Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Leica X2 : un compact plutôt qu’un hybride !

10/05/2012 | Laurent Katz

Beaucoup pensaient que le successeur du X1 allait marquer l’entrée de Leica dans l’univers des hybrides. Ce n’est pas encore pour cette fois-ci, puisque le X2 reste un compact expert doté d’un capteur de 16 Mpxl. Sans céder aux canons techniques du moment.

Évolution sans révolution


Le X1 a été la première incursion de Leica dans le compact à objectif fixe et capteur APS-C. Un modèle unanimement apprécié pour sa qualité d’image, mais parfois contesté sur d’autres aspects. Pour notre part, plus que l’autofocus pourtant anémique, la bague de mise au point électrique que l’on a jugé indigne de la marque. Avec cette seconde génération, Leica revendique un « autofocus plus rapide pour une mise au point rapide, précise et silencieuse]. En revanche, comme il s’agit de la même optique, la bague des distances est restée la même, sans aucune indication. Dommage, car le boîtier, qu’il soit en finition noire ou argentée à belle allure, le grip optionnel et non alimenté (100 €) lui conférant l’allure d’un petit boîtier pro.

Vitesses et ouvertures relèvent d’une paire de molettes sur le dessus, tandis qu’au dos, deux autres molettes assurent réglages et navigation. L’afficheur LCD n’a pas évolué techniquement, si l’on admet les 2,7 pouces de diagonale, les 230 kpts font désordre quand c’est quatre fois plus qui est la norme aujourd’hui sur cette classe d’appareil. Un nouveauté cependant, un connecteur sous le sabot porte-flash sert au branchement d’un viseur électronique (400 €). Un viseur optique, sans indication technique est aussi proposé, pour 300 €. Le X2, lui, est vendu 1 750 € avec Lighroom, qu’il convient de télécharger une fois l’appareil enregistré sur le site de Leica.

Fiche technique

  • Capteur : Cmos 24 x 16 mm 16,2 Mpxl effectifs
  • Format : 3/2
  • Stabilisateur : -
  • Tropicalisation : -
  • GPS : -
  • Définition : 4 928 x 3 264 en Jpeg, 4 944 x 3 272 en Raw
  • Vidéo : -
  • Optique : Elmarit ASPH 36 mm f/2,8 (éq. 24 x 36)
  • Sensibilité : 100 – 12 500 Iso
  • Bracketing sensibilité : -
  • Formats de fichiers : Jpeg, DNG, DNG + Jpeg
  • Espace de couleurs : sRGB, Adobe RGB
  • Mise au point  : 1 ou 11 zones, détection de visages
  • Macro : 30 cm
  • Modes d’exposition : PASM
  • Mesure de l’exposition : TTL
  • Plage d’exposition : NC
  • Type de mesure : Multizone, pondérée centrale, ponctuelle
  • Histogramme : Consultation (global et RVB)
  • Compensation d’exposition : +/- 3 IL par 1/3 IL
  • Bracketing d’exposition : 3 im. +/- 3 IL par 1/3 IL
  • Vitesse : 30 s - 1/2 000 s
  • Vitesse de synchro X : NC
  • Rafale : 5 im/s (8 Raw, 8 Jpeg)
  • Balance des blancs : Auto, préréglée (6), manuelle (2), K, ajustement 2 axes
  • Réglages divers : Modes Standard, Dynamique, Naturel, N/B naturel, N/B contrasté
  • Prise flash : Griffe
  • Contrôle du flash : nc
  • Flash intégré : Oui
  • Compensation d’exposition au flash : nc
  • Visée : Optique ou électronique en option
  • Moniteur : LCD 2,7 pouces, 230 kpts
  • Écran LCD de contrôle : -
  • Modes d’affichage : Zoom 16x, index
  • Stockage : SD/SDHC, mémoire interne 110 Mo
  • Interfaces : Hi-speed USB, mini HDMI
  • Configurations utilisateur : nc
  • Logiciels : Adobe Lightroom (téléchargement)
  • Accessoires fournis : Accu et chargeur, courroie d’épaule en cuir
  • Alimentation : accu Li-Ion
  • Dimensions : 124 x 69 x 51,5 mm
  • Poids : 345 g (avec accu)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Merci Laurent pour cette vague d’annonces Leica. Vous deviez en parler, c’est votre métier.
    Et sinon, ... des appareils photo destinés aux photographes à part ça... ?
    Vous savez, ceux qui en période de crise cherchent le meilleurs rapport qualité/prix !?!

  • Je vais l’acheter ce X2, et pourtant je ne suis pas un de ces nantis dont parlent les premiers commentaires.
    Je vais l’acheter d’abord car je ne veux pas d’un reflex : Je n’aime pas photographier au Reflex exactement comme je n’aimerais pas voyager dans un 4x4 automobile. C’est une histoire de rapport avec le monde, avec le sujet photographié.
    Le Reflex est très bien pour de la prise de vue professionnelle, pour la prestation. Dans ce cadre on se fout qu’il ait l’air d’un lance roquette.
    Les compacts, comme les M sont et étaient, et comme étaient les CL, les Hexar, et, plus loin encore, nos Focas Français, c’est une autre approche, c’est un autre rapport à l’autre, c’est une autre philosophie. Ce n’est pas une arme, c’est une plume.
    Je les ai vus ces touristes armés de leurs reflex. On ne peut pas ne pas les voir, on ne voit qu’eux. Et les voleurs sont aux aguets, ils rigolent...
    Les femmes maghrébines s’enfuient en râlant, les femmes russes, celles qui vendent des babioles dans les passages couverts, posent pour les reflex contre rétribution.
    Le compact fait, lui, dans le velours, dans le sourire. Pour qui sait le tenir il est presque invisible. Pour qui sait sourire il a l’air d’un jouet. C’est pour ça qu’il fait des photos différentes. Et quand il a une optique fixe 35mm, il demande à ce qu’on s’approche, à ce qu’on sympathise, et les yeux sont différents quand on déclenche...
    Et enfin il y a, pour les leica, les optiques. Quand c’est en couleur on dirait qu’il fait toujours soleil, quand c’est flou on dirait que c’est peint, quand c’est architecture on dirait que les lignes ont été surlignées, quand c’est intime on dirait que la chair est encore vivante sur le papier.
    Après, les tests, tous ces trucs techniques, on s’en fout. On prend, on sent, on photographie, on regarde, et la magie est là. C’est tout.

    • au sujet de la magie leica, vous avez raison. vous avez aussi raison au sujet du rapport au sujet photographié. Je pense que c’est doisneau qui disait que si une photo n’était pas bonne, c’était parce que le photographe était trop loin de son sujet quand il a déclenché. Avec un leica, on ne triche pas comme avec un zoom. un de mes amis est allé à paris et il a quand même fini par avouer qu’avec son gros et lourd Canon "pro" et son 24-105, il y a des photos qu’il n’a pas pu faire : trop voyant, trop gros, trop bruyant, trop de tout quoi.
      Je signale en passant que le viseur optionnel est compatible avec les olympus mais pas avec le Panasonic lx5, il semblerait donc que ce soit plutôt le modèle Olympus qui ait été adopté par Leica. Le viseur Leica fonctionnerait sur Olympus reste à voir si le contraire est vrai. C’est dommage pour ceux qui ont un LX5 mais c’est bien pour ceux qui ont un Olympus xz1. Il semblerait aussi que la durée de vie de l’accu du X2 ait été améliorée. Il reste quand même un grand regret : qu’il n’ait pas le même écran exceptionnel que le ricoh grd IV.
      Juste quand même une petite réflexion : photographier sur le vif avec un 35 mm, c’est bien mais avoir comme les lx5 et le xz1 un petit zoom à grande ouverture performant sur un appareil qui reste discret (et qui est surtout stabilisé), avouez que c’est quand même un avantage non négligeable ! J’avoue que j’ai un petit faible pour le LX5 qui est d’une efficacité redoutable en prise de vue de rue (il a un vrai 24 mm), avec en plus, la faculté de changer de format instantanément.
      Bonnes photos !

    • Bonjour,
      un tout petit correctif : c’est Robert Capa qui a dit : "Si la photo n’est pas assez bonne, c’est que le photographe n’était pas assez près..." . Venant d’un photographe de guerre, ça laisse songeur.

      Cordialement.

  • Le viseur optique ressemble furieusement au VF-2 d’Olympus vendu environ 180 € !!!.........

  • J’ai hésité de nombreux jours, semaines secondes avant de consacrer le budget nécessaire à l’achat de mon X2 Leica.

    D’autant que en reflex je suis un enfant gâté d’un D800E avec optiques ad hoc. j’avais bien peur d’être déçu. J’ai , sans doute comme vous, parcouru les forums articles et autres discussions, inlassablement tenté de me convaincre que franchement, non... Et pourtant. je l’ai pris en main et fait quelques clics sans grande recheche, pour le feeling. Evidemment que je n’ai pas tout essayé, évidemment que cet achat me ramène avec une nostalgie plus ou moins récompensée des images faites avec mon bon vieux M6 et surtout la différence d’image par rapport à mes reflex Nikon. Cette différence est toujours là et n’est qu’une joie de plus. Tantôt l’une me plaît plus et tantôt c’est l’aure. Pas vous ?

    J’ai craqué pour l’optique fixe et le plaisir d’être contraint de rechercher le point de vue. j’ai craqué pour l’image qui est fantastique quand tout va bien ;-) C’est à dire la plupart du temps car je fais comme beaucoup ce que je peux ! J’ai craqué pour le bonheur de photographier même quand c’est raté (on râle mais c’est le jeu).

    Et dieu que je suis content d’avoir craqué même s’il faudra encore quelques mois à renflouer ma carte. Logique, non. Raisonnable, non. Meilleur rapport qualité /prix ? Je ne sais pas. Que demandez vous à votre appareil ? Le résultat, superbe. Le plaisir d’emploi, jouissif. Si je me tracassais d’être pris pour un snob, je peindrais la pastille en bleu... Quand aux caractéristiques techniques, si ça comptait le prochain Avedon serait un robot ... En tout cas, c’est sûr que ce n’est pas moi ! Même avec cette merveille. Adulez là ou conspuez là mais elle ne laisse personne indifférent.

    Les images de ce X2 sont simplement fabuleuses et peu importe les caractéristiques techniques, elle ne sont que des moyens, pas la solution. Importantes oui. pas autant que le plaisir de découvrir le résultat.

    Bonne journée et surtout permettez moi de vous souhaiter du bonheur de photographier. Et ce avec ce que vous voulez ;-)

  • En parlant de ces compacts (hybrides) à focale fixe et hors de prix, quelqu’un pourrait-il me dire s’il y a tentative de concurrence directe avec le dernier Sony RX1 à 4’000 euros et ce Leica et quelles sont les différences hautement signifiantes entre disons ledit Sony et son petit frère RX100 à 600 euros qui présente l’avantage d’un petit zoom Zeiss et celui de se trimballer sans problème dans la poche la plus accessible d’une veste qui ne devrait rien à "Nature-Chasse et tradition ...