Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Le Canon EOS 5D Mark II dans la collection Maîtriser…

10/03/2010 | Benjamin Favier

Le nouveau Vincent Luc vient de paraître. Et il était particulièrement attendu. Il traite en effet un boîtier très populaire, le Canon EOS 5D Mark II.

Est-il encore besoin de présenter la collection Maîtriser…, dirigée par Vincent Luc aux éditions Eyrolles ? Souvent imitée, rarement égalée, cette série s’impose comme une référence dans l’univers des livres techniques sur les reflex numériques. Certes, tous les boîtiers n’y figurent pas. On y trouve donc les principaux modèles Canon et Nikon, les deux leaders du marché. Une nouvelle collection Découvrir…, toujours sous l’égide de Vincent Luc, se penche sur les APN d’entrée de gamme. Signe du succès de l’entreprise… Mais ce nouvel opus était très attendu. Car il se penche sur le Canon EOS 5D Mark II, sorti fin 2008. Une éternité. Pourquoi a-t-il fallu attendre aussi longtemps, quand des livres sur des boîtiers de catégorie inférieure paraissent peu de temps après leur sortie ? D’abord, parce que les reflex pros ne se renouvellent pas tous les ans. Mais surtout, parce que l’auteur a tenu à offrir une étude approfondie du 5D Mark II, comme il le souligne dès l’avant-propos : « L’utilisation de l’appareil pendant plus d’un an (tant dans le cadre d’une production professionnelle et personnelle que dans celui de tests de labo), complétée par des échanges avec d’autres photographes et la consultation de forums dédiés, nous a donné une solide expérience de la pratique du boîtier et un indispensable recul sur ses points forts et ses faiblesses. » Résultat, un pavé de 340 pages et pas moins de 47 rubriques, ordonnées selon une recette éprouvée. Incontestable point fort, la diversité - et la beauté - des images, qui illustrent justement le propos. Essentiel, quand il s’agit, par exemple, de montrer les différents rendus en fonction des modes de mesure de l’exposition. Ou de souligner la nécessité d’une mise au point manuelle dans certaines circonstances, comme le prouve cette image prise depuis un bus, avec le 50 mm F1,4 : alors que la scène semble raisonnablement éclairée, l’appareil ne faisait pas le point. Le lecteur profane ne sera pas désarçonné. Oui, le 5D Mark II est un boîtier à vocation plutôt experte ou professionnelle. Mais son prix reste, toutes proportions gardées, accessible pour un reflex plein format.

Vidéo : oui, mais…

Quand il est question de la vidéo, on sent l’auteur plus prudent. Mais c’est un passage obligé, tant le boîtier séduit les cinéastes. Tout en relevant les bonnes dispositions du 5D Mark II sur le plan de la qualité d’image, Vincent Luc prend soin de mettre en garde le lecteur devant ses limites, principalement d’ordre technique. Le titre Le prolongement (malheureux ?) du LiveView est révélateur d’un certain scepticisme de la part de l’auteur. D’ailleurs, le chapitre dédié invite seulement à découvrir cette fonction. On ne peut pas reprocher au photographe d’être en terrain inconnu. Cinéphile, il invoque Kubrick ou Antonioni, pour donner des exemples de plans séquences. S’il range le contrôle de la mise au point, l’ergonomie, le micro ou la gestion de l’exposition parmi les points noirs, il se met à la place de l’utilisateur et distille quelques conseils, relatifs à la prise de vue. Ainsi, il milite pour le travail en séquences, tout en laissant une porte ouverte aux plans plus longs et mobiles, étant donnée la légèreté du boîtier. Il n’oublie pas de relever, au passage, la faible place accordée à la vidéo dans le manuel du 5D Mark II. L’ombre du caméscope plane tout le long du chapitre. Le tour d’horizon a le mérite d’être clair et sans concession. Sur ce sujet, l’ouvrage de Claire Riou et Jacques Mateos, Obtenez le maximum du Canon EOS 5D Mark II (éditions Dunod) est plus exhaustif. Dans l’ouvrage de Vincent Luc, la vidéo arrive au début, comme s’il fallait vite l’évacuer. Pour laisser la place à la photo. Maîtriser le Canon EOS 5D Mark II s’inscrit dans la lignée des opus précédents. À savoir un livre incontournable pour les possesseurs du reflex de Canon.

- Maîtriser la Canon EOS 5D Mark II
- Par Vincent Luc
- Éditions Eyrolles
- 340 pages
- 32,90 €

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Je l’attendais et, impatient, j’avais acheté le (seul) livre concurrent existant (de Riou-Mateos) qui m’avait laissé sur ma faim (trop de texte inutile sur le fonctionnement de programmes ou sur la qualité de nombreux objectifs ; explications partielles quant au couple mise au point-exposition, en cas de recadrage ; nombreuses phrases mal écrites ou peu claires...).

    Depuis, j’ai passé quelques soirées avec le livre de Vincent Luc qui me paraît très supérieur (grande clarté et qualité d’écriture ; livre plus fourni en pages et sans trop de dissertation sur des sujets extérieurs ; réflexion pratique plus aboutie), y compris quant à son scepticisme sur la fonction video (qu’il expose cependant assez complètement, même s’il ne partage pas l’enthousiasme de ses concurrents).

    Un regret toutefois : les différentes pratiques de recadrage demeurent confuses pour moi (autrement dit, la manière de mémoriser, ensemble ou séparément, la MAP et l’Exposition) devraient faire l’objet d’une synthèse générale en fonction des trois paramètres qui influencent cette question :
    1/ le choix du mode d’AF (fixe ou qui suit le sujet) ;
    2/ le choix du système de mesure (ainsi, l’évaluative utilisée avec AF-Fixe permet une mémorisation de l’AF par le déclencheur à mi-course ; pas les autres types de mesure de l’exposition) ;
    3/ le choix des fonctions FnIV-1 (particulièrement confus).
    Qui va nous faire le tableau de synthèse des possibilités cumulées offertes par l’addition de ces critères de réglage ?
    Merci déjà ;-)