Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

LargeSense : la chambre photographique numérique

30/06/2015 | Franck Mée

Traditionnellement, les plus grands capteurs numériques sont des moyens-formats d’environ 4,5 x 6 cm. Avec LargeSense, c’est une chambre au capteur de 23 x 28 cm qui est annoncée – avec une définition étonnamment faible : 12 Mpxl !

Il y a des capteurs de compacts, ceux de reflex, ceux de moyens-formats… Et au-dessus ? Et bien, au-dessus, un capteur d’image est trop complexe et trop coûteux à fabriquer. Le Seitz 6 x 17 Digital propose bien un héritier numérique des moyens-formats panoramiques, mais il utilise en fait un capteur linéaire, qui parcourt le champ à photographier en environ deux secondes ; c’est également la méthode utilisée par quiconque veut obtenir une image numérique à partir d’une chambre photographique. Parfait pour le paysage, mais peu pratique en portrait.

C’est là qu’intervient LargeSense : cette jeune entreprise californienne a annoncé deux chambres grand format, la plus spectaculaire étant la LS911. Le capteur Cmos fait 9 x 11 pouces, soit 22,9 x 27,9 cm : il dépasse donc les classiques plans-films 20 x 25 cm ! Le premier prototype a été assemblé l’an passé et permet à LargeSense de proposer une galerie d’exemples, généralement des portraits (domaine d’excellence traditionnel des chambres) au rendu assez doux et au bokeh généreux.

Capteur géant, photosites énormes

La définition est extrêmement faible : seulement 12 Mpxl. Chaque photosite fait ainsi 75 µm de côté, une taille aussi gigantesque que celle du capteur – leur surface atteint environ 150 fois celle habituelle sur un capteur 24 x 36 mm (Nikon D750 ou Sony Alpha 7 II par exemple). En grand format, utiliser des ouvertures de l’ordre de f/64 n’est pas rare ; l’intérêt des grands photosites est double, la sensibilité de base de 2 100 Iso permettant de conserver un temps de pose assez bref et la diffraction restant invisible malgré un diaphragme très fermé. Il conviendra en revanche de voir si le moiré ne va pas être un problème, surtout pour des paysages comportant des motifs fins…

JPEG - 21.7 ko
Comme sur les chambres argentiques, l’intérêt de la LS911 sera aussi de gérer différents objectifs avec une grande liberté de bascule et de décentrement.

Cet appareil hors norme enregistre en DNG, en Tiff ou en Jpeg sur des cartes CF ou SD, mais il peut également fonctionner en mode connecté, soit par WiFi, soit par un câble Ethernet. Il propose une visée en temps réel, permettant de réaliser aisément la mise au point (critique sur les chambres), et LargeSense espère pouvoir intégrer une fonction vidéo 4K. Notons que comme la plupart des chambres argentiques, le support d’objectif est librement amovible : il est donc possible de monter indifféremment des optiques Schneider Kreuznach, Zeiss, Crown ou autres – en se souvenant que pour ce format de capteur, l’objectif « standard » sera un 350 mm !

La chambre LS911 devrait être fabriquée au compte-gouttes à partir de la fin 2015, pour un tarif inconnu ; elle sera d’abord disponible avec un capteur monochrome, la version en couleurs arrivant ultérieurement. Les fans de couleur pourront en attendant utiliser une roue de filtres pour prendre successivement trois images rouge, verte et bleue puis les assembler.

Un second modèle arrivera en 2016, baptisé LS55. Comme son nom l’indique, il utilisera un capteur carré de 12,7 cm de côté (5"). Avec des photosites de 50 µm, la définition sera limitée à 6 Mpxl, mais cette chambre devrait être plus compacte et moins coûteuse que la LS911.

- Le site de LargeSense (en anglais)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Normalement à ce format la définition en paysage, domaine d’excellence des chambres 20 x 25...devrait être très inférieure à celle d’un plan film argentique...car si l’on considère qu’un 24 x 36 équivaut environ à 8 Mpix pour l’exploitation des détails...le 20 x 25 présente une surface sensible 57 fois plus grande...on devrait viser 400 Mpix au lieu de 12 Mpix avec un tel capteur ;o)

  • Ça y est , la boucle est bouclée !
    Les journalistes nous avaient pourtant juré il n’y a pas si longtemps, main sur le coeur, que jamais ô grand jamais, nous ne verrions de capteurs
    numériques pour le moyen format et encore moins pour le grand format !
    À la surprise générale, une petite société américaine parvient à réaliser l’impensable !!!

    Toutefois, je me pose certaines questions :

    Comment font-ils pour fabriquer un capteur de 9" X 11" (23 cm X 28cm ) alors que les plus grands wafers disponibles mesurent 300 mm (à ma connaissance les wafers 450 mm ne sont toujours pas disponibles...) ?

    Comment le photographe doit il procéder pour ...nettoyer le capteur ???

    Pour le prix du capteur, euh....j’ai peur !!!(Sachant qu’un capteur 645 coûte autour de 30.000 €...)