Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Leica M10-D : sans écran, mais connecté

24/10/2018 | Benjamin Favier

Après une version M-P cet été, Leica décline le M10 sans écran, comme elle l’avait déjà fait avec le M Typ 262. Cette fois, l’intégration du WiFi autorise un contrôle à distance de l’appareil.

Présentation

La nouvelle monture de l’application Leica Fotos (iOS et Android), qui permet le transfert des Raw DNG depuis un appareil Leica pourvu d’un mode WiFi, a été présentée en marge de l’alliance autour de la monture L, sensation de la dernière Photokina. Quelques semaines plus tard, débarque le M10-D, version sans écran du M10, lancé en janvier 2017. Le M10-P, dévoilé cet été, présente la particularité d’avoir un obturateur particulièrement discret. Le M10-D l’intègre à son tour.

Un appareil télémétrique numérique sans écran ? Le concept fait des émules, puisque la société française Pixii serait sur le point de commercialiser un boîtier de ce type, en monture Leica M, nous vous en parlions en début de semaine. Pour la firme de Wetzlar, il s’agit d’une récidive, puisqu’elle a déjà officié dans le domaine avec les M60 et M-D. Mais cette fois, alors que les images des précédents modèles sans écran étaient stockées sur une carte SD, le M10-D bénéficie du WiFi en interne en plus du slot SD, pour transmettre les fichiers Jpeg ou DNG à l’application Leica Fotos… ou piloter l’appareil, en LiveView déporté donc, depuis son smartphone. Ce que devrait également permettre le fameux Pixii, via une application dédiée. Mais ce dernier, selon nos informations, n’aurait pas de sauvegarde sur SD…

Il existe tout de même des différences, par rapport au M-D. La roue située au dos, en lieu et place de l’écran LCD, jadis dédiée au réglage de la sensibilité Iso, sert, sur le M10-D, à agir sur la correction d’exposition (-/+ 3 IL). Elle actionnera aussi la connexion à un périphérique externe, en WiFi. La sensibilité Iso a droit à une roue sur le capot, comme sur le M10.

Clin d’œil sympathique aux M argentiques, un repose-pouce rabattable (en plus du bossage, en haut à droite, au dos de l’appareil) que l’on peut rabattre, fait écho au levier d’armement, attribut emblématique de ces derniers.

La sortie est prévue courant octobre, au prix, nu, de 7650 €. Soit le même tarif que le M10-P.

- Le site de Leica

Fiche technique

  • Capteur : Cmos 24 Mpxl plein format
  • Visée sur LCD : -
  • Stabilisateur : -
  • Protection du boîtier : Oui (poussières et projection d’eau)
  • Wi-Fi : oui
  • GPS : opt. (via le viseur Leica Visoflex)
  • Format : 3/2
  • Définition photo maxi : 5 976 x 3 992 pixels
  • Définition vidéo : -
  • Sensibilités : 100 - 50 000 Iso
  • Formats de fichiers : Jpeg, Raw (DNG)
  • Espace de couleurs : sRGB, AdobeRGB
  • Monture : Leica M (codage 6 bits)
  • Coefficient multiplicateur : 1x
  • Mise au point  : télémétrique
  • Modes d’exposition : Manuel, priorité ouverture
  • Mesure de l’exposition : TTL
  • Type de mesure : Pondérée centrale en visée optique
  • Compensation d’exposition : +/- 3 IL par 1/3 IL
  • Bracketing d’exposition : 3 ou 5 im. sur +/- 3 IL
  • Vitesse : 8 s - 1/ 4000 s
  • Vitesse de synchro X : 1/180 s
  • Visée : Optique télémétrique avec mesure de base effective de 69,31 mm, grossissement 0,73x ;
  • Moniteur : -
  • Écran LCD de contrôle : -,
  • Stockage : SD, SDHC, SDXC
  • Interfaces : griffe porte-accessoires Iso avec contacts supplémentaires pour viseur Leica Visoflex
  • Accessoires fournis : Accu et chargeur, sangle
  • Alimentation : Accu Li-Ion 7,4 V, 1 300 mAh
  • Dimensions : 139 x 37,9 x 80 mm
  • Poids : 660 g (avec batterie)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • En tout cas c’est un vrai Leica s’il faut en croire le prix...plus cher sans écran qu’avec, c’est un nouveau concept ?

  • Pas d’écran c’est patique pour vérifier si on a réussi ses photos, si les blancs ne sont pas cramés etc. ;-)

  • @2 mais on peut vérifier sur l’écran de son smartphone...
    Si CA, ce n’est pas le progrès ??? à leur place, je l’aurais vendu plus cher.

  • J’aimerais savoir le profil psycho-socio-professionnel de l’acheteur de ce type de produit ..

  • Nous aimerions également connaitre le profil psychocommerciologique des dirigeants Leica :)

  • Leica ne produit plus d’appareils photo mais des oeuvres d’art (conceptuelles et parfois minimalistes, à l’instar du M10-D).
    On peut les mettre au coffre ou les exposer dans son musée personnel (en attendant que la côte s’envole, à l’instar des vieux Nikon flambant neufs qui se vendent sur eBay...).

    Si le sculpteur César était encore de ce monde, sans doute aurait-il tenté une compression de cet objet de consommation non courante ("lol" comme disent les jeunes ;-), je pense aux "adorateurs" de la pastille rouge).

    Quant à ceux qui osent sortir avec leur Leica, peut être y a-t-il un poil d’ostentation...
    Leica n’est-elle pas devenue la marque emblématique des stars d’Hollywood ?
    (...qui font leurs photos de famille et leurs selfies avec des smartphones !)

    Bref, Leica ne fait qu’appliquer une politique de prix premium telle qu’elle se pratique dans certaines industries haut de gamme.

    L’innovation consiste à sortir des séries limitées à partir d’un produit de base et de les vendre à prix d’or.
    Les quelques dépenses de R&D sont ainsi largement rentabilisées par des variations stylistiques qui empruntent largement leurs codes à l’univers du luxe.
    On peut y voir l’héritage laissé par l’ancien actionnaire Hermès lorsque la marque était au bord du gouffre.

    Pour paraphraser une vieille pub Renault des années 80, "pas assez cher mon fils !".

    Si les appareils photo Leica se vendaient sur des critères essentiellement rationnels, cela se saurait...

    L’univers Leica est riche des noms célèbres qui ont façonné l’histoire de la photographie, y compris contemporaine.
    Leica sait très bien exploiter ce patrimoine immatériel. L’entreprise en a fait sa marque de fabrique et sa promesse de marque.

    Acheter un Leica, c’est bénéficier quelque part de l’expérience et du savoir-faire de ceux qui ont façonné notre imaginaire photographique. C’est sans doute ce qui attire une bonne partie des leicaïstes. Sauf que l’appareil, si bon soit-il, n’a jamais fait le photographe !

  • Signé Pierre l’Enfonceur de Portes Ouvertes :)

  • ...Ou bien déchargeur de camion vide.
    Je me doutais bien qu’ici, en annonçant un boitier dépourvu d’écran AR, à qq. milliers d’euros, de plus, signé Leica, l’horreur !...Tous les frustrés seraient de la partie.
    Une visite du site "Fae59" leur serait salutaire, ou pas.
    Amen.

  • Bonjour,

    Pour apporter ma petite contribution. Ce M10-D est un appareil qui m’intéresse très fortement, il est parfait pour l’utilisation que je fais d’un appareil photo. Ayant un M240 acheté d’occasion, je vais attendre 4-5 ans avant de pouvoir me l’offrir.

    Un Leica M n’est pas uniquement un appareil photo, c’est aussi une philosophie.

  • Vous nous faites un drôle de philosophe !

  • @9 Une visite du site "Fae59" leur serait salutaire, ou pas

    C’est ce site dont le dernier article a 4 mois et l’avant dernier bientôt 9 mois ? ("haha" comme disent les jeunes ;-)

  • @13, ce site comme tu dis est une excellente source d’informations et les articles sont qualitatifs !

    Il n’est pas nécessaire de faire de la quantité...

  • @13
    13, porte bonheur ou pas ?
    Leica, c’est intemporel, 4mois, 9 mois, pfff...
    Le site de Fae59 est à explorer dans ses recoins, une mine d’informations, de sensibilité, de sincérité...Faut savoir découvrir et apprécier les prises de vues, l’état d’esprit qui prévaut.
    Naturellement, les détracteurs n’y verront que de la propagande.
    Comme disait Audiard : "Les cons, faut pas leur parler, ça les instruit".

  • Perso, je trouve que cet appareil revient aux fondamentaux. Je n’ai pour l’instant pas les moyens de m’offrir ce genre de jouet, mais il correspond à 99% de ce que j’attends de mon appareil. (le 1% en moins c’est le prix :( ). Juste ce qu’il faut comme réglages, pas besoin d’un mode d’emploi de 250 pages. Vitesse, diaphragme, sensibilité.. le pied.
    En supprimant l’écran, on supprime aussi une des principale source de consommation de la batterie, donc à priori, on devrait avoir une autonomie encore plus grande.
    Lorsque je faisais de l’argentique, je devais parfois attendre plusieurs jours/semaines avant de découvrir le résultat et retrouver ce rapport au temps est quelque chose qui me plait assez bien.
    Par contre, le fait qu’il soit au même prix que la version avec écran, j’avoue que je ne comprend pas bien. :(

  • @16 intemporel, une mine d’..., de ..., de ...Faut savoir ... et apprécier ..., l’état d’esprit ... prévaut. Naturellement, les détracteurs

    Cher donneur de lecon :
    Est-ce que je suis libre de penser comme je veux ou pas ?
    Est-ce que je peux dire ce que je pense librement ? Et est-ce que, quand ça va contre les idées d’untel, on peut ne pas se croire plus malin que tout le monde, voir plus loin que le bout de son Summilux sans crier aux cons d’Audiard ?

    D’ailleurs que cherchez-vous, quel est le but exact de votre citation (ça a l’air bien maladroit pour du Audiard) : [Comme disait Audiard : "Les cons, faut pas leur parler, ça les instruit".] ?

  • Touché ! Coulé !
    Ahhhhhh ! Ahhhhhhh ! Ah ! Ah !

  • Un Nokia 3310 édition "Leica" est offert pour l’achat de cet APN : pour téléphoner, pas besoins d’écran...

  • @17 "Par contre, le fait qu’il soit au même prix que la version avec écran, j’avoue que je ne comprend pas bien"

    Chez Leica moins on en a, plus c’est cher et c’est normal ./

  • A quoi sert le levier ? J’ai bien lu que c’est un « repose pouce » mais je ne comprends pas en quoi ça repose le pouce.
    Qui pour m’expliquer l’utilité de ce machin ???

  • C’est pour avancer l’amorce du film :)

  • Comme ça on fait plus vintage !
    Maintenant, l’apparence de l’appareil photographique a plus d’importance que la photographie, il suffit de voir la fumée qui sort des cerveaux des designers...

  • A22 on doit pouvoir poser son pouce sur le machin quand il est déplié... il ne doit pas avoir de ressort de rappel.

  • Ceux qui ont pratiqué l’argentique avec un M savent qu’une fois armé le levier pour faire avancer le film pour la prise de vue gardaient le pouce au bas du levier en tant « qu’appui pouce » afin de stabiliser au mieux l’ensemble.
    Ici il s’agit d’un levier réservé au seul appui.
    Les nostalgiques aimeront. En tout cas sur ce modèle Leica s’évertue à recréer un M des sixties.

  • Je ne comprends pas que l’on critique ceux qui achètent un Leica.
    Chacun fait ce qu’il veut de son argent et personnellement, ça ne m’enlève rien.
    Si le M10-D n’apporte rien, il ne se vendra pas. S’il se vend, c’est qu’il apporte quelque chose à celui qui l’achète.
    Il y a plein de choses qui se vendent et que je ne comprends pas : les vacances à Ibiza, les sacs Vuitton, le cannabis et j’en passe. Mais ai-je besoin de tout comprendre ?
    Leica avance SES pions. Pas ceux de la concurrence. Et vu les résultats de la marque, il est mal venu de leur en faire le reproche.
    De plus, on peut acheter un Leica M en occasion récente pour le même prix qu’un Canon ou un Nikon. Rien de choquant. En tout cas pas plus qu’un téléphone avec un pomme dessus pour 1200€.

  • @7
    aucun appareil ne se vend uniquement sur des critères rationnels
    @15
    la Bentley est à la dacia ce que le leica est au Canon .

  • @28
    Vous êtes un peu dur envers Canon.
    Canon n’est pas un debut de gamme, c’est même du moyen, voire moyen+/moyen supérieur.
    Disons que Dacia , c’est du Zénith.
    Ça vous va ? Moi çà me va ( :>)))

  • @27
    Mon très très cherrrrr Chorus, je vous soupçonne d’avoir des moyens financiers confortables ; surtout, n’hésitez pas pour m’offrir un Leica M10-P, je n’y verrai pas d’inconvénients et je vous laisse le sac de nouilles de la marque Vuitonni...

  • @30
    Je suis bien d’Accord avec Chorus.
    Mais que viennent faire les nouilles ici ?
    Oui un Leica c’est très cher, ça en fait des paquets de nouilles, de quoi les détester...
    Chacun ses goûts voyez-vous et puis certaines séries limitées sont prévendues et font l’objet sinon de spéculation, de placement, chacun son luxe, hein !
    Je connais un compositeur de musiques de films qui achète systématiquement tous les modèles et optiques Leica des leur sortie, une maladie...De plus, une pièce sécurisée est dédiée a cet entreposage de luxe, véridique.
    Ça en fait des paquets de nouilles, hein !
    Pour le quidam le plus difficile est de démarrer la mise de fond, après la côte permet de ne pas trop perdre si l’on se sépare d’une pièce...
    Voyez vous j’ai commencé par un M6 titane, 2/35 et 2,8/90 au moyen d’un leasing Leica très intéressant sur qq. années. Puis, j’ai complété par un 1,4/50 et un 21, deux optiques d’occasion, comme neuves.
    Aujourd’hui je suis passé au numérique bien sûr et ai modifié mon parc optiques.
    Voila, vous savez tout. On peut tres bien se faire plaisir avec du Leica à condition de ne pas être trop pressé et chercher la bonne occasion ou le bon financement.
    J’adore les pâtes, mais pas que...( :>)))

  • - Des optiques onéreuses, qui ne serviront jamais, stockées dans une pièce ultra sécurisée
    - Un levier qui sert que de repose pouce (merci pour l’explication)
    - un retour aux sources obligeant à utiliser un iPhone XS

    Leica est décidément une drogue dure !

  • Pour répondre à 32.
    Je ne suis pas drogué par Leica, j’exprime simplement un fait.
    je possède tout un équipement Canon avec de belles optiques et il me reste encore un vieux Powershot G3, ainsi qu’un Nikon One et ce qui va bien avec (je l’utilise encore).
    Donc, personnellement je shoote avec le matériel adéquat pour un sujet précis.
    Au dela du tarif, les détracteurs se reconnaîtront, ont-ils déjà travaillé avec un Leica, série M je précise, j’en doute ?
    Ce que je lis d’eux est toujours à charge. N’oubliez pas qu’un pro équipé d’un D4 ou EOS 1Dx laisse l’équivalent d’un serie M à la caisse. S’il prend un grand blanc, genre 600mm, c’est plusieurs milliers d’euros....Ainsi tout est relatif, mais c’est pas du Leica, « c’est du Canon (dans l’exemple précité) comme le mien (celui du quidam) à 600€ et donc c’est le tarif acceptable...
    Les arguments à charge sont pauvres et non étayés . Il faudrait que les détracteurs se penchent sur les tarifs des boitiers MF à 50/100 Mpx, ça va calmer son monde pour un bon moment.

  • Qu’il n’ait pas d’écran, cela ne me gêne pas, je ne regarde jamais ce que je viens de photographier sur l’écran de l’appareil ! Vieille habitude argentique. D’ailleurs, que peut-on y voir ?

  • Je reprends donc mon argumentaire en tenant compte de @33 :

    Des optiques, qui ne serviront jamais, stockées dans une pièce ultra sécurisée
    - Un levier qui sert que de repose pouce
    - un retour aux sources obligeant à utiliser un iPhone XS

    Leica est décidément une drogue dure !

    Ce n’est pas qu’un problème d’argent ;)

  • @Jacques On peut par exemple faire un premier tri pour supprimer les photos sans intérêt pour gagner de la place sur une carte mémoire bien remplie.

  • @33
    "shooter","travailler" RIRES
    Ok pour les capteurs Leica qui sont intéressants pour leur rendus, pour la qualité des optiques et leur compacité...
    Pour le reste, YAPAFOTO avec les concurrents reflex qui en offrent bien davantage même si parfois les prix s’envolent aussi...

  • @34
    @36
    Oui l’écran ne sert pas à grand chose excepté comme le dit le contradicteur de Jacques pour faire de la place si on a pas de carte supplémentaire quand celle du boîtier est pleine. Mais sincèrement, un photographe vraiment investi dans sa passion qui ne prévoit ni carte supplémentaire ni videur pourrait se contenter de son smartphone :)

  • @38 Se contenter de son smartphone ?
    Réponse (a) - pour prendre des photos
    Réponse (b) - pour décharger ses photos de son Leica
    Réponse (c) - pour téléphoner (et arrêter la photo)

    @33 Si on est honnete, on ne compare pas chèvres et choux
    Le prix d’un objectif Canon 600mm doit être mis en rapport avec un objectif Leica 600mm.
    - >> 140.000 € sur eBay ! Je reconnais la rareté de l’objet (proto unique) et donc la spéculation. Mais reconnaissons également que Canon ne les produit pas en quantité limitée. Jouer avec la spéculation fait parti de l’ADN Leica, pas Canon. Du reste, à ma connaissance, il n’y a aucune série limitée chez Canon.

  • Après le mystère du levier sans réelle fonction, comment sait-on que la carte mémoire est pleine sur ce boitier sans écran LCD ?

  • @39
    Ne comparez pas un Leica M qui s’utilise au mieux du 16mm au 135mm, surtout dans la fourchette 28/90mm.
    C’est pas fait pour le télé, la macro, mais pour le concert ou pour la rapidité ou la discrétion c’est presque parfait.
    Dans mon esprit, il ne s’agit pas de comparer un 600mm canon à 14000€ avec un proto Leica, série R sans doute ?
    Mais de dire simplement que pour 6000/7000€, c’est le même budget pour un boitier M ou un canikon Pro.
    Pour un parc de 3 ou 4 optiques Leica M, c’est à peu près la même dépense pour qq. zooms pro dans la besace.
    En résumé, je prétend qu’il faut le même portefeuille pour du M ou du Canon pro, mais tout est différent.

  • @39
    Et oui cher ... :)
    Avec un smarphone on peut faire des photos, sauvegarder des cartes selon un protocole particulier et téléphoner en arrêtant ou pas de faire des images de première nécessité...

  • @ 39-40
    Quand la carte est complète on ne peut plus faire de photos :) et dans le viseur il y a une petite led qui vous l’indique mais c’est certain, ce genre de nouvel outil s’adressera de préférence aux plus aguerris des nouvelles technologies, l’ancêtre réfractaire n’ayant qu’une alternative, celle de continuer avec son instamatic !
    Monsieur, à l’art de dire un peu tout et n’importe quoi comme l’a souligné @43 à propos du matériel et de la spéculation, etc...

  • Cher 36,
    si "on peut par exemple faire un premier tri pour supprimer les photos sans intérêt pour gagner de la place sur une carte mémoire bien remplie" avec un écran arrière, on peut aussi avec la suppression de l’écran arrière gagner de quoi offrir 2 ou 4 ou 6 cartes mémoire avec l’appareil ! et en prime réduir’e le poids et l’encombrement.

  • @46

    Ah bon ? Faut lire jusqu’au bout, le prix de vente est identique, avec ou sans écran...

  • @33 @43 et peu @45 toujours dans la comparaison totalement déraisonnable..
    - D’une, votre argumentaire ne résiste pas à une recherche du meilleur prix pour un boitier pro tel que le 5DMarkIV sur votre moteur de recherche préféré. Pas trop déçu ?
    - De deux, la comparaison tarifaire chèvres&choux très très osée entre un Canon EF 600mm et ce boitier Leica, elle ne vient pas de moi ( @33).
    - De trois, la comparaison toujours chèvres&choux entre ce Leica et un MF ne vient pas non plus de moi ( toujours @33 )

    En poussant votre bouchon argumentaire un peu plus loin, vous pourriez comparer le prix de ce Leica et d’un Airbus A380 et en déduire que, finalement, le Leica n’est pas si cher.

    Je veux bien concéder que je suis un brin de mauvaise foi en comparant deux optiques 600mm car une est un proto. Mais au fait, un proto 600mm Canon, il couterait combien s’il existait ?

  • @48
    Arrêtez de fumer ou de vider la liqueur de cassis de grand-mère !
    Aucun d’entre nous n’a compris...
    J’espère que votre lit est à côté de vous :)

  • @48 qui amuse son monde.
    Vous semblez ignorer les boîtiers pro tels Canon 1DX MkII à 6200€ ou Nikon D5 à 6900€ couramment utilisés. CQFD.
    Pour le reste, tout votre blabla incompréhensible est à l’avenant, et non étayé...Assez peu d’expérience en fait.
    Vous voulez avoir raison et bien je vous laisse avec vos certitudes, vous avez raison avec vous même, c’est bien ainsi.

  • 6200€ vs 7650€ !!!

    Je commence à saisir l’état d’esprit de la clientèle Leica. Les mecs comparent l’étiquette du prix et pas les fiches techniques. Je vous signale que votre M10-D n’est pas un boitier pro et qu’il ne peut pas être comparé aux boitiers pro dont vos prenez un plaisir non dissimulé à donner les prix.

    A titre personnel, je le compare avec un 6D Mark 2 dont l’écran arrière serait en panne.

  • @51
    Vous n’aimez pas Leica, les leicaistes,...Alors on se demande bien ce que vous fichez là ?
    Vous semblez équipé en Canon, alors écoutez moi, vous allez gagner de l’argent !
    Faites un tour sur phox.fr (magasin Shop Photo à St Germain en Laye) il y a une opportunité réelle :
    1/ 2,8/24-70 L II USM à 1210 €
    2/ 2/135 L USM à 650 €
    3/ 4/8-15 L USM à 900 €
    J’ai vu ces otiques dernièrement dans les occasions...COMME NEUF, boîte, garantie, etc.
    Il se trouve que je suis équipé et donc sans intérêt pour moi, mais s’agissant de rares belles occasions...
    Cela vous changera des tarifs Leica et vous aurez du top Canon !

  • @30.
    L’idée c’est : si je n’ai pas les moyens de me l’acheter c’est nul mais si on me l’offre c’est bien ?
    2 suggestions :
    1- Garder vos économies pour faire réparer votre boule de cristal au sujet de mon train de vie.
    2- Relire l’article 4 de la déclaration des droits de l’homme. "La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui (...)".

    Pour le reste, il suffit de savoir que dans la critique il y a toujours 80% de jalousie.