Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Le futur USB 4 avalera du Thunderbolt 3

11/03/2019 | LAURENT KATZ

Les standards se suivent, se ressemblent parfois, mais au-delà des annonces, le consommateur avide de performances et de simplicité ne retrouve pas son compte. Car la généralisation de l’interface universelle tarde à investir nos matériels numériques.

En 2017, nous parlions de l’USB 3.2 dont les spécifications, notamment un débit théorique de 20 Gbits/s, étaient sur le point d’être finalisées. Début 2019, alors que l’USB 3.1 Gen 2 est loin d’être généralisé, l’USB 3.2 se distingue par son invisibilité dans nos matériels. Et voilà que l’USB 4 est annoncé par l’USB Promoter Group, englobant les atouts de Thunderbird 3, aujourd’hui cantonné à l’univers des ordinateurs Apple et d’un nombre insuffisant de portables sous Windows. Et que dire des moniteurs, des équipements de prise de vue, des téléviseurs ou des tablettes ?

Dans ce contexte, le futur de l’USB englobe les capacités de Thunderbolt 3, comme le débit de 40 Gbits/s, la délivrance d’une puissance électrique de 100 W maxi, le passage des signaux vidéo et audio pour gérer deux moniteurs 4K en même temps. Seule la faculté de chainer entre eux des équipements USB 4 n’est pas précisée. La rétrocompatibilité avec les USB 2 et USB 3/3.1 sera assurée et la prise USB-C sera la connectique privilégiée, ses spécifications pouvant évoluer pour qu’à la connexion, le protocole USB 4 puisse être reconnu et établi si les deux équipements reliés entre eux relèvent de ce standard.

L’annonce manifeste simplement que la norme est en cours d’élaboration et que ce n’est pas avant l’été qu’elle sera finalisée. Et pour finir, un petit problème d’arithmétique. Sachant que l’USB 3.2, dix-huit mois après son annonce est toujours commercialement inexistant, combien faudra-t-il de temps à l’USB 4 pour investir nos équipements ?

- Le site en anglais de l’USB Implementers Forum
- Le site en anglais consacré à Thunderbolt

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • L’argumentation technique est une chose mais, dans son étude de 2009 "Impact économique de la normalisation", l’AFNOR souligne que le rôle des normes est aussi de soutenir la croissance du PIB.
    Et pas qu’un peu : environ 25% de croissance annuelle du PIB français !
    "Nouvelles" technologies : vu la situation de la réparation et du prétendu recyclage, les poubelles de déchets électroniques ont de l’avenir…

  • Le plus raisonnable, c’est de se contenter de ce qu’on a déjà pour éviter que la poubelle terre ne soit définitivement qu’une décetterie.
    Une chose m’étonne, les journalistes sont également des photographes et des citoyens de la terre qui pour certains sont également soucieux de notre environnemnt... Quand vont-ils prendre conscience qu’il faut informer et non faire de la promotion commerciale à tout va ?

  • @2
    "... Quand vont-ils prendre conscience qu’il faut informer et non faire de la promotion commerciale à tout va ?"
    Quand il sera trop tard...et encore, ce n’est pas sûr.

  • Pour beaucoup, le fric est plus important que tout.