Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Le Leica M9 mis à nu sur e-book

02/08/2010 | Benjamin Favier

Collaborateur au Monde de la Photo, Jean-Marie Sépulchre signe un ouvrage électronique complet sur le Leica M9. En plus de ses impressions sur le premier 24 x 36 numérique de la marque, il livre quelque 90 tests optiques et un historique passionnant.

Le principal attrait de cet e-book réside dans les 90 - pas moins ! - tests optiques qu’il propose. Aussi, les photographes possesseurs, ou désireux d’acquérir le Leica M9 ont ici toutes les clés en main pour faire les bons choix. Quant aux Leicaïstes, ils apprécieront de comparer les rendements des différents modèles de la marque allemande et compatibles (Zeiss, Voightländer, Zorki) sur l’exigeant capteur CCD de 18 Mpxl de ce boîtier numérique 24 x 36. D’autant que l’on retrouve avec plaisir le système de notation de un à cinq, qui a le mérite de clarifier les choses dès le sommaire des tests, et qui rendait déjà la lecture des précédents e-book de JMS (comme 91 tests d’objectifs pour le Nikon D300) très agréable. Dommage cependant que les tarifs officiels ne soient pas renseignés.

M le béni

Se limiter à cette batterie impressionnante de tests serait réducteur. « Cette immersion dans l’univers Leica était comme une renaissance d’une vieille histoire d’amour, car j’ai appris le reportage social et de spectacle dans les années 1970, en me servant tantôt de Leica M et tantôt de reflex Pentax. » Cette passion est palpable dès les deux premiers chapitres, consacrés à l’histoire des appareils de la marque, depuis l’avènement du 24 x 36 grâce à Oskar Barnack au début du XXe siècle. Une remise en perspective passionnante, assortie de nombreux schémas et visuels. Jean-Marie prend son temps et semble se régaler à revenir sur les dates marquantes de Leica. À lire notamment, une véritable ode à la visée télémétrique, malgré ses défauts, eux aussi dûment mentionnés (usage de téléobjectifs, optiques très lumineuses). Outil de choix pour toute une génération de photographes, Cartier-Bresson en tête, Le Leica M séduit avant tout par sa compacité et sa discrétion. Le M9 s’inscrit dans la lignée. Toujours aussi instinctif d’utilisation. Mais la visée télémétrique ne remportera pas tous les suffrages.

Le chapitre dédié aux particularités du boîtier s’avère dispensable. Les points forts et faibles du M9 sont passés en revue, avec un ton policé : les 230 000 pixels du LCD arrière auraient pu appeler un commentaire plus sévère, de même que la capacité de l’accu, assez décevante. Celui intitulé Configuration et réglages conseillés, en revanche, est à lire absolument. On profite des années de pratique de l’auteur pour mieux comprendre la gestion de la prise de vue sur ce type d’appareil. À première vue, la partie consacrée aux fichiers et logiciels peut faire sourire le photographe rompu aux joutes du numérique : il s’adresse aux Leicaïstes pur jus, qui découvrent l’ère pixellisée avec le M9. On apprend notamment que Lightroom 3 (une licence du logiciel d’Adobe est offerte avec le M9), est beaucoup plus performant que la version 2.6, quand il s’agit de réduire le bruit sur les fichiers Raw (DNG).
Le succès de cet e-book, malgré un prix plutôt élevé, ne fait guère de doute. D’ailleurs, son auteur confirme « un excellent démarrage ». À noter, pour les utilisateurs Mac, mieux vaut utiliser un logiciel tiers pour lire le PDF, tel Acrobat, car certains visuels et textes sautent avec parcimonie sous Aperçu, sollicité par défaut.

- Article mis à jour le 02/08/2010 à 11h34 (prix)

- Le Leica M9
- Par Jean-Marie Sépulchre
- e-book edité par Eyrolles
- 247 pages
- 35 €

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • 37 euros pour un ebook c’est n’importe quoi

  • Je confirme 37 Euros, c’est se tirer une balle dans le pied

  • En même temps, l’e-book s’adresse principalement aux possesseurs du M9 - vendu 5500 € sans objectif - pour qui ce guide se révélera un bon investissement pour bien choisir des optiques valant plusieurs milliers d’euros.

  • Regarder à 37 € avant d’en dépenser 5500 pour l’achat du boîtier, est-ce vraiment déraisonnable ?

    • Ce prix est totalement déraisonnable, il est plus cher que ne serait l’équivalent papier (37€ c’est déjà très élevé par rapport à ce qui sort sur le marché pour ce type d’ouvrage).
      Et l’éditeur n’a pas à payer tout ce qui entoure l’édition papier (ouvrages pour les critiques et libraires, flashage, impression, reliure, transport sans compter l’immobilisation financière d’un tirage de 3000 -ce qui est la moyenne-).
      De plus (comme cela se fait déjà pour l’édition papier) la mise en page de l’ouvrage est faite par l’auteur.
      C’est quasiment tout bénéfice pour l’éditeur.

      Jean Marie j’espère au moins que tes droits sont au dessus de 5 à 10% habituels.

      Les éditeurs français vont à reculons dans l’édition électronique. Tant pis pour eux c’est Amazon ou Google sans parler d’Apple qui en tirerons les bénéfices.

      Ce genre d’ouvrage devrait coûter la moitié du prix de l’édition papier (même avec les 19,6 de TVA de l’édition électronique -encore une aberration-).

    • Je ne vois pas en quoi les politiques des éditeurs joueront le jeu de Google et consort. Les libraires sont les libraires, les éditeurs les éditeurs, et même sur Amazon, c’est encore l’éditeur qui fixe le prix.
      L’ouvrage est un peu cher, c’est un fait, mais les frais ne sont pas nuls.
      Ceux qui le pensent ignorent les coûts de l’édition qui ne s’arrête pas à l’impression et au façonnage.
      Quant au coût de stockage papier, il a été remplacé par celui des entrepôts numériques, et les prestataires sont assez gourmands sur ces choses là.
      Alors, l’ouvrage pourrait être à 25€, mais c’est un livre su un appareil particulier, qui sera vendu à peu d’exemplaires.

      Après, même à 15e, il y aura toujours des personnes pour trouver quelque chose à redire.

      Je trouve fou que sur 7 ou 8 commentaire, aucun ne parle du contenu, et tous du prix du livre !

    • On connait les capacités de JMS et je n’ai aucune inquiétude sur les qualités de cet ebook.
      Ce n’est pas lui qui en a fixé le prix que je trouve délirant.
      C’est vrai les frais ne sont pas nuls mais franchement rien à voir avec ceux de l’édition papier.
      Hébergement, téléchargement, boutique en ligne, même les vendeurs de livres d’occasion à quelques euros s’en tirent. Alors là....
      il y a bien sûr une protection du fichier .... pauvres éditeurs...je les plaint.

    • un livre virtuel à 35 euro, pas besoin de parler d’autre chose ! c’est ridicule !

  • D’accord sur le prix de 37 Euros pour un livre technique papier disponible dans toute bonne librairie, mais pas pour celui d’un fichier informatique transmissible en format PDF.

    Pour une étude concernant Leica, Mr Eyrolles devrait offrir l’option du livre relié cuir, hum... & Mr JMS convaincre son éditeur de publier prochainement sa prose dans un bon bouquin à un prix raisonnable, mais pas à 99 Euros comme j’ai pu le lire qq part.

    Quelqu’un a dit avant "...Une balle dans le pied...", je souscris pleinement.

  • il est vrai que le prix du livre est élevé ! Mais comme il s"adresse aux possesseurs du Leica M9 c’est pas excessif par rapport au prix de l’appareil !
    Comme je ne m’appelle pas Mme Bettencourt ni que je ne suis pas un professionnel cela ne me concerne pas !
    Que Mr Favier trouvent des gogos pour l’acheter tant mieux pour lui !
    Quand à "Leica" il a toujours était hors de prix quelque soit le modèle ! La qualité se paye qu’ils disent !Moi je veux bien je fais de superbes photos avec des appareils 100fois moins cher !

    • Pour information, sachez que je ne suis pas l’auteur de l’ouvrage. Il s’agit de Jean-Marie Sépulchre. Quant aux « gogos » dont vous parlez trivialement, nul doute qu’ils ont plus d’aptitudes que vous dans l’usage de la langue française…

      Benjamin

    • Je viens d’essayer pendant 3 jours un M9 avec un 2/35. Côté piqué OK, pour le côté belle machine, en apparence oui, pour tout le reste , je reste sur ma faim, la qualité image en DNG est là mais au prix d’un traitement de connaisseur. Un livre oui pourquoi pas mais un essai c’est mieux d’autant que j’utilise le M depuis des décennies. Et bien je dis NON pour le M9 surtout à 5500€, même à 3500€ Leica a de sérieux progrès à faire, mais ce qui ne les aidera pas c’est le nombre d’acheteurs qui foncent à tout prix. Je pense que l’électronique est à l’image de l’écran, en retard, certains disent que les cartes WIFI génèrent du bruit sur l’image. Normal je doute de la protection EMC avec Leica. Mais faites-vous votre propre opinion, c’est vous qui payez. JCR

    • Je trouve ces critiques sur le prix tout à fait scandaleuses et déplacées, de la part de gens qui ignorent totalement le processus et les moyens de réaliser un livre.
      L’auteur passe certainement autant de temps à écrire une version électronique que papier, et tout ce qui concerne la mise en page, la relecture, les corrections la mise en place de la distribution (serveurs, site Web, protection contre le piratage) et les coûts d’exploitation (location des bureaux, électricité, salaire de l’éditeur, du maquettiste, les logiciels de mise en page, les ordinateurs...) font qu’un ebook coûte aussi cher à réaliser qu’une version papier.
      Le problème, ici, c’est qu’on a trop souvent à faire à des personnes qui s’imaginent que la dématérialisation des supports, la musique, la vidéo, les jeux, les films, les livres et les photos leur donnent le droit d’exiger la quasi-gratuité.
      De plus, il est fort probable que l’auteur ne soit payé que sur les ventes, et qu’il ne touchera sa part - un faible pourcentage sur chaque exemplaire vendu - que d’ici un an au mieux.

    • Rendons à César ce qui est à César ! En effet Mr Favier vous n’êtes pas l’auteur de ce superbe livre.
      Pour ce qui est de mes aptitudes concernant la langue de Molière ,je suis parfaitement d’accord avec vous et je m’en excuse.Surtout pour vos lecteurs.
      je tacherai à l’avenir de me trouver un correcteur comme il en existe dans les maisons d’éditions.
      je vous souhaite de bonnes vacances et faites de belles photos.C’est je le pense ce qui nous importe le plus !
      Bernard.

    • Cher Bernard,

      je vous félicite pour cette réponse pleine de bon sens. Et vous souhaite également de bonnes vacances, en images.

      Benjamin

    • Tu ne feras croire à personne que le flashage + impression + edition + transport + frais de diffusion divers d’une édition papier sont inférieurs à la protection + mise à dispo sur un serveur et boutique en ligne.
      Tout le reste, et en particulier le travail de l’auteur, restant identique d’une version à l’autre.
      Je connais assez bien le monde de l’édition comme auteur et directeur de collection....

  • quand on voit le prix d’un abonnement annuel chez Diglloyd avec test du M9 du S2 des Canon des Nikon des MAC des imprimantes, 37 euro pour un seul test ça fait sourire, il peut se le garder

  • Beaucoup de bruit autour du prix de l’ebook !!! comme d’ailleurs pour le prix du M9 à sa sortie. J’ai un M6 et chaque fois que je l’ai en mains c’est une émotion, toucher un objet de grande qualité et beau en plus ne laisse pas indifférent. Le ebook et son prix !!! savez-vous ce qu’il a demandé comme travail et dépenses de toute sorte ?
    et savez-vous ce qu’a demandé comme travail et dépense de matière grise le M9 avant qu’il n’arrive dans la boutique ? allez donc visiter l’usine pour vous faire une idée de l’objet et pour comprendre le prix. Il faut regarder dans le viseur pour commencer un tout petit peu à comprendre ...

  • que de mélanges dans ces commentaires....
    Sûrement que 35€ pour un ebook quel qu’il soit peut sembler trop élevé...
    ....mais personne n’a de revolver sur la tempe pour être obligé de l’acheter....
    Une fois cela dit, c’est oublier l’essentiel : voici un excellent livre, une somme de travail de référence pour tout utilisateur de M numérique.
    Ce n’est pas un seul test mais plus de 90....qui bouleversent les canons habituels du haut de gamme : on y constate combien d’optiques Leica anciennes ou de fabriquants adaptables et pas chers peuvent s’avérer excellents...et être des alternatives aux coûteux objectifs Leica actuels pour ceux qui débutent avec un M8 d’occasion pas cher par exemple.

    pour le prix de 4 places de cinéma, ou de 5 San Antonio, ou d’ un repas dans un bon restaurant, ou encore de 4 repas Macdo....vous avez un ouvrage qui vous permettra de choisir vos optiques en toute sureté, de faire des economies, d’ apprendre plein d’ astuces de post traitement....

    il est présent dans un coin du bureau de mon ordi, et pour un oui ou un non, prêt à être consulté des que je suis tenté par une petite optique d’ occasion qui me tente.

    • Une fois encore le problème n’est pas le contenu.
      JMS a fait comme d’habitude un travail superbe à la fois didactique et pratique.
      C’est d’autant plus dommage car à ce prix il ne risque pas d’avoir une diffusion maximum et donc les droits d’auteur que mérite son travail.
      Il faudrait que certains éditeurs se rappellent qu’Amazon aux USA vend plus de livres en version numérique qu’en version papier

    • Merci de ces compliments. J’avoue ne pas connaître l’élasticité prix des e_books très techniques sur Internet, on trouve aussi des gens qui pensent que si c’est le web cela doit être gratuit, et à côté de cela Diglloyd (cité plus haut) vend (hors abonnement) 49 $ un test de 9 Zeiss (9, pas 90 !) et pour ses tests gratuits de Leica M recopie simplement les mesures FTM que donne Leica sur son site...Bon, nous ne sommes pas encore aux USA mais sur Amazon on trouve une présentation style rapport d’entreprise (reliure à spirale) dans les 35 à 40 $ pour les e_books techniques, c’est sans doute ce qui manque encore dans l’offre française.
      Mais qu’on prétende pas qu’aux States - où la clientèle visée est tout le monde anglophone ! - les ebooks techniques ne coûteraient pas grand chose : amortir un maquettiste et un service informatique entrâine aussi des prix de 20 à 30 $ pour ces titres spécialisés, proches du prix en euro de mes titres chez mon éditeur.
      Amicalement
      JMS (l’auteur)

      http://www.ebooks.com/subjects/photography/

    • A 35/40 € j’achète le livre broché, mais pas un fichier PDF à ce tarif,cela m’insupporte.
      A vous de voir & convaincre l’éditeur qui sait distribuer aussi ce qu’attendent les lecteurs.
      RD

  • Surtout qu’en plus d’être un peu cher ce livre n’est pas compatible Mac ! Sauf à utiliser Acrobat et rien d’autre.
    Pas de chance pour ceux qui eulent le lire sur iPad, les images d’illustration ne s’affichent pas toutes !!

  • 243 francs pour son livre, ben, il ne s’embête pas, le gars du Monde... Comme quoi, même quand on on est de gauche, on ne crache pas sur le profit !