Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Le Photographe va s’arrêter !

26/06/2009 | Vincent Trujillo

26/06/2009 - C’est avec stupeur et tristesse que les membres de la rédaction du Mondedelaphoto.com ont appris l’arrêt du magazine Le Photographe, le doyen des magazines photo en France.

L’annonce faite aux salariés a semble t-il été brutale. Elle est tombée juste après la sortie en kiosque du N°1675 (daté Juillet - Août 2009) sans que les membres du journal puissent s’en expliquer avec leurs lecteurs en toute intimité. Le mail, plein de dignité, parvenu à la rédaction et signé par Guillaume Cuvillier (rédacteur en chef du mensuel) nous apprend qu’au delà des difficultés économiques qui ont affectées la presse en général depuis le début de l’année, l’arrêt de la publication a été surtout motivé par la volonté stratégique de l’éditeur, le groupe de presse Mondadori, de recentrer ses activités sur des titres généralistes aux potentiels de diffusion et publicitaires plus importants.

Cette information ne pouvait pas nous laisser insensibles. Pour ceux qui nous suivent depuis le début de notre aventure éditoriale, le magazine LemondedelaPHOTO.com est lui-même un titre ressuscité qui a vu son existence se poursuivre grâce à la mobilisation de ses équipes et à votre soutien déterminant dans ce projet de reprise.
Le Photographe n’est pas un journal comme les autres. Pas seulement parce qu’il est quasi centenaire, mais parce que l’on y défend une certaine idée de la photographie ; en particulier sur l’avenir d’une profession, au sens le plus large du terme. Photographes, éditeurs, agences, le magazine offrait une analyse souvent pertinente et documentée sur notre passion : la photographie et ses usages à l’heure du numérique.

Cette décision qui consiste à se détourner des titres à centre d’intérêt amène à plusieurs réflexions. Elle pose indubitablement la question de la responsabilité qui incombe à tous ceux qui sont attachés ou vivent du métier de l’édition de journaux : pouvoirs politiques, éditeurs, journalistes, annonceurs, lecteurs ou diffuseurs. Et elle jette un peu plus d’ombre sur un métier exsangue qui voit jour après jour ses sphères d’activité se réduire ou disparaître ; d’autant que les nouveaux modèles sur Internet, ne peuvent laisser entrevoir à court terme de meilleurs jours. Plus que jamais, chers lecteurs, vous devez vous sentir concernés ! Il ne faut pas croire que le sort qui a été réservé à ce magazine est anodin, et gageons que l’avenir, malheureusement, portera encore d’autres annonces de ce genre. À contrario la question de la pluralité de la presse est posée. Car dans cette manoeuvre générale qui affecte l’édition et la distribution - rappelons-le à toutes fins utiles - de la presse à centre d’intérêts, c’est bientôt votre liberté de choix dans les kiosques qui sera
affectée. Et je doute, si j’en crois certains courriers adressés au journal, que vous trouverez tout votre bonheur dans d’épisodiques guides matériels perdus au milieu des pages d’un journal à forte diffusion... plus rentable... mais pour qui ?

Reste que de nouveaux modèles sont explorés actuellement pour trouver une solution à cette redistribution des rôles. Il n’y a pas de fatalité économique à ce processus. D’ailleurs la mobilisation est entière pour sauver ce mensuel. Un blog a été mis en ligne par l’équipe éditoriale du journal tandis qu’un groupe Facebook faisait écho à un appel à la mobilisation générale pour qu’un titre aussi honorable que Le Photographe ne quitte la scène sans au moins avoir la dignité de faire ces adieux. Gageons que la solidarité d’un métier et de lecteurs passionnés puissent conclure à un avenir plus radieux. Chez MDLP, nous en faisons le voeux et nous adressons nos sincères amitiés à à toute l’équipe du magazine Le Photographe.

Bon courage à tous !

Vincent Trujillo
Directeur des publications "LemondedelaPHOTO.com".

.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



CEWE