Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Leica Super-Vario-Elmar-SL 16-35 mm f/3,5-4,5 ASPH. : zoom grand-angle pour la gamme SL

09/04/2018 | Patrick Lévêque

Enfin un vrai zoom grand-angulaire à destination du Leica SL qui enrichit sa famille d’optiques pour le plein format à visée électronique de la marque.

Leica étend petit à petit la cavalerie d’optiques destinées aux appareils compatibles avec la monture L avec cette fois un zoom grand-angulaire qui vient se ranger aux côtés des 24-90 mm et 90-280 mm. Le Super Vario-Elmar – SL 16-35 mm f/3,5-4,5 ASPH. est une optique capable de couvrir de larges domaines d’applications allant de la photo de paysage à la photo d’architecture. Conçu avec soin par Leica, ce nouvel objectif reçoit une construction étanche tous temps et un traitement spécial AquaDura des lentilles bien adapté dans les cas de prises de vues dans des conditions météorologiques difficiles.

Le zoom s’appuie sur un AF véloce et silencieux avec une mise au point assurée par un système spécialement développé composé d’un moteur pas-à-pas. La formule optique du Super-Vario-Elmar-SL 16-35 mm f/3,5-4,5 ASPH. se compose de dix-huit lentilles réparties en douze groupes.

Deux lentilles asphériques sont utilisées pour corriger l’aberration monochromatique et trois lentilles en verre à dispersion partielle anomale éliminent l’aberration chromatique. La qualité de la géométrie d’assemblage et un revêtement haut de gamme garantissent l’élimination optimale des reflets internes et des images parasites. Comme tout ce qui est beau chez Leica, le Super-Vario-Elmar-SL 16-35 mm f/3,5-4,5 ASPH. est proposé a un tarif élevé.

Leica profite de l’avènement de son nouveau zoom pour annoncer l’arrivée d’un nouveau firmware pour le Leica SL (version 3.2) qui apporte des perfectionnements dont entre autres :

• La possibilité de désactiver le contrôleur joystick dans le menu afin d’éviter toute modification involontaire des réglages de l’appareil pendant son utilisation.
• La possibilité d’utiliser l’appareil en mode Eco pour réduire la consommation d’énergie.
• La valeur de la balance des blancs en réglage lumière du jour est à présent de 6 500 K (au lieu de 6 600 K)
• Diverses améliorations ont été appliquées à la saisie de textes/chiffres (par ex. pour le mot de passe Wi-Fi)
• Compatibilité du système de flash Leica SF 60 et du système de commande de flash sans cordon SF C1
• Corrections d’erreurs diverses

Tarif :
• Leica Super-Vari-Elmar-SL 16-35 mm : 5 305 €

Plus de renseignements sur le site de : LEICA

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • A 5300€ le zoom grand angle à ouverture glissante 3.5/4.5, ce n’est un tarif élevé ... c’est carrément hors de prix (!)
    Même si la qualité mécanique est sûrement irréprochable et la formule optique évoluée : il a intérêt à être vraiment excellent. Attendons le test sans pitié de JMS :-).

  • Gerard Berry m’avait pourtant juré que le mirrorless permettait des gains de poids et d’encombrement sur les GA.
    Le 16-35/3.5-4.5 SL pèse 990g et mesure 123mm et ouvre à f/3.5-4.5

    Le 16-35/2.8 L III pour reflex, désormais totalement démodé comme chacun sait, pèse 790g, mesure 128 mm, dispose d’une vraie MAP manuelle, une ouverture constante à f/2.8 et sorti 2 ans plus tôt.
    Le tout pour 2.4 x moins cher !
    On raconte que ce tarif modeste se justifierait devant les performances insuffisantes de ce zoom (surtout à PO !)que l’ensemble des utilisateurs de Canon a d’ailleurs laaaaargement dénoncé ! ;-)

    Last but not least, Leica a décidé de ne pas mettre un capteur trop puissant sur son mirrorless pour ne pas humilier la concurrence japonaise. On reste donc au capteur 24 MP FSI chez Leica pour le moment...

    Il paraît qu’on appelle ça le progrès...

  • Même en comparant le tarif avec l’ancêtre du 16-35 Leica, le fameux 21-35/3.5-4 R, on constate une explosion du tarif !
    En 16 ans, le zoom GA Leica est passé de 2625 € à 5305 €, plus du double.

    Certains diront que c’est tout bêtement dû au doublement du nombre des lentilles (18 Vs 9)entre les 2 versions...

  • Mes souvenir me conduisent à penser que la marque Leica est une marque de prestige.
    Comme telle, elle se doit de fabriquer des produits irréprochables, au moins dans le concept.
    Quand on achète du Leica, on ne l’achète pas : ce n’est pas un acte économique.
    Ce n’est pas la raison ou des calculs prétendument savants qui poussent à posséder un Leica, c’est une volonté de marquer son sens de l’absolu, au delà des moyens nécessaires, au delà des contraintes.
    Comprendre et analyser TOUS les produits avec un seul et même filtre mène à l’impasse : pas tous le monde n’est concerné par la marque, par exemple mon cahier des charge n’est pas le même que le leur et je n’analyse pas tout ce que je vois avec un seul et unique moyen d’interprétation, un seul filtre. C’est cher et j’ai envie de dire : évidemment, bien sûr, c’est nécessaire.
    Les quidams le perçoivent comme hors de prix, anachronique et lourd ?
    Parfait, Ils n’ont de toutes les façons pas les moyens, ne serait-ce que d’en négocier l’acquisition avec un vendeur.
    Qu’un jeune de 15 ans débutant ne comprenne pas ça, une explication et c’est marre.
    Qu’un "professionnel" commente avec des arguments techniques un matériel de prestige, photo ou autre d’ailleurs, est tout simplement effarant de bêtise et je ne parle pas du rédacteur, évidemment !
    Autant reprocher à Rolls Royce de fabriquer des voiture lentes, consommatrices, et passéistes et comparer leur performances de démarrages avec une Audi quattro, c’est simplement stupide.
    Je sais, c’est habituel chez certains commentateurs et bien d’autres sont intervenus en ce sens.
    Mais parfois il en suffit d’un de plus pour qu’un peu de pertinence pointe le bout de nez, qu’un déclic se fasse, même si là je reconnais qu’il y a peu d’espoir...

  • @Occo
    Que Leica fasse des produits exceptionnels, une certaine finition, soit !
    Personne ne reproche à Leica de s’attaquer à un créneau élitiste, Leica ayant ses aficionados.
    Je comprends parfaitement les Mistes qui ne veulent pas entendre parler des objectifs AF,parce que ces derniers sont tombés dans l’ère du consumérisme : En cas de panne et si l’objectif est discontinué, ben l’objectif est inutilisable !
    Le problème, c’est qu’en lançant ses gammes TL/SL, il finit par dégoûter sa propre clientèle en se moquant quasi-ouvertement du monde.
    Les produits de la gamme TL n’ont rien d’élitiste à moins de considérer qu’un bloc d’aluminium est un produit de luxe.
    Les capteurs, la qualité d’image n’ont rien d’élitiste ; ce sont des produits courants qu’on trouve partout.
    On fait même mieux en 24x36 avec du BSI chez Sony voire Nikon.
    Autre signe inquiétant : Le lancement d’un produit "vintage", le 90/2.2 Thambar, dont tout le monde sait qu’il était conçu à l’époque (1932) pour les "Leicaïstes les plus modestes".
    Aujour’hui, le "Smic optique"est à 6000 €, et à ce prix là, on a même pas droit à une image nette !
    Que Leica propose des produits d’élite Ok, mais à condition que l’ensemble soit cohérent.
    Le problème, c’est que ce n’est pas le cas, en tout cas pour ces 2 voire 3 gammes (Il y a aussi la gamme S qui semble de plus en plus délaissée.).
    Du temps de l’argentique, Leica était déjà considéré comme un acteur "peu compétitif".
    Le problème, c’est que la situation ne cesse de se dégrader,les tarifs n’arrêtent pas d’augmenter et nous sommes de plus en plus nombreux à être inquiets devant cette évolution.
    En lisant les threads des sites leicaïstes, écrits par des "enragés" de la marque pourtant, on voit bien qu’il y a un malaise...

  • Bonjour à tous,
    @occo Effectivement, c’est sans espoir.
    Ce que je trouve "effarant de bêtise", c’est que toute critique formulés par les "quidams" soit interdite dès lors qu’elle porte sur du matériel dit de prestige. Cette pensée est inepte. Elle suppose que les clients de Leica (qui eux ont la chance de ne pas être des quidams) ne sont pas intéressés par la qualité des clichés qu’ils produisent. Vraiment ?
    Elle est même doublement inepte car Leica ne produit pas actuellement du matériel de prestige vendu au prix d’une Rolls. Vos vieux souvenirs vous égarent.
    Le tarif Leica reste dans une gamme de prix habituelle sur le marché de la photographie moderne (mais il est vrai dans la limite très supérieure).
    Et quelle condescendance, monsieur le Marquis : les "quidams" désargentés qui achètent Olympus, Panasonic, Nikon, Canon, Sony ou Fuji vont être très content de vous lire et de comprendre qu’ils ont intérêt à la fermer. Sinon c’est le billot ?

  • Ce qui est étrange avec Leica c’est qu’assez rapidement on ne parle plus du produit mais du prix...
    Qui, parmi les commentateurs ci-dessus a déjà utilisé le SL ?
    Qui a fait des images avec la nouvelle gamme dédiée ?
    À titre personnel j’ai pratiqué le M en numérique et en argentique mais pas l’hybride. J’ai préféré l’A7RIII pour le gabarit et la qualité de ses optiques (55 et 135 Zeiss). Les optiques TL sont bcp trop lourdes à mon goût...
    Mais après 3 mois j’ai déjà 2 retour SAV Sonyavec face à moi un technicien visiblement incompétent.
    Cela ne serait pas arrivé chez Leica.

  • @7

    (Qui, parmi les commentateurs ci-dessus a déjà utilisé le SL ?
    Qui a fait des images avec la nouvelle gamme dédiée ? )

    Les utilisateurs Leica n’interviennent généralement pas dans ce genre de discussion. De la même façon qu’on ne se mêlera pas à un groupe Ducati ou Harley Davidson avec une Suzuki, Kawa, etc. Parce que ces discussions de comptoir (Leica a décidé blablabla pour ne pas humilier la concurrence japonaise | par eric-p) n’intéressent pas l’utilisateur qui a déjà fait ses choix. Imaginez la même discussion à propos de votre matériel ... Ne vous moquez vous pas de savoir que X trouve ça cher, l’autre trouve ça lourd, ... Les discussions constructives Leica sont ailleurs.

    Au sujet de l’article et du matériel ci-dessus : à mon avis c’est sans aucun doute.

  • @Chorus (m-7)
    Aaaah, pour ce qui est du SAV Leica et de la fiabilité du matériel, je vous recommande la lecture des nombreux threads
    dans les sites dédiés et dont on peut légitimement penser qu’ils sont écrits par des leicaïstes authentiques.
    Le mythe de la fiabilité légendaire en prend un sacré coup !
    Idem sur laqualité du SAV...(J’ose espérer que Leica a lu les plaintes de sa clientèle et a corrigé le tir depuis les mésaventures du M9 et des réparations Olé-Olé de certaines optiques M ...

    J’ai juste testé le viseur du SL que j’ai pu comparer avec le viseur "usé-vieilli-et-fatigué" du Leica S.
    Eh ben y’a pas photo !!!
    Si la modernité du Leica SL est avérée, il faudra qu’on me dise où est le progrès des EVFs Vs visée optique.

    Ensuite, et vous le reconnaissez vous-même, les meilleurs capteurs disponibles sur le marché se trouvent plutôt au Japon qu’en Allemagne.

    Comme dirait Sony, ailleurs, y’a moins bien mais c’est plus cher !

  • @8

    Mais où sont passées les "discussions constructives" sur le Leica SL ???
    J’ai beau chercher, je ne trouve pas.
    Je suis sympa, je ne parle même pas du Leica TL !

    Que Leica cherche à produire des optiques de références, je n’en doute pas.
    Les optiques SL sont d’ailleurs très lourdes et sophistiquées.
    Le problème, c’est que la concurrence fait mieux pour parfois beaucoup moins cher.
    Même des indépendants comme Sigma/Tamron sont aujourd’hui capables de retenir l’attention des photographes exigeants voire des professionnels (Le zoom 120-300/2.8 DG "S" par exemple) parce que les principales marques sont elles-mêmes dépassées (Nikon fait étudier certaines de ses optiques chez Tamron !).

    Qu’on puisse défendre le M voire le S, je vous suivrai volontiers (Encore que les avantages de ces gammes sont facturées au Prix fort !).
    Pour les gammes SL/TL , j’avoue que je ne leur trouve pas grand chose dans le contexte actuel...

  • Alors moi j’aime bien Leica, tout comme la McLaren 720s. Mais il ne me vient pas à l’esprit de calculer leur prix au m3, tout comme leur rapport prix-performance. Je m’amuse plutôt à bosser pour me les offrir, que de pleurnicher de frustration. J’ai des M depuis 7 ans, le premier fut un M9, que j’ai vendu plus de 3’000€ pour m’offrir le suivant. Aujourd’hui, je regrette de l’avoir vendu et en recherche désespérément un tout beau, mais ils sont plus cher encore. Certes très mauvais en iso élevé, son rendu et son piqué était magique avec son CCD.
    Quelle marque peut se targuer de tels prix de revente ? Et le M est une méthode de photographier que l’on trouve nulle part ailleurs. Ce sont des salaires européens, et le service en Suisse est juste exceptionnel. J’ai demandé un conseil par mail pour nettoyer mon capteur, le technicien m’a appelé et m’a expliqué pendant 20 minutes avec quoi et comment le faire !
    Alors pour compléter mon M au boulot, j’ai prix un SL au store de Genève (ils sont top). La classe, simple, efficace, viseur top. J’y retrouve l’efficacité Leica. Il a déjà fait le tour du monde avec moi. Alors la concurrence, elle est top, mais je m’en fiche. Je suis heureux avec.
    Il faut mettre un peu de philosophie dans son mode de consommation, et regarder, en autre, qui paie votre salaire. A force de n’acheter que "pas cher", notre économie européenne est à l’agonie. J’ai quelques moyens certes, mais je les utilise avec attention.
    Une montre qui donne l’heure précise coûte au maximum 5€. Qui a une montre à moins de 8€ ? Ahhh le luxe et l’image, qu’est-ce que ça génère de frustrations et papotage ! Au lieu de se réjouir du plaisir qu’il génère pour l’autre. Je n’ai pas (encore) de Mclaren, mais je me réjouis pour ceux qui en ont une, et les félicite de leur choix ...

  • @David M
    Ravi d’apprendre que le SAV Leica Suisse ait remis les pendules à l’heure !!!
    On m’a raconté quelques anecdotes particulièrement cruelles sur leur compte il y a quelques années.
    Comme quoi, les protestations de la clientèle sur le net servent à quelque chose !

    Sinon, d’accord avec vous sur tout le reste...sauf que les tarifs sont réellement trop exagérés et, pire, ont tendance à déraper avec le temps.
    Le Docteur Kaufmann doit décidément avoir une famille nombreuse à nourrir !