Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Leica M : je ne suis plus un numéro

18/09/2012 | Laurent Katz

Si la qualité d’image des Leica M est incontestable, les boîtiers n’avaient pris bonne mesure des apports ergonomiques du numérique. Le Leica M risque de changer la donne, tout en préservant la visée télémétrique chère aux tenants de ce mode de mise au point assistée.

Présentation

Il faudra s’y faire, Leica abandonne la numérotation des M, comme Apple avec l’iPad. Ainsi, le nouveau télémétrique numérique, qui inaugure un boîtier différent de la série M actuelle, qui évolue aussi avec le M-E, successeur du M9, s’appelle en toute simplicité M. L’infrastructure numérique s’articule autour d’un capteur plein format de 24 Mpxl fabriqué par… Sony ? Non. Panasonic ? Non. Aptina ? Toshiba ? Dalsa ? Non et non ! C’est quasiment à côté de chez elle, en Belgique, que Leica a collaboré avec Cmosys, spécialiste du capteur Cmos. Et pour gérer les pixels, c’est le processeur Leica Maestro, comme sur les reflex S, qui est à la manœuvre.

Le boîtier offre la visée télémétrique, garante d’une manière de photographier qui impose véritable bague de mise au point mécanique sur l’objectif, avec échelle des distances et repères de profondeur de champ. La tradition, totalement justifiée, est sauve. Cependant, cela va jaser dans les chaumières des Leicaïstes, car le LCD dorsal de 3/920 kpts, recouvert d’un verre Corning Gorilla Glass résistant aux rayures, permet de pratiquer le LiveView. Pour un meilleur contrôle de la netteté, il offre la fonction de peaking (en rouge comme il se doit !) et une loupe atteignant les 10x. Pire (pour les puristes !), un viseur électronique, que je pense être d’origine Epson étant donné sa définition de 1,44 Mpts, est proposé en option. Avec une articulation verticale sur 90°. Il faut dire que visée télémétrique, longues focales et optiques macros ne font pas bon ménage.

Capot et semelle sont taillés dans des blocs de laiton massif, quand le boîtier est réalisé en alliage en magnésium, des joints en caoutchouc assurant une protection contre la poussière et les projections d’eau. Et un repose-pouce améliore la tenue en mains, alors qu’une molette dorsale facilite les réglages.

L’exposition relève du mode Manuel et de la priorité Ouverture (les objectifs disposent d’une bague d’ouvertures. Comme il existe de nombreux réglages pour paramétrer la prise de vue et le boîtier, des configurations sont sauvegardables, en mémoire ou sur une SD pour un échange avec un autre Leica M.

Une gamme d’accessoires sera disponible début 2013.

  • Le nouvel adaptateur Leica R qui permet « pour la première fois d’utiliser la quasi-totalité des objectifs Leica R jamais fabriqués avec le nouveau Leica M ».
  • Viseur électronique Visoflex EVF2 de 1,4 Mpts.
  • Poignée multifonctions M avec module GPS intégré. Elle dispose d’un adaptateur SCA pour flash, ce qui permet, quand le viseur électronique est monté, de pouvoir quand même employer un flash. Deux connecteurs servent à brancher une source d’alimentation 12 V et un flash de studio (DIN/Iso X). Enfin, une prise USB, en synergie avec le logiciel Leica Image Shuttle, assure le pilotage à distance du Leica M et le transfert des photos vers l’ordinateur.
  • Courroies en tailles S, M et L.
  • Adaptateurs de microphones.

Les prix du Leica M et de ses accessoires ne sont pas connus.

- Le site de Leica

Fiche technique

  • Capteur : Cmos 24 Mpxl plein format
  • Visée sur LCD : Oui
  • Stabilisateur : -
  • Protection du boîtier : Oui (poussières et projection d’eau)
  • Wi-Fi : -
  • GPS : opt. (via la poignée multifonction)
  • Format : 3/2
  • Définition photo maxi : 5 952 x 3 976 pixels
  • Définitions vidéo : 1080p (30 im/s, 25 im/s, 24 im/s ; M.Jpeg), 720p, VGA
  • Sensibilités : 200 - 6 400 Iso (extension 100 Iso)
  • Bracketing sensibilité : NC
  • Formats de fichiers : Jpeg, Raw, Mov
  • Espace de couleurs : sRGB, AdobeRGB
  • Monture : Leica M (codage 6 bits)
  • Coefficient multiplicateur : 1x
  • Mise au point  : télémétrique
  • Modes d’exposition : Manuel, priorité ouverture
  • Mesure de l’exposition : TTL
  • Plage d’exposition : NC
  • Type de mesure : Pondérée centrale en visée optique ; multizone, pondérée centrale ou ponctuel en LiveView
  • Histogramme : NC
  • Compensation d’exposition : +/- 3 IL par 1/3 IL
  • Bracketing d’exposition : 3 ou 5 im. sur +/- 3 IL
  • Vitesse : 60 s - 1/ 4000 s
  • Vitesse de synchro X : 1/180 s
  • Rafales : 3 im/s
  • Retardateur : 2, 12 s
  • Balance des blancs : Auto, prédéfinie (7), mesurée, manuel (2 000-13 100 K)
  • Bracketing balance  : NC
  • Réglages divers : -
  • Prise flash : Sabot
  • Contrôle du flash : Mesure TTL
  • Flash intégré : -
  • Compensation d’exposition au flash : NC
  • Commentaires sonores : NC
  • Visée : Optique télémétrique avec mesure de base effective de 47,1 mm, grossissement 0,68x ; VF2 électronique 1,44 Mpxl orientable en option
  • Moniteur : LCD 3 pouces/920 kpts
  • Écran LCD de contrôle : -
  • Modes d’affichage : Zoom 10x pour contrôle du point, peaking,
  • Stockage : SD, SDHC, SDXC
  • Interfaces : NC
  • Configurations utilisateurs : 4
  • Touches personnalisables : NC
  • Divers : Peaking de mise au point
  • Télécommande : NC
  • Logiciels : Lightroom
  • Accessoires fournis : Accu et chargeur, sangle
  • Alimentation : Accu Li-Ion 7,4 V, 1 800 mAh
  • Dimensions : 139 x 42 x 80 mm
  • Poids : 680 g

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Magnifique, prix prévu aux USA : 7000 usd. Leica a réussi ici a marier tradition et modernité. Dans la meme logique, le viseur electronique et l’adaptateur des optiques R vont permettre d’utiliserdes plus longues focales, et aux revendeurs, de réaliser une plus-value sur leur stock d’optiques R d’occase !
    Le mE est en fait un M. 9 améliore mais je doute qu’il attire la foule, la vraie revolution etant le M.

    • Le ME n’est pas un M9 amélioré. C’est un M9 sans levier de selection de cadres et sans la prise USB, livré en peinture grise. Vivement le retour du noir chrome.

    • Je possède actuellement un M9 , je suis hyper déçu par ce nouveau M . La video ??? le liveview ??? sur un télémètre.. pour un appareil plus gros et plus lourd...
      C’est pour moi incompréhensible. C’est une très mauvaise farce. Franchement, je ne vois pas quel leicaiste peut désirer ça
      .
      Je pense qu’ils n’ont rien compris, peut-être allècheront-ils quelques nouveaux venus, mais si ils tuent la philosophie de l’appareil, ils tuent la marque.
      J’en suis à espérer qu’ils ne finissent pas par en faire un appareil autofocus , je n’aurai jamais pensé avoir à me poser la question un jour.
      Et l’appelé le M tout court, mais quelle faute de goût. Quel manque de respect pour leur histoire, et puis c’est quoi le dernier de la liste , un requiem...?
      Je ne sais pas ce qui se passe ne ce moment chez Leica, ca sent l’etude de marcher à la con et le marketing foireux . le M n’est pas un olympus pen, ce M tout court n’est pas un M pour moi.

      INNAPERÇU :
      Au fait, je ne suis jamAis autant passé inaperçu avec mon matériel photo que depuis que j’ai un leica. Dans la rue es gens s’en cognent,ici ou à l’étranger, avec un beau reflex oui tout le monde vous regarde, mais avec mon leica je crois même que je leur fait de la peine avec mon matériel qui a l’air d’avoir 5O ans.( regarde , sans autofocus , le pauvre gas...)
      Je suis sérieux , évidemment on rencontre quelques passionnés de photos, mais pour le non-féru, on passe inaperçu et c’est tant mieux !

  • Le viseur electronique ressemble comme deux gouttes d’eau a celui du x2, qui est d’origine olympus.

    • Oui, je me suis fait la même remarque sur le viseur.

    • Le capteur n’est pas QUE belge, il est européen : selon une info officielle, il est sur cahier des charges et concept Leica, puis mis en oeuvre par CMOSIS et industrialisé en France chez STMicroélectronics, à Grenoble. On sait peu que la France a des usines d’avant garde pour la fabrication des wafers et leur gravure...avec ces fameux disques de 30 cm que l’on croit monopole du Japon. Pour avoir eu le privilège de visiter il y a quelques années cette usine...discrète (elle ne communique pas sur ses clients, alors qu’elle produit pour de très grands noms de l’électronique) et avoir admiré les steppers Nikon et les matériels de gravure...Leica...qu’elle contient, je n’ai pas de doute sur leur capacité à produire des capteur de haute qualité.

      http://www.cmosis.com/news/press_releases/new_leica_m_uses_cmosis_24_mp_cmos_image_sensor

    • Espérons que ce capteur soit plus fiable que les kodak, mon m9 est retourne au SAV apres...... 70 photos ! Un peu plus tard, j’au appris que leica avait du retourner tout un lot de capteurs défectueux aux USA, ce fut d’ailleurs a l’époque une des raisons majeures pour laquelle le m9 n’arrivait pas a etre livre.

    • et alors, c’est simple : demandez aux revendeurs Leica combien de M8/M9 ils ont en réparation ? Au prix de 5500 euros, on peut s’attendre à avoir des boîtiers PLUS fiables que des boîtiers à mille euros, d’autant que contrairement à Nikon qui a un SAV de proximité et qui répare DANS LES 48 H parfois même moins, Leica exige que les appareils sous garantie soient renvoyés en Allemagne à leur usine soit UN MOIS MINIMUM d’attente. Vous imaginez le gars qui a une mercedes à 150.000 euros qui reste en panne au garage pendant un mois ???

      En ce qui concerne le viseur, je confirme qu’il s’agit bien du même viseur que le X2.

    • je confirme : il s’agit bien du viseur du X2 (info : dpreview.com)

    • Eh ben non, le tarif n’est pas forcément en rapport avec la fiabilité !
      On vous l’a peut-être déjà dit : Leica est à l’industrie photographique ce que Ferrari est à l’industrie automobile.
      Chez Leica, vous payez...la pastille rouge.
      Qu’est-ce-que c’est ?

      1-Des optiques conçues avec des verres spéciaux haut de gamme qu’on ne retrouve pas dans l’industrie photo de grande série.

      2-Les matériaux utilisés pour les objectifs ne font pas appel aux plastiques mais à des matériaux éprouvés

      3-La construction et la finition de ces objectifs est faite à la main.

      4-Vous payez une tradition et une spécificité que vous ne retrouverez pas dans l’industrie japonaise parce que celle-ci a sacrifié le télémétrique au profit de la rentabilité.

      La main d’oeuvre utilisée est souvent hautement qualifiée.

      Pas de problème : Tout celà a un coût que Leica répercute plus durement parce qu’il y a moins de clients.

      Quand des boîtes comme Canon/ Nikon produisent 4 millions de reflex/an, Leica produit 30.000 M9 par an.

      Comme pour Ferrari, la fiabilité n’est pas toujours au rendez-vous et la clientèle avale effectivement des couleuvres qui ferait hurler le nikoniste de base !
      Et pourtant, le M9 a connu un succès certain qui a permis de relancer la marque !
      Les leicaïstes seraient-ils masochistes ou snobs ??? ;-)
      C’est bizarre : Je cherche à récupérer un M9 d’occasion sur Barcelone (et à bon prix ! ) et j’arrive pas à en trouver un !

    • Bon d’accord, c’est le prix a payer mais c’est cher paye quand meme, je me place uniquement dans la comparaison qui n’est pas raison comme vous savez. Il est un fait qu’on ne trouve que cette tri-dimentionnalite que chez leica. Vous avez vu les expos a la photokina : la démonstration est flagrante et criante de verite. Leica n’est pas prêt d’être battu sur ce terrain. Quant au leica M, j’ai une mauvaise nouvelle : il est quasi impossible de le tenir correctement en main a cause de son épaisseur, de son poids et de ses rondeurs. Possédant un leica m9, j’ai ete drôlement déroute ! Je suis d’accord pour dire que je n’ai pas eu le temps de m’y haituer mais la première approche est un rejet de cette masse impossible a gérer avec en plus tous ses nouveaux boutons et contrôles....en plus le modele de démonstration s’est bloque en mode live view et il est parti au tiroir en attendant un autre, bigre !
      De manière générale, cher Éric, je suis rarement d’accord avec vous mais la visite de la photokina m’a quelque peu interpelle. le gh3 avec sa grosse poignée est moins pratique qu’un nikon 3200, les 12-35 et 35-200 avec leur finition chromée font bling-bling, le Sony rx100 fait riquiqui, le rx1 avec son 35 n’était pas dispo en demo, le Fuji xe1 fait encore plus plastoche que le.Panasonic G5 et le nouveau zoom, n’en parlons pas, on dirait un zoom bas de gamme a 149 euros ! PEntax n’a rien de vraiment nouveau a montrer, quelle déception.....j’ai l’impression très subjective évidemment, que l’on évolue comme dans la société vers un monde photo a deux vitesses : la bas de gamme plastoche pour les fauches et le haut de gamme pour les friques....

    • Sauf que quand on acheté une Ferrari, le SAV doit etre plus efficace que chez leica. Sachez que si vous voulez un service SOUS GARANTIE et EXPRESS chez leica, vous devez PAYER un supplément a l’achat du boitier, a mourir de rire !!!! Quand on sait combien de biftons on a déjà du sortir pour un boitier. quant au leica x1/2, qu’est-ce que ça peut faire que le système AF peut un jour lâcher ? Vous avez donc si peu confiance en leica finalement ? Sur un nikanon, TOUT peut lâcher, et meme sur un m9. la preuve : les capteurs, l’obturateur, le bouton live view sur les nouveaux M, je l’ai expérimente en direct aujourd’hui, alors.......cool Raoul......

    • je ne voudrais pas être méchant mais quand on est leicaïste et qu’on compare Leica à Ferrari, on doit assumer financièrement ses choix, alors si vous ne trouvez pas de Leica M9 d’occasion "à bon prix" comme vous dites (il y en a plein sur ebay et chez les revendeurs et si vous croyez en avoir un pour moins de 3000 euros, vous rêvez), achetez en un NEUF (NEUF comme Leica M9).
      De plus quand vous parlez de verres qu’on ne trouve pas ailleurs etc, vous avez dit exactement le contraire il y a un mois, je vous signale en déclarant que toutes les firmes y compris Leica se fournissaient chez les mêmes fabricants de verre ???!!!! (pour info, il n’y en a que deux de sérieuses à savoir Schott et Hoya).
      De toute façon, il ne risque pas d’y en avoir à la pelle d’occasion au vu du nouveau boîtier M, les purs et durs vont vouloir conserver leur M9 plutôt qu’acheter cette petite usine à gaz qu’est le nouveau M.....les leicaïstes ne s’y reconnaitront pas.

    • Leica a confirme a la photokina que le viseur est bien un viseur olympus (compatible x2/leica M) mais fonctionnant avec un algorithme différent. Dont acte.

    • Soyez gentil de ne pas déformer mes propos SVP.
      En ce qui concerne les verres utilisés par Leica pour son M, ce sont effectivement des verres spéciaux d’où le tarif ....gastronomique.
      En ce qui concerne les optiques ESTAMPILLÉES Leica (typiquement, les optiques proposées pour Panasonic FT/MFT), ce sont des verres classiques sinon les prix des objectifs Leica/Panasonic ne seraient pas tout à fait les mêmes, hein !

      Pour ce qui est des verres spéciaux, Leica ne communique malheureusement pas le nom de ses fournisseurs.
      Schott fait sans doute partie des fournisseurs Leica mais je ne dispose pas d’indication précise.
      Je ne connais pas en particulier l’origine des verres du récent 50 cron asph. ni la provenance du fameux verre 900/1 intégré dans le Noctilux f/1.0 par exemple.

      Pour ce qui est de l’achat de mes objectifs, je préfère les fournisseurs locaux et éviter e-bay.
      Quand j’aurai gagné au Loto, j’envisagerai effectivement l’achat d’un M neuf avec l’ensemble de la gamme optique de rigueur naturellement ! ;-)

    • oui mais les SAV nikon ,canon ,fuji je les connais ,vraiment très moyen cela n’a rien a voir avec le sav de leica .

    • Bonjour Monsieur,
      je vends mon M9.
      si cela vous intéresse veuillez m’écrire à cazixint@gmail.com
      j´habite en région parisienne.
      merci d’ad’avance pierre bezzina

  • J’utilise des Leica depuis 20 ans(R7 et M7)
    Je n’ai jamais été séduit par l’approche numérique de la marque et je n’ai pas envie de dépenser 6000€ tous les 3ans pour un matériel dont le principal atout est le logo rouge.
    J’ai trouvé une solution alternative chez Ricoh avec son module M qui me permet d’utiliser aussi mes objectifs R , de faire du picking , d’avoir un EVF etc... et si Ricoh sort un full frame un jour j’aurai juste à changer le module M. Le prix de ce bijou est à peu près 1/8 du Leica.
    Mais ça ne permet pas de parader en société, seulement de faire des photos !
    http://www.flickr.com/photos/renehazard/

    • Tout a fait d’accord, le système Ricoh est trop peu connu hélas. Il est compact, pas cher moins de 600 euros pour le boitier et le module Leica M et la mise au point est d’une simplicité enfantine. Le probleme évidemment, c’est le format apsc. Il y a fort a parier que le remplaçant du x2 sera équipe du meme système de visée que le leica M et pourquoi pas un compact FF avec un petit zoom, on en rêve tous quand on voit comme l’optique du x1/x2 surclasse celle du Fuji x100 en rendu des couleurs, en definition et en relief, bref la magie Leica est bien réelle et elle se voit tout de suite dans les comparatifs (e.a. : Steve huff).

    • Comparer Leica avec des marchands de Lego ? J’avoue que je n’y avais pas songé ! ;-)

      Personne ne vous oblige à acheter un M numérique tous les 3 ans !!!

      Si vous avez pratiqué la photo avec le M7 , vous pouvez faire le même travail avec un M9 sans avoir à le changer (si le capteur ne claque pas d’ici là !).

      Vous oubliez aussi de rappeler que le Ricoh est moins cher parce qu’APSC, que ce n’est quand même pas la même chose côté finition et que les GA voient leur focale apparente X 1.5. Je ne parle pas de la PDC, du bokeh,etc...

      Pour ce qui est du Ricoh FF compatible avec des M, vous l’aurez ....à la saint glin-glin, 10 ans dans le meilleur des cas. Bonne chance !

    • Pour ce qui est du X1/X2, c’est toujours la même chose, c’est un compact, donc pas de vraie map manuelle et un dispositif AF qui peut vous alcher à n’importe quel moment...

    • Bonjour,
      Un marchand de lego vaut bien un marchand de Logo mais trêve de plaisanterie.
      J’utilise toujours mon M7 et mon R7et je continuerai tant que je trouverai des films parce que ça correspond à ma façon de faire des photos.
      Sur le Ricoh le facteur 1.5 ne me gène pas je l’utilise surtout avec un 50 summicron qui cadre comme un 75 et je trouve la qualité des photos très "Leica".
      En fait le Ricoh est destiné à remplacer mon Lumix LX2 (Dlux 3 avec logo) quand je pars en voyage dans des contrées un peu inhospitalières(Pérou en général), je l’utilise avec le module ricoh A16 (24/85) et si l’ambiance est calme(pas trop de "ladrons") je peux utiliser mon module M sans plus. Quand je suis en Amazonie par exemple j’utilise le M7 qui n’a pas besoin d’énergie et laisse libre cours à la réflexion et à la composition.
      Bonne chance avec le M nouveau.

    • le M nouveau est décevant : gros (épais), lourd, très lourd même, prise en main aléatoire (trop d’arrondis mais c’est Leica vous allez me dire - prenez le en main et vous verrez), nombreux boutons déroutants, cher et utilisation en live view compliquée (bcp plus simple avec le ricoh), pas très pragmatiques ces germains ....... alors, le M + la bague et un objectif R, on se retrouve avec un Leica R8 finalement. Un montage un peu comme le leica M 3 surgonflé plus la visoflex, vous voyez.....

    • Aucun Leicaïste n’utilise son appareil pour parader en société. C’est là une projection que certaines personnes font sur ceux qui photographient au Leica et qui en disent plus long sur leur triste psychologie que sur les Leicaïstes qui, tous, aspirent à la discrétion. Au contraire, les Leicaïstes cherchent plutôt à cacher tout ce qui peut attirer l’attention sur leur appareil (logo rouge, inscription de la marque, etc). Bon, cela étant dit, j’ai depuis longtemps pensé comme vous faire de sérieuses économies en me rabattant sur un hybride Sony, Ricoh ou Fuji (comme le Fuji X1 Pro) et en y appliquant mes optiques M ou R. Seulement voilà, j’ai un doute : outre les problèmes de mise au point, êtes-vous sûr que 1) Le capteur de ces appareils, qui sont des CMOS, sont aussi bons que les capteurs des M8 et M9, qui sont des CCD professionnels ; 2) L’informatique et les capteurs de ces appareils sont calculés pour les optiques M grand angles qui ont la caractéristique d’avoir des rayons très obliques ? Je crois pour ma part que la réponse à ces deux questions est négative. Il ne faut pas oublier que les capteurs des M numériques, outre le fait qu’ils sont des CCD (plus grande finesse de couleurs que les CMOS), disposent auprès de CHAQUE PIXEL, de micro-miroirs réfléchissant les rayons lumineux sur les pixels. Ce n’est absolument pas le cas chez Nikon, Canon, Sony, Ricoh, Fuji, etc. C’est cette fabrication très professionnelle des capteurs qui fait aussi la qualité des images Leica, et pas seulement les objectifs il est vrai exceptionnels. D’où le prix très élevé des boîtiers M alors même que leur électronique est bas de gamme. Une autre raison du prix élevé est le télémètre, qui représente la moitié du coût de fabrication d’un boîtier M numérique. Il faut savoir tout cela avant de critiquer une marque que l’on n’utilise pas.

    • Je pense que si hélas, il y aura toujours des gens qui veulent parader que ce soit avec un fuji x100 (si si...) ou avec un leica, croyez moi mais je pense aussi comme vous que la plupart des vrais amateurs cachent le sigle non pas pour etre discret mais parce que un leica est un appel au vol dans certains pays ou un boitier leica représente six mois ou meme un an de salaire, tout simplement. Tout le monde est convaincu de la supériorité des leica mais franchement, le prix du boitier est nettement exagéré. je suis intimement persuade, je l’ai teste moi meme, que les optiques leica sont nettement supérieures quoique je préférais les anciennes plus nuancées mais le frein, c’est le prix du boitier, c’est dommage d’autant qu’a l’ere de l’électronique, un boitier leica va dévaluer énormément apres trois ou quatre ans ! Regardez ce qui s’est passe avec le leica m8......

    • Amis Leicaïstes,
      Une dernière fois et j’arrête de vous pomper l’air avec mon Ricoh.Avant de choisir ce "Lego", javais regardé le Fuji X 100 (rebuté d’emblée par la prise en main), les Sony Nex, le Nex 7 m’intéressait pour son viseur mais les essais de GA fait par Dpreview Steve Huff étaient très négatifs, nex 5 pas mal mais aux mêmes tests le Ricoh paraissait meilleur et puis Le module A12 M est dédié aux objectifs M (sans bague) sans le fameux filtre de Bayer (je crois) et le jour ou j’ai eu la bête en mains je n’ai même pas hésité à faire le(petit) chèque. Voilà j’avais acheté en 2004 un M7 avec un 50 cron (en cadeau) qui ne m’avait jamais servi, il est allé naturellement sur le GXR.Je continuerai à utiliser mon M7 avec le 35 cron jusqu’au jour où Leica aura trouvé son Oscar Barnack du numérique.

    • Il n’y a pas à ce jour de capteur 24x36 au Japon qui soit capable d’accepter les objectifs Leica.
      Les capteurs développés pour le M8 et surtout le M9 utilisent des technologies brevetées que les japonais ne peuvent pas en principe copier ou contourner.
      En ce qui concerne l’avantage du CCD Vs CMOS, il a largement été contesté par les japonais, Canon en particulier.
      La quasi-totalité des fournisseurs se converrtissent au CMOS pour l’industrie des reflex voire des compacts.

      Reste le domaine des CCDs pro utilisés en moyen-format voire dans les milieux astro !
      Leica a quand même déclaré qu’il ne croyait plus au CCD dès la Kina 2008. On s’attendait donc à ce que le Leica S se convertisse au CMOS, ce qui lui aurait permis
      de disposer du Live-view. Il n’en est rien mais ce n’est que partie remise amha.

      Le CMOS bénéficie de l’énorme avantage d’une dynamique industrielle colossale au Japon, ce qui fait que celui-ci progresse beaucoup plus vite que le CCD.
      D’autres technologies visant à améliorer le CMOS sont en cours de développement (CMOS-BSI et variantes...) et devraient corriger les dernioères faiblesses de ces capteurs.

      En ce qui concerne le CMOS dans le domaine "pro" , Canon a produit en 2010 ce qui reste à ce jour le plus grand CMOS du monde(400 cm^2 !)...avec des capacités en vidéo !
      Ça intéresse les astronomes...

      Pour ce qui est du Leica M, il dispose bien d’un CMOS 24 MP qui sera vraisemblablement plus performant que le CCD du M9. Quasiment aucun doute là dessus...

    • Le M8 a connu une forte décote parce qu’il n’était pas pleinement compatible avec les optiques Leica M : Un 21mm se trouvait converti en....28mm !
      Je ne suis pas sûr du tout que le M9 subisse la même décote (même si j’aimerais bien !!!). Tout ce qui est rare est cher et je ne suis pas sûr que les possesseurs de
      M9 lachent aussi facilement leur joujou au profit du p’tit nouveau et à vil prix...

    • Faux pour Ricoh neoptoleme, tout comme Leica Ricoh a bien adapté son capteur aux optiques à monture M.
      De plus Ricoh a prévu si cela est nécessaire une corrections logiciel mémorisable pour les optiques.
      En fait le module M semble avoir moins de problèmes de compatibilités avec les objectifs que le M9, certes le capteur 24x36 du M9 change la donne, comme quoi... .

    • Arrêtez de tous vous exciter avec les "fameuses" optiques Leica. Oui, elles sont de bonne qualite parce qu’elles sont utilisables des la pleine ouverture et qu’elles offrent une performance homogène mais Zeiss le fait aussi avec certes un peu moins d’homogeneite sur les bords mais nettement moins cher !!!! On trouve en effet des petits 21 mm et des 28 mm pour 600/700 euros et d’apres erwin Puts qui sait lui de quoi il parle, il y a PEU et meme TRES PEU de difference entre une optique Zeiss et une optique Leica (d’apres lui le 28 mm zeiss serait meme meilleur) sauf si vous faites des tirages comme ceux de la photkina, a savoir un mètre sur deux.....il faut aussi savoir que les optiques anciennes Leica ont une fâcheuse tendance a se "voiler" avec le temps, bouhhhhh. Alors, il n’y a aps que Leica dans la vie et il ne sert a rien de payer dix fois le prix pour avoir une optique indestructible, le réchauffement climatique nous aura tous tues avant que les Leica ne rendent l’âme.....

  • Il faut changer le titre "je ne suis plus un numero" par : "je ne suis plus un Leica".....apres avoir essaye ce gros machin electronique, je me dis que je vais finalement si c’est ppur s’acheter de l’electronique autant acheter un petit Fuji xe1, il restera assez de sous pour acheter dix objectifs et faire le tour du monde....

  • bonjour à tous photographe depuis 30 ans j’ai eu en main plusieurs boîtier. La série M argentique était sympa jusqu’au M6 j’ai acheté un M7 voulant travailler vite et l’appareil acheté neuf est capricieux bouffeur de pile. Un Nikon FM était plus fiable. effectivement la qualité d’objectif est au rdv mais rien ne vaut un bon boîtier mécanique. Je n’ai pas acheté de leica numérique mais je constate qu’il y a beaucoup de retour et c’est purement scandaleux. loupé une photo avec un Leica pour des raisons de défaillance je rêve. mon Nikon D3S fonctionne à merveille et un bon compagnon. et n’oublier pas chers amis photographes ce n’est pas l’appareil qui vous fera devenir bon photographe....

    • Débat d’intérêt...
      Moi, Nikoniste depuis toujours, c’est bien vrai, je rêve parfois d’un Leica M, pour sa simplicité et la qualité inégalée de ses optiques.
      Seul peut-être mon 58mm F1,2 (noctilux Nikon) peut rivaliser avec celles de Leitz, et peut -être le 200mm F2 également excellent..

      Ce que l’on oublie un peu au travers de ces discussions, c’est que tout simplement les optiques Leica M sont à utiliser à pleine ouverture  !! La se fait la différence avec la concurrence..

      N’oublions pas le Maître incontesté de la photographie, notre Français HCB qui nous a donné la leçon à ce sujet.... Et tous ses élèves chez Magnum, en se souvenant de Ernst Haas et de ses diapos époustouflantes de qualité qui utilisait aussi du leitz (sauf pour les macro ou il choisissait les micro-nickor de Nikon.

    • tout a fait d’accord avec vous au sujet des optiques et de leur utilisation a pleine ouverture sinon pas de différences flagrantes avec les nikkor de même facture..
      Pour ma part je ne rêve pas d’un M je me contente deja de revendre mon M9-P....

  • tout ça est très bien , mais le nouveau capteur belge est il aussi bon, en sensibilité, que ceux d’un nikon ou du Mark IV ? that is the question ...