Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Le reflex plein format D700 chez Nikon

01/07/2008 | LAURENT KATZ

On attendait le successeur du D80 et c’est un reflex plein format qui déboule, avec le capteur du D3, un antipoussière et moins de 2 800 € ! Et toujours 25 600 Iso en sensibilité maximale.


Annoncé début juillet, pour une commercialisation à la fin du même mois, on peut dire que Nikon place un pion de choix pour anticiper le successeur de l’EOS 5D de Canon et la venue d’un plein format dans la série des reflex Alpha chez Sony. Le D700 va donc attaquer frontalement un reflex Canon, ce qui n’était jamais le cas, au dernier Canon excepté, l’EOS 1000D qui se situe face au D60. De belles bagarres commerciales en perspective !

Vous avez aimé le capteur 12 Mpxl du D3, alors vous aimerez celui du D700, car c’est le même. On regarde vite le réglage des Iso et oui, c’est là, 6 400 en pointe standard et 25 600 en activant l’extension de sensibilité. D’ailleurs, quelques photos prises avec un modèle de présérie montrent que les 800/1 600 Iso sont aussi praticables que peuvent l’être les 400 Iso sur un reflex APC-C d’entrée de gamme. Question dénomination, sachez que FX est l’identifiant du plein format chez Nikon, DX étant celui du capteur plus petit. Le D700 accepte les optiques DX et permet de travailler en moindre définition, avec un facteur multiplicatif de 1,5x. Ceux qui ont un D300 pourront sans crainte employer leurs optiques, mais pas les faire travailler sur la totalité de la surface du capteur.

Plein format et antipoussière

Si l’obturateur montant au 1/8000e est capable de supporter jusqu’à 300 000 déclenchements et que le LCD est de la classe 3 pouces/920 kpxl, la visée a perdu quelques plumes. Elle est toujours cinématographique, avec un dégagement oculaire qui n’oblige pas à écraser un verre de lunette sur le viseur, mais elle ne présente plus que 95% du champ photographié. C’est pour la bonne cause indique Nikon, puisqu’un système de dépoussiérage par vibrations à hautes fréquences est introduit dans ce modèle. Comme toujours, il est placé sur le filtre passe-bas et, pour des raisons d’encombrement général du boîtier et de coût bien sûr, Nikon a du rogner sur les quasi 100 % du D300.

L’antipoussière fait vibrer le filtre passe-bas

Le boîtier est toujours tropicalisé et, si la trappe d’accès au logement de la CompactFlash n’est pas associée à un loquet, comme sur les D300 et D3, elle dispose bien d’un joint d’étanchéité. On retrouve tous les acquis technologiques lancés l’an dernier : la visée temps réel sur le LCD, avec deux modes de mise au point, l’un sur le capteur dédié l’autre sur l’imageur principal ; le détecteur visuel d’horizontalité ; le processeur Expeed ; la mesure matricielle 3D II qui est associée à un analyseur qui repère le sujet principal pour affiner l’exposition, la balance des blancs et faciliter la tâche de l’autofocus. Des atouts qui ont contribué au succès des D3 et
La cadence des rafales est moindre (5 im/s en standard), mais comme le D700 accepte la même poignée d’alimentation que le D300, elle-même étant capable de recevoir l’accu EN-EL4e du D3, les rafales passent dans ces conditions à 8 im/s. Pas mal ! Evidemment, Nikon indique que si les fichiers Raw sont enregistrés sur 14 bits au lieu de 12, cette vitesse n’est plus maintenue.

Le D700 manifeste aussi quelques avantages sur le D3 : un flash intégré pouvant piloter sans fil des flashs distants, le D-Lighting automatique à la prise de vue, un quadrillage optionnel dans le viseur. Nikon n’accompagne pas le lancement de ce reflex par de nouvelles optiques. L’excellent, mais onéreux, zoom F2,8/24-70 mm (1 899 €) est un compagnon naturel, comme le plus abordable et ancien (2003) F3,5-5,6/F24-120 mm stabilisé à 799 €.

Alors, pour finir, si l’on troque le costume de photographe pour celui de comptable, on se dit qu’un D700, plus un 24-70 mm, plus une poignée MB-D10, plus un accu EN-EL4e, cela coûte 5 208 €, alors qu’un D3 nu revient à 4 999 €. Voilà qui risque de faire réfléchir plus d’un professionnel.

Les menus


- Le D700 dispose d’un nombre impressionnant de commandes de personnalisation agissant dans tous les compartiments fonctionnels et identifiées par les lettres allant de a à f et une couleur spécifique. Le D700 est même capable de mémoriser quatre configurations de ces réglages pointillistes, voire de les réinitialiser.



- Ce diaporama présente l’ensemble des commandes de personnalisation, chacune pointant vers un écran particulier qui présente les différentes valeurs possibles. Sur le boîtier, la touche ? apporte une aide textuelle venant rafraîchir la mémoire sur le terrain.


- Le dernier onglet de la barre de menus permet de configurer une interface personnelle regroupant des commandes extraites de n’importe quel autre onglet et ordonnées comme vous le souhaitez. Une autre option, Choix de l’onglet, propose d’y afficher les réglages récemment employés.



- Les Picture Control sont des styles d’images prédéfinis qui sont employés lors de la transcription d’un Raw en Jpeg. Ils sont modifiables et que l’on peut même en créer soi-même sur le D700 ou dans l’utilitaire éponyme, dans ce cas, ils sont transmis via la carte mémoire. Ce diaporama montre les réglages qui leurs sont associés.

Les affichages



- La visée en temps réel peut s’accompagner de l’indicateur de niveau, dont la teinte passe du jaune au vert quand l’horizontalité ou la verticalité est atteinte. Le photographe bénéficie aussi d’une grille de cadrage et d’une commande de zooming pour contrôler visuellement la mise au point sur toute la surface.


- Cet écran reprend les données affichées sur le LCD monochrome placé sur le dessus. Intelligemment, Nikon l’a doté de capacité de mise au jour, avec un choix pertinent des commandes : réduction de bruit (Iso et pause longue), choix du Picture Control, activation du D-Lighting, choix d’une configuration.



- En Lecture, le D700 permet de juger de l’exposition, en faisant clignoter les zones brûlées et en affichant les quatre histogrammes : luminosité et canaux RVB. Pour affiner le contrôle, vous pouvez contrôler canal par canal, lequel est surexposé et vérifier s’il en reste un non saturé qu’il n’y aura pas de blanc pur. Vous disposez aussi d’une série d’écrans pour consulter les données Exif.

LIEN COMMERCIAL : Achetez ce produit sur Amazon
Nikon D700 - Appareil photo reflex numérique - 12 Mpix - Ecran ACL 3" - Boîtier nu : 1995,00 €

Principales caractéristiques

- Capteur : Cmos 36 x 23,9 mm 12,87 Mpxl
- Format : 3/2
- Stabilisateur : -
- Antipoussière : Oui
- Protection du boîtier : Tropicalisé
- Pixels utilisés : 12,1 Mpxl
- Définition : [FX]4 256 x 2 832, 3 184 x 2 120, 2 128 x 1 416 pixels, [DX] 2 784 x 1 848, 2 080 x 1 384, 1 392 x 920 pixels
- Sensibilité : Auto, 200 - 6 400 Iso (extensions vers 100 et 25 600 Iso)
- Bracketing sensibilité : Oui
- Formats de fichiers : Jpeg, Raw, Raw + Jpeg
- Espace de couleurs : AdobeRVB, sRVB
- Monture : Nikkor AF
- Coefficient multiplicateur : 1x
- Mise au point auto. : Détection de phase TTL
- Zones de mise au point : 51 ou 21 ou 9 (détection auto ou manuelle)
- Illuminateur AF : oui
- Mise au point  : Automatique au déclenchement ou continue, suivi 3D dynamique
- Mode d’exposition : Programmé avec décalage, priorité vitesse, priorité diaphragme, manuel
- Mesure de l’exposition : TTL
- Plage d’exposition : 0 - 20 IL (2-20 IL en ponctuel)
- Type de mesure : Matricielle 3D II sur 1005 zones, pondérée centrale, moyenne, ponctuelle, sur collimateur actif
- Histogramme : Consultation (global et RVB)
- Compensation d’exposition : +/-5 IL par 0,3 ou 0,5 ou 1 IL
- Bracketing d’exposition : 2 à 9 vues (+/-3 IL par 0,3 ou 0,5 ou 0,66 ou 1 IL)
- Vitesse : 1/8 000 à 30 s
- Vitesse de synchro X : 1/250 s
- Rafales : 5 im/s ou 8 im/s avec poignée MDB10 et accu EN-EL4e
- Retardateur : 2 à 20 s
- Balance des blancs : Auto, préréglée (5), manuelle (7), 2 500 à 10 000 °K
- Bracketing balance des blancs : 2 à 9 vues par 10, 20 ou 30 Mired
- Réglages divers : Mode Picture Control : couleur, contraste, luminosité, accentuation, teinte
- Prise flash : Griffe, prise synchro X
- Contrôle du flash : iTTL
- Flash intégré : NG 12 à 100 Iso (compatible i-TTL)
- Compensation d’exposition au flash : -3/+1 IL, par 1/3 IL, 1/2 ou 1 IL
- Commentaires sonores : -
- Visée : Reflex optique (95 %), grossissement 0,72x, dégagement oculaire 18 mm
- Moniteur : LCD TFT 3 pouces, 920 000 pixels
- Écran LCD de contrôle : 1
- Visée sur le LCD : Oui
- Modes d’affichage : Zoom, index (4 et 9 vues), indicateur surexposition, diaporama
- Stockage : 1 x CompactFlash I/II, compatibilité UDMA
- Interfaces : High-Speed USB, vidéo (PAL/NTSC), HDMI 1.3a, IEEE 802.11b/g (opt.)
- Configurations utilisateur : 4
- Mémoire à l’allumage : -
- Touches personnalisables : 1
- Divers : Bracketing au flash, surimpression, compatibilité module GPS
- Télécommande : Opt. (prise 10 broches)
- Logiciels : Nikon Software Suite
- Accessoires fournis : Accus et chargeur, bandoulière, 1 câble USB, 1 câble audio/vidéo, 1 protège moniteur
- Alimentation : Un accu Li-Ion 7,4 V/1 500 mAh
- Dimensions : 147 x 123 x 77 mm
- Poids : 1 085 g (avec CF et accu)

Le site de Nikon France

LIEN COMMERCIAL : Achetez ce produit sur Amazon
Nikon D700 - Appareil photo reflex numérique - 12 Mpix - Ecran ACL 3" - Boîtier nu : 1995,00 €

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



TAMRON

CEWE