Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Leica X Vario : petit zoom et grand capteur

11/06/2013 | Franck Mée

Après deux semaines de "teasing", voici donc le Leica X Vario. Comme son nom l’indique, celui-ci n’a rien d’un mini-M : c’est plus simplement un X2 équipé d’un zoom, un équivalent 28-70 mm à l’ouverture limitée à f/3,5-6,4.

Présentation

En matière de compacts à objectifs interchangeables, il n’y a que l’embarras du choix. Mais du côté des appareils à objectifs fixes, souvent plus compacts et discrets, une alternative douloureuse s’impose : renoncer au grand capteur ou sacrifier le zoom ? Seul le Canon G1 X tente d’associer les deux, mais son capteur reste un peu plus petit que les APS — son format est plus proche des 4/3" — et son design ne fait pas l’unanimité.

Leica sera donc le premier constructeur à associer capteur APS et objectif zoom dans un même appareil photo. Le corps de celui-ci ressemble beaucoup à celui du X2, quoique le X Vario soit un peu plus haut et plus large, et il intègre le même capteur 16 Mpxl.

Révisions et vidéo

Quelques évolutions ergonomiques sont tout de même à noter : comme sur le M, un bouton apparaît près du déclencheur pour lancer l’enregistrement d’une vidéo (en Full HD, avec son stéréo). Et comme sur le M, la touche Set est à gauche de l’écran et le centre du "pad" inclut la touche Info : c’est incohérent avec les précédents X et il est toujours étonnant de valider un réglage à l’autre bout de l’appareil plutôt que d’un clic au centre, mais Leica aime s’accrocher à des étrangetés de ce type...

Cela ne doit pas masquer une évolution bien plus appréciable : la mise au point manuelle est confiée à une bague graduée autour de l’objectif. En compensation, la roue codeuse disparaît et le trèfle est remplacé par un disque argenté à l’esthétique particulière, comme sur le M. Le zoom étant logiquement confié à une couronne mécanique, Leica passe directement de zéro bague sur l’objectif à deux : très bonne nouvelle pour un appareil qui sera de toute façon rarement utilisé d’une seule main.

Autre bon point : le X Vario adopte l’écran du M, un 3" de 920 kpts, tournant enfin le dos au pathétique 230 kpts du X2...

Quelques surprises...

Carton plein ? Non. Le X Vario souffre de quelques faiblesses évidentes, voire difficilement compréhensibles de la part de Leica.

La première est l’ouverture. Limitée à f/3,5 au grand-angle, elle a le mauvais goût d’être glissante jusqu’à... f/6,4 au téléobjectif ! Pour une marque célébrée pour ses optiques lumineuses, c’est fort dommage.

Si encore cela se traduisait par une compacité particulière... Mais l’encombrement est le deuxième point noir du X Vario. Le X2 tient dans une grosse poche ; avec ses 9,5 cm d’épaisseur, son cousin à zoom est plus encombrant qu’un EOS M ou un Nex-5R avec 18-55 mm (qui zooment plus est ouvrent à f/5,6 à la plus longue focale). Il est en fait à peine moins long qu’un Fuji X-E1 avec son 18-55 mm, dont la qualité fait référence et qui ouvre à f/2,8-4 !


Sony Nex-7 + 18-55 mm f/3,5-5,6, Leica X Vario (18-46 mm f/3,5-6,4), Fujifilm X-E1 + 18-55 mm f/2,8-4

Quant à ceux qui veulent un compact sans objectifs interchangeables, ils pourront comparer avec le Canon G1 X : pour volumineux qu’il soit, celui-ci ne fait que 6,5 cm d’épaisseur — avec, il est vrai, un zoom électrique qui se rétracte lorsque l’appareil est éteint.

Par ailleurs, Leica n’a toujours pas découvert la stabilisation, qui est pourtant fort appréciable sur un zoom, et d’autant plus qu’à cette ouverture l’utilisation de vitesses lentes risque de devenir courante...

Enfin, côté tarif, Leica perpétue une tradition bien ancrée de produits luxueux : le X Vario sera lancé à 2 450 € (licence Lightroom incluse), auxquels il faudra ajouter 100 € pour avoir un pare-soleil, 115 € pour une poignée (plus 95 € pour un passant de doigt), 200 € pour un étui, 300 € pour un viseur optique à focale fixe ou 400 € pour un viseur électronique...

Premier avis

La longue aguiche de Leica, qui a passé les quinze derniers jours à annoncer un "mini-M" sur sa page Facebook (en qualifiant le X2 de "micro-M" et le D-lux 6 de "nano-M"), cachait donc un maxi-X. Le X Vario associe capteur APS et zoom et vient ainsi chasser sur les terres du Canon G1 X et des COI haut de gamme — même si, contrairement à eux, il ne dispose pas de viseur et possède un objectif fixe.

Le résultat est paradoxal. Certains progrès sont à noter, notamment les bagues de l’objectif, mais d’autres détails régressent : pourquoi donc avoir supprimé la validation des réglages au centre du trèfle, tellement plus pratique que d’aller la chercher à gauche ? Pourquoi mettre dans la liste des accessoires un viseur optique à champ fixe de 36 mm, prévu pour le X2, qui sera perdu au milieu de la plage de focales du 28-70 mm ?

Et surtout, pourquoi diable celui-ci n’ouvre-t-il pas mieux que f/6,4 au téléobjectif ? Aucun constructeur de COI n’a osé proposé un objectif standard descendant sous f/5,6, le Canon G1 X ouvre à f/5,8, et tous ceux-là zooment plus — 3x pour les 18-55 mm et 14-42 mm, 4x pour le Canon. Imaginons une seconde que Samsung ait proposé une telle ouverture sur son 20-50 mm, rare autre exemple de zoom 2,5x non stabilisé : nul doute que cela eût été vertement critiqué, même sur un COI à 500 €.

Mais c’est Leica, opticien emblématique, qui l’a fait, et ce sur un appareil à 2500 €. Aussi incompréhensible que l’écran indigne du X2, l’ouverture de ce zoom est une pierre noire dans le jardin du X Vario.

Fiche technique

  • Capteur : Cmos APS-C, 16 Mpxl
  • Définitions : [3/2] 4 944 x 3 272
  • Vidéo : 1080p (30 im/s, H.264), son stéréo
  • Stabilisateur : -
  • Objectif : 28-70 mm (équiv. 24x36) f/3,5-6,4
  • Protection du boîtier : -
  • Wi-Fi : -
  • GPS : -
  • Sensibilité : 100-12 500 Iso
  • Formats de fichiers : Jpeg, Raw (DNG), MP4 (vidéo)
  • Mise au point : Autofocus par détection de contraste sur 35 zones, locale, spot, mise au point manuelle
  • Mode d’exposition : PASM
  • Mesure de l’exposition : Évaluative multizone, pondérée centrale, ponctuelle ; correction sur +/- 3 IL par 1/3 IL
  • Bracketing d’exposition : 3 vues sur +/- 3 IL
  • Vitesse : 1/2 000 à 30 s
  • Rafale : 3 ou 5 im/s sur 8 Raw
  • Balance des blancs : Auto, préréglée (6), manuelle (2), K, correction manuelle
  • Prise flash : Griffe
  • Contrôle du flash : Auto, anti-yeux rouges, appoint, synchro lente premier ou second rideau, studio
  • Viseur : -
  • Moniteur : LCD 3 pouces / 920 kpts
  • Stockage : Mémoire interne (110 Mo) ou carte SD, SDHC, SDXC
  • Interfaces : Hi-speed USB, HDMI, viseur
  • Accessoires fournis : Accu et chargeur, courroie, câble USB, manuel, licence Adobe Lightroom
  • Alimentation : Accu Li-Ion
  • Dimensions : 133 x 73 x 95 mm
  • Poids : 680 g (SD et accu)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Leica, fabriquant officiel des blagues les plus chères du monde.

    Et puis sincèrement, ce déni de la crise, c’est beau !

  • En 2012 Ricoh sortait le module A16 24-85.
    Vous oubliez donc le Ricoh GXR qui avec le module A16 24-85 f3.5-5.5 offrait dans un volume proche du X Vario, (moins long, un poil plus épais et plus haut) un zoom 24-82.5mm plus lumineux vers les longues focales, le tout avec un capteur apsc 16 mpx sans filtre passe bas.
    Et de plus le GXR est modulable, mais il risque d’être abandonné, sinon pour environ 450€ le GXR avec un module A16 24-85, neuf.

    • D’accord Georges mais ricoh, c’est pas Leica. C’est comme si vous vouliez convaincre un privilégié d’acheter une mégane a la place d’une serie 3 de chez BMW.
      Donc peine perdue. On sait que c’est plus cher et que ce sera TOUJOURS plus cher, beaucoup plus cher mais ceux qui vont l’acheter s’en foutent, ce n’est pas leur probleme. Ils iront dans une boutique Leica où le vendeur leur montrera cette nouveauté. Ils demanderont au vendeur si c’est bon. Le vendeur faussement offusqué répondra mais monsieur, c’est du Leica. Et le client repartira avec. C’est aussi simple que cela. Ces client là n’achèteront JAMAIS du ricoh parce qu’ils ne vont pas chez auchan pour faire leurs courses du samedi, ni chez Lidl. C’est la vie.

    • Je suis bien d’accord mais il est quand meme rare de voir une BMW avec un moteur moins puissant qu une megane...

  • En effet, a 2450 Euros un 28-70 avec une ouverture aussi limité que ça, la pilule va être dur a avaler....

    • Sont fous chez Leica. A part les frimeurs, qui va acheter ça ?

    • 2450 sans le viseur, la poignée, etc, etc, etc. Leica, c’est comme une BMW. De base, c’est 20.000 euros, avec les options 40.000 !

    • J’en connais beaucoup qui pour frimer il n’y a pas si longtemps avaient acheté un Fuji x100 avec la gaine en cuir........
      Cette LEICAtastrophe n’est pas assez glamour pour etre achetée par les frimeurs. Ceux qui vont l’acheter, ce sont les gens aisés qui vont acheter le rond rouge à la.place d’un nikon 5200 et d’un 18-55.

    • Il y’a bien plus de frimeurs chez Canon ou Nikon que chez Leica. Beaucoup aiment exhiber nonchalamment leur boitier reflex grippé avec leur 70-200 blanc avec le paresoleil sorti et la bonne sangle du constructeur avec marqué en grand dessus le nom du boitier... Errant dans nos rues, se faisant reluire et attendant l’indiscretion de certains non-intiés "Tu as vu l’appareil, ça doit être un pro"... On n’est même plus dans la frime mais dans la beaufitude... C’est pire voir navrant une telle culture du tape à l’oeil que l’on observe presque dans les rues parisiennes et dans nos provinces...

  • Cet appareil etait connu depuis des semaines, je l’avais d’ailleurs sommairement décrit dans je ne sais plus quelles news. il est évident que l’on va encore assister a de nombreuses remarques du style Leica = appareil de geek fortuné. Soit. Il n’empêche qu’on doit le critiquer sur ce qu’il est et Frank a très bien relevé ses lacunes. Comment comprendre en effet que Panasonic sorte un lx7 en petit capteur certes mais avec un zoom estampillé leica (fabriqué par pana) lumineux et quelle luminosité alors que Leica peine avec ce zoom dont on va me dire que s’il est peu lumineux, c’est pour etre plus compact, mais que nenni ! leica renouvelle donc ici les erreurs qu’il a commises avec son x1 : offrir un appareil probablement performant mais avec des tares telles (comme par exemple l’absence de stabilisation, ouch) que d’abord les clients éventuels vont rechigner a l’acheter, ensuite que ceux qui l’auront acheté ne pourront pas le revendre (essayez donc de revendre un x1 et je connais meme des revendeurs qui ne veulent pas de x2 non plus) sauf avec une forte décote. En conclusion hélas, leica 2013 ou l’art de se tirer une balle de gros calibre dans le pied.....

  • Bon, ben je garde mon Digilux 2, que j’aime de plus en plus vu les nouveautés chez Leica ...

  • Cela devient du grand n’importe quoi chez Leica. C’est du foutage de gueule !

    • D’accord et pas d’accord. Oui si on examine le rapportqualite prix mais chez Leica comme avec tous les objets couteux, le rapport qualite prix n’a plus de sens. Pas d’accord car cet appareil est positionné logiquement par rapport au x2. Comme déjà dit ici plus haut, il est inutile de ressortir les hurlements face a cette marque qui est au dessus de la mêlée et qui s’adresse a une clientèle qui achète d’abord le nom puis un objet passablement utile.

    • Je suis bien d’accord ! Avec toutes les options, on est proche des 3000€ !!! A ce tarif là, autant acheter un Nikon D800..

    • Ils doivent bien se marrer les gars de chez Fuji !!!!!! Avec toutes les options pratiquement obligatoires, le X Vario est 3 fois plus cher que le X100S..

    • De nouveau, ceci est un faux débat. Celui qui va acheter un d800 devra encore y ajouter de toute façon l’équivalent du zoom Leica donc un 24-70 F2.8 (pour parler qualite équivalente) soit pres de 1800 euros. Celui qui va acheter le x vario n’est pas client pour le d800, à la fois parce qu’il va rechercher la compacité (relative certes) et la facilité estampillée Leica et parce que ce qu’il acheté, c’est du Leica. Question de standing. Il y en a qui s’habille en Hugo Boss, se parfument pareil, roulent en BMW, etc, et certains achètent donc du Leica parce que le.produit correspond a leur mode de vie. C’est aussi simple que cela et cela ne servira donc a rien de dire oh la la le Leica x vario est cher, c’est un scandale ! TOUS les Leica sont chers parce que ce sont des Leica. Maintenant, LMDLP a bien mis en évidence ce qu’on va appeler poliment une déception face au produit, cela, c’est une autre paire de manches, c’est le regard du professionnel confronté à une nouveauté qui ne tient pas ses promesses.

    • Bien non car sur un Nicon y’a pas de point rouge pour faire ressortir les points noirs.

  • Le boitier est très beau mais l’objectif est trop long et pas assez lumineux, car pour vendre l’image du Leica il faut se rapprocher de l’épaisseur M6/35mm, sur le plan apparence qualité boitier c’est autre chose qu’un Fuji un peu tôle emboutie.Mais si c’est pour faire des photos le problème est ailleurs.

  • CA VA ETRE UN GROS FLOP, QUELS BANDES DE RIGOLO CHEZ LEICA :)

  • Pour ceux qui ont le souhait de la précision, il faut signaler que l affirmation de départ est FAUSSE. Ce vario X2 n est PAS le premier compact à capteur APS avec un zoom fixe. Cet " honneur" revient au Ricoh GXR avec son zoom A16. Oui bien sur on peut jouer sur les mots et arguer du fait qu on peut changer de module mais c est bien dans les faits un zoom fixe. Et le Gxr avait un 24-85mm , plage focales plus intéressante que le vario X2

    • Rajouter des majuscules ne rend pas vrai un message de mauvaise foi.

      Depuis que les appareils photo existent, la catégorie "compacts" est réservée aux appareils faits d’un bloc et vendus prêts à photographier (à l’installation de la pellicule près). Les compacts à objectifs interchangeables ont toujours été dans une rubrique à part, qui n’a d’ailleurs longtemps compté quasiment que les Leica M / Minolta CL, Epson RD-1 et consorts.
      Le GXR est bien composé de plusieurs éléments à assembler obligatoirement avant de faire une photo, donc ce n’est pas un compact. Le module A16 24-85 mm associe certes capteur APS et objectif zoom, mais ça n’est pas un appareil photo : c’est un module à fixer sur un dos.

    • Il est évident comme l’a écrit Franck Mée qu’a partir du moment où un appareil peut être équipé d’autres optiques, quelle que ce soit la conception de l’interchangeabilité, on n’a plus affaire à un appareil "monobloc" mais a un système à optiques interchangeables. Donc, écrire que le Leica est le premier apsc a zoom fixe est bien réel mais il faut se rappeler que Sony avait sorti a l’époque un r1 équipé d’un capteur apsc mais sans doute beaucoup l’ont ils oublié ?

    • Bonjours
      Non, pas moi, et mon DSC-R1 fonctionne encore très bien (à basse sensibilité, quand même, il faut être adepte du pointillisme et des peinture de Seurat pour pousser les ISO), avec un objectif de course qui me donne toujours des images d’un très grand piqué. Je regrette vraiment que cette série n’ai pas été développée par la suite.

    • Compact ou pas, ce qu’on regarde avant tout c’est le ratio prix/qualité/poids/encombrement//ergonomie/polyvalence, etc. ; pour le reste de savoir sI un appareil fait partie des auto-tamponneuses ou des brouettes, on s’en moque un peu, mon cousin ;)

    • Quel bonheur ce DSC R1. Si seulement Mr Sony avait la bonne idée de nous proposer un modèle R2.

    • Ça tu le diras aux journalistes qui classaient le GXR parmi les compacts et l’oubliaient dans les comparatif des hybrides.

  • L’image et le nom du fabriquant font rêver, mais à la lecture de cet article, je n’ai pas ressenti de manque particulier et ce compact ne fait pas l’objet de ma convoitise ni de mes fantasmes. Et même si on me l’offrait, je ne saurais quel usage lui attribuer. Peut être un presse papier original sur mon bureau ?
    J’ai du mal à imaginer quelle cible il est censé toucher, car même pour un geek, il n’a pas l’attait de la compacité ou de la performance.
    Je suis toujours un peu surpris quand je vois de tels plantages car si un produit se vend mal, c’est de l’humain qui est sur la celette et l’utilisation du budget R&D consacrés à ce produit a probablement manqué pour l’élaboration de quelque chose de plus intéressant ?

    • Au risque de me répéter, je vais redire que toutes ces réflexions ne peuvent concerner les Leica. Dans l’objectivité, tout ce qui devait etre dit, a ete dit. On sait quels sont les man quements du vario. En dehors de cela, personne n’a encore compris que ceux qui vont l’acheter vont le faire parce que justement c’est un Leica. Il n’y a rien d’autre a comprendre et cela ne sert a rien de dire qu’on n’en veut que comme presse papier car il y aura toujours des gens qui achèteront du Leica parce que c’est Leica. leica, c’est un nom, une histoire, une légende. C’est fabriqué en Allemagne. C’est cher et tout le monde n’en a pas. Voilà pourquoi les gens achètent des Leica. le reste, c’est du bavardage inutile. comme je l’ai déjà ecrit aussi, les professionnels savent ce qu’il faut acheter. 90 Pcts des gens qui achètent du Leica l’achetent parce que 5 pcts des photographes connus s’en servent (mais demoins en moins).

    • "Au risque de me répéter" "comme je l’ai déjà écrit aussi"
      Comment peut-on savoir ce que tu as déjà écrit cher anonyme ?

  • À la lecture de tout cela, le mieux aurait été d’ignorer ce produit laissant à Leica le soin de se débrouiller avec cet énième joujoux qui ne sert qu’à maintenir sa place sur le terrain médiatique. Nous souhaitons de vrais et surtout bonnes infos sur de vrais produits et non des faire-valoirs à mettre dans le sac des dindes qui arborent au bras la marque Vuittoni.

  • Les réactions de geek de la photo sur LMDLP me font toujours rire. Je vais donc jouer l’avocat du diable.
    Entre les clichés habituels encrés dans une méconnaissance et une non maitrise de ce qu’est un appareil photo et sa construction, on est bien servi ici. J’outrepasse aussi le cliché du "On achète une pastille rouge" et aussi celui du "Geek friqué" sans oublier le "vieux qui se fait avoir par un vendeur" sans intérêts.
    Dire que Leica est cher est facile mais commençons par comprendre et regarder comment ils sont fait et par qui ils sont fait les vrais Leica allemands (M, X et S)
    J’ai visité les usines portugaises et allemandes Leica et vu une usine Nikon au Japon. Quand on sait qu’un M représente 71% de main d’oeuvre humaine allemande qualifiée alors que ses équivalent japonais sont de l’ordre de 18 à 20% à tout casser, de plus les volumes de vente ne sont pas ceux des opposants japonais (Leica sort 20 000 boitiers par an là où Canon les sort en un trimestre) avec une main d’oeuvre qui n’est pas rémunérée comme celle des asiatiques ajoutons à cela un achat de composants dans des quantités moindres et des machines coûteuses qui demandent à être amortie plus longuement de part leur volume de vente inférieur, cela explique en partie le prix. Mais encore faut il comprendre toute la composante d’un prix pour savoir de quoi on parle.

    De plus, Lecia apporte un vrai SAV digne de ce nom géré par la maison mère et son usine et pas par des réparateurs agrées. (j’ai eu du Nikon notamment un malheureux D3 qui a été salopé par un réparateur ou sacageur agrée). Quand mon M est reparti pour Solms pour ce problème d’attaches de courroies, Leica a dépéché un coursier UPS et a traité ma demande en 9 jours avec un prêt de boitier et en retour mon M réparé, nettoyé, réglé, révisé, avec une lettre d’excuses et un beau bouquin sans que ça me coûte le moindre euros. Je n’ai pas eu ce traitmeent avec Canon et Nikon et de loin en terme de délai et prestations.

    La majeur population achetant du Leica sont des passionnés de la marques connaissant les produits depuis des années et qui n’ont pas la même philosophie que les Canikonistes, c’est à dire, c’est une clientèle fidèle, d’habitués qui achètent après avoir testé le matériel et par rapport à leur besoin, un peu conservateurs et dont les nouveautés sont sources de méfiances. Leica travaille sur un marché de niche et a cette clientèle depuis des années. Assez exigeantes de part les prix pratiqués mais rares sont ceux de très riches. Quelle marque peut encore se permettre de sortir des appareils télémétriques numériques FF en 2013 fait en allemagne et sans AF ? Uniquement celle qui s’est faite une légende autour de ce type d’appareil, se démarquant des autres et Les clients ne sont pas dupes et se s’en apperçoivent quand on leur vend ce qu’ils recherchent et se fidèlisent une fois l’attente comblée. Une petite marque ne peut duper ses clients surtout aujorud’hui avec internet.

    Et d’entre tous ces commentaires aussi exposés au cliché de masse combien d’entre eux savent ce qu’est réllemment un Leica ? En on déjà pris un dans les mains et ont fait un reportage avec (pas un test de 5 min à la FNAC) ? Et qu’on ne me parle pas de test de magazine qui ne sont que des abominations dénués de sens qui ne se passe que dans un labo et sans image réelle fait en conditions réelles. Le jour où on remettra des photographes pour faire un test photo à la place de technicien informatique. On verra...

    Le X Vario ne m’intéresse pas, je l’ai eu dans les mains jeudi dernier, c’est un bel appareil tant dans la construction que son fonctionnement, mais je suis ni zoom ni petite ouverture. Je ne vendrai pas mes M, M9P et M3 pour lui. Ca fait des 10ains d’années que je travaille en Leica pour mes reportages et c’est avec ces appareils que je prends plaisir.
    Sans rancune mais juste exposer les choses réellement. Vous pouvez faire passer n’importe quelles Renault pour une Mercedes (4 roues, un volant, des phares et 5 sièges avec un toit) mais la Mercedes restera une Mercedes...

    • Nous apprécions votre condescendance ; aussi, permettez-nous de vous dire qu’un boîtier Leica est appréciable dans certaines situations mais que ce matériel ne satisfait vraiment pas à toutes les exigences...
      Il existe aussi des photographes qui souhaitent réaliser des reportages avec des compositions "aux petits oignons" sans avoir à recadrer presque systématiquement les images...
      À propos des coûts de production et du S.A.V., ce qui me choque le plus chez certains constructeurs (photo, automobile, etc,.) européens et notamment allemands, c’est leur hypocrisie quand ils confient une partie non négligeable de leur travail à des pays de l’UE (Portugal, Roumanie, Slovaquie, etc,.) ou du bassin méditerranéen, pays dans lesquels, ils savent que les ouvriers sont régulièrement sous-payés avec une protection sociale moindre comme dans les pays d’Asie que vous sous-entendez.
      Le tiers monde de l’Europe et des pays environnants est aussi une réalité que vous feignez de voir, il me semble.

    • À propos de votre Nikon D3, quand on fait du reportage par conséquent qu’on est un professionnel, il suffit de confier son appareil au SAV Nikon pour que tout rentre dans l’ordre et ce très rapidement avec 10% de remise sur facture.

    • Avec cet nouvel appareil ... Leica x vario, il y a un monsieur de chez Leica qui devrait se faire virer avec effet immediat :

      Il a osé dire : " Un petit boitier avec un objectif grand comme une canette de bière... cela ne se fera plus chez Leica..."

      Elle est bonne , ce Monsieur n’a jamais vu une canette de Biere ?

      C’est surement pas un Allemand ou il a oublié son nom en buvant trop...de canettes de la marque Leica Vario X !

      Messieurs du Team Leica arrêtez de prendre vos Clients fidèles pour des Idiots inconditionnels et soumis a toutes vos fantaisies lourdes comme le Panzer Ferdinand ( Porsche ) de la seconde guerre mondiale.

      mfo, un amateur de Leica depuis 1975 et de Porsche depuis 1985...

    • Bonjour à tous,
      pour moi, Leica est un rêve inaccessible ne rimant qu’avec la visée télémétrique. Mon sentiment est qu’il y a donc deux grandes familles de clients : la famille des utilisateurs de M, et les autres. Je ne pense pas que Leica pourrait survivre avec ses clients de sa gamme M. Donc les compacts lui ouvrent les portes de cette clientèle bling bling.(d’ailleurs le dernier point de ventes est installé dans un grand magasin de luxe).Alors, oui, Leica peut être un signe extérieur de richesse,...et pour une petite niche un vrai choix photographique.

    • Le snobisme des fanatiques qui tentent de vous faire comprendre que Leica a raison vu qu’il y’a des pigeons pour claquer une fortune peut prêter à sourire.
      Les arguments du style "moi Monsieur j’ai vu l’usine" sont juste tordants.
      Leica avait une valeur à l’époque où l’on pouvait garder un boitier plusieurs décennies. Ca n’est plus le cas.
      C’est juste de mauvais goût, de même que l’immonde Blad Lunar...
      En même temps, quand je vois le nombre de photographes qui préfèrent exhiber leur matériel plutôt que de montrer leurs clichés, je ne suis pas réellement surpris.
      "et par qui ils sont fait les vrais Leica allemands !" MOUARFFFFFFFFF !!!!

    • J’aimerais bien savoir où se trouve ce merveilleux SAV car en Belgique, un appareil qui est en panne part pour quelques semaines..... Lors de la photokina, j’ai demandé à leica s’il n’y avait pas moyen d’avoir des réparations plus rapides, et vous savez ce qu’ils m’ont répondu, car cela vaut tout son pesant d’or : mais bien sur cher monsieur, à l’achat de votre Leica M (on parle bien de celui de 7000 euros), vous souscrivez une assurance spéciale payante et vous aurez votre apapreil réparé en priorité. Alors quand on parle du SAV Leica, cela me fait bien rire !!!!!

    • Je vais simplement vous répondre que si Leica a continué à faire du telemetrique, je pense qu’ils vont aussi amorcer un virage, d’ailleurs déjà en bonne voie, avec le Leica M. come a l’époque des Leica R3, 4 etc, Leica, a partir du moment ou il a besoin d’électronique va devoir s’approvisionner chez des sous traitants, et c’est précisément là que la bat blesse, c’est le talon d’Achille de Leica. La firme de Solms fabrique de bons boitiers solides mais avec une partie electronique inévitablement, et c’est celle là qui pose probleme., d’où les problèmes de fiabilité rencontrés déjà a partir du m8. un boitier en métal épais, a la structure bien conçue car résistante, ne signifie pas qu’on va avoir un appareil fiable : il y a bien d’autres elements qui entrent en ligne de compte.
      Enfin, ce que tout le monde oublie en parlant des couts de production, ce n’est pas tellement la main d’oeuvre, c’est le ratio prix de revient/quantité produite. L’argument "allemand" ne tient pas car une Golf coute meme proportionnellement moins cher qu’une Peugeot 308 ! Certes Leica doit bien trier sur le volet ses composants mais comment comprendre leur politique incohérente dans certains choix comme par exemple, de ne pas équiper un boitier plus récent d’un écran résistant comme le m8.2 ? Comment expliquer que l’obturateur sot si peu discret en comparaison des anciens m3 ? Il y aurait encore bien d’autres interrogations mais il faut se rendre a l’évidence : Leica est bien obligée de se remettre sans cesse en question pour survivre. Surtout dans les années a venir où ceux qui maitrisent les nouvelles technologies en matière de capteurs et d’autofocus, et autres risquent fort de présenter des produits qui vont rendre complètement caduque le système telemetrique que j’ai moi-meme utilisé pendant des années. Force est de constater que des solutions nettement plus innovantes mais non encore parfaites comme celle proposée par Fuji (et je suppsoe que d’autres vont arriver sur le marché) vont entrainer une érosion du marché Leica.

    • Votre argumentation aussi,longue qu’inutile car tout lemonde sait bien où et par qui sont fabriqués les Leica, ne peut tenir la route que si les produits proposés par leica sont REELLEMENT a la hauteur. Une Mercedes, puisque vous comparez de cette manière, doit etre irréprochable et elle l’est probablement. Ce que l’article de monsieur Mée met en évidence ici, c’est que justement le vario est loin d’etre irréprochable. C’est d’ailleurs le ton utilisé par ceux que vous appelez les "geeks" et qui réagissent ainsi par rapport à Leica que parce que le vario, c’est effectivement du foutage de gueule. Les réactions sont donc saines et on n’a pas a les critiquer. Ce qui est effectivement critiquable ici, c’est de vendre à un tel niveau de prix un appareil dont la fiche technique ne répond absolument pas à son niveau de prix. Puisque vous aimez la comparaison avec Mercedes, c’est un peu comme si Mercedes avait sorti une voiture chère, sans abs, sans contrôle de stabilité, etc. Vous voyez où on veut en venir ?

    • Et l’auto-radio serait en option à 1500€ !!! Pas cher pour un auto-radio Mercredès !
      Je suis complètement d’accord. Ce qui nous choque, ce n’est pas le prix seul, c’est plutôt la peu ambitieuse fiche technique qui va avec.
      Leica est probablement un très bon fabricant de boitier, mais le passage au numérique lui a fait mal puisque 99% de l’appareil est désormais électronique et non plus mécanique...

    • Je ne vois pas ce qu’il y’a de condescendant dans la manière de parler du commentaire plus haut si ce n’est que vous ne partagiez pas le même point de vue. Bref, passons.
      Je rejoins un peu ce qu’a dit Petitjean quand il parle de plaisir. L’important n’est pas l’appareil mais la photo et surtout de prendre plaisir à la faire. Le reste n’a que peu d’importance. Travaillant en Leica (M9 et M6) et Canon (5D II), je ne fais pas les mêmes photos, les cadrages divergent et l’abord du sujet aussi (de part la visée). Les longues focales et la macro excluent le Leica. Mais la photo de rue, de reportage excluent le Canon. C’est une question de rapport au sujet voilà tout.
      Après c’est vrai que niveau image, même le plus chouettes séries L n’ont pas le velouté, le piqué naturel et le modelé des objectifs Leica. C’est un fait.
      L’un n’est pas mieux que l’autre et inversement dans son utilisation, les deux sont différents et complémentaires à la fois.
      Je trouve grave de voir comment les forums parlent de certains appareils photos, si seulement les plus grands critiqueurs postaient autant de photos que de critiques...

    • Le SAV Nikon ne sait même pas réparer un D600 avec les bons outils (ils ne les ont pas...pas de leur faute) et pédale dans la semoule pour régler et front et back focus des D800 et D4...J’ai essayé...j’ai repris un D3s

    • Mon D4 est encore chez Nikon pour la troisème fois, pour ce récurent problème de back-focusing. c’est pesant a la fin

    • Ils m’ont remboursé mon D600 et le 24-85 qui était tellement encrassé qu’ils ne pouvaient même plus le nettoyer.
      Sympa le petit Leica, aïe pour le prix. Moi qui n’ai plus d’appareil, je vais me pencher dessus. J’en ai un peu marre des gros reflexs lourds et pas envie de focale fixe.
      Je ne fais que du Paysage et de l’architecture, un peu de pose longue et quelques photos de rue. C’est plus discret et léger. Je pense essayer, il l’ont sur le Bd Beaumarchais ?

  • le boitier du x vario et l’objectif du digilux..ce serait beaucoup mieux

  • Et au delà de parler sans savoir (qui est un pléonasme ici visiblement), qui l’a essayé ? C’est bien beau de jacasser comme des shampooineuses mais qui l’a réellement pris en main ? Si la geekerie flagrante qu’envahie la photo depuis 5 6 ans pouvait retourner jouer avec ses ordinateurs et consoles de jeu et laisser la photo à ceux qui font des images ça serait un grand pas vers l’intelligencia de masse. Pour ma part, je sais de quoi je parle, je l’ai pris en main et essayé réellement alors si la fiche technique ne fait pas plus envie que ça et la vue du pris modère les ardeurs de certains, on a dans la main un vrai appareil photo, l’ergonomie très germanique ne dénote pas d’un X2 ou d’un M, la qualité de construction superlative n’appelle aucun reproche, les composants sont bons et très vite les commandes tombent sous la main. J’ai passé une apres midi à l’utiliser en centre ville, j’y ai trouvé un certains plaisir, bien plus qu’avec un reflex, ici on retrouve l’équation assez rare de Polyvalence et plaisir et les images suivent, de belles couleurs très "Leica" avec des rouges saturés et bleus/verts un peu pastel, il est silencieux, rapide, l’AF est fiable et l’écran bien définit permet de gérer la mise au point manuel facilement, les montés en iso sont très bonnes et on s’y fait au zoom, même assez vite. Il permet de mieux serrer les cadrages en photo de rue et un très bon atout en urbex permettant de voyager léger là où avec un réflex on bloque (le top reste le X2... Un X2 avec un bon écran et un éq. 28mm f/2 Asph. Je prends ! ). Ce boitier est clairement un trait d’union entre le monde reflex et Leica. Je doute que beaucoup de monde puisse résoudre à des focales fixes poru faire leurs photos. Bref, je ne suis pas bon commerical donc je ne m’étenderai pas plus sur la palce de ce boitier au sein de la gamme germanique. Même si je garde mon X2, mon 7D (Bientôt à vendre, il ne sort plus du placard depuis que j’ai de quoi voyager léger) et mon IIIc, j’ai vraiment bien aimé le petit dernier, dommage que l’ouverture du zoom soit si rikiki... A bon entendeur ;-)

    • Mais que croyez-vous... M. Siotrallets votre discours mérite un + (politique) , mais on est en droit de donner notre avis et souhaits.. et après l’avoir eu en main le 12 juin 2013 ...
      me donne le droit de porter une critique constructive.

      Je me répète : un Leica MINI M avec comme concept de base : Leica CL.

      Voila ce que je souhaite d’un futur LEICA MINI M.

      Connaissez-vous le Leica CL sorti en 1975 ?

      mfo

    • Donner son avis quand on sait de quoi on parle ne m’a jamais dérangé bien au contraire ! Mais les discussions geek où la majorité ne parle que de fiche technique sont navrantes. Comme parler d’un bouquin que l’on a pas lu. Question de cohérence.

      Effectivement octroyer le nom de Mini M au X Vario est galvaudé. Un genre de Leica CL comme vous avez cités serait éminement plus cohérent surtout avec un 40mm Summicron-C au goût du jour et là on pourrait parler de Mini M. 
      PS : J’ai eu CL en 1973, qui fut mon premier Leica avant d’être échangé pour un IIIc.

    • Mais j’ai toujours mon LEICA CL avec le 40mm et le 90mm... acheté en 1975 à San-Francisco

      Un amateur americain me donnerait : 5000. usd pour l’acheter.. mais on ne vend pas ce que l’on aime !

      autres Leica en ma possession : Leica M5 ! PIECE de musée...

      salutations

      mfo

    • Autant j’ai adoré le CL autant j’ai eu du mal avec le M5. Votre 90 est le 90mm Elmarit-C du CL originel ou un 90mm standard ?

      Je récupère dans quelques jours mon IIIc et mon M6 de révision. Solms me les renvoie d’ici la fin de semaine.

      Salutations

    • Elmarit 90 mm pour le CL . ( Minolta made...)

      Le M5 est un gros pavé et Leica avait fait un flop ... a cette époque avec le M5.

      Je serai curieux de connaître le prix des révisions de vos deux Leica.

      Salutations

      mfo

    • Pour le IIIc de 1949, la révision comprend le nettoyage et réglage du télémètre, la vérifications des mécanismes, le contrôle et callage des temps de pose, le nettoyage d’une optique avec le réglage de sa rampe, le changement du gainage tout ça pour 550 €.
      Le M6 de 1985 a eu juste une révision globale avec un nettoyage et un réglage du télémètre avec le changement d’oeillet de sangle pour 290€
      Alors oui 840€ pour l’entretien de mes 2 boitiers argentiques accusant 92 ans à eux deux n’est pas un somme anodine mais il n’ y a que chez Leica où on pratique encore du SAV exemplaire sur un appareil vieux de 64 ans (Canon et Nikon n’assurent plus de réparations passé 15 ans), qui a fait beaucoup de photo dans tous mes déplacements, c’est déjà amorti pour ma part. Qui a vu des km de film depuis sa sortie des usines et ce n’est pas fini. C’est comme les voitures de collection... Le charme est inimitable au même titre que le plaisir que l’on prend avec mais il faut bien les entretenir.

    • Mais ce n’est pas la même politique en termes de D_LUX ... car un de mes appareils est tombé dans de l’eau de riviere.. devis : 700.- CHF chez Leica Nidau Suisse !

      Pour 200.- CHF de plus on achète un D-LUX 6 neuf !

      La même réparation chez un fournisseur Panasonic, devis : 250.- !!

      Le logo LEICA coûte : 450.- !!

      Alors que conclure ?

      mfo

  • Bon ... Leica en avril 2014 (Poisson d’avril ?) sortira un Leica T 701 en APS-C avec des optiques made in Germany et Japon ( Zooms = Panasonic ... bizarre car Pana = M43 )
    Je pense que le boitier sera celui du X Vario mais avec un senseur du type Sony A6000 ( 24 mb)
    L’espoir fait vivre.

    mfo

  • Pour commenter l’ouverture basse du x vario et avant de s’attaquer a la marque Leica, il suffit de prendre une réglette :
    dans le cas du X vario il y avait dans le cahier des charges de l’objectif la compacité. L’objectif affleure le bord inférieur de l’appareil et arrive à 7mm du bord supérieur, donc impossible de faire plus large.
    Dans des focales de 18 à 55mm tous les objectifs du marché font 8 à 10mm plus large ce qui explique la faible ouverture du X vario.
    pour ma part je préfère la compacité quitte à ne pas pouvoir prendre de photo dans les caves ou les grottes.
    Sur le X qui partage le même boîtier l’ouverture de la focale fixe est de 1.7, donc Leica sait faire des optiques lumineuses.
    pas de mystère avec la physique : si on veut de grandes ouvertures il faut des focales courtes ou des objectifs larges.
    c’est comme en électro acoustique si on veut des basses il faut de grands haut parleurs.