Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Leica SL : le Leica surprise

20/10/2015 | Jean-Marie Sépulchre

Leica nous surprendra toujours en annonçant des produits sortant de l’ordinaire : après les M monochromes, le M sans écran de contrôle, le T et ses gainages « fun », la marque avait frappé un grand coup au printemps avec le compact 24 x 36, au point que les rumeurs prévoyaient un Q à optiques interchangeables, voire un T à grand capteur. Or c’est un produit haut de gamme « Made in Germany » qui a été dévoilé aujourd’hui : si le nouveau SL reprend à la fois le concept du Q avec un autofocus et un viseur électronique intégré, la baïonnette du T et un capteur 24 x 36 de 24 millions de pixels, il adopte la forme et même l’encombrement d’un gros reflex… et l’ergonomie du S, reflex à prisme et miroir avec un capteur de 30 x 45 mm. Le SL est comme un S « Leicht » (léger) quoique dépourvu de miroir pour accueillir avec un adaptateur les optiques à tirage mécanique court que sont celles des M à viseur télémétrique, avec une mise au point manuelle précise par focus peaking.

Des adaptateurs sont aussi prévus pour tous les objectifs des anciens Leicaflex SL et Leica R, reflex du siècle dernier, mais aussi les optiques « moyen format » du S, les optiques format « cinéma super 35 » de la marque, sans oublier – mais c’est moins intéressant du fait du recadrage APS – celles du T, ceci sans bague supplémentaire. Sans prendre en compte les gammes anciennes (les vissants 39 mm des Leica II et III se monteront avec une petite bague sur l’adaptateur M) Leica annonce que 145 objectifs de la marque sont compatibles avec le SL !

JPEG - 97.6 ko
Le Leica SL avec l’adaptateur M et un Noctilux 50 mm f/0,95.

Fiche technique

- Capteur  : Cmos 24 x 36 mm 24 Mpxl sans filtre passe-bas, nettoyage ultrasonique
- Déf. max. : [3/2] 6 000 x 4 000 pxl
- Protec. du boîtier : Construction en aluminium massif fraisé, joints de protection
- Stabilisateur : Non, mais disponible sur certains objectifs
- GPS : Intégré
- WiFi  : 802.11 b/g/n
- Monture : Leica L, objectifs adaptables en monture Leica M, PL, R, S et T
- Sensibilité : 50 – 50 000 Iso
- Vidéo : 4K à 30 im/s ; Full HD jusqu’à 120 im/s ; HDMI 4.2.2 ; son stéréo
- Formats de fichiers : Jpeg, DNG 14 bits, MP4, MOV
- Espaces de couleurs : sRVB, Adobe RVB, ECI RVB
- Autofocus : mémorisé ou continu avec les objectifs SL et T
- Mise au point : Manuelle, LiveView, loupe et focus-peaking
- Modes d’expo. : Auto priorité ouverture, vitesse, mode programme ou manuel
- Mesure d’expo. : Matricielle, pondérée centrale, spot
- Comp. d’expo. : +/-3 IL par 1/3 IL
- Bracketing : 3 à 7 vues, HDR en Jpeg
- Vitesse : 1/8 000 à 60s, pose longue 30 min
- Rafale : 11 im/s buffer 33 DNG
- Balance des blancs : Réglages par type de lumière, par K, par point gris
- Prise flash : Griffe et raccordement synchro
- Flash intégré : non
- Contrôle du flash : Synchro 1/250s, pilotage TTL synchro lente, synchro rapide, second rideau
- Viseur : EVF 4,4 Mps, 0,80x
- Écran : LCD TFT 2,95’’, 1 Mpts, verre anti-rayures, tactile
- Affichage : Zoom, index, données
- Stockage : 1 port SD UHS II + 1 port SD UHS I
- Interfaces : USB, HDMI, adaptateur audio
- Accessoires fournis : Accu, chargeur, bandoulière, câbles, manuel, lingette nettoyage, licence Lightroom
- Alimentation : Accu Li-ion, 8,4 V, 1 860 mAh
- Dimensions/Poids : 147 x 104 x 39 mm / 847 g

- Le site de Leica 

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • l’on se dit que le rêve est enfin arrivé ... Et puis on lit " EVF " !!! C’est affligeant !!!

  • Après Blad c’est au tour de Leica d’habiller du Sony en taille XXL. Cela dit ce Leica SL (un hommage à Stéphane ?) a l’air de bien se présenter si on en croit ce que l’article dit du viseur. Et un zoom 24-90 c’est une bonne idée. Mais quel dommage qu’il perde un diaphragme en bout de course, ça limite son usage en studio ou en vidéo. Et où est passée la bague de diaph qui venait sous le pouce et l’index en décalant à peine les doigts de la bague de point ? La vidéo est conforme aux possibilités du capteur du moment, c’est bien (à tester rigoureusement avec l’AF), mais il n’y a pas de commande électrique du zoom : c’est pourtant le seul moyen d’obtenir un mouvement lent et doux. Enfin, pas de capteur interchangeable, pas de construction ouverte sur l’avenir. Normal, c’est comme chez les autres, mais Leica justifiait ses prix par la pérennité de ses produits. Sur les voitures on peut changer un bloc électronique devenu défaillant. Quand un appareil coûte le prix d’une voiture on pourrait s’attendre au même service, avec un réseau dense d’ateliers au travail rapide. Les photographes vont-il accepter encore longtemps de payer plusieurs mois de revenus pour un jetable ?

  • Le prix : boîtier seul 7500 dollars, 24-90 : 5000 dollars, etc, soit 25000 dollars environ pour un appareil et trois optiques ! Bigre.

  • On sait par les tests que les optiques autres que Sony en grand angle donnent de piètres résultats sur les bords sur un Sony a7
    . Comment leica avec cet appareil couteau suisse va-t-il garder la qualité des optiques R et des optiques M destinées à des tirages différents ?

  • Depuis l’ère du numérique les appareils photos s’adressent davantage à des consommateurs addicts qu’à des photographes... Pourtant, même les plus résistants d’entre nous succombent parfois devant tant d’intelligence mise au service du marketing.
    Aaaaahhhhhh, je tousse, je m’étouffe, je ris de me voir si laid dans ce miroir :)

  • Et pour le prix demandé, il n’y a même pas un second accu. mais des lingettes ! :))

  • @PM-M

    Pour ce qui est du capteur interchangeable, ça n’existe pas ! Tous les ingénieurs vous diront que celà reviendrait à inventer une ampoule à filament interchangeable...

    Leica s’est déjà essayé au dos interchangeable (Ah le fameux DMR ...) avec les résultats qu’on connaît.
    Quant au moyen-format, on connaît sa situation financière.

    Nous sommes donc bien en face d’un problème d’économie d’échelle et l’industrie photographique n’y échappe pas...

    Pour ce qui est de l’ouverture glissante du 24-90, c’est aussi normal ; Leica doit ABSOLUMENT se démarquer par rapport à l’offre des 2 géants pour propòser une alternative aux canons de l’optique professionnelle en vigueur.

    Leica l’avait déjà fait sur son R avec un 28-90/2.8-4.5 R ;
    on perd une diaph sur le 24-90/2.8-4, c’est vrai, mais on récupère une "vraie" focale à portraits.

    Idem pour le 90-280/2.8-4 SL ; plutôt que singer Canikon et leurs éternels 70-200/2.8 , pourquoi ne pas plutôt proposer une alternative avec focale plus longue quitte à sacrifier une ouverture ?
    Là encore, le 90-280/2.8-4 SL s’affiche comme l’héritier direct du 105-280/4.2 R.
    On croise les doigts pour qu’il ne dépasse pas les 2 Kgs...

  • @5

    C’est facile ! Leica est propriétaire des brevets concernant les technologies employées sur les capteurs des Leica M & S.
    Ils ne font que réutiliser ces technologies sur le SL pour assurer la compatibilité avec toutes les optiques...y compris les
    M GA semi-rétrofocus voire non rétrofocus...

  • Très bien l’absence de bague de diaph sur ce genre d’appareil c’est plus ergonomique pratique et rapide d’utiliser la mollette arrière. Ce SL c’est un outils pas un truc pour se pâmer dans son salon (enfin pour quelques un).

    Si il y a un endroit où un f4 ne pose pas problème c’est bien en studio !

    Et pour les contres EVF, bien faudrait déjà en utiliser pour voir que qu’a ça pas mal d’avantages mais aussi des inconvénients comme un viseur de reflex d’ailleurs, sauf que les inconvénients se réduisent d’années en années.

  • Ce qui est dommage c’est l’absence sur les optiques de l’indication des distances (pressente sur le S) et de la pdc, dommage qu’ils n’aient pas copié Zeiss avec affichage des Batis.

  • Je ne comprends pas le commentaire @10 au sujet de la bague de diaph. Les optiques leica ayant un diaphragme, pourquoi parle-t -on de molette sur le.boitier pour régler le.diaphragme ??? Ces nôuvelles optiques seraient elles dépourvues de cette merveille d’erfonomie et de facilité que,constitue un vrai,diaphragme ?

  • Je me réponds avant,Georges : je suis allé voir sur des sites germains et là horreur et désolation : ces optiques n’ont PLUS de diaphragme.....
    De plus, j’ai relu la fiche technique, oui, le zoom 24-90 pèse bien 1140 grammes, on ose à peine parler de grammes à ce stade, ouch ! Un mirrorless avec un zoom transstandard qui arrive à deux kilos bien faits, très peu pour moi !

  • Comme sur les Canon depuis 1987 et les Nikon depuis 2014, le diaphragme est à commande électrique sur les nouveaux objectifs, donc pas de bague de diaph sur les nouveaux zooms.

  • ...vous avez certainement noté qu’il en est de même sur les "bas de gamme" qui équipent le Leica S de 30 x 45 mm...

  • C’est étonnant, Leica n’est pas réputé pour la vélocité de ses af sur les boitiers, mais là, ils annoncent une révolution. Je cite Leica : " associé avec le zoom LEICA APO VARIO-ELMARIT-SL 90-280 mm f/2,8-4, le Leica SL dispose de l’autofocus le plus rapide parmi tous les appareils professionnels, reflex compris. La mise au point de l’objectif, depuis l’infini jusqu’à sa distance la plus proche, s’effectue en moins de 110 millisecondes. "...

    A voir dans les faits et les test, mais je trouve ce Leica assez intéressant... Pour une fois. :-)

  • Le prix, on peut encore comprendre mais qui va acheter un boîtier de presque 900 grammes équipé d’un zoom de presque 1200 grammes à ce prix ?
    Les pros vont acheter pour ce prix du d4 ou du 5ds, les amateurs du Sony a7, les riches du plus compact, car les riches ça ne porte pas deux kilos de matos par frimer, ça porte léger et faussement discret avec une touche de cuir fait sur mesure. Ici, on est dans la démesure.....