Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Le test des briques

28/06/2008 | Jean-Marie Sépulchre

Les prises de vues ont été faites à pleine ouverture et à f/8 pour trois focales du zoom, et c’est toujours le centre et l’angle supérieur droit qui sont analysés à partir des JPG « Fine » d’origine du Nikon D300. Ne perdons pas de vue que si vous regardez ces crops de 500 pixels de large en 100% sur un écran 72 dpi c’est l’extrait d’une image qui fait 1,50 m de large sur 1 m de haut que vous scrutez !


Champ couvert à 11 mm


Champ couvert à 16 mm


Centre et bord à 11 mm pleine ouverture


Centre et bord à 11 mm f/8

Le test des briques confirme que le piqué est très élevé à 11 mm au centre dès la pleine ouverture, et qu’il sera amélioré sur les bords en choisissant de fermer le diaphragme.


Centre et bord à 14 mm f/2,8

A 14 mm, les angles de l’image nécessitent de sacrifier un peu l’ouverture pour améliorer le piqué, comme à la plus courte focale.


Centre et bord à 14 mm f/8


Centre et bord à 16 mm f/2,8

A 16 mm, le test des briques – toujours très sévère avec un grand angle, les bords étant très éloignés du centre, ce qui introduit une notion de profondeur de champ, confirme notre conseil de fermer un peu le diaphragme en photo de paysage.


Centre et bord à 16mm f/8

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Bonjour

    Je réagis à ce test mais je pourrais faire la même remarque pour vos autres tests d’objectifs.

    Pour les tests de briques, vous devriez impérativement photographier un mur exactement perpendiculaire à l’axe prise de vue = appareil 100% horizontal. Sinon la profondeur de champ intervient, les bords n’étant pas exactement dans le plan focal, notamment pour un objectif ouvrant à 2.8. Cela perturbe le jugement de la netteté sur les bords.

    En résumé, pour les tests de briques, fuyez les verticales fuyantes !

    Sinon merci pour vos excellents tests !

    • je suis en désaccord : dans les faits le protocole de test ne pose pas le moindre problème, en tout cas ici, avec cet objectif. Dans cette scène, à cette distance et avec cette focale la différence entre la distance caméra/centre-du-sujet et la distance caméra/angle-du-sujet est insignifiante au regard de la profondeur de champs inhérente à ces focale... Mais ne me croyez pas sur parole : faites le test !

  • Bonjour,

    Ayant pu tester cet objectif, je suis assez surpris des résultats via la mire DXO. En effet, j’ai effectué des prises de vues à l’intérieur (sous éclairage incandescent sans flash) sur lesquels figuraient de nombreux détails dans les angles ceci à f/2.8 et agréable surprise ces fameux détails sont d’une précision redoutable. Ayant effectué les mêmes prises de vue avec le tamron 10 24 à f/3.5 ces mêmes détails sont très imprécis. Résultat : je ferais l’acquisition du tokina. Si les mires ont leur utilité les tests sur le terrain restent les seuls réellement fiables.

    Le 26 10 2010 Matériel utilisé Nikon D2x