Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Le verdict

16/02/2011 | Jean-Marie Sépulchre

Caractéristiques

Le Sigma est dans la norme des 85 mm ultra lumineux qui sont une niche de marché très concurrentielle, et il répond parfaitement au cahier des charges du portrait et du spectacle.

Fabrication

La fabrication est très soignée et la prise en main inspire confiance, on craint un peu pour le revêtement semi brillant et on regrette un peu l’absence de joint d’étanchéité.

Ergonomie

L’autofocus est rapide et très précis, il faut absolument choisir le point précis où doit venir la netteté, et la reprise au point manuelle agréable. Le parasoleil différencié selon le format de capteur est une excellente idée.

Qualité optique

La qualité optique est tout à fait exceptionnelle, ce n’est qu’avec le capteur haute définition (105 paires de lignes) du D7000 que le piqué n’est que…très bon à pleine ouverture, sinon la netteté est toujours excellente. Il n’y a aucun défaut optique à signaler, ce qui est rarissime.

Rapport qualité/prix

Soit vous avez besoin d’un 85 mm « de course » (dont la mise au point à courte distance se pilotera un peu comme une Formule 1) et ce modèle est le meilleur rapport qualité prix actuel, soit il faut comparer le prix à celui d’un 85 mm F1,8 de grande marque…à voir selon les besoins bien entendu !

Note : 9/10

Les +

- Construction sérieuse et soignée
- Autofocus efficace
- Qualité optique très élevée

Les -

- Un peu encombrant
- Pas de joint d’étanchéité
- Encore onéreux pour l’amateur

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Bonjour et encore félicitations pour vos articles ?

    Sur le plan de la pure qualité optique, que préconisez-vous entre le sigma, le zeiss ZE et le Canon ?

    Au plaisir de vous lire

    • Il n’existe pas de Canon 85 mm F1,4....le DF1,8 est très bon mais plus banal, le F1,2 plus onéreux et moins piqué à pleine ouverture, mais présente des flous plus doux pour le portrait. Le Zeiss présente une certaine douceur aussi à pleine ouverture, puis un piqué très élevé aux ouvertures moyennes...bref, la question embarassante par excellence pour les départager !