tour.

    Tant et si bien qu’aujourd’hui la question de maintenir des espaces de commentaires sur MDLP est posée.
    C’est devenu tout simplement ingérable. Une modération = nous sommes assurément fautifs de censure, et à l’inverse laxiste quand nous n’intervenons pas. Avouez que c’est cornélien.

    Je n’ai malheureusement pas le temps de distribuer les bons points ou d’arbitrer les mauvais coups que les uns et les autres se plaisent à donner dès qu’ils sont sur un forum, sur Internet, sous pseudo ou de manière anonyme . Et mes équipes non plus !
    Peut-être que finalement il n’y a ni l’envie ni la motivation tant il paraît vain de rappeler et de justifier notre position que j’ai déjà maintes fois exprimée au cours des 12 ans années d’existence de MDLP.

    Je fais néanmoins le vœu que ce message permettra d’apaiser les débats, d’organiser une sérénité et une cordialité des échanges entre nous et aussi les uns et les autres.

    Merci par avance

    Vincent Trujillo
    Directeur des publications

  • En fait, ce qui manque à LMDP , c’est un CM de qualité et d’expérience.
    Journaliste et CM, ce n’est PAS le même métier. Mais Vincent Trujillo s’en rapproche plutôt. Je lui suggère humblement de s’exprimer plus souvent. Non, ce n’est pas vain. Dans toute cour de récréation, il faut un surveillant compréhensif.

  • 37. LIGHTROOM, Le Guide de l’utilisateur ÉDITION 2019 [HS N°39] est en kiosque !, 4 mai, 00:09, par Vincent Trujillo
    Bonsoir à tous et à toutes ((TOUTES ET À TOUS, (UN PEU DE GALANTERIE NE NUIT PAS))
    Devant la tournure des événements, je me résous à intervenir car je suis un peu décontenancé par ce fil de "discussion" et surtout ce qui peut légitimer une telle violence de propos, de telles accusations.
    On est loin d’un échange d’idées qui peuvent être contradictoires mais exprimées avec politesse et courtoisie. La violence entre vous même me surprend tout autant.(ELLE EST POURTANT COURANTE ICI !!)
    Je lis le premier mail : combien vous verse Adobe...
    Aucuns (??) cher Du Bitatif.
    Alors je vais me répéter... une dernière fois. Il se trouve que MDLP a suivi dès sa création (2007) ce logiciel qui revendiquait être fait par et pour des photographes. La première édition date du mois d’avril 2009.
    C’est depuis cette date un best seller et devenu un rendez-vous incontournable pour bon nombre de nos lecteurs.
    Vous n’en faîtes pas partie. Nous ne forçons personne à acheter ce magazine et nous avons encore moins la magie pour ensorceler les gens qui ne voudraient pas l’acheter. Nous proposons et vous décidez.
    Qui plus est il s’agit d’un Guide Utilisateur et non pas d’un test ou d’une préconisation d’achat. Quel intérêt pour Adobe de soutenir une telle publication ? Elle s’adresse aux personnes qui souhaitent continuer de se former à ce logiciel ou qui abordent ce dernier au regard de son évolution perpétuelle surtout vers un usage nomade. Un dernier argument ; nous avons proposé un VOL.2 consacré à ces outils nomades. Celui-ci n’a pas eu le même destin et nous confirme une conviction forgée depuis le N°11 de feu Workflow que la retouche sur des devices (APPAREILS) mobiles n’est pas encore entré (ENTRÉE) dans les mœurs. On ne renouvellera pas l’expérience car le verdict du kiosque a été sans appel. Croyez-vous qu’en cas de subside caché d’adobe nous serions aussi pragmatiques ?
    Parlez (PARLER) des autres logiciels => on le fait ! et les exemples sont nombreux (photo & vidéo)
    Par exemple le cahier Workflow, désormais présent deux fois par an dans MDLP propose de nombreux tests de logiciel : ACDSee, ON1 Photo 2019, Anthropics LandscapePro 3, Anthrophics PortraitPro Studio 17, Gimp 2.10.., pour ne donner qu’un exemple d’articles publiés dans les publications de 2018. Certains réclament des éditions HS sur Capture One, DxO et consors. Ces logiciels ne sont pas dénués d’intérêts et G. Téophille est d’ailleurs l’auteur d’un livre sur DxO dans la lignée de ces bestsellers Lightroom qui n’a pas été réédité. Je vous laisse imaginer pourquoi ? Je note également que ce type de publications ne fleurissent (FLEURIT) pas non plus chez nos confrères.... à contrario de Lightroom. Simple coïncidence ? Sommes-nous assez idiots et butés pour ne pas répondre dans le contexte actuel de la presse à une demande avérée de nos lecteurs qui serait suffisante pour tenir un modèle économique pérenne ?
    Encoure une fois nous proposons et vous disposez.
    Je déplore sincèrement les attaques personnelles dont fait l’objet Gilles, un de nos plus fidèles et dévoués collaborateurs, à chaque sortie de ces éditions Hors Série. Il semble évident que ça dépasse le cadre de la publication et que ça relève du réglemente (RÉGLEMENT) de compte personnel. Nous commandons à Gilles la réalisation des HS depuis plus de 9 ans car nous pensons qu’il concerne encore et toujours un public qui continue d’acheter de la presse et qui ne partage pas l’opinion révélée dans cet espace de commentaires. Je ne fais aucun jugement de valeurs, je constate.
    Non Gilles ne fait pas ce qu’il veut chez MDLP. Par contre il est un collaborateur reconnu, estimé et de grande valeur du magazine doublé d’un des meilleurs experts (si ce n’est le meilleur mais c’est un avis personnel) du logiciel. Nous sommes très fiers de notre collaboration au fil de toutes ces années. Oui il parle franchement, directement et sans emphase. C’est aussi un homme de convictions. Et alors ?
    Son engament est total et je tiens ici et encore à lui témoigner toute ma reconnaissance et ma gratitude envers la qualité du travail qu’il fournit pour le magazine depuis toutes ces années. Si ces publications sont régulièrement épuisées : il y a peut-être une relation de cause à effet. Non ?
    Et je note que ces présentations (gratuites) proposés au salon de la photo ne désemplissent pas d’année en année (CAR ELLES SONT GRATUITES...SINON...). Et personne est venue (N’EST VENU) se plaindre à cette occasion et à mon endroit de sa discourtoisie, d’une éventeulle (ÉVENTUELLE) malveillance... et je ne sais encore quelle autre turpitude que (DONT) certains ont bien voulu l’affubler.
    Sommes-nous pour autant d’accord sur tout ? Non ! mais (Mais) nous échangeons régulièrement nos arguments sans que cela ne verse dans ce que j’ai pu lire dans ce fil de "discussion" ...
    Je note, avec un brin d’espoir, que certaines personnes ont appelé à se raisonner dans ce même fil, je les en remercie car j’ai longtemps cherché le courage de le faire avant de me lancer à mon tour. (OUAH !!)
    Tant et si bien qu’aujourd’hui la question de maintenir des espaces de commentaires sur MDLP est posée. (Y PENSER, C’EST BIEN, LE FAIRE, C’EST MIEUX)
    C’est devenu tout simplement ingérable. Une modération = nous sommes assurément fautifs de censure, et à l’inverse laxiste quand nous n’intervenons pas. Avouez que c’est cornélien. NON
    Je n’ai malheureusement pas le temps de distribuer les bons points ou d’arbitrer les mauvais coups que les uns et les autres se plaisent à donner dès qu’ils sont sur un forum, sur Internet, sous pseudo ou de manière anonyme (CE QUI REVIENT AU MÊME). Et mes équipes non plus !
    Peut-être que finalement il n’y a ni l’envie ni la motivation tant il paraît vain de rappeler et de justifier notre position que j’ai déjà maintes fois exprimée au cours des 12 ans années d’existence de MDLP.
    Je fais néanmoins le vœu que ce message permettra d’apaiser les débats, d’organiser une sérénité et une cordialité des échanges entre nous et aussi les uns et les autres. (QUELLE NAÏVETÉ !)
    Merci par avance

  • Cher Monsieur Trujillo,
    Deux brèves réponses à votre stupéfaction, et j’en resterai là :
    1) Vous êtes visiblement choqué que l’on ose critiquer un de vos collaborateurs. Mais curieusement, il ne vous vient pas à l’idée de publier de longues mises au point outragées quand — entre autres exemples — le malheureux Éric D (ou Éric P, ou quelque chose comme ça) est sans cesse raillé et harcelé par d’autres commentateurs, quoi qu’il puisse dire (au nom d’ailleurs d’on ne sait quel ancien et mystérieux passif, ou peut-être sans aucune raison)…
    2) Pourquoi n’appliquez-vous pas à vos lecteurs ce dont vous faites si généreusement profiter M. Théophile, c’est-à-dire qualifier son agressivité de "passion", "franchise", "conviction", "enthousiasme", "engagement" et autres belles choses ?

    Frédéric Chevalier

  • Je commençais à me demander pourquoi le modérateur n’intervenait pas ?
    Merci monsieur TRUJILLO d’avoir pris le temps de replacer « l’église au centre du village ».
    Suffirait-il de supprimer illico les écrits comprenant des attaques ad hominem afin que le débat retrouve un peu de sérénité ?

  • @38 - Je suis bien d’accord avec vous. Mais c’est une charge compliquée à assumer dans l’économie des médias aujourd’hui. Et je ne m’explique pas cette "discourtoisie" sur Internet qu’on ne retrouve pas dans les courriers adressés à la rédaction par exemple. Et j’assume complétement cette "naïveté" voir cette nostalgie passéiste.
    @39 - choqué je le suis et je ne pense que MDLP soit réfractaire à la critique. J’en veux pour preuve qu’on nous reproche assez souvent de laisser des messages qui montrent combien l’échange par écran interposé va de pair avec une certaine véhémence. Mais dans les échanges récents je ne vois rien qui ressemble à une critique. Vous citez Éric P, un contributeur qui a animé souvent les pages de ce forum. Il se trouve que nous avons échangé avec lui au sujet de fils de discussion musclés, en particulier JMS. Et cela a été plutôt cordial. Lorsque ce dernier a été plus discret, il était encore tancé par ceux qui appelaient à le bannir du forum. Allez comprendre... En tant qu’éditeur je me pose la question : est-il de mon ressort d’arbitrer ce genre de contradictions et surtout en ai-je envie ?
    Enfin je ne crois pas que Gilles traitent les lecteurs d’imbéciles ou de crétins. On peut porter ses convictions avec élan sans pour autant qualifier son interlocuteur de crétin ou d’imbécile... et j’en passe ! Visiblement Gilles est dans votre collimateur et cela dépasse largement la nature et la qualité du travail qu’il fournit pour MDLP. Mais je crois qu’il est vain de ma part de justifier que Gilles ne bénéficie d’aucun traitement de faveur particulier. Il a juste ma confiance et mon respect et vous ne pouvez mesurer les multiples échanges contradictoires que nous menons ensemble, souvent, sur des sujets diverses et variés, en marge de ses écrits. Quoiqu’il en soit je vous suis gré d’être intervenu en signant votre message. C’est une démarche que j’apprécie.
    @40 Parce qu’il se pose beaucoup de questions. La modération est souvent perçue comme une censure. Nous observons placidement mais attentivement ce qui se passe sur nos forums. Nous sommes parfois désarmés je l’avoue pour prendre part au débat et se justifier sans cesse sur notre "légitimité" ou bien notre action. À notre niveau, le seule juge de paix sur la perception de notre action sont les ventes kiosques car ce sont elles qui décident de notre avenir ou non. Non pas que nous ne sommes pas réceptifs aux avis que nos articles peuvent produire mais il me semble que Gilles fait l’objet plus d’une vindicte systématique à chaque édition de ce guide la part de certains (souvent de manière anonyme) qui relève plus de sa personne que de ce qu’il écrit. Je me souviens d’un échange avec un lecteur à propos de DxO qui espérait que la sortie d’un HS de cet acabit. Je lui expliquais mes réserves sur la viabilité économique et non pas intellectuelle de ce projet doutant d’une base utilisateur suffisante et enclin à acheter de la presse (c’est important) pour activer ce projet. Je l’orientais donc vers l’ouvrage de Gilles (qui n’est donc pas infeodé à Lightroom) avant qu’il ne me confesse que cela ne l’intéressait pas du fait de son expertise sur ce logiciel. Je me suis alors posé la question pourquoi il réclamait de notre part un tel HS ... Prosélytisme ? Peut-être, peut-être pas ! Mais force est de constater que ce qui s’échange sur les forums n’est pas forcément la vérité que nous rencontrons en kiosque. c’est un éternel dilemme pour un éditeur de nos jours. Je vous remercie en tout cas pour votre courtoisie

    Vincent Trujillo
    Directeur des publications

  • Monsieur le censeur Trujillo

    Un lecteur consciencieux a pris soin de corriger les nombreuses fautes parsement votre plaidoirie n°37.
    Comme par hasard, son message a déjà disparu.

    Il semble que vous soyez plus prompt à censurer brutalement les messages vous mettant en cause contrairement à ceux s’adressant à vos lecteurs.

    Cette attitude vous enlève toute crédibilité.

  • @37
    "Tant et si bien qu’aujourd’hui la question de maintenir des espaces de commentaires sur MDLP est posée."

    Je vous remercie pour tant de clairvoyance et vous encourage fortement à ne plus permettre aux lecteurs d’intervenir sur vos pages...
    Tout le monde y sera gagnant et en tout premier lieu les "gilets jaunes" de la photographie qui ne sont pas toujours de votre avis !
    Les magazines spécialisés sur la photographie deviennent de plus en plus lassants (LMDLP n’échappant pas à la règle) car ils ressemblent davantage à des catalogues de ventes.

  • @42 Comme vous y allez. Vous évoquez une censure brutale... Êtes vous sérieux ? Une personne m’aide à gérer tumulte de ce fil. Elle a jugé, au regard de ce message qui effectivement pointait un certain nombre de fautes orthographiques sans prendre la peine d’accompagner son message d’un mot qui pourrait "aimablement" m’inviter à me relire (avec à-propos je précise) avant de publier, que ce message n’était pas approprié dans le débat que j’essaie de mener depuis hier soir. Ça en dit long sur l’exercice délicat de la modération pusqu’à vous lire, cela serait synonyme d’un certain manque de crédibilité et d’une censure brutale. Par ce message vous me donnez du grain à moudre sur l’intérêt et la pertinence de s’exposer à ce genre d’échange sur un forum hébergé par un site de photographie. Vous ne trouvez pas, en ce moment précis, que le débat est ailleurs, que l’on tombe trop rapidement et trop inexorablement dans un propos à charge ou dénigrant ou je ne sais quoi encore...Je vous pose une question : en quoi ce message laconique enrichit-il le débat initié ? en quoi ce message indique t-il une posture suspicieuse de ma part ? Et puisque vous prenez un malin plaisir à perpétuer cet esprit : j’ai donc republié ce message. cela semble être très important pour vous, Je vous laisse jubiler derrière votre écran .... et sous votre précieuse couverture anonyme.
    @ 43 Que penser ? Je prends note en tout cas de votre avis ! Si je résume nous sommes devenus lassants, sans aucuns intérêts et focalisés sur les ventes de matériel. Je n’ai jamais cru que la presse puisse avoir un tel pouvoir (elle peut tout au plus "éclairer" certains points d’une réflexion d’achat qui n’appartient qu’à vous) car si c’était le cas elle ne serait certainement pas dans la situation dans laquelle elle se trouve actuellement. Je souhaite aussi vous poser aussi une question : que faites vous sur le site de ce magazine qui n’a pas le moindre crédit à vos yeux et pourquoi perdez-vous votre temps à publier ce message ? Ne voyez-vous pas une contradiction ? Personnellement, et en tant que lecteur de presse dans d’autres domaines, je suis les projets éditoriaux qui m’intéressent et délaissent ceux qui ne répondent pas à mes aspirations... mais peut-être à celles d’autres lecteurs.

    Vincent Trujillo
    Directeur des publications

  • Un membre de notre club photo, nous a fait une démonstration de l’utilisation et des possibilités de ONE1. Il en ressort pour les photographes, que ce logiciel en donne autant que PS et LR réunis. Depuis pas mal d’adhérents ont fait le pas et s’en porte pas plus mal. Son seul défaut, il est en anglais. Mais peut être qu’un jour.......

  • @45
    Vous faites erreur, je suis @44 et figurez-vous que je lis parfois vos pages car j’ai encore un peu d’espoir dans l’humain... Mais pour qu’il progresse vraiment, ne faut-il pas le châtier un peu... ?

  • Vincent,
    Continuez ainsi et vous n’aurez plus de lecteurs, sauf ceux qui veulent changer de monture tous les 6 mois...