Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Le choix du reflex

Frédéric Sojcher revient sur les raisons du choix d’un reflex numérique pour le tournage de son long-métrage. Le réalisateur de HH, Hitler à Hollywood souhaitait notamment jouer le plus possible sur la profondeur de champ. Il nous explique comment le choix du Canon EOS 5D Mark II s’est finalement imposé. Et les conséquences que cette décision a eu sur les conditions de tournage, le travail avec les acteurs, etc.
Ce n’est pas un coup d’essai pour le cinéaste belge, également professeur de cinéma à la Sorbonne. Il est déjà auteur de plusieurs cours-métrages et documentaires, dont Cinéastes à tout prix (2005) et Climax (2009). Il a aussi commis un long-métrage, Regarde-moi (2000). HH, Hitler à Hollywood est un film ambitieux dans la forme comme sur le fond. De part ses faibles coûts de production et le propos, il s’affirme comme un véritable plaidoyer pour le cinéma indépendant, en marge de la grosse machine hollywoodienne. Frédéric Sojcher souligne dans cet entretien à quel point il est « facile » de réaliser un film aujourd’hui. Son film en est la preuve. La qualité d’image offerte par les appareils photo dotés d’une fonction vidéo, bien moins onéreux que les caméras 35 mm, ouvre les portes de l’univers cinématographique à quiconque souhaite se lancer.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.