Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

NIKON 1 AW1 : Le premier compact hybride étanche

19/09/2013 | Benjamin Favier

Le 1 AW1 inaugure une nouvelle catégorie au sein des Nikon 1 : il présente la particularité d’être à la fois étanche et résistant aux chocs. Une première parmi les compacts à optique interchangeable.

Présentation

Jusqu’à présent, nous connaissions trois familles de Nikon 1 : V, J et S ; du plus expert au plus grand public. Le 1 AW1 n’appartient à aucune d’entre elles. Et se distingue singulièrement de la concurrence. Certes, l’Olympus OM-D E-M1 ou le Panasonic DMC-GH3 reposent sur des châssis dotés de joints d’étanchéité. Mais le Nikon 1 AW1 va plus loin.

Tout terrain

À l’instar des compacts « baroudeurs » et des fameux Nikonos, ce modèle peut être amené sous l’eau, à 15 m de profondeur (pendant une heure, précise la marque), endurer des chutes de 2 m ou des températures de -10 °C : le châssis est conçu en acier inoxydable. Le 1 AW1 embarque aussi une fonction GPS, ainsi qu’un altimètre, un horizon virtuel et une boussole électronique. En revanche, l’écran de 3 pouces et 920 kpts n’est pas tactile et pour accéder au Wi-Fi, il faut toujours passer par un transmetteur optionnel (Wi-Fi WU-1b). Ce qui fait un peu désordre, cette fonction ayant gagné du terrain sur la majorité des appareils récents.

L’ergonomie a été pensée pour les porteurs de gants, qu’ils aient les pieds sur terre ou sous l’eau : les touches sont larges et bien espacées. Un nouveau mode de navigation dans les menus fait son apparition : il est possible d’opérer des choix en inclinant l’appareil. Le flash (NG 5) est extractible sous l’eau. La trappe d’accès à la carte mémoire et à l’accu bénéficie d’une protection renforcée (double loquet).

ADN de Nikon 1

Pour le reste, le 1 AW1 reprend l’essentiel des caractéristiques des hybrides Nikon précédents. À commencer par le capteur d’un pouce (format CX, 13,2 x 8,8 mm, coefficient multiplicateur de 2,7x) et 14 Mpxl, dénué de filtre passe-bas. Le processeur Expeed 3A est à la manœuvre et la plage de sensibilité culmine à 6400 Iso.

On retrouve l’excellent système autofocus hybride à détection de phase (73 collimateurs) et de contraste (135). Il est possible de filmer en 1080i à 60 im/s et 1080p à 30 im/s. Le mode Rafale progresse, passant de 10 im/s sur les J3 et S1 à 15 im/s, avec l’AF à détection de phase. Enfin, comme sur les autres Nikon 1, l’obturateur électronique du 1 AW1 atteint 1/16 000s.

Les fonctions propres aux Nikon 1 comme Instant animé (deuxième génération, annonce Nikon), Sélecteur de photo optimisé et Affichage au ralenti sont reconduits, ainsi que le mode Créatif, inauguré sur le 1 J2. La batterie EN-EL20 est la même que sur les 1 J3 et 1 S1. Nikon annonce une autonomie de 250 déclenchements, ce qui est peu pour un appareil de ce genre.

Zoom et pancake étanches

Évidemment, ce qui est valable pour le boîtier en termes de construction, l’est aussi pour le 11-27,5 mm f/3,5-5,6 (28-75 mm en éq. 24 x 36, voir photo ci-dessous) qui l’accompagne en kit, ou le 10 mm f/2,8 pancake : ces deux optiques existent déjà, mais elles adoptent cette fois une monture spécifique, la présence de joints toriques empêchant de les fixer sur les autres Nikon 1. En revanche, le 1 AW1 est compatible avec l’ensemble de la gamme optique 1 Nikkor et l’adaptateur FT1, qui lui ouvre les portes de l’univers Nikkor.

De nouveaux accessoires dédiés au Nikon 1 AW1 seront proposés en option : une dragonne de poignet réglable, ainsi qu’une coque de protection en silicone (optique comprise). Le flash sous-marin SB-N10 (photo ci-dessus) sortira au printemps.

Le Nikon 1 AW1 (acier, noir ou blanc) sera disponible dès le 10 octobre, avec le 11-27,5 mm (acier ou noir), au prix de 749 €. Le 10 mm f/2,8 pancake (noir seulement, photo ci-dessus) étanche coûtera quant à lui 299 € et sortira le même jour. Les pare-soleils ne sont pas fournis avec les optiques.

- Le site de Nikon

Premier avis

Nous attendions un successeur du 1 S3, J3 ou V2. Autant dire que nous avons été surpris lorsque Nikon a levé le couvercle. Plutôt agréablement. Le 1 AW1 détonne dans l’univers des appareils à optique interchangeable, et pas seulement les hybrides, un peu plus de dix ans après l’arrêt de la production des mythiques Nikonos. À 749 € avec l’optique, voilà une solution de choix pour les amateurs de plongée (mais pas au-delà de 15 m !) : le caisson WP-N2, développé par Nikon pour les 1 J3 et 1 S1 coûte 849 € à lui seul… Sur la terre ferme aussi, les caractéristiques de ce modèle ont de quoi séduire, ne serait-ce que pour évoluer sereinement dans un milieu humide ou poussiéreux. Par rapport aux compacts baroudeurs, il ne devrait pas y avoir match quant à la qualité d’image…

Le 1 AW1 hérite du capteur et du système AF des autres Nikon 1, ce qui est plutôt une bonne chose étant donné leur niveau de performance. L’arrivée d’une fonction de géolocalisation va dans le sens de ce type d’appareil, conçu pour affronter toutes sortes de terrains. Mais comment justifier l’absence de Wi-fi (en option seulement) à l’heure actuelle ? Dommage également que l’écran ne soit pas tactile. Malgré cela, le Nikon 1 AW1 s’impose comme un boîtier assez unique sur le marché à l’heure actuelle. Nous devrions vous proposer un test complet assez rapidement dans le magazine…

Fiche technique 1 AW1

- Capteur : Cmos, 13,2 x 8,8 mm, 14,2 Mpxl, format 3/2
- Antipoussière : vitre protectrice de la chambre
- Définition maximale : [3/2] 4608 × 3072 [16/9] 4608 × 2592 pixels
- Vidéo maxi : 1080i à 60 im/s et 1080p à 30 im/s (H.264)
- Format de fichier : Jpeg, Raw (Nef 12 bits), Mov
- Monture : Nikon 1
- Protection : oui (étanche à 15 m, anti-chocs à 2 m, résistant au froid à -10 °C)
- Wi-Fi : en option
- GPS : oui
- Mise au point : hybride (détection de phase et de contraste), multizone (135 en choix manuel), vue par vue, continu, suivi AF
- Stabilisation : selon l’objectif
- Écran : LCD 3 pouces / 920 kpts
- Viseur : -
- Modes d’exposition : PASM, modes Scènes, auto scene selector
- Sensibilités : 100–6 400 Iso
- Balance des blancs : auto, prédéfinies, manuelle
- Vitesses : électronique (30 s - 1/16 000 s, synchro X 1/60)
- Rafale : 15 im/s (pleine définition avec AF continu), 60 im/s (pleine définition, AF fixe)
- Flash : NG 5 (100 Iso)
- Divers : Picture Control, D-Lighting actif, Flou, Effet miniature, Couleur sélective, Paysage de nuit, Panoramique simplifié, portrait de nuit, Contre-jour, Photo sous-marine
- Stockage : SD, SDHC, SDXC
- Connectique : HDMI, Hi-speed USB
- Accu : Li-Ion EN-EL20
- Dimensions/poids : 113,3 × 71,5 × 37,5 mm / 356 g (avec accu et SD)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • waouh ça déchire !!! enfin un concept qui se démarque vraiment de tout le reste et qui relance l’intérêt des hybrides à petits capteurs (pas si petits que ça)... assurément un futur succès pour nikon...

    • Vous croyez ?
      Bon, le concept est intéressant et permet à Nikon de se distinguer de la concurrence en gagnant un peu en polyvalence.
      Pour le reste, ça reste cher et ce type de matériel subit une décote en neuf ( Au Japon, on trouve des V1 pour une bouchée de pain ) telle que les gens ne vont pas forcément se précipiter maintenant qui connaissent la musique.
      Certains nikonistes avaient espéré une résurrection du cher Nikonos (au sens propre comme au figuré !)
      mais Nikon continue de faire la sourde oreille (et je les comprends).

    • Bien sur !!

      Depuis le temps que l’on demande un baroudeur expert !
      Et le prix élevé n’est pas excessif.
      Certes ce n’est pas du 24x36 mais c’est plutôt un avantage.

    • La différence avec le V1 c’est qu’il a pas de concurrent. Vu le prix des compacts étanches, le prix est correct.

    • Le tarif pas excessif ???
      En ce moment, vous trouvez des Nikon D7000 pour 600-700 € et qui ont un viseur, le cinoche et toute la gamme F.
      Bien sûr ce n’est pas le même usage encore que l’argument de la compacité soit discutable (Faut démonter le boîtier pour qu’il rentre dans de groisses poches !).
      Reste le tarif.
      En 2011, Le kit Nikon V1+ 10-30 était vendu 800 $ à sa sortie en 2011.
      Je regarde le tarif du même kit en septembre 2013 : 23.800 JPY !!! ( Chez Biccamera qui n’est pas forcément le moins cher au Japon !)
      Visiblement,les tarifs du mirrorless fondent comme neige au soleil, ce qui ne va pas inspirer une très grande confiance vis à vis de la clientèle potentielle du AW1...

      Je regarde le tarif du kit AW1+ 11-27.5 = 800 $ comme en 2011 !!!
      QUESTION : Combien coûtera le kit AW1+ 11-27.5 dans deux ans ????

      Bien sûr, je ne dirai rien de la valeur de revente du Nikon NAIN en occasion (Mwarf Mwarf Mwarf !).

    • Allez y , achetez-le ...et on en reparle dans DEUX ANS !

    • Vas donc faire de rafting avec ton D7000 et l’on en reparle dans deux ans.
      Dans deux ans qui sait si Canon n’aura pas atomisé le marché avec ses reflex 24x36 à 900€.

      Toujours rabaisser à un prix le plus bas.

    • Je dirai même plus, un Canon 24x36 à moins de 900€, qui pèse moins de 400g, qui tient dans la poche et qui ne craint pas l’eau !

    • Heu ...vous faites beaucoup de tofs en faisant du rafting ? Avec un mirrorless sans OVF/EVF ? Vous en avez de la chance !
      Je suis sûr qu’un intervenant va bientôt justifier le AW1 pour les premiers de cordées ! ;-)
      Sinon, la dernière fois que j’ai fait du rafting (touristique, hein !), c’était avec un Canon A1 de 27 ans qui a très bien survécu à la "terrible" épreuve...

      Non, il est pas trop mal cet appareil.
      C’est plus pratique que d’utiliser un appareil avec un caisson relativement onéreux, qui demande du soin et de l’entretien.
      Le seul problème est que Nikon a tendance une fois de plus à "charger la barque" question tarif.

    • C’est celà oui.
      Le beurre, l’argent du beurre et le C**** de la crémière...
      Les tarifs du FF sont à la baisse, c’est assez évident.
      On sait déjà faire du compact 24x36 bien que l’appareil soit très imparfait et que Sony se montre particulièrement gourmand.
      Il y a également pas mal de compacts APSC qui, à défaut de pouvoir faire de la plongée sous-marine (pendant 1h et sous 15 m d’eau !) sont largement
      capables de supporter une séance de rafting pas trop houleuse.

      Je viens de jeter un coup d’oeil sur des samples du 1 V2+ 32/1.2 à 400 isos (L’objectif est vendu 2x plus cher qu’un banal 85/1.8 G qui fait beaucoup mieux...)
      et j’ai tendance à croire que les joints ne sont pas seulement situés dans les appareils photos chez Nikon !

      Pour ce qui est du volume/poids/encombrement d’un reflex FF, Canon a déjà démontré qu’il était possible de faire aussi petit et léger qu’un reflex expert APSC.
      L’EOS 70 D et le 6D font exactement le même poids.
      Qu’est-ce-que j’ai pu lire comme conneries de la part des APSCistes sur ce sujet !

      Un reflex FF à 400 g batterie comprise ? Mais Canon a largement les moyens techniques de le faire !
      Canon a présenté un EOS 100 D qui pèse 407g batterie + carte comprises !
      Si Canon le veut, il peut très bien faire un reflex FF de poids identique : Il lui suffit de remplacer le capteur APSC par un capteur FF, modifier légèrement le viseur le miroir de renvoi et l’obtu...et le tour est joué !

      On se demande parfois si vous oubliez que les fabricants présentaient encore des reflex argentiques de 360g TTC il y a moins de 10 ans.

      Vos préjugés sur les reflex FF trop lourds/encombrants/chers sont tout simplement erronés.

      Laissez le temps aux fabricants de monter les cadences de production du FF (Ça ne se fait pas du jour au lendemain)
      et vous verrez que tout ce que je vous ai annoncé finira par se réaliser...

    • Arrête ton char Éric p, tu nous les c..... à force de toujours vouloir comparer des pommes et des poires, à faire des comparaisons aussi futiles qu’absurdes de dimensions en mm de longueurs, largeurs, hauteurs, épaisseurs, à vouloir prédire un avenir que personne ne connait, aà dénigrer tout le monde sauf Canon évidemment. Il y a longtemps que tout le monde a compris. Maintenant, il faudrait peut etre comprendre ici que ce que recherchent les gens n’est pas ce que recherche Éric P.
      Je salue cette nouvelle gamme qui va répondre a un vrai besoin à une époque où les boitiers laissent passer poussières, eau, etc. Les V1 bradés, et alors ? canon n’a pas bradé son eos M peut etre ??? T’ant mieux pour ceux (dont Je fais partie ) qui l’ont acheté à 289 euros en kit. Ce nouveau nikon est génial, nikon ayant apparemment revu la.copie. Tous les appareils ont des défauts et pour rest’er sur le marché, ils doivent corrriger ces défauts. C’est ce que nikon semble avoir fait ici avec un énorme plus. Cela faisait longtemps que j’attendais un tel appareil, d’autant qu’on peut y greffer des optiques apsc et FF.
      Cet appareil n’est probablement pas parfait mais il va rendre d’énormes services. Sans penser une seconde qu’il va rivaliser avec les,vieux leica m3,4 qui fonctionnaient par tous les temps, on peut ici penser que ce nouveau nikon va trouver une large clientele.

    • Nous avons transmis votre candidature à Canon Europe et vu les compétences et les arguments que vous développez, c’est sur que vous serez engagé dans la semaine pour mettre au point le futur FF Canon qui pèsera moins de 500 grammes et qui sera équipé d’objectifs en plastiques afin de ne pas casser le boitier.

    • C’est le "Hollande" de la photographie...
      En 2050, il aura dégraissé le mammouth, cassé sa pipe tandis que nos descendants feront des photos avec leurs lentilles de contact !
      Youpi ! Vive le progrès ;)

    • Ah non SVP , pas d’insulte sur ce forum et surtout pas "Hollande" ! Rien à voir avec ce mec là...

    • C’est celà, encore un anonyme qui va nous raconter sur un forum qu’un modèle réduit de Nikonos va bouleverser leur vie quotidienne dans leur salle de bain . MdR !
      Finalement, je comprends Nikon qui voit bien que la crédulité de sa clientèle est apparemment sans limite.

      Entendons-nous bien : Je ne suis pas totalement défavorable à ce projet parce qu’il y a un trou depuis la disparition des Nikonos.

      Dans la vraie vie, n’hésitez pas à nous envoyer des tofs de votre sous-marin à 400 isos. Ça va sûrement nous intéresser chez Canon ! ;-)

      Le problème n’est pas forcément ce que recherche eric-p, c’est plutôt ce qu’eric-p cherche à vous montrer !
      Il y a deux samples sous-marin réalisés avec cet APN pas vraiment engageants (site Nikon global )mais j’invite les spécialistes à les commenter !

    • C’est quoi ces commentaires de naze toujours anonyme ???

      Vous en avez pas marre de vous faire moucher ?

      Canon met du plastique dans ses boîtiers depuis très longtemps.
      Il le fait encore davantage sur ses XXX D et les clients sont contents.
      Où est le problème ?
      Si la clientèle réclame son XXX D FF, Canon le lui fournira épicétou !

      Quant à vos remarques désobligeantes sur les objectifs en plastique, permettez-moi une fois de plus de vous remballer :

      TOUT le monde met du plastique dans ses zooms et c’est normal puisque la clientèle le demande.

      De vous à moi, ils sont fait avec quoi les 18-55 DX Nikkor de 200g ?

      Même les objectifs "pro" comme le 24-70/2.8 AFS intègre du plastique alors il faut vous réveillez un petit peu :

      LES OBJECTIFS TOUT MÉTAL À FOURCHETTE : C’EST TER-MI-NÉ ! Eh oui, on est en 2013...

    • Pour une fois, c’est raté, l’exemple du canon eos 100d : le très sérieux site caméralabs commente : "dommage que la monte des objectifs Canon fasse perdre tout le bénéfice de la compacité du boitier". Et oui, meme les professionnels sont lucides....

    • Tout le monde sera d’accord pour lire entre les lignes et comprendre que mettre des optiques en plastique sur un boitier de 400 gr, cela veut dire qu’un boitier aussi léger n’est ni fait pour amortir efficacement des vibrations dues au miroir, ni pour supporter des optiques de deux kilos. Ça va, vous voyez plus clair ? Il ne faut pas tout prendre au premier degré mais je vous signale quand meme qu’il y plastique et pastique. Il y a du plastique bon marché, et il y a l’autre qui lui résiste aux gros écarts de température, etc. Cela vous le savez aussi bien que moi que c’est le cahier des charges qui décide, soyez honnête.

    • Un appareil,comme l’aw1 n’est pas contrairement a ce que vous croyez uniquement destiné aux baroudeurs. Il est peut etre aussi bien destiné aux grands voyageurs confrontés a des situations extrêmes de prise de vue : sable, vent violent, pluie, etc. Le marché est bien plus large que vous le pensez !

    • Le cahier des charges et avant tout la demande de la clientèle !

      Je vais prendre un exemple très simple et assez récent : Le 24-70/2.8 L II Canon.

      Avant la sortie de ce zoom, je spéculais un peu sur ce que pourrait bien "pondre" Canon pour remplacer le 24-70/2.8 L.

      Un 21-70/2.8 L (il y a une tendance à augmenter le range) ?

      Un 24-70/2.8 LIS (l’option favorite des bookmakers et des oracles du net ) ?

      Eh ben on s’est tous gourrés !
      En fait Canon a écouté sa clientèle utilisant le 24-70/2.8 L (Ils font régulièrement des réunions avec leur clientèle pro pour recevoir leurs doléances)
      qui lui a dit que ce zoom est trop lourd pour être porté durant une journée.Trop lourd en particulier pour le 5D.

      Conséquence : Canon a revu sa copie et a pondu un 24-70/2.8 L II à la fois plus performant (et encore , ils ont dû faire certaines concessions !)et plus léger de 15%.)

      Si Canon faisait un 28-80/2.8 avec les exigences du cinéma (Tout métal), il pèserait 2.5 Kgs, il coûterait beaucoup plus cher que les zooms f/2.8 courants...et personne n’en voudrait.

      Je me souviens encore de l’aventure du 35-70/2.8 Leica R pesant 1 Kg (!) commercialisé en 1992....retiré en 1996 !
      Finalement, Leica s’est rabattu sur un 28-90/2.8-4.5 pesant 740g...

    • C’est quoi ce site caméralabs ???
      Canon fait des boîtiers pour différents clients qui ont des demandes ...différentes.
      Sur votre 100D, vous pouvez monter aisément un 18—55/3.5-5.6 IS EFS, un 40/2.8 STM ou un 50/1.8 EF II.
      Vous pouvez également acheter des objectifs inadéquats pour ce boîter mais Canon n’interdit pas à ses clients de...réfléchir avant d’acheter bêtement !

      La situation est exactement la même qu’en argentique où Canon n’a pas hésité à commercialiser des modèles très légers ( 350g) qualifié "amateurs" à partir de 1993.
      Soit dit en passant, les 28-80/3.5-5.6 de l’époque n’étaient pas plus lourds/encombrants que les 18-55/3.5-5.6 EFS d’aujourd’hui !

    • C’est ça : Nikon vise toutes les niches de photographes improbables !

      - Bédouins (fortunés )

      - scaphandriers (pas à plus 15/20 m)

      .chasseur d’éponges (idem)

      - Touristes au delà des 50ème hurlants

      - Les explorateurs de l’antarctique (L’AW1 résiste au froid !)

      - Sans oublier les anglais et les irlandais : Très friands de photos sous la pluie !

    • j ai reçu mon Nikon 1AW,avec sa monture FT1, C’est simple je l’emporte là ou je n’aurai jamais pris mon D 700 (pourtant increvable).
      Avec mon objectif fétiche Voigtlander 90, je possède un 243 mm (facteur multiplicateur 2,7) dont le centre de gravité est parfait à main levée.

      J’ai lu les critiques un appareil est toujours un compromis en fonction de l’utilisation
      .
      Critique négative l’accu est vraiment limite prévoyez un 2 ème.

      Un article intéressant sur chasseur d’image avait fait mention d’un test nikon 1 + Objectif 300 mm

      PS : on pourrait facilement bricoler un manchon qui, en utilisant le joint torique pourrait le rendre étanche sous forte pluie....

  • L’appareil idéal du randonneur, des sportifs de plein air, voire des sportifs de l’extrême ?

    Peut-être le COI Idéal pour du reportage de rue par tous temps ?

    Si seulement son capteur 1 pouce était à la hauteur de celui des RX 100 ou RX 100II...il ne lui manquerait plus qu’un écran pivotant difficilement compatible avec les caractéristiques de solidité et d’étanchéité d’un baroudeur.

    En tout cas, bravo à Nikon d’avoir dégainé le premier pour ce type d’appareil qui devrait trouver son public frustré depuis la disparition des Nikonos et déçus des compacts baroudeurs à petit capteur, objectif non interchangeable et affublés d’un mauvais rapport qualité/prix .

    Scoop :
    le NIKON 1 AW1 est le remplaçant du D 600. Avec un compact étanche, fini les poussières sur le capteur...

  • En ce qui me concerne, si il tient effectivement l’immersion et autres joyeusetés, je ne peux qu’applaudir !
    Pour avoir vu et utilisé des compacts dits " baroudeurs ", je peux témoigner que s’ils ont l’air solides, c’est tout ce qu’ils ont !
    Ils ont tous fini à la déchetterie, sauf un qui a été 3 fois en S.A.V. et gratuitement heureusement. Preuve que ce segment n’est pas au point.

    Alors si Nikon y arrive : je dis bravo !

    Quant à comparer un 1 AW1 à un D7000, en rafting le D7000 tiendra peut-être ... 2 minutes. Mais pas 2 ans.
    Et vouloir le comparer aux autres : allez donc comparer une citadine, une Rolls, un 4x4, une berline, une sportive et un monospace entre eux ...

    Enfin, ce serait ben d’arrêter les comparaisons de prix entre des matériels qui n’ont pas grand rapport entre eux.

    Franchement, entre 2 compacts baroudeurs à 300 roros jettés à la déchette, un 3ème parti x fois au SAV ( et là, que ce soit gratuit, on s’en fout royal, parce que tout simplement on n’en profite pas tant qu’on ne l’a pas, hein ... ) et ce modèle à 2 fois plus cher je n’hésite pas une seule seconde si les retours utilisateurs font état d’une réelle fiabilité. Au-delà de ça, il y a le fait de ne pas avoir d’appareil qui tombe en panne sans prévenir, des aller-retours à n’en plus finir en magasin, des discussions stériles avec des SAV qui ne veulent rien reconnaître ni dévoiler sur les taux de retours, les consultations sans fin des différents sites web et forums.

    Et ça, rien que pour le temps gagné, ça vaut bien le prix demandé. Et pour rappel, il y a prix d’annonce et prix constaté après quelques mois de mises en rayon.

    Et enfin, une qualité d’image vraiment supérieure ( qu’on ne reparle du RX100 : il ne va pas sous l’eau, et l’achat d’un caisson pulvérise le prix du 1 AW1 hein .. ) à tout ce qui existe dans le segment pour l’instant.

    Fred

    • Votre intervention est assez drôle.

      Finalement, les amateurs de rafting ne se mouillent pas tant que ça sur la fiabilité supposée de l’AW 1 ! ;-)

    • Ahhhhh eric-p et ses commentaires ! C’est toujours un grand "bonheur" de les lire.... une grande expertise, une bonne foi avérée et donc jamais de parti pris !
      Mais d’ou sort il toutes ces informations ??? Ahhh oui il teste le matériel bien avant les autres...Il a donc assez de recul pour en évaluer les performances et surtout nous faire un cours de marketing sur le bon ou mauvais positionnement prix/marché et/ou rapport qualité/prix !

      Je suis fan et ne me lasserai jamais de vous lire :-)

    • Suis assez d’accord. Sauf que moi, ça me lasse de lire tout le temps les memes réflexions. La où Éric p se trompe lourdement mais alors vraiment très lourdement, c’est sur la chute spectaculaire des prix du FF. Pour reprendre ses termes, si on reprend le positionnement prix des différents formats, il est clair que dans les années qui viennent (sauf nouvelle technologie moins onéreuse, Fuji et Panasonic sont en train de plancher sur un nouveau type de capteur), en aucune manière, les prix du FF ne vont chuter spectaculairement. Le moins cher se situera entre 1600 et 1800 euros, le semi pro aux environs de 2200 euros et le pro à 4000/4500 euros. Le fait que Canon ait sorti un mini boitier apsc tout léger (et aussi tout fragile) ne change rien a la donne. le mirorrless aura toujours ses amateurs parce que justement, il n’y a pas de miroir, qu’il y a possibilité d’un obturateur silencieux à 100 pcts, et qu’il permet de voyager léger. Pour me répéter, je dirai que chaque gamme de produits a sa cible et sa clientele parce que chaise gamme répond à des besoins différents. Quant au prix, personne n’oblige personne à acheter du nikon V1, V 2 ou autres. C’est la demande (présente ou pas ) qui fera bouger les prix. Alors hurler au loup aujourd’hui, cela ne sert a rien !

    • Contrairement à la plupart des autres lecteurs de ce forum, je ne suis pas un petit mouton consumériste.
      Je suis navré de vexer les lecteurs qui se sentent visés par mes propos "outrageux" mais c’est la vérité.
      Une bonne partie des consommateurs se jettent à corps perdu sur un produit dont le fabricant vante les qualités "miraculeuses".

      Relisez donc les propos du précédent intervenant (Fred, que j’apprécie malgré tout) mais dont la démarche consumériste semble avérée :
      Avec une moitié de son cerveau, il s’auto-persuade que Nikon a découvert la pierre philosophale avec un appareil spécialement conçu pour le rafting !!!
      Et avec l’autre moitié il s’auto-persuade que c’est la vérité !
      Mais comment faisaient les photographes du XXème siècle pour ne pas exiger de leur marque favorite qu’elle leur fournisse un AW1 dans les meilleurs délais ?

      Et puis j’aimerai bien voir des samples de cet appareil pris sous l’eau. Les conditions lumineuses étant souvent médiocres, le photographe devra monter dans les isos
      et utiliser le flash et pas forcément se contenter du flash d’appoint.
      Même si le caisson étanche n’est pas une solution idéale (parce que coûteuse, qui nécessite du soin,etc...),
      je me demande si le AW-1 n’est pas en réalité une fausse bonne idée.

      Mes sources ? Elles sont diverses et variées :

      1-La presse nationale et internationale. Les journalistes réalisent un gros travail de promotion des appareils commercialisés.
      Ils utilisent le net pour communiquer. J’en profite à donf ! Et pourquoi pas ?

      2-Les sites de tests (DPR, Photozone, SLR gear , optyczne, Thedigitalpicture,etc...) qui réalisent un énorme travail. J’exploite leur travail sans vergogne !

      3-quelques sites de documentation technique (site de Marco Cavina : Une véritable mine d’or ! Et le site de Pierre Toscani :À voir absolument !)
      Il y a encore d’autres sites techniques très intéressants comme celui d’Emmanuel Bigler (prof d’optique qui nous fait partager une partie de son immense savoir)
      Jer ne peux pas tous les citer.

      4-Il y a aussi les références bibliographiques (Les livres du regretté R-Bouillot bien sûr mais également des ouvrages plus spécialisés comme ceux de R-Kingslake,etc...
      Là encore, il m’est impossible de tous les citer.

      5-Il y a aussi un tout p’tit peu de culture scientifique (mais le niveau bac suffit en réalité pour décortiquer les datas techniques !) et d’esprit critique.

      6-Il y a enfin des contacts avec de vrais professionnels (L’ancien Nº2 d’Angénieux par exemple), des journalistes,des photographes professionnels grâce à un club photo
      que je fréquente hélas trop peu par manque de temps !

      En toute modestie, vous comprendrez maintenant que je puisse répondre pratiquement à toutes les questions des intervenants sans pour autant être un mythomane...
      Et en toute modestie, vous comprendrez qu’il est peu vraisemblable de trouver 2 eric-p sur le net ! ;-)

    • Alors pour la faire courte : j’ai écrit : " si il tient l’immersion " et " si Nikon y arrive ".
      Je n’ai jamais écrit ( et j’écris bien " écrit " et non pas " dit " car seuls les écrits restent, et c’est aussi ce qui me permettra de reconnaître si je me suis trompé ou non ) que le 1 AW1 est un produit fiable !!!
      Parce que ça, on ne peut rien en savoir avant d’avoir les retours utilisateurs, moi le premier !
      Et je répète : " si Nikon y est arrivé " !!!

      Par contre, les deux baroudeurs à what centaines d’euros vendus à grand renforts de pubs et de promesses en tous genres, ceux-là oui ont bien fini à la déchetterie !

      Ensuite pour le rafting, je n’ai fait que reprendre l’exemple où vous disiez en substance : entre un D7000 et un 1 AW1, on en reparle dans deux ans, oui peut-être ... sauf si on plonge le D7000 dans l’eau pendant une séance de rafting.

      Encore une fois comparons ce qui est comparable : un 4x4 qui n’a pas grande utilité à Paris aura toute sa place sur les piste du sud de la Nouvelle Calédonie, et une Porsche coupé du même montant sera totalement démolie au bout de quelques kilomètres sur ces mêmes pistes, mais roulera sans encombre dans Paris.

      Donc, non je ne m’auto-persuade pas que Nikon a trouvé le Saint Graal, " si Nikon y est arrivé ", mais si il s’en approche, je ne peux qu’applaudir là où TOUS les autres numériques ont échoué.

      PS : mon demi-cerveau va bien et l’autre moitié ne vous tiendra pas rigueur d’avoir autant raccourci mon propos.
      Parce qu’à moi aussi il m’arrive de m’emporter, même devant un écran et un clavier ;)

      Fred

    • Ce qui est extraordinaire c’est que ce sont toujours des anonymes qui prétendent toujours que le grand eric-p se trompe lourdement
      mais qui n’ont comme par hasard....AUCUN ARGUMENT POUR ÉTAYER LEUR THÈSE.

      Malheureusement, et les personnes de bonne foi témoigneront en ma faveur, j’ai des arguments solides et indiscutables.

      Je tiens à rappeler une fois de plus que je ne suis pas le premier à soutenir la thèse de la démocratisation du FF.
      C’est Canon qui a soutenu cette thèse au moment de la présentation des premiers objectifs dédiés APSC, les fameux EFS.
      Canon a dit clairement que l’EFS était provisoire dès 2003.
      Evidemment, toutes traces de leurs propos ont été effacés du net pour des raisons que je vous laisse deviner.

      La revue Chasseur d’Images a également pris note de cette annonce au moment de la première tentative de démocratisation en 2005 avec l’EOS 5D
      VOIR CI Nº277 P.123 et les propos de Brian Worley product manager of DSLR cameras.
      Brian Worley dit clairement que les conditions de la démocratisation du FF seront réunies une fois que le coût du FF sera de 2.5x à 3x celui de l’APSC.

      En 2006, Canon a publié un "white paper" dans lequel il explique comment on fabrique des CMOS et pourquoi le CMOS 24x36 coûte si cher.
      Dans ce papier, Canon reconnaît que le capteur 24x36 coûte au moins 20x le coût d’un capteur APSC.

      On sait également qu’en 2006, le capteur FF coûtait "sur étagère" 1200 €. On peut raisonnablement supooser que Canon ne vend pas ses capteurs à perte mais
      qu’ils limitent leurs marges...contrairement aux capteurs APSC vendus extrêmement chers (Le capteur du 7D était par exemple annoncé 900 € en 2006).
      En réalité, un capteur APSC ne coûte pas plus de 60 € (disons 6000 JPY) à fabriquer.

      Où en sommes-nous aujourd’hui ?
      Canon & Nikon ont annoncé lors de la Kina 2012 deux modèles apparemment pas démocratiques car vendus officiellement 2100 € en Europe.

      Depuis, les prix n’ont cessé de baisser.
      Contrairement à vous visiblement, je me tiens régulièrement informé de l’évolution des tarifs :

      On trouve ainsi le Nikon D600 chez Bk en France pour 1539 € et le Canon 6D pour 1599 €.
      Une certaine officine semi-régulière (je veux dire par là qu’elle n’est pas connu depuis longtemps en France) propose ces deux reflex pour 1450 € TTC(Gadgetcow).

      ON EST DONC LOIN DES TARIFS QUE VOUS ANNONCEZ.

      De plus si vous aviez poussé votre enquête à la source, c’est à dire au Japon,
      vous vous seriez rendu compte que le tarif du FF a franchi là bas la barre des 150.000 JPY.

      De plus, une étude comparative 6D Vs 70D montre que le tarif du capteur FF n’est plus 20x celui de l’APSC comme en 2006 mais AU PLUS 7.5 x.

      Une extrapolation des tarifs des 6D & 70 D en fin de carrière, en supposant un écart constant de 35% entre les deux modèles, montre que cet écart ne sera plus
      AU MIEUX QUE 4.5x.

      Il est donc démontré de manière CERTAINE que le taux de rebut des capteurs FF a pu être réduit CONTRAIREMENT À CE QU’UNE CERTAINE PROPAGANDE
      VOULAIT FAIRE CROIRE AUX CONSOMMATEURS.

      De vous à moi, que se passera-t-il dans la tête des clients qui découvriront que le 6D ne coûte plus que disons 100.000 JPY-120.000 JPY ?
      Ils diront qu’ils voudront aussi le capteur des professionnels puisque Canon est capable de les produire (pratiquement !) pour une bouchée de riz !

      Canon leur fournira donc un FF à 1000 € / 100.000 JPY et le sort de l’APSC sera scellé !

      Ma réflexion est basée sur une enquête voire sur le simple bon sens :

      Pour que Canon parvienne à réduire le coût du FF à AU PLUS 7.5 x (donnée actuelle)celui de l’APSC, il a dû investir des milliards de $.
      Vous vous doutez bien que cet investissement n’est pas uniquement destiné à faire plaisir à la clientèle "prosumers".
      Le but réel de Canon est d’éliminer la concurrence qui tente de s’imposer avec de l’APSC....en fragilisant l’hégémonie FF.

      Si vous aviez tendu l’oreille lors de la Kina 2012, vous auriez entendu les propos "fullframistes" de 3 dirigeants importants de l’industrie photo :

      1-Le patron de panasonic s’est dit prêt à passer au 24x36. Vous vous doutez bien que Panasonic ne va pas simplement faire du FF juste pour les prosumers.
      Une gamme optique coûte très cher en développement. Il va falloir trancher le noeud gordien !

      2-Le patron de Fuji a tenu les mêmes propos favorables au FF.

      3-Le patron de Pentax (Ricoh) dit officiellement étudier le passage => FF.
      Ils auront donc QUATRE formats différents !!!! (Q, DA, FA, 645 DFA)
      Compte tenu des finances de Ricoh, ils feront également des choix !

      4-Samsung fait le mort...mais il n’en pense pas moins. Le développement de la gamme NX est pratiquement au point mort. Ça ne vous rappelle rien ?

      5- Seul Olympus n’a rien dit mais ils savent ce qu’ils ont à faire...

      Il est assez clair pour moi que l’APSC va crever. Tout au plus peut-on espérer qu’il puisse survivre dans la niche des compacts...


      Je vais également répondre aux inepties que vous avez osé écrire :

      1- Je prends le pari que Canon fera une version FF de son 100 D (avec un miroir ou pas !), ne serait-ce que pour faire mentir les ignares qui croient encore que le
      24x36 est plus lourd et plus encombrant que l’APSC.
      Si vous aviez étudié la question, vous vous seriez rendu compte de l’énormité de vos propos.

      Ne vous êtes pas encore aperçu que la plupart des zooms GA /fixes GA /FE en 24x36 à ouverture identiques sont PLUS LOURDS /ENCOMBRANTS que les modèles
      24x36 ???
      Vérifiez un par un tous les modèles du catalogue et vous verrez bien !

      Tous les objectifs standards ou presque sont plus légers / moins encombrants / moins chers (!) que les modèles APSC équivalents !
      30/ 1,4 EX DC HSM Sigma Vs 50/1.4 EF Canon

      35/1,8 AFS DX Nikkor Vs 50/1.8 AFS G Nikkor

      etc....

      Qu’un 70-200/4 capte en réalité la même quantité de lumière qu’un 50-135/2.8 pour APSC ?
      Ces deux objectifs ont des coûts/ poids/ encombrement comparables ?

      Savez vous qu’un 60/2.8 EFS pour APSC est vendu 80% du tarif d’un 100/2.8 macro EF pour 24x36.

      MAIS OÙ SONT LES ÉCONOMIES TANT VANTÉES PAR LES MARKETEUX POUR PROMOUVOIR L’APSC ???

      LA RÉALITÉ S’IMPOSE D’ELLE MÊME : LES ARGUMENTS DES MARKETEUX SONT MENSONGERS ET FALLACIEUX.

      Je n’hésite pas à clamer haut et fort sur ce forum que l’aventure des petits formats n’était en réalité qu’une gigantesque escroquerie intellectuelle voire financière pour
      certaines marques (Olympus par exemple )

      2-Contrairement à ce que vous dites, criez au loup est très utile parce que tous les professionnels ayant un minimum de lucidité savent bien que la "cohabitation pacifique"
      de différents formats (pour les systèmes à optiques interchangeables, hein !) est impossible dans la réalité.
      On a vu ce qui s’est passé sous l’ère argentique !

      Le marché étant tiré par les professionnels, ces derniers ayant à pratiquement 99% adhéré au FF, on voit mal comment les petits formats parviendraient encore à séduire.

      Encore un exemple : L’oMD-EM1 vient d’être présenté à 1499 € boîtier nu...pratiquement le tarif SP des D600 ou 6D.

      les gens sont pas forcément totalement idiots. Ils veulent acheter une Mini au prix d’une Mercédes !

    • Une dernière chose :
      J’ai crié au loup concernant le mirrorless non pas parce qu’ils sont sans miroir (C’est une technologie d’avenir, tout le monde le reconnaît, mais qui n’est pas mûre)
      mais surtout parce que les formats présents sont inférieurs au 24x36 (sauf le Leica M pour le moment !).

      Les dernières statistiques de vente des mirrorless montrent que le marché de ce segment se tasse... plus que le reflex.
      Autrement dit, le mirrorless ne réussit pas son OPA annoncée de manière péremptoire et imprudente par les "fameux experts" (Une bande de technocrates incompétents tout juste capables de répéter ce qu’on leur demande de dire et de lire bêtement des enquêtes d’opinions, genre Bloomberg !).

      Nikon a récemment reconnu la mévente de son Nikon1 et a déclaré officiellement revoir ses plans pour l’avenir de ce format...

      Idem chez Olympus qui reconnaît une "mévente" de ses EPL si j’ai bonne mémoire.

      Il arrive un moment où les "experts" du net doivent atterrir un peu et réeevaluer leurs estimations.

      Ça fait des années que j’ai dit que le "lobby reflex" allait réagir et c’est effectivement ce qui s’est passé au delà de toutes mes attentes !

    • Ecoutez, je vais vous confier mon expérience personnelle dans laquelle de nombreux lecteurs se reconnaitront sans doute :
      J’ai pleins d’appareils photo à la maison en argentique comme en numérique.
      J’utilise le 24x36. J’ai utilisé l’APSC pour voir la différence(revendu depuis !)
      Ma femme utilise un E410 Four-Thirds qui marche pas trop mal... quand la lumière est bonne.
      Je lui ai également offert un 6D pour les hauts isos.

      Au bout du compte, chacun d’entre nous utilise surtout UN SEUL appareil pour des raisons d’habitudes et les autres appareils restent surtout au placard.

      C’est pour cette raison que je doute de la thèse de la "cohabitation des formats" : Quand on a plusieurs maîtresses, on finit toujours par avoir une "favorite" ! ;-)

      L’AW-1 risque de faire plaisir à ses utilisateurs....DEUX SEMAINES PAR AN (et je suis optimiste en donnant le chiffre de 15 jours !) et le reste du temps, l’AW-1 restera au placard au profit du reflex favori !

    • Un 70-200 f4 capte la meme quantité de lumière qu’un 50-135 apsc qui ouvre à f2,8, ecrit Éric P : il s’agit là d’une monstrueuse erreur hélas fort repandue dans le milieu photogrhique et je ne comprends meme pas comment un "specialiste " comme notre ericP peur se laisser aller a écrire ce genre d’ineptie. En effet, une optique qui ouvre à f4 laissera passer moins de lumière qu’une optique ouvrant à f2,8, c’est un fait. cela s’applique quelle que soit la focale ! Ce qui va différer, c’est qu’à focale équivalente la PDF va changer. Ainsi un m4/3 donnera de par la difference de 1:2 avec le FF uneprofondeur de champ deux fois plus importante à ouverture égale MAIS la meme luminosité. Il est donc scandaleux de laisser croire que des optiques FF moins lumineuses laisseraient passer autant de lumière qu’uneoptique ouvrant à f2,8 et destinée a un format inférieur. C’est faire preuve d’une grande incompétence que d’ecrire ce genre de choses, ce n’est pas la rédaction du MDLP qui va me contredire !

    • Faut se calmer ! Le d600 a vu son prix chuter tout simplement parce que personne ne veut en acheter a cause des problèmes de taches/poussières sur le capteur. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le d610 est prêt, il est en chemin et sera vraisemblablement disponible en octobre/novembre. Chaque fois qu’un nouveau modele sort, il déclasse les anciens. Regardez aujourd’hui combien valent encore les d2x/xs, les d3x et d3 ? Ce sont pourtant d’excellents boitiers mais les nouveautes chassent les "anciens", c’est la loi du commerce et cela n’a RIEN a voir avec une démocratisation du FF. Vous l’avez dit vous meme, un capteur FF reste cher a fabriquer, donc le boitier ne peut pas etre vendu très bon marché. Meme si le FF se démocratise, tout le monde n’aura pas 1200, 1500 ou 1800 euros à sortir pour du FF, auxquels il faudra ajouter les 2000 euros environ pour des optiques comme le 24-70 ou le 70-200 f2,8 ou d’autres optiques de qualite faute de quoi, le capteur mettra en évidence tous les défauts des optiques. C’est la que les plus petits formats entrent en jeu. Quoi que vous disiez, répétiez a longueur de lignes, rien ne changera l’équation du cout des capteurs meme si un jour les capteurs FF devaient diminuer de prix. Il est vrai que le prix des m4/3 est surréaliste par rapport au prix du FF. Je suppose que des gens se trouvent prêts a payer de tels tarifs au nom d’une compacité réelle ou autres avantages mais les tarifs interpellent, c’est un fait. cet.tains professionnels y trouvent leur compte , tout comme certains "créatifs" trouvent leur compte avec un iPhone. Chacun se trouve une place.

    • C’est la crise : tout le monde vend moins, sauf Leica.

    • À propos des capteurs hybrides en cours de développement chez Fuji / Panasonic :

      Contrairement à ce que vous semblez affirmer, le capteur hybride en développement conjoint chez Fuji / panasonic n’a pas vocation à être moins cher que les capteurs classiques.

      Cette nouvelle famille de capteurs utilise toujours un substrat de silicium ainsi qu’une couche de matériaux organiques photosensibles uniquement dans le domaine des longueurs d’ondes visibles.

      Double intérêt :

      1-Ces capteurs tolèreront mieux les rayons issus des objectifs GA des boîtiers télémétriques aux rayons plus inclinés ( 35ª d’inclinaison par rapport à la normale au capteur).
      Les capteurs classiques tolèrent des faisceaux inclinés d’au plus 10º. Au delà, le rendement photonique de ces rayons s’effondre...

      La documentation officielle annonce une tolérance de +30º, ce qui permet d’envisager d’utiliser des GA classiques très compacts qu’on rencontre sur les Leica M
      sans pour autant violer les brevets Leica.

      2-On peut se passer d’un filtre IR qui a quelques inconvénients sur les Leica M par exemple.

      Le problème est qu’on ignore à quel stade de développement en est ce capteur...

    • Pour ma part, un appareil à tout faire correctement et qu’on peut emmener partout sans soucis toute l’année me semble ce qu’il y a de plus pratique au quotidien.
      Je le préférerais façon 16-50 pancake Sony, mais bon ... à voir au quotidien si ça passe.

      Mais voilà, un appareil qu’on peut trimballer partout sans se prendre la tête : m’en fout la plage le sable la pluie sous l’eau dans le froid il est tombé par terre éjenpass,
      si il tient effectivement ses promesses sur le terrain et sur la durée ; je trouve ça tout bénef !
      Ouais le prix fait mal là tout de suite ( quoique comparé à 2 baroudeurs jetés ... ) , mais c’est la nouveauté nouvelle, et il baissera.

      Car très nombreux sont les personnes preneuses d’un appareil " no souçaille " quant à son utilisation quotidienne.

      Et si ça force Sony et consorts à nous pondre un APN similaire ( relire plus haut : 16-50 pancake staÿle ), ce sera un pas de plus.

      Et ça fait UN SEUL appareil bon à tout faire ( excellent nulle part mais est-ce si important que çà ? On ne veut pas un 1DC dans un caisson étanche non plus hein ?! ), qu’on peut optionner avec le prochain zoom longue focale étanche que Nikon ne manquera pas de sortir si le concept prend.

      ( l’était bien mon D90 et sa pelletée d’objos, mais quelle chienlit à trimbaler tout ça partout ... suis revenu au compact basique )

      Fred
      ( Et, moi, j’voudrais juste un viseur en plus - électronique et/ou optique, m’en fout - et la stab pour le même prix )

    • Ah la vache !
      Les services de propagande APSC/MFT vous ont vachement bien abîmé le cerveau !
      Va falloir vous désintoxiquer de 10 années de propagande !!!

      J’étais certain que vous tomberiez dans le panneau ! ;-)

      Un 35-100/2.8 dédié MFT et l’équivalent d’un 70-200/2.8 (facteur 2x ) en 24x36

      Jusque ici je penser que vous êtes d’accord , non ?

      Seulement il y a une petite embrouille dans le discours des marketeux :

      À 200 mm, le diamètre de la pupille d’entrée de votre 70-200/2.8 mesure 71 mm de diamètre.

      Pendant ce temps là, le diamètre de la pupille d’entrée de votre zoom "équivalent" MFT vaut combien ? Il vaut 100/2.8 = 35.7 mm.

      ENTRE UNE PUPILLE DE 71 mm ET UNE PUPILLE DE 35.7 mm, laquelle de ces pupilles d’entrée laissera passer le plus de lumière à flux constant ?

      La pupille du 70-200 (à 200mm)parce qu’elle est 4x plus grande que celle du 35-100/2.8 à 100mm !
      Elle reçoit donc 4x plus de photons pour une durée T donnée.

      Le Panasonic GH3 (MFT) et le Nikon D4 (24x36) ont la même définition (16 MP)
      mais globalement le Nikon D4 aura reçu 4x plus de photons que le capteur du GH3.

      Si le flux lumineux diminue d’un facteur 4, le capteur 24x36 recevra en réalité autant de photons qu’un capteur de GH3 avec l’intensité lumineuse précédente !

      Il suffit pour le D4 de monter les isos et on aura le même rapport S/B à 400 isos sur D4 que sur le GH3 à 100 isos !
      (C’est d’ailleurs ce que disent les mesures effectuées par le site DxO )

      LÀ VOILÀ L’ARNAQUE DES PETITS FORMATS ! FAIRE PASSER DES VESSIES POUR DES LANTERNES, FAIRE CROIRE QUE DES RAPPORTS F/D IDENTIQUES POUR DEUX FORMATS DIFFÉRENTS SONT ÉQUIVALENTS : C’EST TOUT SIMPLEMENT UNE ESCROQUERIE INTELLECTUELLE !

      QUAND JE VOIS PANASONIC PROPOSER SON 35-100/2.8 POUR MFT PRATIQUEMENT AU TARIF D’UN 70-200/2.8 SIGMA POUR 24X36,
      JE CRIE À L’ARNAQUE !!!

      Quand j’achète une optique, personnellement, j’en veux pour mon argent !
      Et le meilleur rapport Q/P reste pour moi le 24x36. J’aimerai bien un jour que Pentax propose ses optiques 645 au tarif à peine supérieur à des optiques "équivalentes"
      24x36 mais c’est comme la viande bon marché en URSS : À ce prix là, y’en a pas !
      Vous comprendrez maintenant pourquoi je suis résolument fullframointégriste !

    • Ouh là là ce style compliqué et tout plein de fautes, même moi j’ai du mal à me comprendre ...
      Je ne sais pas comment éditer.
      Tant pis !

      Fred
      ( vite, éteindre pc et télé et me replonger dans mon bon bouquin ! )

    • Fauuuuuux bien sûr !

      Avez vous suivi l’évolution des tarifs Nikon D600 Vs 6D au Japon (Voir les sites de Biccamera et surtout mapcamera qui est 10% moins cher ) ???

      Le Canon 6D n’est pas affecté à ma connaissance par le "dustgate" du D600.
      Il n’est même pas certain que ce scandale ait touché le Japon.
      Je reste méfiant sur ce remplaçant du D600 qui serait seulement justifié par un "Dustgate".

      Actuellement, le tarif du D600 est de 149800 JPY : C’était le tarif du 6D dans la même officine le 15 août dernier !( Hélas pour les canonistes japonais,les tariufs sont brutalement remontés de +10% après 4 jours !!!)

      Aujourd’hui chez map :
      D600 = 149800 JPY
      6D= 152000 JPY

      Avant le mois de juillet, le tarif du D600 était systématiquement supérieur à celui du 6D (chez map ou bic )bien que le "scandale du dustgate" ait éclaté bien longtemps
      avant cette date.

      Rappelez-vous du "scandale" du 1D III chez Canon (commercialisé en mai 2007)
      Canon a-t-il discontinué le 1D III pour étouffer "l’incendie" ?
      Non, ils ont analysé le problème (ça leur a pris UNE ANNÉE !) et les clients ont bénéficié d’une prise en charge épicétou.
      Le 1D IV n’est arrivé qu’en décembre sur le marché...

      Je ne veux pas trop me prononcer sur la nature exacte du problème mais j’ai du mal à imaginer qu’il n’y a pas de solution en SAV ! Non ?

    • Excusez moi d’insister mais il me parait logique de considérer que si le F désigne bien la luminosité, que le signe F l’indique pour du m4/3, de l’apsc ou du FF, cela reste du F...
      Donc, je ne voispourquoi meme si une construction est différente forcement selon les formats du capteur , la luminosité indiquée par le fabricant par le sigle F correspond bien à une luminosité (et non a une sensibilité du capteur, ce sont deux choses différentes) précise, donc que ce soit un capteur de lumix 7, de nikon one, de ep5 ou de d800, si l’optique qui équipe le boitier donne une luminosité de F1,8, ce sera la MEME luminosité pour tous ces capteurs qui équipent des boitiers montes avec des objectifs au diametre de pupille différent certes puisque le capteur est différent mais,bien de MEME luminosité. Renseignez vous. Si on suit votre raisonnement, alors cela voudrait dire qu’on ne peut plus avoir de référence fiable sur la luminosité d’aucune optique puisque le F désigne bien un standard. CQFD.

    • Là au moins on est d’accord sur un point : la disparition programmée des apsc. Il est d’ailleurs frappant de constater que ni canon ni nikon ne produisent de focales fixes lumineuses en grand angle pour les apsc.
      Reste a voir si les petits formats vont soit baisser leurs prix ou passer au FF, ou encore disparaitre. Je n’ai,pas bon espoir pour pentax si jamais le FF venait effectivement a se vendre entre 1000 et 1200 euros.

    • Pfffff...
      Indécrottable j’vous dit.
      Faites un cliché à 200mm f/2.8 à 400 isos sur Nikon D4 et refaites le même cliché avec un 100mm f/2.8 sur un GH3 et vous verrez que c’est encore le D4 qui pond le meilleur cliché !

      Au passage, lisez quelques ouvrages d’optique et ça ira beaucoup mieux...

    • C’est normal : Pentax a tenté l’expérience et celà a abouti à des objectifs plus lourds/encombrants/chers que les objectifs équivalents en FF !

      Ni les ingénieurs de Canon ni ceux de Nikon aiment passer pour des imbéciles.

      Ceux de Nikon ont quand même fait l’erreur (c’est mon avis, hein )de pondre un 35/1.8 DX plus lourd et plus cher que ...le 50/1.8 AFS !!!

      À noter également la (les ) tentatives de Samyang d’un 16/2 DX : Deux fois plus lourd qu’un 24/2 AIS !

      Pour ce qui est des petits formats, pourquoi voulez-vous que les prix baissent ???

      Un Canon 1100 D est déjà "limite " en terme de rentabilité. Ils ne peuvent plus baisser !!!

    • Vous répondez a côté : évidemment qu’un FF fera "techniquement"une meilleure photo. Le.probleme n’est pas là. Il.porte sur la luminosité donnée par F...
      Les ouvrages d’optiques vous diront la meme chose que moi : une ouverture F donne la luminosité quelle que soit la focale ou autres données. Un 24, un 50 ou un 85 F1.8 auront tous la meme luminosité de F1.8. Si vous prenez un 12 mm pour m4/3 à F1,8, vous aurez encore la MEME luminosité.
      La preuve en est que le Panasonic lumix lx7 qui ouvre à F1,4 arrive a faire des photos qu’un nikon F2,8 n’arrive pas a faire !
      Par contre ce qui est vrai, c’est qu’un 50 mm m4/3 donnera a pleine ouverture soit F1,8 une profondeur de champ deux foisnplus grande qu’un 100 mm FF a la meme ouverture. C’est vous qui devriez relire vos classiques.

    • ENTRE UNE PUPILLE DE 71 mm ET UNE PUPILLE DE 35.7 mm, laquelle de ces pupilles d’entrée laissera passer le plus de lumière à flux constant ?

      La pupille du 70-200 (à 200mm)parce qu’elle est 4x plus grande que celle du 35-100/2.8 à 100mm !
      Elle reçoit donc 4x plus de photons pour une durée T donnée.

      Certes.
      Et alors ?

      Le 70-200 mm f/2,8 étale la lumière qui le pénètre sur un cercle d’image de 44 mm de diamètre, pour couvrir la diagonale d’un capteur 24x36.
      Le 35-100 mm f/2,8 étale la lumière qui le pénètre sur un cercle d’image de 22 mm de diamètre, pour couvrir la diagonale d’un capteur 13x17,3 (zone image du µ4/3).

      Le premier capture donc bien quatre fois plus de lumière, mais la projette sur une surface quatre fois plus grande. L’illumination reçue par le capteur, par unité de surface, est donc bien la même : f/2,8 reste f/2,8, vu depuis la surface du capteur.

      Ensuite, évidemment, les capteurs sont différents : à définition égale, un D4 a des photosites de 7,3 µm et un GH3 de 3,8 µm, soit un rapport de surface de l’ordre de 3,7, et ça joue sur la capacité du D4 à capturer un maximum de photons pour chaque pixel. Mais à densité et technologie de capteurs similaires (comme en comparant D800 et D7000 par exemple), on obtient à peu près le même rapport signal/bruit dans les deux cas.

    • Les mesures effectuées par DxO sur le rapport S/B "critique" (le fameux paramètre "low-light" ,soit 30 dB ) donne un avantage d’un facteur 3 à 4 environ entre les
      capteurs FT et les capteurs 24x36.

      Je rappelle brièvement ces valeurs :

      Nikon D3s : 3253 isos (12 MP)

      Nikon D800 E : 2979 isos (36 MP)

      Nikon D4 : 2965 isos (16 MP)

      Canon 6D : 2340 isos (20 MP)

      Olympus E-PM2 : 932 isos ( 16 MP), le meilleur résultat en FT/MFT.

      On constate empiriquement que la valeur iso max à 30 dB est à peu près proportionnelle à la surface du capteur.

      Les meilleures valeurs "Low-light" constatées sur les capteurs CMOS Sony (pour un format donné) le sont du fait de l’arrivée de la technologie "Exmor"
      ou l’arrivée des capteurs CMOS BSI ( +25% / technologie CMOS FSI ).

      On peut donc bien réaliser des PDV avec un 70-200/5.6 avec un FF et le même rapport S/B qu’un 35-100/2.8 sur MFT dans les mêmes conditions lumineuses !

      On peut donc s’interroger de l’utilité du FT quand on voit le coût et le poids d’un 150/2 ZD pour FT (1.6 Kg et 325.500 JPY officiellement !)
      à comparer avec un Canon 300/4 LIS ( 1.190 g et 198.000 JPY initialement en 1997 ).

    • Le problème est que vous raisonnez avec une mentalité d’argentiste où le film a une sensibilité fixée une fois pour toute et où la taille du grain était la même quelque soit le format (en gros).
      En numérique, c’est différent.
      Grosso-modo, la sensibilité maxi "utilisable" des capteurs peut être poussée proportionnellement à la surface du capteur (à technologie égale).

      Par exemple (je tire mes chiffres du fameux paramètre "low-light" du site DxOmarks),

      *Le samsung EX2F (zoom "équivalent 135" 24-80/1.4-2.7) a une sensibilité exploitable de 209 isos (c’est très bien compte tenu de la surface du capteur 20x plus petite
      qu’un FF !)

      *Le Fuji X10 atteint 245 isos pour un capteur (2/3") de 1/15 de la surface d’un FF : Encore un bon résultat compte tenu de la taille du capteur.

      Fuji S3 atteint 345 isos pour un APSC, appareil qui serait aujourd’hui jugé exécrable s’il n’avait pas la particularité d’avoir une des meilleures dynamique de son époque
      Aujourd’hui, les meilleurs APSC ont un "low-light" presque 4x plus élevé....

      *Sony RX100 II (capteur 1") : 480 isos pour une surface 7.4x plus petite qu’un FF

      *Olympus E-PM2 (MFT) : 932 isos. Encore un excellent résultat grâce à l’exmor de Sony...et malgré un capteur 1/3.84 celui du FF

      *Nikon D7100 : 1256 isos,un des meilliurs APSC avec une surface 1/ 2,43

      *Nikon D3s : 3253 isos, le meilleur de sa catégorie...

      Personnellement, je m’efforce de ne pas dépasser une certaine valeur au delà de laquelle les pertes en terme de piqué, dynamique, couleurs sont gênants.

      Pour un compact Samsung f/1.4 au format 1/1.7 ", la sensibilité maximale "avant surprises désagréables" est 200 isos (ce qui est déjà pas si mal ),
      valeur au delà de laquelle vous pouvez toujours faire des photos...mais avec une qualité exécrable sur des tirages.

      Donc, je peux avoir la même qualité photo sur D3s avec un 24/5.6 qu’un compact Samsung EX2F à f/1.4 et 200 isos
      (temps de pose identiques pour les 2 APN of course)

    • Pourriez vous éviter de débiter c*** sur c*** ou alors de faire très très court, vous gênez la lecture.
      Merci d’avance

    • un long discours…
      tu ne te lasses pas, Eric ?
      Alors moi, je ne suis pas un anonyme, je m’appelle Lorenzo, je vis à Nice et je voyage beaucoup en Asie et je travaille en Afrique, conditions rudes donc !
      J’ai des reflex depuis 20 ans, des reflex numériques depuis 7 ans, le dernier en date est la Canon 6D.
      Que le format APS-C crève comme tu dis, cela me semble assez logique.
      Je ne suis pas devin, on verra bien ce que l’avenir nous réserve mais je vois bien un marché reflex compact (un peu plus compact que le 6D) en 24x36 puis une gamme expert, toujours en 24x36 qui comble les lacunes du 6D (autofocus plus performant, rafale, etc) puis un Pro orienté studio (avec beaucoup de Terapixels) et un pro orienté sports avec une rafale de dingue… Tout ça peut être uniquement développé sur du 24x36.
      Et alors ?
      Ça va encore plus laisser la place aux COI et avec le progrès des capteurs, on voit bien aujourd’hui qu’un iphone 5 (l’ancien) prend des photos de qualité et quand on voit la taille du capteur, c’était pas gagné !
      Le marché des compacts s’effondre d’année en année…
      Il y aura donc une segmentation différente :
      Les smartphones remplacent les compacts
      Les APN/caméras sportives genre GoPro ou Drift (petites, légères, étanches, ultra grand angle)
      Les COI
      Les Reflex 24x36

      Chaque gamme de produit aura une sous-segmentation. Tout comme il y aura des smartphones à 100 € avec APN basiques, il y aura des Lumia avec 41 Megapixels.
      En reflex il y aura de l’amateur passionné, de l’expert, du pro…
      Et bien en COI aussi, il y aura plusieurs gammes !
      Ceux qui vont rester sur de l’APS-C (Sony ?) pour avoir un capteur plus grand et faire "comme" les gros reflex 24x36.
      Et ceux qui vont faire plus petit (Pentax Q, Nikon One), de façon à réduire la taille et le poids des objectifs.
      Sony a fait de gros progrès mais au début et pendant au moins 2 ans, le défaut du système était le déséquilibre boitier / objectifs !
      A quoi cela sert-il de développer demain un compact de 5 mm si c’est pour lui mettre un caillou de 5 cm ?
      Quand vous voyez la taille du premier objectif standard développé pour le système One, le 10-30, ça laisse présager du meilleur !
      Dans ce segment COI, il y a une place pour les COI étanches !
      Tout comme il y aura bien un smartphone étanche.
      L’AW1 est le premier, c’est un coup d’essai et je l’affirme un quasi coup de maitre !
      Je me suis habitué au GPS du 6D et je ne comprends pas qu’on puisse aujourd’hui sortir un appareil sans GPS !!!
      Lightroom, Aperture, gère les EXIF et les coordonnées GPS. C’est quand même hyper utile pour les voyageurs, les randonneurs, les sportifs… ça en fait du monde !
      1) L’AW1 a un GPS, un altimètre, un profondimètre, une boussole et un horizon virtuel !
      Bravo Nikon !
      2) La qualité d’image ? Exceptionnelle quand on voit la taille du capteur !
      Et ils en ont sous le coude, ce n’est que le second capteur, le premier était en 10 Mpxls et le nouveau (sur le prochain V3 ?) est toujours en 14 Mpxls mais le bruit a été amélioré et il filmera en 4K (ultra HD).
      3) Le volume et le poids de l’appareil et des objectifs. Re-Bravo ! Avec les renforts et l’utilisation d’acier, on ne peut pas faire mieux ! Plus petit ça ne tiendrait plus dans des mains avec une paire de moufles !
      4) La gamme d’objectifs ? 2 seulement en AW1, plus volumineux que leurs équivalents "1" car il y a un verre de plus. Ce n’est aps assez, il manque un zoom 30-110 et une autre focale fixe ! Dommage qu’ils n’aient pas étanchéifié le 18,5 F/1,8… :-(
      Mais il est possible d’utiliser toute la gamme "One" et vous savez quoi ? Vous pouvez acheter des joints à 4 € que vous placez sur chaque objectif "non AW" de façon à le protéger de l’humidité, de la poussière, du sable… Ça ne rendra pas le sublime 6,7-13 étanche mais ça dépanne bien !
      Je vais donc revendre mon Canon 6D, mon 17-40, mon 70-200 F/4 IS, mon 50mm F/1,4, mon 105 Macro IS et mon 40 pancake. Je vais gagner de l’argent et mes 2 sacs photo Kata et Lowepro vont nettement s’alléger (avant, je devais toujours faire des choix et finalement, je ne prenais quasiment jamais l’inutilisable 50mm 1.4 et l’encombrant 105 macro IS).
      Là j’aurai tout avec moi, ce sera moins lours et moins encombrant !

      Quels objectifs vais-je mettre sur cet AW1 ?
      1) L’objectif du kit, l’AW11-27,5, ne sera pour ma part utilisé qu’en plongée ou conditions extrêmes (jungle humide, sports, etc). En quelque sorte, c’est comme avoir un second appareil étanche. Sa qualité est correct mais je suis plus exigeant (je viens quand même d’un reflex 24x36).
      2) L’Ultra Grand Angle est l’objectif obligatoire pour tout reporter. Et le 6,7-13 a l’air d’être en plus de très bonne qualité ! Et 455 € c’est correct !
      Mes photos sont-elles meilleures avec un Canon 6D + 17-40 qu’avec un AW1 + 6,7-13 ? Je t’assure que non ! La théorie c’est beau mais dans la vraie vie, il y a des vrais gens qui utilisent réellement le matériel et qui te diront que le 17-40 en APS-C 10 Mpxls ça le faisait mais en 24x36 20 Mpxls, c’est de la bouillie ! Heureusement Canon prépare un 16-50, peut-être même IS. Rumeurs rumeurs… Et à qualité équivalente (ce dont je doute, je suis persuadé que l’AW1 + 6,7-13 me donnera plus de satisfactions que le 6D + 17-40), quand tu les mets l’un à côté de l’autre, y’a pas photo !
      La meilleure photo est celle que tu prends ! L’AW1, par sa taille, son poids et son caractère tous-temps, tu peux l’avoir toujours avec toi !
      3) Un caillou économique, lumineux et compact, l’équivalent d’un 50mm sur 24x36. Sur le One, c’est le 18,5 F/1,8. Il me permettra en outre de petits portraits grâce à un bokeh satisfaisant et une focale plus intéressante pour ce type de photos que l’UGA. Et puis à 165 € faut pas se priver ! C’est le Canon 50mm F/1,8 et encore une fois, en qualité photo, ce sera comparable !
      Les 2 derniers objectifs ont besoin de la bague Nikon FT-1 à 238 €
      4) Un 40mm macro f/2,8 afin d’avoir une optique macro avec rapport 1:1 et une grande ouverture. En outre, sa focale (éq. 108mm) est très bien pour du portrait. Le 32mm f/1,2 serait encore meilleur mais plus de 800 € c’est abusé ! Alors que le 40 Macro f/2,8 est à 228 € seulement et reste très compact, sur un One, même avec la bague. Là on est en comparaison directe avec le 6D + 105 Macro IS et le Canon gagne ce match ! Y’a pas photo… Mais au prix d’un encombrement et d’un poids pour beaucoup rédhibitoire !
      5) Un télé, même si je m’en sers peu, je passe 6 mois en Afrique au milieu d’animaux sauvages, et ils sont parfois loin mes éléphants et mes hippos ; quand aux gorilles… Mon choix se porte sur le 55-300 VR. J’ai hésité avec le 70-200 f/4 VR (pour reproduire mon expérience Canon) car il est fabuleux mais le 70-200 me servait surtout entre 70 et 135 pour des portraits. Or le 40mm macro couvrira ce besoin ! Et en 2,8. Avec en outre la possibilité de faire de la macro (plein de bestioles en Afrique) et de la reprographie.
      Je vais donc peu utiliser le téléobjectif (alors que le Canon 70-200 F/4 IS était mon préféré et ce que je lui demande, c’est une grande amplitude (X 5,5) de façon à couvrir les focales manquantes mais aussi d’être léger et compact, ce qui est le cas de ce télé, afin de ne pas déséquilibrer l’ensemble une fois couplé au Nikon AW1.
      J’essaierais volontiers le Tamron 70-200 f/2,8 pour voir si les 1200 € en valent la peine. Mais le 55-300 à 259 €, c’est bien pour commencer et ça se revend facilement si je veux évoluer.
      En télé, pour être honnête, je perds en qualité (mes photos entre 150 et 200mm, j’aurai du mal à faire les mêmes avec les 55-300 sur ce range. Mais je gagne un super télé puisque ça me fera un 150-810mm !!! Même avec un doubleur, il faudrait sacrément recadrer l’image et au final, pas sûr que la qualité du Canon soit très au-dessus.

      Cet AW1 s’accompagnera d’accessoires indispensables :
      - Seconde batterie EN-EL20 (39 €)
      - Courroie AN-N3000 qui se détache facilement quand on veut avoir un appareil le plus compact possible et a l’avantage d’être étanche (20 €)
      - Étui Silicone CF-N6000 (pour ma part, je prendrai un AW1 silver et un étui noir). L’étui ajoute une protection et une meilleure préhension (24 €)
      - Bouchon de Boitier BF-N2000, sert à boucher le boitier le temps de changer son objectif dans un environnement à risque (plage, pluie…) mais possède également un joint torique qui peut s’enlever et se mettre sur un objectif "non AW". Ça n’en fera pas un objectif étanche avec lequel vous plongerez à 15 mètres mais pour le sable, l’humidité, une forte pluie, ça dépanne (13 €).
      - Sinon, utiliser autant de Joint Torique PA-N1000 que ce que vous avez d’objectifs "non AW" (4 € pièce)

      Le tout dépasse à peine 2000 €, soit le prix de lancement d’un 24x36 nu. Mon budget était de 6000 €, il est donc quasiment divisé par 3. Sans parler du poids, du fait d’avoir tout le temps mon APN avec moi et cerise sur la gâteau, il est résistant ! Mon Canon 6D (et je suis Canoniste convaincu) est tombé 2 fois en rade. Enfin, une panne (réglages manuels bloqués) + des poussières que je ne pouvais pas nettoyer et qui ont nécessité un passage au SAV (Canon Philippines, 40 €, ils me l’ont rendu comme neuf).
      Seconde cerise, il est étanche ! Que je regrette de ne pas avoir eu un tel appareil avant ! Ma descente de Rafting était mémorable mais je n’ai aucune photo ! Mon escalade de l’Esterel, pas de photos ! Ma plongée avec les requins-marteaux dans le Pacifique, j’ai acheté une photo au guide, prise avec un vieux Panasonic étanche, qualité médiocre et 10 € la photo ! Ah si j’avais eu cet AW1.
      Et 15 mètres c’est assez, tout ce qui est superbe se situe entre 3 et 7 mètres de toute façon. En dessous de 10 mètres, c’est pour les plongeurs avertis, les bouteilles et un système d’éclairage spécifique ! Ce n’est plus la même cible, il faut s’orienter vers un caisson !
      Cet AW1 me fait rêver, encore plus que le 6D il y a 10 mois ! Je dis bravo, parole de Canoniste (qui pense à passer chez les jaunes et opter pour le D5300 qui aura le GPS), comme ça je pourrai utiliser mes optiques DX et j’aurai un Reflex avec viseur pour les cas où cela es quasiment indispensable. Et je serai encore bien en dessous de mon ancien équipement !
      Pour ce qui est des prix, le D5200 coute moins de 600 € nu. Penses-tu, cher Eric, que le D5300 coûtera ce prix ? 1000 € plutôt !
      Le Canon 7D coûte aujourd’hui 1000 €. Combien coûtera le 7D Mark II s’il sort un jour ? Le double ?
      T’as raison, n’achetez pas, attendez qu’il soit remplacé, le prix va baisser !
      C’est une évidence, toutes marques confondues (à part dans le luxe)

    • Ah Ah Ah ! Votre intervention est très drôle ! On rigole bien sur LMDLP !

      Attention au coup de foudre ! À force de louer les vertus de l’AW1, vous finiriez presque par oublier que l’amour rend aveugle !!!

      Remplacer le Canon 6D par un AW1 ? À votre bon coeur parce qu’en réalité on ne sait pas ce que le Nikon 1 deviendra dans 5 ans voire moins !
      (Voir l’intervention de Nikon sur l’opportunité de poursuivre son développement)

      Non, très sérieusement je ne peux pas vous prendre au sérieux en voulant comparer le 6D avec un Nikon 1 !!!

      Mais allez-y : Remplacez votre 6D par un Nikon 1....et vous reviendrez au 24x36 dans peu de temps en pleurant !!!

      SVP : N’attribuez pas au nikon 1 les vertus qu’il n’a pas !

      Oser comparer un 17-40/4 L avec un 6.7-13/3.5-5.6, je pensais pas que quelqu’un oserait me faire cette comparaison.

      À croire que vous avez été contaminé par un olympussien ! ;-)

      À vous lire, on se demande pourquoi tous les fabricants ne se sont pas convertis au format 1" !!!

      Très rapidement,le 24x36, c’est :

      - Une PDC plus étroite à cadrage et ouverture égales (facteur 2.7x en faveur du FF)

      - Une montée du bruit bien plus lente en FF (2400 à 3000 isos environ en FF Canikon vs 400 isos en 1" )

      - Une bien meilleure dynamique (14 Evs en 24x36 environ Vs 11 Evs en 1" )

      - Une profondeur des couleurs bien meilleure en 24x36 (On le voit très bien sur les samples)

      - Une qualité d’image nettement meilleure en 24x36(piqué, etc....) quoique vous en disiez...

      - Une gamme optique sans concurrence en 24x36

      On se demanderait presque pourquoi les pros plébiscitent le 24x36 !

      Le reste de votre "argumentation" me fait penser à une (mauvaise) récitation d’un stagiaire commercial....

      (Le 50/1.4 EF inutilisable ??? Mwarf mwarf mwarf !)

  • Est-il vrai que le zoom grand angle stabilisé sur le V1 ne le serait plus sur cet aw1 ? Ce serait alors une marche arriere et rendrait le kit moins attrayant.

    • Ah oui, tiens, il n’y a pas de stabilisation ni capteur ni objectif apparemment.
      Bon, en même temps il y a eu tout plein de photos faites sans stab sur les premiers numériques, et ma foi ça se passait pas trop mal non plus hein.

      Mais à ce tarif et vis-à-vis de la concurrence, s’il n’y a aucune stab ( méca ou optique ), pour le coup c’est balot ...

      Fred

    • Ah tiens, je vais faire un commentaire anonyme pour défendre eric-p.
      Ces commentaires très techniques sont très intéressants à lire et son point de vue justifié.
      Son seul tort : vouloir imposer son choix et ses idées.
      Rien de bien méchant.

      @tous : n’oubliez pas que c’est le photographe qui fait les photos. Pas l’appareil.

    • Pas mon "choix" ni mes "idées" mais ceux de....Canon.
      N’oubliez pas les propos tenus par des responsables de Canon qui disaient clairement en 2003 (au moment de la présentation des EFS )
      et 2005 (présentation du Canon 5D, voir CI nº277 p.123,c’est écrit noir sur blanc ! ) est de démocratiser le capteur 24x36.

      À l’époque, la plupart des gens étaient sceptiques et puis le futur c’est tellement loin ! ;-)
      Un journaliste m’a même dit encore il y a moins d’un an que Canon bluffait (pour assurer la promotion du 24x36 chez les pros /experts ) !

      Les propos tenus par Canon en 2006 (un capteur 24x36 coûte > 20x celui de l’APSC), indiquent que le surcoût du 24x36 n’est pas seulement dû au fait qu’il soit 2.5x
      plus grand mais au fait que le taux de rebut des capteurs 24x36 (en 2006) est très élevé.

      En réalité, l’analyse montre que le coût d’un capteur APSC est de l’ordre de 60 € puisque le tarif officiel d’un capteur 24x36 sur étagère est de 1200 €.
      Ainsi, si le taux de rebut d’un capteur 24x36 était comparable à celui de l’APSC, le coût d’un capteur 24x36 ne serait plus que de 180 €.

      Ainsi la différence de coût entre les 2 capteurs ne serait plus que de 120 € et la différence ne serait plus dissuasive pour le consommateur.

      C’EST L’OBJECTIF QUE S’EST CLAIREMENT FIXÉ CANON (et ses concurrents comme Nikon / Sony / Pentax ).

      Quel sera la compétitivité des petits formats avec une différence de coût par capteur aussi faible ?

      Les petits formats ont des isos max 4x à 8x plus faible qu’en 24x36 (100.000-200.000 isos Vs 25.0000 maxi en APSC / MFT )

      La gamme optique dédiée des petits formats est beaucoup plus petite que le 24x36.

      Profondeur de champs plus étroite à ouverture identique en 24x36

      meilleure richesse des couleurs

      meilleure dynamique (à technologie identique ! )

      Pas de gain de poids réel si on tient compte des PDC restituées : Un 25/0.95 sur MFT est plus lourd, cher, encombrant qu’un ...50 /1.8 EF Canon !!!

      Compacité du 24x36 en progrès constants :

      1-L’EOS 1 Ds pesait 1585g (batterie comprise), 2002

      2-L’EOS 5D "semi-pro" pesait 905g (batterie +carte incluses ), 2005

      3-L’EOS 6D "expert" pèse 755g (version N) avec batterie, 2012

      4-Le compact Sony RX1 pèse 482 g alors qu’un Fuji X100 pèse 445g (Certes,le sony n’a pas de viseur )

      MAIS OÙ SONT PASSÉS LES GAINS DE POIDS ET D’ENCOMBREMENT PROMIS PAR LES PETITS FORMATS ???

      Dès que Canon en aura les moyens (nécessité de ramener le coût de production du FF à 3x l’APSC + CAPACITÉ GLOBALE DE PRODUCTION DU FF COMPARABLE À L’APSC D’AUJOURD’HUI VOIRE PLUS !), il n’hésitera pas à proposer une version FF de son 700 D

      ...voire une version FF de son 100 D, histoire de convaincre les plus sceptiques que le FF ne rime pas forcément avec lourd et encombrant.

      Tout ce que j’affirme n’est donc pas "mon" point de vue mais une réalité objective qu’on avait déjà constaté durant "l’ère argentique".

      La situation actuelle, qui laisse apparemment constater que le FF est plus lourd et encombrant que l’APSC, n’est que purement conjoncturel et la situation
      peut bouger à tout moment ( On prétendait encore à tort que les reflex APSC seraient toujours plus légers que des modèles que les modèles FF.
      Canon a clairement renversé ce préjugé ridicule et ce n’est pas fini !).

    • Soit.

      Pour revenir au 1 AW1, vivement les tests et premiers retours utilisateurs pour savoir si il tient ses promesses dans la vraie vie.

      Et si c’est effectivement le cas : que ça puisse ouvrir la voie à d’autres constructeurs.
      Car être le seul à défendre un créneau où personne ne va, est une position très très difficile à tenir.

      Fred

    • Tout ce temps à déverser votre pseudo science... vous n’avez décidément que ça à faire de vos journées et vos soirées...

      Donc selon vos écrits... vous voulez imposer les idées et les choix de Canon ! WoW tout est dit !!!

      J’espère que Canon vous paye pour ça...

      Signé : Tartampion-a

    • C’est toujours amusant de lire des gens qui parlent de pseudo-sciences sans être scientifique eux-mêmes !

      Dites Monsieur Tartampion, si vous faites l’effort de lire mes propos, faites au moins attention à lire correctement ce que j’écris.
      Même si je suis équipé en Canon (et j’assume ma canophilie !), j’ai également beaucoup d’autres marques de matériel photo, même du matériel Nikon (pas un APN) !
      Je suis partisan du FF avant tout et je pourrais être partisan d’un format plus grand s’il existait vraiment (et à condition de pratiquer des tarifs raisonnables !).
      Si Canon est le principal défenseur du FF numérique et l’un des premiers, ce n’est tout de même pas de ma faute !
      Nikon a même défendu l’idée que le format DX pro était "suffisant" avant de faire volte-face en 2007. D’ailleurs, on attend toujours les explications de Nikon sur ses nombreux changements de ligne politique (refus d’appeler un CMOS un CMOS en 2003, passage totalement inattendu au 24x36 en 2007, désaveu public du Nikon1 après en avoir fait l’éloge en 2011,etc...)

      Déjà en 1948, Nikon avait fait des difficultés à suivre Canon sur le 24x36 argentique, lui préférant le ....24x32 (Le 4/3,c’est tellement mieux !) puis le ....24x34 !!! ;-)
      ....Avant de revenir à la solution "canon" : Le 24x36 !

      Chez Canon, on est toujours amusé de voir les voltes-faces à répétition de Nikon sur sa politique industrielle...

      Chez Canon, on pose un concept et... il s’impose finalement à la concurrence : fluorine,motorisation USM, stabilisation optique,choix du CMOS Vs CCD, choix du 24x36,...

    • D’ailleurs, on attend toujours les explications de Nikon sur ses nombreux changements de ligne politique (refus d’appeler un CMOS un CMOS en 2003

      Si vous faites référence au capteur LBCast des D2H/D2Hs, Nikon a refusé de l’appeler Cmos parce que... ce n’était pas un Cmos. Un Cmos est basé sur des transistors Mosfet, le LBCast était basé sur des transistors Jfet, plus simples de conception et qui permettaient théoriquement une meilleure efficacité ("puits" moins profond, capture plus ouverte aux rayons non-perpendiculaires, photodiode plus grosse à taille de photosites égale). Il disposait également de quelques astuces pour améliorer la vitesse de lecture (deux canaux par colonne, vert d’un côté et bleu/rouge de l’autre). La philosophie du LBCast / Jfet était assez proche du Cmos / Mosfet et comme lui, un capteur LBCast était gravé sur un stepper normal (les CCD sortent de machines spécifiques, différentes de celles de l’électronique générale), mais la structure même d’un photosite était assez différente.
      Les progrès des Cmos et des micro-lentilles ont rapidement détruit les avantages du LBCast, qui n’a à ma connaissance jamais été utilisé sur d’autres appareils, mais non, ça n’est pas tout à fait la même technologie.

    • Incroyable ! Même les journalistes sont victimes de la désinformation nikoniste !
      Heureusement qu’il y a un eric-p pour faire de la réinformation sur ce forum !

      Reprenons depuis le début.

      En 2003, Nikon, jaloux de voir Canon imposer son CMOS, tente de refaire le monde en reprenant le principe du CMOS quitte à le modifier légèrement :
      Ils utilisent des JFET à la place des MOSFET dans les CMOS. Soit !

      Qu’est-ce-qu’un JFET ?
      La littérature spécialisée nous enseigne qu’il s’agit de la version la plus simple des transistors à effet de champs !
      On nous explique égalelement que le JFET peut être considéré comme un composant hybride entre un MOSFET et un BJT (transistor bipolaire).

      L’appellation du capteur JFET LBCAST est donc à la limite de l’honnêteté intellectuelle en ce sens que ce capteur reprend bien les principes généraux du CMOS
      avec un schéma et des composants légèrement différents.
      On considère généralement ce capteur comme un cousin du CMOS et non un capteur au principe révolutionnaire aussi différent du CMOS que le CMOS du CCD.

      Par ailleurs, le discours marketing tenu par les responsables de Nikon pour promouvoir ce capteur ne tient pas la route :

      *Les performances obtenues au niveau du bruit dans l’image ne sont pas meilleures que celles du CCD d’un EOS 1D (Dixit Dépriviou !).

      *La vitesse de PDV ne sont pas meilleures que sur un Canon 1D à capteur CCD (8i/s )

      *Les tests comparatifs effectués par DxO sont calamiteux pour ce capteur :

      Un Nikon D70 (CCD 6 MP sorti AVANT le D2H !)
      Un compact Sony RX 100 (capteur 1" 3x plus petit 1)
      Un Nikon D2X
      Un Canon 10 D (CMOS sorti avant le D2H !)

      font mieux sur 3 paramètres fondamentaux :

      - Profondeur des couleurs
      - Dynamique quelle que soit la sensibilité
      - La sensibilité limite à 30 dB (Le fameux paramètre Low-light !)

      Même un malheureux compact comme le Fuji X10 au capteur 6x plus petit (!) fait mieux pour 2 parmètres sur 3 !

      LE VÉRITABLE NOM QU’AURAIT PU DONNER NIKON À SON CAPTEUR "jfet lbcast" SERAIT PLUTÔT "PRIMITIVE cmos" : Beaucoup plus juste ! ;-)

  • Bonjour,

    Un très intéressant article dans le numéro 59 : " Hors champ, l’aventure intérieure ".

    Fred

  • Bonjours
    @ M Mée, Favier et rédacteurs
    Ne me faite pas croire que dans vos vos relations technophiles il n’y a personne capable de mettre au point une application, un filtre "anti eric-p".
    Nous sommes exaspérés par cet individu, courageusement anonyme derrière un pseudo bidon et qui déverse ses courants de fiels et d’ incompétences scientifiques et techniques, de propagande stupide pour une marque qui le rémunère (relisez ses derniers machins où il dit "chez nous chez Canon" ou à peu près), et duquel nous attendons avec impatience la moindre preuve de sa prétendue et revendiquée compétence technique (à défaut d’artistique....).
    Je, nous pouvons comprendre qu’un sujet qui nous passionne tous puisse alimenter des polémiques, parfois acerbes (je ne laisserais pour ma part personne dénigrer les MOTO-GUZZI, les meilleurs motos de l’univers, et le Grall ayant été atteint avec la LE MANS 1 de 1978, et un accessit pour la DUCATI 750SS de la même année), mais la coupe est pleine avec cet individu, à la limite, parfois dépassée, de l’injure, et le plus souvent de l’incompétence.
    Je sais bien que la liberté d’expression est inscrite, heureusement, dans la constitution française, et que votre travail est prenant, mais il n’y aurait pas un biais de filtrage des parasites ????????
    Ah, au fait, si EP réagit, comme il fera comme d’habitude dans un torrent d’injures, mes compétences scientifiques et mes Doctorats es-science me donnent une légère légitimité à avoir une opinion sur ses vaticinations.

    • @François... en tout cas Canon a trouvé le bon neuneu pour faire sa propagande. Quelque soit le sujet de l’article il nous parle du FF et de Canon. Il suffit de voir la news sur le capteur chinois.
      Le mieux est d’arrêter de parler de lui car rien ne pourra calmer sa stupidité...

      Nous attendons avec impatience les tests de ce nouveau NIKON !!

      @tartampion-a+1

    • Boarf, faites comme moi : mon demi-cerveau a été attaqué par eric-p, l’autre moitié a vacciné la première moitié.
      Dans ce qu’il écrit je prends ce qui m’intéresse, et ignore le reste.

      Non, le plus embêtant : c’est que ça rend plus long et fastidieux de retrouver les interventions traitant directement du 1 AW1.

      Moi, mon inquiétude n’est pas de savoir si Nikon va se planter ou non avec cet appareil, ça c’est de leur ressort, ( oui, aussi de ceux qui achèteront évidemment ... ) mais de savoir si il y aura un objo stabilisé dans un proche avenir. Je ne défends aucune chapelle : je fricote avec Creative, Logitec, Kodak, Vivitar, Sigma, Nikon, Fuji, Panasonic, Canon, Sony et Pentax. Pas encore Olympus à ma grande honte, mais ça ne saurait tarder. Pour les autres, je ne peux pas tout faire, hein ;)
      Jamais au grand jamais j’irai défendre mordicus l’un d’entre eux face à tous les autres, chacun a ses avantages et ses inconvénients, pour ma part je m’en accommode.

      Pour l’instant, trois choses en attente : le test, les retours utilisateurs et des objos AW stabilisés.

      Fred

    • Monsieur François, si vous étiez réellement Docteur ès quelque chose, diriez-vous autant de sottises ?
      Je reconnais volontiers un nikoniste frustré et vexé par un canoniste qui dit tout haut ce que des nikonistes pensent tout bas.

      Rassurez-vous : Je suis moins dur à l’encontre de Nikon que je le suis à l’encontre d’Olympus par exemple.

      C’est plus contre certains concepts que je suis vigoureux. Pas spécialement contre Nikon qui s’est amélioré après quelques égarements.

      Pour ce qui est de "l’incompétence scientifique et technique" dont vous parlez, c’est un peu l’hôpital qui se fout de la charité, hein !

      On attend toujours votre première contribution significative dans ce domaine sur ce forum ! ;-)

      Pour ce qui est du Nikon 1 et du mirrorless en général, je ne suis pas sûr d’être le meilleur expert mais je suis sûr d’une chose : Je suis bien meilleur que des "cabinets d’experts"
      comme Bloomberg qui recommandait à Canon d’investir sur le "mirrorless en pleine croissance" il y a moins de DEUX ANS !

      Chez Canon, on est MDR !

      Accessoirement, et pour vous prouver qu’il n’y a pas que Canon qui doute du mirrorless, Sigma a confirmé qu’il n’avait AUCUN projet de mirrorless en cours de développement ! En voilà des dirigeants dont l’incompétence est notoirement connue !

      Les statistiques de vente ne mentent pas : Le marché du mirrorless se tasse. Les raisons par les médias invoquées sont discutables.
      Toujours est-il qu’AUCUN super-expert international n’avait prévu ce qui se passe actuellement...sauf peut-être dans les grosses boîtes comme Canon/Nikon...qui,
      comme par hasard, étalent rarement en public leurs états d’âmes. On se demande bien pourquoi....

    • Monsieur Tartampion : Quand vous évoquez les élèves d’une école,
      vous préférez parler du premier de la classe ou du cancre qui prétend refaire le monde au fond de celle-ci ?

      Personnellement, je préfère louer les vertus du premier de la classe : Canon.

      Il se trouve qu’ils sont nº1 mondial du DSLR depuis déjà quelques années et ce n’est pas près de changer.

      Comme par hasard, ils ont été les derniers à investir (du bout des lèvres !) le marché du mirrorless !
      Une politique qui tranche étrangement avec les propos dithyrambiques entendus ici et là sur le mirrorless.

      Le concept de l’APN sous-marin n’est pas nouveau.
      Mais comment voulez-vous que je puisse le soutenir alors que cet AW1 a tous les aspects de la Nème "fausse bonne idée" de Nikon ?

      Àmha, les passionnés de chasse photo sous-marine, déjà une niche dans la niche, continueront d’investir sur du matos plus performant en BL + caisson
      que d’investir dans un boîtier MOINS performant que bien des compacts.

      La meilleure polyvalence de l’AW1 ? Moi je veux bien mais il y a aujourd’hui non pas 1 mais 9 acteurs sur le mirrorless et la guerre des prix fait rage.

      De plus il y a des kits bradés qui font tout ce que fait l’AW1 sauf dans l’eau. Au Japon (Bic), le 1 S2 + 10 - 30 se négocie moins de 20.000 JPY...

      Qui est prêt à claquer 4x plus d’argent pour avoir droit de faire trempette au plus 15 jours par an ???
      Bon, il y a bien monsieur plumeau mais il commence à se lasser.

      Vous devriez jeter un coup d’oeil sur les tarifs du mirrorless au Japon (Bic,....) : Ça dévisse grave.

      Quant aux tests que vous évoquez, qu’espérez vous qu’ils disent par rapport au matos déjà testé sur terre ???
      Je ne suis pas sûr que JMS soit disposé à participer à une chasse aux éponges pour rendre son verdict !

    • Bon.

      Plus ça va, plus vous nous emmerdez avec votre " Canon par ci, Canon par là "
      Et c’est bien dommage.
      Je pense que Canon survit très bien sans votre " publicité " ... car en ce qui me concerne, vous desservez clairement cette marque dont le plumage n’a que faire de votre ramage qui dépasse le fanboyisme dans ce qu’il a de plus désagréable.
      Au fait, " vous " en êtes où des problèmes de banding à bazizos ?! et des gravures à 300 nm, alors que Sony en est à 180 nm ?! et le BSI, c’est Canon aussi ?!

      Ne vous en déplaise : il s’agit ici du Nikon 1 AW1, et d’AUCUN AUTRE PRODUIT !

      Sur 72 commentaires, un nombre que je ne calcule plus relève de vos interventions à tout bout de champ avec " Canon " comme refrain et ... Y EN A MARRE !!!

      Fred
      En mode HULK

    • J’ai pas de problème de banding....parce que je ne fais rien pour en avoir !!! (Je ne fais jamais de RAWs )
      Vous devez lire un peu trop vite les forums Canon.
      Les problèmes de gravure ne posent pas plus de problèmes que ça à Canon.
      Canon a une clientèle solide et croyez-moi, ils ont beaucoup d’autres arguments à faire valoir pour garder leur clientèle.
      J’ai eu une grosse discussion avec un pro un peu têtu qui m’a trouvé des excuses incroyables pour "switcher".
      Au bout de 2 ans, ...il est revenu aux bercails ! (Ça lui a coûté un max de blé !)

      Où était le problème chez Nikon ? Le rendu des couleurs !
      Consultez donc un peu les forums Nikon et vous aurez l’occasion de découvrir que l’herbe n’est pas forcément plus verte chez le voisin.

      Pour ce qui est du BSI, vous êtes sans doute très mal renseigné : Canon en fait depuis 2010 sur certains compacts. Ne pas exagérer l’intérêt du BSI :
      Sur les hauts isos,à S/B identique, on gagne 25% selon les mesures DxO.

      Pas de quoi renverser les montagnes. Le RX 100 II a rattrapé certains reflex numériques anciens sur certains critères...mais ça reste un compact.
      La grenouille 1" ne peut pas se faire aussi grosse que le veau APSC !Encore moins le boeuf FF !!!

      En fait, c’est une chance pour la concurrence que Canon ne dispose pas encore de l’Exmor parce que le jour où ça arrivera, je ne vois plus trop comment plaider
      pour la cause des concurrents de Canon.
      Cette année, Canon s’est mème payé le luxe de ne sortir pratiquement AUCUNE nouveauté optique reflex, histoire de laisser souffler la concurrence !!!
      Méfiez-vous quand Canon rentrera des vacances !

    • Sinon pour les refrains Canon par ci, Canon par là, faut vous faire soigner. je parle au moins autant de Nikon et de son AW1 qui a de grosses chances de couler !

      J’explique sur les forums à qui veut l’entendre que le Nikon1 est condamné comme tous les mirrorless actuellement sur le marché.

      Libre à vous de faire la sourde oreille et de vous victimiser face à un méchant canoniste.

      Je vais vous faire une proposition honnête : Vous allez sur le site BCNranking et vous regardez l’évolution des ventes de mirrorless et de l’AW1.
      Nous aurons l’occasion très rapidement de voir si l’AW1 est un HIT ou...un FLOP !

      En réalité, ce qui vous embête, c’est que je connais bien le marché photo et que je n’ai aucune difficulté à casser vos arguments parce que vous n’y connaissez strictement rien.

      Pour parachever ma démonstration de votre incompétence, il y a énormément de monde qui se marrent en lisant vos attentes d’optiques VR sous-marines !
      Comme dirait Valoche, il faut tourner 7 fois son pouce avant d’écrire des âneries sur un forum.
      Nikon ne fera JAMAIS une optique VR sous-marine. Pas envie de passer une fois de plus pour des bouffons vis à vis de leurs confrères, hein...

    • Ma question :
      Un appareil photo numérique qu’on peut utiliser sans se prendre la tête.
      Etanche, résistant aux chocs, pas de sacoche dédiée, qualité d’image honnête, fiable.
      Le seul que j’ai trouvé l’a été avec un caisson dédié.
      Je le voudrais sans caisson.

      Votre réponse ?

      Fred

    • Pas à 800 € Monsieur Fred !
      Il y a actuellement un problème de perte de confiance sur le marché du mirrorless.

      Si vous jetez un coup d’oeil sur les dernières stats de ventes au Japon ( BCNranking),
      sachant que la clientèle japonaise est plutôt bienveillante vis à vis du mirrorless (bien plus qu’en France, hein !),
      vous verrez que les résultats du Nikon1 ne sont pas franchement terribles (bien plus timorés que les ventes de NEX par exemple).
      3 modèles de Nikon1 plus ou moins discontinués arrivent à s’insérer dans le "Top 80" : Des J2 ! Et encore plutôt en bas de classement !

      Les mythiques V1 et V2 ne parviennent même pas à toucher leur cible ! ;-)
      C’est ça les redoutables armes secrètes de la maison jaune ?

      Quand votre boîtier favori sera sur le marché, nous aurons l’occasion de voir dans quelle mesure ce boîtier trouve son public.
      Je ne peux pas vous dire mieux !

      Toujours est-il que si les ventes sont insuffisantes, Nikon en tirera les conclusions (Ils l’ont d’ailleurs laissé entendre lors d’une récente conférence de presse).

      En commercialisant l’AW1, Nikon a pris un risque comercial.
      N’importe quel industriel vous le dira. Il ne suffit de lancer n’importe quel produit sur le marché. L’objectif Nº1 des opticiens tient en réalité en un mot : VENDRE !

      C’est l’obsession des industriels et en analysant un minimum le problème, on comprend pourquoi.

    • Donc : retour à mon tout premier post initial : si il tient ses promesses papiers dans la vraie vie, cet appareil sera le premier véritable apn baroudeur.
      Si ils réussissent : tant mieux, si ils échouent : tant pis.
      Ils auront eu au moins le mérite d’essayer.
      ( Je regrette que Canon n’ait pas donné suite au G1X, d’ailleurs ... )

      Et je me fiche que ce soit un Nikon, un Sony, un Canon ou quelqu’autre marque que ce soit, moi ce qui m’intéresse : c’est le produit final !

      Et si ils n’y arrivent pas, c’est tout simplement que ce n’est pas encore possible en l’état actuel des choses ( technologique, financière, clientèle éjenpass ... ).
      ( Quoique pour moi, il sera toujours plus difficile de faire percer un produit quand on est le seul à le faire, que quand la concurrence s’y met dans le même secteur ).

      Et je ne défendrai jamais aucune chapelle.

      Fred

    • En ce qui concerne l’étanchéité, Pentax et Olympus ont renforcé l’étanchéité de leurs boîtiers/objectifs et ont communiqué là dessus pour se distinguer de la concurrence.
      Après, la clientèle ne suit pas forcément parce que la clientèle est en partie "captive" d’une marque, qu’ils ne veulent pas switcher,etc...

      Les PDM sont assez difficiles à gagner surtout quand il y a 8/9 marques différentes sur le marché.

      Les prochains mois diront si cet APN rencontre son public. On sera rapidement fixé.

      Pour ce qui est du Canon G1X, les ventes ont été relativement décevantes (par rapport au Sony RX 100 par exemple)
      Bien que cet APN ne soit pas plus gros que les premiers G, on lui reproche...son manque de compacité ainsi qu’un AF trop lent (paraît-il !).
      Pas sûr que Canon renouvelle l’expérience.
      Le problème principal du compact et la grande diversité des fabricants qui s’attaquent au marché et il y a les smatphones qui dévorent le marché par le bas.

    • Certes, 779 € c’est cher ! Trop cher !
      Messieurs de Nikon, il va falloir qu’il soit distribué sous les 700 € avant noël et à 650 € maxi au printemps !
      Et on le trouvera facilement à moins de 500 € quand sortira l’AW2 avec la possibilité de filmer en ultra HD. Et oui, les produits deviennent si vite obsolètes !

      Par contre, dans le cadre d’un budget photo, ce n’est pas le boitier qui coûte le plus cher ! en tant qu’utilisateur full frame, tu devrais le savoir !
      Mon AW1 avec objectifs et accessoires coûtera 2200 €. S’il pouvait le vendre 679 €, je descendrais mon budget à 2100 €. Chouette ! Mais franchement pas rédhibitoire pour me faire attendre 3 mois !

      Cet AW1 n’est pas fait pour tout le monde ? Mais si vous connaissez un seul appareil qui soit fait pour tout le monde, cher Eric P, partagez l’info car nous sommes nombreux à chercher cette perle !
      Ma copine a un compact Canon tout pourri, moi j’ai un 6D, mon meilleur ami a un nikon D7100, mon frère a le Pentax K10, un autre ami a le 5D Mark III… Je n’en vois aucun qui m’offre tout ce dont je rêve : compact, pas trop lourd, GPS + Wifi, Autofocus performant et pas uniquement au centre, rafale au moins 6i/s, qualité d’image excellente, minimum 20 Mpxls (mais pas forcément 40 ou 50 Mpxls car les fichiers deviennent lourds), montée en ISO propre jusque 3200 ISO et exploitable jusque 12800 ISO, hyper-tropicalisé (peut être jeté dans le sable à la plage, affronter un typhon, être emporté sur mon kayak ou traverser la jungle équatoriale sans devoir finir au SAV ! Kicékila ? Personne !
      Un mélange de Nikon D610, Canon EOS 6D, Canon EOS 7D, … et Nikon AW1.
      Dans tous les cas, il faudra faire des concessions…
      Ou en prendre plusieurs mais même cette solution ne me satisfait pas car en reflex, seul le 6D a le GPS chez Canon et aucun chez Nikon en attendant le D5300.
      Avec GPS et Wifi, le 5D Mark III me tenterait. Pas assez solide pour être parfait mais il répond à tous les autres critères !
      reste le prix (du boîtier mais également des optiques) qui pose problème. Mais même avec un budget élevé, il n’a pas de GPS donc niet !
      Retour au Nikon AW1, certes imparfait mais qui finalement remplit bien mon cahier des charges !

    • Cher Lorenzo,

      Vous savez aussi bien que moi que le boîtier "idéal" est un compromis entre les besoins "moyens" des utilisateurs et le budget de ces derniers.

      Si le boîtier "idéal" n’existe pas, certains appareils s’en approchent (je parle de ce fameux compromis prix-poids-encombrement-polyvalence-qualité d’image) furieusement !
      Ce n’est pas que je veuille faire la propagande du 6D (ou du D600 pour faire plaisir aux nikonistes), mais on peut faire énormément de choses avec cet appareil
      ...y compris de la photo sous-marine (moyennant le caisson !).

      Il a été demandé à Nikon de faire une version numérique de son extraordinaire Nikonos RS (sur le papier, c’est effectivement la meilleure solution technique).
      J’imagine que Nikon a fait ses petits calculs et a préféré l’option Nikon AW 1 moins risquée sur le plan commercial
      (J’ose pas imaginer le tarif d’un hypothétique Nikon RS 24x36 !)

      À défaut d’appareil numérique idéal, je persiste à dire, à qui veut l’entendre, que le format 24x36 est TOUJOURS le format idéal pour des tas de raisons :

      - C’est un format qui a fait ses preuves en argentique et qui s’est imposé sur les autres.

      - C’est un format adopté par les pros donc stable à priori.

      - C’est le format qui bénéficie quoiqu’en disent les APSCistes de la plupart des développements

      - Le coût du capteur 24x36 était de 20x celui du capteur APSC. Il a diminué depuis : Il n’est plus que de 7x le coût du capteur APSC.
      L’objectif final (ramener le coût du capteur FF à 3x celui de l’APSC) n’est plus très loin...

      - Les arguments des avocats des petits formats se sont "ramollis" ces derniers temps : Un reflex "expert" 24x36 n’est pas plus lourd ni encombrant
      qu’un reflex APSC comme le prouve le 6D.
      Le surcoût du FF Vs APSC a diminué. Il était de 800 € minimum hier, il n’est plus que de 500 € aujourd’hui ....en attendant moins demain.

      - On sait faire du compact 24x36 à peine plus lourd que l’APSC ( Sony RX1 Vs Fuji X100 par exemple)

      - Sony présentera le mois prochain LE PREMIER MIRRORLESS FF de l’histoire.

      Le poids et l’encombrement du système sera aussi proche que possible du NEX.
      On sait par exemple que le 35/2.8 FE pèsera 120g à comparer avec les 74g du 17/2.8 MZD Zuiko pour MFT.
      Qui osera encore prétendre qu’un gain de 46g économisera vos vertèbres ???

      - Canon a présenté au printemps dernier un reflex APSC de 370g.
      Canon ne trompera personne : Ils ont parfaitement les moyens techniques de faire le même reflex ...avec un capteur 24x36 pesant...le même poids/encombrement ou presque ! C’est juste une question de temps / capacité de production en CMOS 24x36 / coût du FF ramené à 3x celui de l’APSC.

      - Les ventes de mirrorless ont pris une claque : Ils ne parviennent pas à réussir leur OPA (inamicale !) sur le reflex....qui résiste mieux.


      Pour en revenir à votre AW1, oui , il vous satisfera peut-être...peut-être pas (Je suis vraiment curieux de voir les retours d’expériences des usagers !)
      J’ai quand même des doutes (confirmés par les réactions mitigées de Nikon !) sur la pérennité du format nikon 1 et donc de l’AW 1.
      Ne pas oublier que la photo sous-marine constitue une petite niche assez fragile en définitive...

      Supposons malgré tout (au bénéfice du doute !) que l’AW 1 fasse un gros carton commercial (j’y crois pas du tout mais bon).
      À votre avis, il va se passer quoi ?
      Vous vous en doutez sûrement : Les autres vont s’engoufrer dans la brèche commerciale créée par Nikon et ils vont surenchérir !
      Et on verra par exemple un sous-marin Sony NEX FF avec 2 objectifs du même genre que les AW1 de Nikon avec l’avantage des hauts isos !
      D’où mes doutes sur le format 1"...

  • Après avoir lu tous ces détracteurs, je m’interroge.
    Depuis quand « avoir le choix » est-il un problème ?
    Si cet appareil intéresse quelqu’un, quel est le problème ? Laisser les gens se faire leur jugement.
    Que vous ne l’achetiez pas, c’est votre droit. Qu’il ne corresponde pas à votre besoin, pourquoi pas.
    Mais dites-vous qu’à par pour quelques personnes fortunées, l’achat de cet appareil représente une somme importante. Quiconque envisage son achat réfléchi longuement avant. Et s’il franchi le pas c’est qu’il pense que ces caractéristiques sont un plus. Ce ne sont pas des abrutis.
    Personnellement je ne l’achèterais pas car j’en ai pas l’utilité ou alors trop rarement pour le prix. Par contre je respecte les gens qui sont intéressés. Et je leur dit merci car plus il y aura d’acheteurs pour ces appareils différents, plus les fabricants s’intéresserons aux niches. Et peut-être qu’un jour il y aura l’appareil auquel je rêve.

    • Et oui !

      Les souvenirs dans la tête c’est bien, mais en garder une trace en photo, c’est quand même un peu mieux.

      Fred

    • Nous ne sommes pas là pour jouer les détracteurs de service mais pour donner des informations complémentaires générales.

      Trop de gens en réalité achètent du matériel photo avec des informations tronquées. Nous ne faisons que rétablir la part des choses sur le mirrorless et ses réalités,
      le nikon 1 en particulier.

      La plupart des gens se laissent attraper par le discours des fabricants en présentant le "bon" côté des choses.
      Le problème, c’est qu’il y a pas mal de petites choses que les fabricants minimisent.
      Nous ne faisons que dénoncer ces aspects là.

    • J’aime bien tout ce blabla pour qui n’a pas encore testé cet objet : hallucinant !
      yenakionriendautreafoutre ?

    • Vous avez vraiment besoin de tester ce que Nikon a déjà commercialisé depuis 2 ans ?
      (optiques 10/2.8 et 11-27.5 déjà connues et capteur 14 MP déjà vu sur le 1 V2 )

      Et puis ...on a même regardé les ventes de AW1 au Japon : Il arrive au rang Nº60 des produits Nikon !!!
      Autant dire tout de suite que les gens ne se précipitent pas sur la nouveauté...

    • Bon, alors pour répondre je ne vais utiliser que des faits :

      5 années à Nouméa : 35.000 photos dont plusieurs centaines sous-marines.
      Nul doute que si on avait eu un appareil étanche et robuste, il y en aurait eu plusieurs milliers sous l’eau.
      Et nul doute aussi qu’on l’aurait sorti lors de certaines conditions franchement marginales pour ramener de chouettes souvenirs.

      La qualité ? Ne me faites pas rigoler hein ?!
      Un compact Nikon, Kodak, Canon et un bridge Fuji de cette époque ont tous fait moins bien que le premier compact actuel venu !

      En attendant, les photos sont ... dans la tête faute d’appareil adapté.
      Et elles s’effacent au fur et à mesure que le temps passe ...

      Un COI qui ne tient que 5 ans ? La belle affaire : il aurait sacrément servi de toutes façons !!!
      De toutes manières, un apn quel qu’il soit est souvent remplacé avant ce délais alors ...

    • He ben, mes pauvres gas, vous avez récoltés un sacrer troll ( ep ) !

    • En fait, eric-p ne conçoit pas qu’on puisse s’intéresser à un concept sur lequel Canon ne s’est pas encore penché.

      Personnellement, ce serait Canon qui aurait tiré le premier, j’applaudirais tout pareil !

      On s’en fout de la marque, ce qui importe c’est le produit final !

      Et c’est Nikon qui a dégainé le premier sur le marché des C.O.I. en proposant un appareil baroudeur.
      Et s’il tient dans la vraie vie les promesses écrites sur le papier, je dis : bravo !

      C’est tout.

      Mais il y en a que la nouveauté effraie perpétuellement, et là, on ne peut pas faire grand-chose ...

    • Franchement je reste perplexe à l’idée qu’une personne puisse faire le choix d’un appareil dédié à la photo sous-marine....pour un usage général !
      Il n’y a que 2 objectifs proposés...et ils ne se montent même pas sur les autres boîtiers nikon 1 !
      Les objectifs sont beaucoup plus volumineux que ceux sur lesquels ils sont basés pour un système qui est censé reposer sur la discrétion.

      La concurrence dans le domaine des APN n’est pas nulle : Il existe un certain nombre de compacts qui font un peu moins bien pour beaucoup moins cher.
      Je pense en particulier au modèle Olympus Tough TG2 mais il y en a d’autres (Nikon AW110, panasonic FT5). Ok,le format est maoutirikiki... : /
      (Voir le comparatif sur Optyczne )

      Au final, le type déjà équipé en reflex hésitera toujours entre le caisson, l’AW1 et...un compact étanche.

      Je persiste à dire que cet appareil aura des difficultés à trouver sa clientèle.
      Les dernières stats de vente sur BCNranking confirment mon impression (55ème au classement derrière le Nikon D4 !...et 250 du classement général intermarques).

      D’une certaine manière, c’est une bonne nouvelle : Il suffit d’attendre les soldes dans 1-2 ans pour avoir un AW1 au prix d’un compact sous-marin 1/2.3" ! :)))

    • C’est un peu normal, non ? ;-)
      D’un côté, les journalistes nous font pratiquement toujours des commentaires dithyrambiques des nouveaux produits.
      D’un autre côté, les aficionados de la marque concernée crient systématiquement ô miracle au moindre nouveau produit de leur marque fétiche !
      ....Particulièrement chez les Olympussiens (les petits êtres bleus qui sont toujours heureux ) et les nikonistes !

      Faut bien un canoniste pour ouvrir les yeux de certains nikolâtres !

    • Faudrait peut-être vous demander pourquoi le Nº1 mondial du DSLR snobe superbement cette niche !

      La nouveauté ne m’effraie pas outre-mesure.C’est techniquement une bonne idée mais qui sur le plan commercial est discutable.
      La meilleure preuve, c’est que Canon ne veut pas se mouiller sur ce créneau ! ;-)

    • " La concurrence dans le domaine des APN n’est pas nulle : Il existe un certain nombre de compacts qui font un peu moins bien pour beaucoup moins cher.
      Je pense en particulier au modèle Olympus Tough TG2 mais il y en a d’autres (Nikon AW110, panasonic FT5). Ok,le format est maoutirikiki... : /
      (Voir le comparatif sur Optyczne ) "

      C’te blague ...

      Le petit compact Nikon cuvée 2005 et son caisson dédié n’a jamais bu la tasse en plusieurs dizaines de sorties.
      Son seul tord : avoir été volé une fois rentré en France.

      Contrairement à ce que vous dites, il n’est pas " dédié " à ne faire " que " de la photo sous-marine,
      mais entre autres : il PEUT le faire !
      Nuance !

      De toutes manières, tant qu’il n’aura pas fait ses preuves aux mains d’utilisateurs lambda, le débat restera entier.
      Et là, le verdict sera sans appel.
      Quant aux autres compacts étanches, j’ai vu ce qu’ils étaient capables de faire : boire la tasse !

    • Pour ma part, le débat s’arrête là, je retourne prendre des photos.

  • Bonjour a tous
    Après lecture de tous ces commentaires, parfois fastidieuse, je reste un peu sur ma faim...

    Je pratique la spéléologie et autres sports de montagne,randonnée, canyoning etc...
    et je recherche l’appareil qui me conviendra le mieux... Pour l’instant j’ai une GoPro
    pour les activités de plein jour et en vidéo... photo c’est pas le top...,
    pour la photo j’ai un Pentax k5 qui me rend de très bons services mais que je trouve
    a la longue lourd, encombrant et que je dois trimbaler avec avec un trépied
    lui aussi encombrant...

    Je recherche donc un appareil bcp plus léger et facile a transporter, utilisable avec trépied
    aussi moins encombrant, résistant en milieu très poussiéreux et très humide, délivrant
    une bonne qualité d’image le moins bruitée possible en milieu sombre, et surtout sur lequel
    je puisse choisir les ouvertures et temps de pose, parfois très longs...
    une focale fixe grand angle fera tres bien l’affaire, avec des COI, kipeule+pes-...

    Sauf erreur de ma part les compacts étanches ont des petits capteurs
    donc plage iso utilisable et qualité moindre et en + n’ont pas de mode manuel
    (je ne peux pas choisir le couple ouverture/temps de pose) donc pas utilisable...

    les compacts experts correspondraient mieux (richo GR,G1X,RX100etc..)
    par leur indéniable meilleure qualité photo mais sont plus fragile et craignent
    fortement l’humidité... rédhibitoire au vu de leur tarifs...
    Alors le Nikon1 AW1 est-il le meilleur choix ou plutôt la seule et unique option ???

  • Tout simplement je suis un Nikoniste absolu et comme je vais souvent en Afrique de l’ouest j’ai eu des problèmes avec mes lumix ..L’hiver je ski souvent entre -15 et 0. Donc je sui revenu sur la serie 7000 (fragile aussi) et je viens de cdé du coup le AW1 . Je le trouve Très bon marché , beau et suffisamment performant et c’est un Nikon ! Pour moi tout est dit. pas question de me prendre un reflex plus gros, plus lourd, plus fragile, plus encombrant . (même plus performant pour moins cher ) L’idéal pour moi qui recherche le moyen + indestructible (vu avec mon conseillé Phox. Merci Nikon.

  • Tagada tsouin tsouin ! Personnellement, suis à deux doigts de me l’offrir. Car oui, il y a une clientèle pour ce type d’appareil. Oui il y a des gens qui voyagent au moins trois fois par an et qui adorent prendre des photos sous l’eau et faire coucou aux petits poissons. Que ce soit à Monte Christi non loin de Puerto Plata, à Cozumel ou encore dans la superbe lagune de X-Ela. Alors, certains, arrêtez de vous moquer. Bien sûr une photo aquatique, c’est avant tout pour se faire plaisir. Mais que c’est bon ! Non de non. J’espère seulement qu’il sera fiable. Mon tél soit disant étanche (Samsung S4 Active) a fait pchitttt après la séance de snorkeling de mon fils :-). PS : ne suis pas un pro, seulement un homme qui aiment les plaisirs simples. Cordialement.