Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Samsung NX10, début d’une nouvelle ère

04/01/2010 | LAURENT KATZ

04/10/2010 – Acte de baptême de la gamme NX, sur base de capteur APS-C, le NX10 permet à Samsung de voler de ses propres ailes, sans Pentax, pour concurrencer le Micro 4/3 soutenu par Olympus et Panasonic.


Nul ne conteste à Samsung la capacité de produire des compacts de qualité sur tous les segments du marché, de l’entrée de gamme aux modèles plus ou moins experts et parfois gadgétisés. Pour entrer dans la cour des grands, il lui restait à produire un reflex ou un appareil apparenté. Terminée la collaboration avec Pentax qui se traduisait commercialement à proposer, avec des changements de référence et d’esthétique, des reflex similaires. Une nouvelle ère s’ouvre avec le NX10 qui initie la famille NX, apparenté aux compacts haut de gamme à visée électronique et grand capteur.

Jusqu’à présent, seules Sony (avec le bridge DSC-R1) et Sigma (avec les compacts DP1, DP1s et DP2) s’étaient engagées dans la voie du capteur APS-C. Samsung, qui avait réussi un coup de maître en développant son premier imageur Cmos de 15 Mpxl pour le K-20 de Pentax (et le GX-20 chez elle), récidive pour le NX10. Un Cmos de son cru, doté de 14,6 Mpxl effectifs et capable de soutenir la cadence de transfert de la vidéo 720p, est mis à profit dans un appareil relativement compact. Non stabilisé comme sur les Pen numériques d’Olympus, il bénéficie d’un système de nettoyage ultrasonique (60 kHz).

A l’opposé de ces concurrents, Olympus Pen E-P2 et Panasonic DMC-GF1, il intègre un viseur électronique de type VGA. Le garant d’une image très fine. Il faudra bien sûr un test pour vérifier sur un modèle de série comment les défauts des viseurs électroniques (bruit en basse lumière, moiré sur les fines structures géométriques, dynamique réduite, voire artefacts et saccades) sont gérés. Au dos, un afficheur AM-Oled de trois pouces, avec 614 kpxl, est employé. On pourra s’étonner des 614 kpxl quand le VGA correspond à 921 Kpxl. En rélaité, il s’agit de point associé à une couleur primaire et il en faut trois pour former un pixel pour un afficheur VGA classique, alors que Samsung n’en utilise que deux,

Comme chez Sony, un détecteur allume le viseur quand l’œil se rapproche de l’oculaire et inversement. Les deux types de visée assurent une couverture de 100 %. Samsung n’a pas commis la bourde d’Olympus : un flash, certes modeste, est présent, avec un nombre-guide de 11, capable de couvrir les 18 mm du zoom de base (soit 27 mm en éq. 24 x 26). Apparemment, il n’assure pas le pilotage sans fil des flashes externes SEF-20A et SEF-42A.


Le NX10 court après tous les types d’usages. Familial avec le mode de reconnaissance automatique des scènes. Grand public avec les modes Scènes, certains présents sur le sélecteur (Portrait, Nuit, Paysage), les autres accessibles dans un menu sollicité par la position Scène de ce dernier. Et enfin expert avec les modes PASM. Les traitements de tous ordres sont pris en charge par un nouveau processeur, le DRIMe II Pro. Notamment l’autofocus par détection de contraste sur lequel tous les fabricants de reflex se sont cassé le nez. Samsung revendique une plus grande célérité que celle de la série G de Panasonic, la meilleure du moment sur ce critère. L’appareil présente un mode rafale modeste (3 im/s) sur une longueur limitée à 3 Raw ou 10 Jpeg, complété par une cadence à 30 im/s à définition réduite. Le processeur gère aussi le Smart Range, version à la sauce Samsung des D-Lighting et autres DRO, qui améliore le rendu des zones sombres et des hautes lumières. Il assure aussi un contrôle de la distorsion et module le réducteur de bruit sur trois niveaux quand ce dernier n’est pas inhibé. Par ailleurs, outre le bracketing d’exposition, le NX10 offre des prises de vue multiples sur les critères de la balance des blancs et du type de rendu Jpeg.

L’ergonomie, elle, s’appuie sur une unique molette et sur des accès directs par des touches dédiées (Iso, WB, mode de mesure, collimateurs, rafale, correcteur, styles d’images) et une touche de fonction. Les menus sont clairs, organisés en onglets fonctionnels, identifiables par des pictogrammes significatifs. Et quand les réglages sont plus directs, à partir de la touche Fn, une loupe présente au centre de l’écran celui qui est choisi.


En matière d’optique, Samsung produit un pancake de 30 mm, ouvert à F2 qui s’avère peu satisfaisant pour qui pratique la mise au point manuelle. Il est, comme ses pairs Olympus et Panasonic, dénué d’une vraie bague des distances et n’intègre pas de stabilisateur. Le véritable amateur saura patienter jusqu’à la bague d’adaptation escomptée, pour optique en monture K, afin d’y monter des pancakes Pentax. Non confirmée, la sortie de cet adaptateur est plus que probable, ne serait-ce pour que les possesseurs d’un reflex Samsung puissent continuer à employer leurs optiques. Les deux zooms d’entrée sont un F3,5-5,6/18-55 mm et F4-5,6/50-200 mm estampillés OIS, sigle de la stabilisation optique made in Samsung. On remarque que la mention, assez fantaisiste Schneider-Kreuznach, des optiques Pentax (qui s’adresse elle-même à des opticiens indépendants) qui étaient cosmétiquement redessinées pour la série des reflex GX a disparu. Visiblement, la marque souhaite apposer son nom au niveau de la lentille frontale afin d’apparaître comme appartenant au club des grands.

F2/30 mm

- Formule optique : 5 éléments (1 asphérique), 5 groupes
- Pare-soleil : non
- Tropicalisation : non
- Motorisation : nc
- Stabilisation : non
- Diaphragme : 7 lames
- Ouverture minimale : F22
- Diamètre filtre : 43 mm
- Distance minimale de mise au point : 25 cm
- Dimensions (ø x L) : 61,5 mm x 21,5 mm
- Poids : 85 g

F3,5-5,6/18-55 mm OIS

- Formule optique : 12 éléments (1 asphérique), 9 groupes
- Pare-soleil : oui
- Tropicalisation : non
- Motorisation : nc
- Stabilisation : oui
- Diaphragme : 7 lames
- Ouverture minimale : F22
- Diamètre filtre : 58 mm
- Distance minimale de mise au point : 28 cm
- Dimensions (ø x L) : 63 mm x 65,1 mm
- Poids : 198 g

F4-5,6/50-200 mm ED OIS

- Formule optique : 17 éléments (2 ED), 13 groupes
- Pare-soleil : oui
- Tropicalisation : non
- Motorisation : nc
- Stabilisation : oui
- Diaphragme : 7 lames
- Ouverture minimale : F22
- Diamètre filtre : 52 mm
- Distance minimale de mise au point : 98 cm
- Dimensions (ø x L) : 70 mm x 100,5 mm
- Poids : 417 g

Voilà, Samsung vient véritablement de franchir une étape et d’accéder au statut envié des constructeurs capables de produire un véritable système photographique. Même si NX ne constitue pas un nouveau format, comme peut l’être le Micro 4/3, il prolonge d’une manière attractive la famille APS-C.

- Le site de Samsung

Fiche technique

- Capteur : Cmos 23,4 x 15,6 mm, 14,6 Mpxl format 3/2
- Pixels utilisés : 14 Mpxl
- Définitions : [3:2] 4 592 x 3 056, 3 872 x 2 592,3 008 x 2 000, 1 920 x 1 280, 1 472 x 976 [16:9] 4 592 x 2 584, 3 872 x 2 176, 3 008 x 1 688, 1 920 x 1 080
- Vidéo : 720p (30 im/s, H,264)
- Stabilisateur : -
- Antipoussière : Oui
- Protection du boîtier : -
- Sensibilité : 100 - 3 200 Iso (sous réserve)
- Bracketing sensibilité : -
- Formats de fichiers : Jpeg, Raw (SRW), AVI
- Espace de couleurs : sRGB, Adobe RGB
- Monture : Samsung NX
- Coefficient multiplicateur : 1,5x
- Mise au point auto. : Détection de contraste
- Zones de mise au point : 1, 15, 35 (macro), détection de visages (10)
- Illuminateur AF : oui
- Mise au point : Automatique, automatique continu, manuelle
- Mode d’exposition : PASM, scènes (13), scène Auto
- Mesure de l’exposition : TTL
- Plage d’exposition : IL 0-18
- Type de mesure : Évaluative multizone (247), pondérée, centrale, ponctuelle
- Compensation d’exposition : +/-3 IL par 0,3 IL ou 0,5 IL
- Bracketing d’exposition : +/-3 IL
- Vitesses : 1/4 000 à 30 s
- Vitesse de synchro X : 1/180 s
- Rafales : 3 im/s (3Raw, 10 Jpeg), 30 im/s (30 im en 1,4 Mpxl)
- Retardateur : 2 - 30 s
- Balance des blancs : Auto, préréglée (6), manuelle, décalage vert/magenta et bleu/ambre, °K
- Bracketing balance  : Oui (3 niveaux)
- Réglages divers : Netteté, contraste, saturation, mode Beauté, effets photo
- Prise flash : Griffe
- Contrôle du flash : TTL
- Flash intégré : NG 11 (100 Iso)
- Compensation d’exposition au flash : +/- 2 IL (pr 0,5 IL)
- Commentaires sonores : Oui
- Visée : Électronique VGA/921 kpxl, 100 %
- Moniteur : AM-Oled VGA 3 pouces/614 kpxl, 100 %
- Écran LCD de contrôle : -
- Visée LCD temps réel : Oui
- Affichage : Zoom, index (3, 9 et 20 vues)
- Stockage : SD, SDHC, mémoire interne
- Interfaces : Hi-speed USB, vidéo (PAL/NTSC), HDMI 1,3, entrée stéréo
- Configurations utilisateur : -
- Touches personnalisables : -
- Divers : Effets numériques en Lecture, anti-yeux rouges, amélioration des contrejours
- Télécommande : opt.
- Logiciels : Samsung Master, Raw Converter 3,1
- Accessoires fournis : Accu et chargeur, bandoulière, câbles USB et AV
- Alimentation : Accu Li-Ion 1 310 mAh
- Dimensions : 123 × 87 × 39,8mm
- Poids : 353 g (nu)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages