Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

La distorsion

10/06/2007 | Jean-Marie Sépulchre

Les mesures de distorsion :

Certains tests ont vivement critiqué le haut niveau de distorsion du 24-105, notamment à 24 mm où elle atteint 1,34 %, contre 0,72 % pour le 24-70. Dès 35 mm, cette distorsion devient négative ce qui est toujours plus désagréable à l’œil hélas (-0.32%) et cette tendance s’accentue à 50 mm (-0.59%). Ce chiffre reste stable à 85 mm et 105 mm.
Sur ce diagramme où la représentation de la distorsion est figurée avec un grossissement 5 fois, on voit que le 24-105 est en effet un plus « déformé » que le 24-70. Ce n’est qu’à 70 que la distorsion devient vraiment gênante sur ce dernier objectif.

JPEG - 197.7 ko
comparaison de la distorsion entre le 24-105, à gauche, et le 24-70, à droite

Il est à noter, comme je l’ai déjà écrit dans de nombreuses chroniques, qu’il existe aujourd’hui des corrections logicielles plus ou moins simples à mettre en œuvre pour endiguer ce défaut. Par exemple, un traitement par DxO Optics Pro diminue, de façon totalement automatique, la distorsion, sans pourtant la réduire totalement : on reste dans des valeurs proches de –0.2% à toutes les focales et on pourra ajuster le contrôle du logiciel (dans un « preset » intitulé 24-105, par exemple) pour arriver à une valeur proche de zéro.

JPEG - 197.2 ko
comparaison de la distorsion du 24-105, à gauche sur fichier de base, à droite après correction automatique par DxO Optics Pro

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.