Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

FUJIFILM

Le test des briques

17/06/2010 | Jean-Marie Sépulchre

Le fait que les mesures ne soient pas favorables au Noctilux à pleine ouverture et que des essais de terrains montrent qu’il s’en sort bien incitait à faire un « test de briques » soigné sur un sujet à moyenne et plus longue distance. Les deux photos ont été prises en biais pour évaluer l’effet de la profondeur de champ par rapport aux éléments du centre de l’image, là où une mise au point soignée a été effectuée au télémètre. Le diagnostic de l’existence de « nimbé » est confirmé car l’image est déjà très fine à pleine ouverture mais apparaît très lumineuse, elle se densifie et se contraste progressivement en fermant le diaphragme.

- Prise de vue à F0,95 mise au point sur le plaque de rue haute. Notez le vignetage limité dans le ciel.

- F0,95. On observe que les petites piques « anti pigeon » sont déjà bien visibles mais la matière des briques ressort peu. Le fer forgé présente une légère dérive violette et des traces magenta figurent dans toute l’image.

- Extrait à F1,4.

- Extrait à F2.

- F2,8. La matière des briques est rendue de façon vigoureuse, avec beaucoup de relief, et tous les détails semblent bien dessinés.

- À F5,6 valeur où le piqué atteint des sommets sur tout le champ au test sur mire, le rendu du coin supérieur droit de l’image est exemplaire et le dégradé de flou entre le plan de mise au point et le fond est très qualitatif.

- Sur une vue plus lointaine, on voit bien que l’image prend de la densité en fermant le diaphragme mais la finesse au centre (mise au point sur le fer forgé) apparaît dès F0,95. L’effet de nimbé (clair et légèrement magenta) disparaît à F2.

- 

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



PHOX

BBB
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP

Fujifilm