Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Le piqué (2)

03/04/2008 | Jean-Marie Sépulchre

- 35 mm :

Le très haut niveau de piqué du 12-60 mm se confirme, mais l’alerte à f/16 devient sérieuse et incite à se passer de cette ouverture ! Aux autres ouvertures, c’est toujours de très haut niveau à la focale de 35 mm sur la totalité du champ.

Le zoom économique est homogène et de très bonne qualité, mais le piqué à 35 mm sera toujours un cran en retrait du modèle supérieur. A noter qu’à f/16 la diffraction est moins gênante.

- 42 mm :

- 42 mm :

Contrat rempli pour le petit zoom 14-42 mm qui reste très piqué à sa focale la plus longue, sans perte trop importante à f/16.

- 60 mm :

A sa plus longue focale, le 12-60 mm perd un peu de piqué, notamment à pleine ouverture, mais les travaux de la meilleure qualité pourront être faits à f/5.6 ou f/8. A noter que les valeurs à f/16 sont vraiment mauvaises et non significatives, la diffraction devient réellement gênante et il est vraiment conseillé de ne pas user de cette valeur de diaphragme !

- Synthèse :

La comparaison des « cartes de piqué » des deux objectifs montre clairement que le 12-60 mm est supérieur au zoom d’entrée de gamme, mais que ce dernier est quand même d’un niveau très honorable et utilisable sur le boîtier pro. Sur le 12-60 mm, on évitera sauf nécessité absolue de dégrader le très haut piqué en fermant plus que f/11 alors que le petit zoom économique est un peu plus tolérant sur ce critère. A contrario le piqué de plus haut niveau sur tout le champ est réservé au zoom haut de gamme, à f/5.6 entre 16 et 45 mm environ !



Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.