Publié le : 07/02/2011
Par : Laurent Katz

Le Canon EOS 600D sous les feux de la rampe

Avec une régularité de métronome, le nouvel EOS à trois chiffres arrive. Le toujours fringuant EOS 550D continue, mais l’EOS 600D, bien plus affuté technologiquement, vient le coiffer.


Pas de 5D Mark III, ni de 1Ds Mark IV ou de 1D Mark V. Les pros seront concernés plus tard, l’année vient juste de commencer. Ce sont les premiers barreaux de l’échelle des reflex qui sont retaillés. L’EOS 550D a pointé le bout de son nez en février dernier et va prolonger sa carrière quelque temps, tandis que l’EOS 1000D prend sa retraite. Et le 500D aussi. La cible des derniers-nés est différente : débutants pour l’un, amateurs pour l’autre. Cela pour résumer, car le discours marketing de Canon ne s’en tient pas à cette vision réduite. Aux débutants visés par le 1100D, la marque y associe les femmes, les jeunes et les utilisateurs de compacts. À la plus grande technicité de l’EOS 600D, sont ciblés les photographes débutants (notez la nuance avec les purs novices), les retraités, les familles et les amateurs passionnés (sous-entendu, pas encore près à mettre le prix d’un 60D ou d’un 7D). Si chacun se fera son opinion sur l’idéologie sous-jacente, l’analyste plus technique ne manquera pas de faire ressortir deux curiosités. Ainsi, le mode Auto Intelligent, l’équivalent du Smart Auto des compacts qui décharge l’utilisateur du choix du mode Scène le plus pertinent, est absent du modèle d’entrée de gamme. Et les Filtres créatifs en sont aussi manquant, alors qu’ils représentent un aspect ludique et populaire de la photo. En témoigne la multitude d’applications pour l’iPhone.

Suivez le guide

Les autres fonctions grand public du 600D se retrouvent aussi sur le 1100D. Ainsi, le mode CA (Creative Auto) est reconduit sous une forme revue, ne laissant transparaitre que le fait de pouvoir flouter plus ou moins l’arrière-plan par le jeu de l’ouverture. Moins anecdotique est l’arrivée d’un guide intégré qui éclaire sur les fonctions, désactivable au besoin par l’utilisateur qui se sent en confiance. Et pour les réglages de rendu, Basic+, à partir du choix d’une ambiance ou d’un type de lumière, va produire une photo standard, monochrome, sépia, intense…

Au niveau du capteur, c’est toujours la technologie Cmos qui prévaut, le 600D a droit à un imageur de 18 Mpxl avec le système de dépoussiérage qui fait le fait vibrer, mais dénué d’un traitement de surface en fluorine, hydrophobe et « poussiérophobe » dont est doté celui du 1100D. Il produit aussi une cartographie des poussières, reprise par Digital Photo Professional pour nettoyer l’image a posteriori. On notera que ce dernier s’enrichit, à défaut de l’interface plus cohérente que l’on espère depuis des années, d’une correction multimodale de l’aberration fish-eye.

Le modèle est au goût du jour, avec le processeur Digic 4, qui gère les traitement d’image, et d’un autofocus à 9 collimateurs qui reçoit des infos du système matriciel de mesure de l’exposition iFCL à 63 zones, le même qui a été inauguré avec le 7D. Le capteur AF manifeste une sensibilité accrue à F2,8 au niveau des lignes verticales. Si le 600D avait été dans la catégorie Pro, il se serait appelé EOS 550 Mark II, car pour le pur photographe, celui qui ne jure que par les modes PASM, le cadrage, le déclenchement et l’enregistrement en Raw+Jpeg, les différence avec le 550D ne sont pas fondamentales. Et comme son prix risque d’être revu à la baisse, c’est une affaire à suivre. Cela ne signifie pas que les apports du 600D sont négligeables.

Son LCD orientable constitue un atout réel, surtout en vidéo. Mais ce qui nous a vraiment plus est la gestion des flashs sans fil qui, petit à petit, investit la gamme EOS. On regrette quand même que le contrôleur de profondeur de champ n’ait pas migré de la gauche vers la droite, un changement bienvenu apparu sur le 60D. Le boitier, alliant acier en interne et polycarbonate renforcé à la fibres de verre à l’extérieur est recouvert d’un gainage qui améliore la tenue et l’aspect visuel. Il reste compatible avec le grip BG-E8 du 550D.Comme le flash interne pilote en E-TTL II les flashs déportés, Canon a amélioré le réglage de ces derniers dans les menus, avec le mode EasyWireless.

Un zoom numérique prometteur en vidéo

La vidéo ne bénéficie toujours pas d’un autofocus efficace, ni d’optiques stabilisées et silencieuses. Mais Canon y a introduit le Video Snapshot, la prise de vue de clips de 2, 4 ou 8 s, sauvegardés dans un album. L’idée est bonne pour obtenir de petits films dynamiques, mais les options de mise en œuvre trop limitées pour être convaincantes sans postproduction logicielle. D’ailleurs Zoom Browser et Image Browser disposent de fonctions qui leurs sont dédiées. Plus intéressant est le zoom numérique qui met à contribution, pour partie, le surcroît de définition du capteur par rapport aux 2 Mpxl nécessaires à la Full HD. Certes, pour monter à 10x il y a de l’interpolation, mais ce que l’on a pu voir sur le LCD de 1 Mpts montre que la sensation de piqué reste patente en 10x. On jugera de visu lors d’un test et d’un visionnage sur un téléviseur. Le 60D est-il en danger pour autant ? Pas encore, car les rafales plus véloces, la personnalisation plus fine du boîtier, l’ergonomie matérielle plus étudiée l’inclinent vers un usage encore plus expert.

Canon a aussi revu le zoom EF-S F3,5-5,6/18-55 mm IS, qui passe à la version II. Optiquement, rien de nouveau, le seul changement concerne l’aspect extérieur et le nombre de lentilles, diminué de un. Le 600D sera vendu nu 799 €, avec le zoom il pourrait être proposé à 899 € ou 949 €, nous attendons la confirmation. Et sans doute moins après quelques mois de commercialisation, le temps que la concurrence entre les enseignes joue à plein. Ce nouveau reflex, qui multiplie les techniques et s’appuie sur une gamme optique des plus fournies, paraît bien armé pour affronter la rude concurrence qui s’annonce dans les mois qui viennent, et pas seulement sur le front des reflex.

LIEN COMMERCIAL : Achetez ce produit sur Amazon
Canon EOS 600D - Reflex boîtier nu - 18 Mpix - Full HD - Noir - Livraison Gratuite : 568,90 €

Principales caractéristiques

- Capteur : Cmos 22,3 x 14,9 mm 18,7 Mpxl, format 3/2
- Définitions maxi. : [3/2] 5 184 x 3 456 [4/3] 4 608 x 3 456 [16/9] 5 184 x 2 912 [3/2] 3 456 x 3 456 pixels
- Vidéo maxi : 1 920 x 1 080 (24, 25 et 30 im/s, H.264, Mov)
- Protection du boîter : -
- Stabilisateur : Sur certaines optiques
- Nettoyage du capteur : Oui
- Monture : Canon EF, EF-S, coeff. 1,6x
- Mise au point  : Automatique au déclenchement ou avec suivi, continue, manuelle ,9 zones (détection auto ou manuelle), reconnaissance de visage (LiveView)
- Sensibilité : 100 à 12 800 Iso
- Mode d’exposition : PASM, Intelligent Auto, Creative Auto, modes Scènes, mode profondeur de champ
- Type de mesure : Évaluative multizone (63), pondérée centrale, sélective (9 %), ponctuelle (4 %)
- Compensation d’exposition : +/-5 IL par 0,3 ou 0,5 IL
- Bracketing d’exposition : 3 vues (+/-2 IL par 0,3 ou 0,5 IL)
- Vitesse : 1/4 000 à 30 s, synchro X 1/200 s
- Rafale : 3,7 im/s (6 Raw, 34 Jpeg)
- Balance des blancs : Auto, préréglée (6), manuelle (1), 9 niveaux de correction bleu/ambre ou magenta/vert, bracketing 3 images
- Réglages divers : 6 styles d’image prédéfinis et 3 personnels (contraste, saturation, accentuation, teinte), mode monochrome avec filtres,
- Flash intégré : NG 13/100 Iso (couverture 27 mm en équiv. 35 mm), E-TTL II, pilotage sans fil, +/-2 IL par 0,3 ou 0,5 IL
- Visée : Reflex optique (95 %, 0,85x, 19 mm)
- Moniteur : LCD TFT 3 pouces orientable, 1,04 Mpts format 3/2
- Visée LCD temps réel : Oui, avec grille, histogramme L ou RVB, simulation exposition et autofocus 1 zone
- Modes d’affichage en lecture : Zoom 1,5x à 10x, index (4 ou 9), accès calendaire/dossier, histogramme RVB, diaporama
- Stockage : SD/SDHC/SDXH
- Interfaces : High-speed USB, vidéo (PAL/NTSC), mini HDMI, microphone, télécommande
- Personnalisation : 1 touche
- Divers : Priorité hautes lumières, optimiseur d’exposition, réduction du bruit et du vignettage
- Logiciels : Digital Photo Professional, EOS Utility, Photo Stitch, Picture Style Editor, ZoomBrowser EX/ImageBrowser
- Accessoires fournis : Accus et chargeur/adaptateur secteur, bandoulière, 1 câble USB, 1 câble vidéo
- Alimentation : Un accu Li-Ion (7,2 V, 1 120 mAh)
- Dimensions/Poids : 133,1 x 99,5 x 79,7 mm/570 g (avec accu et SD)

- Le site de Canon

LIEN COMMERCIAL : Achetez ce produit sur Amazon
Canon EOS 600D - Reflex boîtier nu - 18 Mpix - Full HD - Noir - Livraison Gratuite : 568,90 €

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les commentaires liés à cet article

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

[
0
]