Publié le : 25/02/2013
Par : Franck Mée

Les D600 tachés seront pris au SAV

Peu après l’arrivée du Nikon D600 en boutiques, certains utilisateurs ont commencé à se plaindre de leur sensibilité à la poussière. Nikon a admis le soucis et propose de prendre en charge les appareils touchés dans son service après-vente.

C’est un phénomène bien connu sur les appareils à objectifs interchangeables : les poussières profitent des changements d’objectif pour s’introduire, et finissent collées sur le capteur. Le résultat : des taches sur les photos, particulièrement celles prises à faible ouverture (f/8 et plus).

Certains appareils y sont plus sensibles que d’autres. C’est le cas du Nikon D600, comme l’ont signalé ses premiers utilisateurs : non seulement il capte bien la poussière, mais celle-ci a parfois tendance à résister aux systèmes anti-poussières et même à la soufflette. De nombreux commentaires, sur les forums et sur les sites de vente, ont relevé le soucis. Dès octobre, le site de location américain Lens Rentals a compilé les images d’une vingtaine de ses D600 pour confirmer statistiquement le problème.

Ce n’est pourtant que maintenant que Nikon réagit. Sur son support technique, la marque jaune a reconnu que « La structure et la conception des reflex numériques rendent l’élimination complète de ces taches très difficile. »

Solution conseillée : déclencher manuellement un nettoyage du capteur (dans le menu de l’appareil) et nettoyer le capteur à l’aide d’une soufflette. Au cas où cela ne suffirait pas, il est possible de prendre contact avec le service après-vente de la marque.

Cette réponse est un peu brève à plusieurs titres : d’abord, elle n’explique pas pourquoi le D600 est plus sujet à ce soucis que d’autres reflex, y compris Nikon. Elle n’indique pas non plus quelle opération le SAV doit réaliser : simple nettoyage du capteur, ou intervention spécifique ? Dans le premier cas, n’importe quel utilisateur un peu attentionné pourrait le réaliser lui-même avec des kits disponibles dans le commerce et renvoyer un appareil en SAV ne serait peut-être pas indispensable...

- L’avertissement de Nikon

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les commentaires liés à cet article

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • J’ai attendu longtemps pour voir si Nikon pouvez trouver une solution rapidement mais ce n’est toujours pas le cas.
    Maintenant c’est trop tard, moi je suis déjà passé chez les rouges en prenant un canon 5d mark III certes plus chère qui n’est pas comparable au Nikon D600 mais plutôt au Nikon D800 (qui aurait aussi des problème de mise au point) qui est super fiable et qui est en plus polyvalent pour tout type de photos.
    Si le Nikon D600 (ou voir même le D800) n’aurait pas tous ces problèmes et que Nikon aurait une meilleure communication et plus réactif au problème je l’aurai pris sans hésiter mais ce n’est pas le cas, Nikon nous prend vraiment pour des c... Nikon n’est plus ce qu’il était !!!!
    Si j’ai bien compris, Nikon trouve normal de trouver des tâches quand on déballe un Nikon D600 neuf et qu’on doit le nettoyer soi-même et refaire la manipulation dès que les tâches réapparaissent même après très peu de temps si on n’arrive pas à enlever toutes les tâches on peut envoyer au SAV (avec un délai souvent de +- 3 semaines) merci à Nikon pour cette annonce donc beaucoup de Nikonistes vont être contents, le capteur devient un cendrier qu’il faut nettoyer et vider régulièrement.
    Espérant pour les fidèles de la marque qui ne peuvent pas changer à cause d’un parc d’optiques trop important que Nikon trouvera une autre solution viable et fera un geste commercial pour s’excuser pour tous ces désagréments.

    • J’AI l’intention de m’acheter le D600,mais la lecture de ces articles me fait peur,j’ai l’habitude d’utiliser canon et j’ai hesit entre 6D de canon et D600 de nikon ou cette derniere assure une meilleure qualite d’image en jpeg et en mode RAW les 2 sont pareils,mais je vais reprendre canon dans ce cas,ont-ils fixe ce probleme sur les nouvelles series,merci

  • Parlons clairement :
    A la lecture de cet article il faut donc considerer qu’il s’agit là d’un défaut de conception et de fabrication.
    On en conclut qu’il ne vaut mieux pas acheter cet appareil qui présente des défauts.
    Sinon c’est 1700 Euros de perdus avec un appareil qui va passer son temps au SAV, et qui sera invendable en occasion.
    Pas terrible comme perspective d’avenir...

    • Depuis quand une marque effectue en sav les nettoyages de capteur avec un rappel général alors qu’un revendeur ou un utilisateur avisé est parfaitement capable de le faire ?

      La verité est qu’il s’agit de poussières dues à l’usure mecanique d’une piece qui s’use anormalement et qu’il faut remplacer.

      Pas beau Mr Nikon de se cacher derrière son petit doigt...mais enfin vaut mieux tard que jamais.

  • Nikon a été très maladroit dasn sa réaction au pb du D600..... Mais Nikon reste un excellent fabricant. Je viens de passer du 5D Mark II + 25-105 au D800 + 24-70 parce que l’équivalent en CANON (5D Mark III + 24-70 II) était plus de 1 000 euros plus cher. Je n’ai aucun regret et le D800 me semble plus perfectionné et plus performant que le Mk III. Pas de pb de capteur sale. Je compte prendre un D600 en second boîtier sans hésitation parce que j’ai confiance dans la marque.

  • Bien que je ne sois pas très accepté sur ce site car je poste toujours en anonyme et que les gourous du Monde de la Photo sont parfois d’humeur épidermique, je vous propose la solution suivante pour nettoyer un capteur ; c’est le fruit de mon expérience notamment en reportage et sur les conseils des techniciens Nikon.
    J’ai d’ailleurs publié ce protocole sur un autre site qui semble s’en être satisfait ; j’espère que cela vous conviendra :

    Je vous propose la solution préconisée par Nikon quand vous êtes à mille lieux de tout ou tout simplement « radin » comme moi (sous réserve que l’utilisateur ne fasse pas n’importe quoi, bien entendu ; autrement dit, si vous n’avez pas confiance en vous, oubliez le protocole suivant) :

    Acheter de l’acool à 95° (hautement volatile), c’est de l’alcool éthylique à 95% vol. que l’on trouve chez son pharmacien ;
    Acheter un Lenspen Sensor Klear (16 € et utilisable une centaine de fois…) ;
    Acheter une pince de « brucelles » pince très fine utilisée en horlogerie ;
    Entourer celle-ci d’un morceau de mouchoir jetable mais de bonne qualité que vous maintiendrez sur l’instrument à l’aide d’un morceau de Scotch ;
    Imprégniez ce petit tampon de quelques gouttes d’alcool à 95° et parcourez le capteur en partant du centre vers les extrémités de préférence (si vous avez mis trop de gouttes ne vous inquiétez pas c’est très volatile ;
    Vérifiez toujours à l’aide de quelques prises de vue l’état de votre travail ;
    Pour parfaire cette entreprise, il vous suffit de passer Lenspen Sensor Klear sur la surface du capteur sans avoir peur d’insister plusieurs fois (le capteur est en verre et ne se raye donc pas facilement) ainsi vous obtiendrez un capteur comme sorti d’usine !
    J’ai réalisé ce travail après avoir essuyé plusieurs tempêtes de sable et le résultat est parfait.

    « Cerise sur le gâteau », un des tout premiers fabricants au monde d’optiques haut de gamme propose même d’utiliser de l’Ajax-vitre ;)

    Personnellement je m’en tiens à la solution Nikon qui marche parfaitement et sans stress sur du matériel professionnel.

    N’oubliez tout de même pas d’enlever la poussière avec de préférence un mini-compresseur accompagné d’une légère aspiration ; quand on est chez soi, bien entendu…

  • Fantastique, c’est un peu comme si on vous disait que votre Peugeot qui a des fuites d’huile va etre prise en charge (apres quelques longues semaines de non réaction) par votre garagiste agree mais que si vous avez un petit bouchon de fortune chez vous, vous pouvez la colmater vous meme la fuite.
    En fait plusieurs hypothèses ont ete emises,photos a l’appui : usure d’une pièce par frottement au sein de la cage de visée, fuite d’huile via l’obturateur, etc.
    Ce qui est inquiétant, c ’est : le temps de réaction de nikon pour admettre le probleme, le fait qu’il y ait un probleme sur un appareil qui coute quand meme presque trois fois le prix d’un bas de gamme, le fait que nikon incite le client a remédier au probleme par lui meme, ceci afin d’éviter d’encombrer le SAV. On en conclut : que nikon fait payer cher un bas de gamme non abouti, que hélas, le nettoyage ne va EN RIEN résoudre le probleme des taches d’huile puisque des testeurs sont alles plus loin que le nombre soi disant critique de déclenchements et que le probleme a persiste. Le SAV nikon va donc s’occuper de la conséquence du probleme SANS remédier a la cause du probleme, bigre !!!!! meme le d800 aurait ete victime de problèmes d’autofocus, a qui se fier ? La question que je me pose aussi, c’est pourquoi ce probleme a échappe aux testeurs de modèles de pré serie ??? Ils auraient du s ’en apercevoir ou alors il y a eu un incident majeur dans la chaine de production. Ceci dit, le client doit savoir que la loi prévoit qu’un produit acheté doit remplir ses fonctions sans problèmes et que si le produit pose des problèmes répétitifs, cela entraine l’obligation du vendeur a rembourser le.produit comme etant non conforme a son usage supposé. Que tout cela est bien triste....

    • Il faut ramener ce problème à sa juste dimension : il ne touche qu’une minorité de boîtiers et il semble, aux dires des nouveaux acquéreurs, que les appareils en vente aujourd’hui ne soient plus touchés. Je suis moi même propriétaire de cet excellent appareil et je connais d’autres personnes qui en sont très contents.

    • J’ajoute que je commence à en avoir assez de toutes ces remarques faites par des gens QUI N’ONT PAS DE D600 et qui tournent en boucle depuis des mois sur ce sujet : elles polluent les sites et empêchent d’échanger sur les vrais sujets : l’AF, l’exposition, les "trucs" utiles sur le D600 ou même tout simplement la photo. On n’achète pas un D600 pour faire un cliché à f/22 et se lamenter sur les poussières. J’en ai eu avec mon boîtier précédent et je n’en ai pas fait des tonnes sur les forums pour autant.

    • J’accepterai votre remarque sauf sur un point : elle est contradictoire. C’est une simple question de logique et de raisonnement. Je m’explique. D’une part, nikon conseille de nettoyer soi meme le capteur. On peut supposer des lors que le probleme n’est pas grave et qu’une fois nettoyé, le capteur redeviendra définitivement propre, or ce n’est pas le cas. Si les nouveaux appareils ne sont plus victimes de ce probleme selon vous (cela reste a verifier) c’est que nikon a effectivement trouve la source du probleme. Donc, si les anciens modèles qui eux ont ce probleme doivent impérativement retourner chez nikon pour changer on ne sait quelle pièce, pourquoi nikon prétend il que l’acheteur peut remédier au probleme en nettoyant LUI MEME le capteur ? Vous voyez le manque de cohérence ?
      certes nikon est une grande marque, je possède moi meme du nikon haut de gamme, mais il faut avouer que sur ce coup, nikon n’a pas assure, c’est le moins qu’on puisse dire.....

    • Hervé tu n’ as pas de problème avant ton D600 et j’ en suis très content, mais d’ autres n’ ont pas ta chance.
      Mon D600 acheté fin 2012 est un nid a poussieres, il me faut un nettoyage toutes les 500 à 1000 photos grand grand max, et je ne parle pas de photos prises à F22, en utilisation NORMALE des taches apparaissent de partout.
      C’ est inacceptable, et la réponse de Nikon est encore moins acceptable.
      Prendre les clients pour des guignols en leur expliquant qu’ il est normal qu’ un capteur se salisse.... merci j’ ai eu d’ autres APN avant le D600 et JAMAIS ce genre de problèmes.

      Alors merci de respecter aussi ceux qui ont moins de chance que toi et qui sont VRAIMENT emmerdés avec leur D600.

      PS : au passage le mythe du problème qui disparaitrait à 3000 déclenchements... j’ en suis à 6000 et toujours la même chose...

    • possesseur d’un D600, je peux témoigner que nul besoin de fermer à f22 pour voir les poussières, dès F8 c’est visible. ce n’est pas "quelques" poussières. J’ai baladé mes précédents boitiers par tout dans le monde dans des conditions plus difficiles, embruns, désert, ... j’en ai jamais vu autant apparaitre alors que pour l’instant je ne change quasiment pas d’objos.
      un super boitier ruiné !
      mon D600 est au SAV, mon revendeur me parle d’un nettoyage complet de la cage...à voir, si le problème persiste au retour, j’exigerai un remplacement ou remboursement

    • Ceux qui n’ont pas de d600 comme vous dites ont probablement d’autres appareils nikon et sont susceptibles d’acheter dans les mois qui suivent un d600 pour remplacer un boitier vieillissant. Donc, nul besoin d’avoir un d600 pour s’inquiéter à juste titre du manque de réactivité d’une marque aussi importante que nikon. Je ne vois pas non plus où est la pollution car le sujet de l’article si je lis bien parle bien du probleme de taches d’huile. Il est donc utile que les utilisateurs partagent leur bonne ou mauvaise expérience à ce sujet. Ce qui pollue le site, ce sont des réactions aussi épidermiques que la votre ! Quant au fait que vous n’ayez pas eu de problème ça me rappelle celui qui s’étonne que son voisin ait eu un cancer du poumon en fumant alors que lui qui fume aussi est en bonne santé.....
      Je reste persuadé à ce jour que le problème du boitier est dû soit à un souci au cours de la fabricationsoit à une pièce défectueuse, ce qui expliquerait que certains boitiers soient affectés et d’autres pas.

    • Nous avons investi dans un D600 en toute confiance.... nous ne savons plus quoi faire face à ce problème ! Pour nous c’est une catastrophe.

    • bonsoir messieurs ! je viens d acquérir le fameux d 600 avec objectif 28 300 donc aucune manipulation ! 15 jours de photos a l ocean ! obliger avec regret ! de ne plus m en servir ! des particules uniformes sur toutes mes photos et la vraiment impossible de continuer bien déçu car j aime ce boitier ! et je découvre avec plaisir ses possibilités d approfondir le monde de la photo ,amateur certes ,mais j espère que nikon change a ce niveau la pièce défectueuse ! car je pense sincèrement que les ingénieurs soit pas aussi incompétent que cela pour admettre qu il y un réel souci qui ne veut être mis complétement en avant ! sachez quand même que ce boitier n es pas un investissement de tous les jours ! il faut se mettre a la place du consommateur ! l erreur doit être corriger !et reconnu ou rembourser ! je reste optimiste car le monde financier de maintenant oblige a corriger le tir ! sinon ça fait mal ! mes salutations a tous ! E.J

    • Minorité, OK mais s’il n’y a ne serait-ce que 100 utilisateurs touchés dans le lot, et même s’ils en ont vendu 100.000 D600 en tout(soit 0,1% défectueux), on est, déjà à 170.000€ de matos pourri. Donc, à mon avis, minorité ou pas un coup de gueule de 170k€, ça devrait quand même avoir une sacrée...gueule.

  • Hum hum... !!
    Je suis Canoniste et j’ai failli passé à Nikon avec un D7000... j’ai fait marche arrière à cause du pb de front focus que peux présenter ce modèle et que présentait celui que je me proposais d’acheter.
    Qu’en sera-t-il du D7100 ???
    Photographiquement votre !

    JMT

    • Ce probleme de D600 ne se resoud pas par un simple nettoyage, il faut changer la piece en cause ( minuscule).
      A ma connaissance c’est la première fois chez Nikon et ça a touché toute une serie. Apparemment pas de pb pour les plus recents.

      Toutes les marques ont eu quelques loups...ce n’est pas grave à condition de ne pas se cacher derrière son petit doigt et de reagir rapidement. Nikon ici a mis qq mois de trop.

    • De mon cote je suis chez Sony et n’ai jamais eu ce genre de probleme. C’est dommage pour Nikon qui s’est un peu tire une balle dans le pied avec cette affaire.

    • Le D7000 n’a pas de Front ou de Back focus. On ne peut parler de cela que pour un ensemble boîtier-objectif. Tous les couples B-O peuvent présenter ce problème, c’est la raison pour laquelle les appareils pro disposent d’un réglage fin de l’AF et le D7000 à ce dispositif.
      En général ce sont les objectifs qui ne sont pas focalisés exactement (tolérance de fabrication). Le D7000 peut corriger cela (je l’ai fait pour 2 de mes objectifs - 2 autres n’en ayant pas besoin). J’ai eu aussi un objectif non-corrigeable et c’est le SAV du fabricant qui m’a retourner l’objectif corrigé, là je n’ai pas eu besoin d’utiliser le réglage fin de l’AF.

      Donc PAS DE SOUCI de Back ou Front focus avec le D7000.
      Cordialement

    • Bonjour,

      Mon D600 est parti au SAV 2 semaines après l’annonce du problème par Nikon. (Le boitier a moins d’un mois)
      Il m’a été retourné aujourd’hui après un nettoyage du capteur (pas de remplacement de pièces)
      De plus le capteur était toujours sale et pas une seule photo a été prise par le SAV pour vérifier l’état du capteur (j’ai vérifié les déclenchements.)
      J’explique en long et en large avec photo et timelapse de l’apparition des taches sur ce lien http://tcrphotos.ch/nikon-d600-taches/

      Je suis vraiment déçu du comportement de Nikon face à ce problème.
      Un remplacement du boitier ne peut être pris en charge par le magasin car selon eux seul Nikon a le droit de prendre cette décision.

      Je ne puis que conseiller de ne pas encore acheter ce boitier.

      Cordialement,
      Thomas

    • Bonjour,

      Voici la suite de mes aventures avec le SAV Nikon et le problème de taches du D600
      http://tcrphotos.ch/nikon-d600-solution-du-probleme-des-taches-sur-capteur-remplacement-obturateur/

      En résumé le changement d’obturateur règle le problème de la création de taches mais il y a toujours des résidus qui persiste dans le boitier.

      Cordialement,
      Thomas

  • Je n’ai toujours pas de D600 en raison des problèmes de poussières sur le capteur. J’ai vérifié sur 3 D600 (deux à METZ et un au Luxembourg en janvier 2013. Il s’agit bien évidemment de modèle d’exposition, mais les trois présentaient de nombreuses poussières sur la partie supérieure gauche du Capteur. Mis devant le fait accompli, le vendeur reconnaît timidement qu’il y a effectivement un problème sur le d600. Un des vendeur m’a conseiller d’attendre que le problème soit résolu ou alors de passer chez Canon pour le 6D. Le revendeur du Luxembourg m’a informé que le problème était pris en compte par NIKON avec retour au SAV (de l’appareil que le client vient d’acheter) avec une immobilisation d’environ 3 à 4 semaines. En aucun cas il ne procéderait à un nettoyage du capteur gratuitement. (circulez y’a rien à voir !)
    Par ailleurs, il faut quand même reconnaître la discrétion exemplaire des magazines photos à ce sujet. Durant les premiers mois, à l’essai de l’appareil, aucun problème de poussière n’a été signalé lors des tests. De nombreux lecteurs faisant confiance aux tests réalisés par les magazines se sont donc précipités chez leur revendeur (qui étit aussi discret que les magazines à ce sujet) pour acquérir cet excellent appareil. Merci les magazines pour votre objectivité. Chasseur d’images a été le premier, en décembre 2012 à signaler discrètement ce problème, puisque sur son forum ce problème était constaté par différents utilisateurs depuis début novembre 2012. Le D600 avait récolté 5 étoiles dans Chasseur d’Images.
    Finalement, NIKON, les revendeurs ainsi que les magazines ne réagissent que lorsqu’ils sont mis devant le fait accompli. Le client, qui fait vivre ces trois catégories de personnes, n’est vraiment pas respecté. Merci à vous.

    • Je confirme que la situation est tragique. J’ai entendu ce matin un dialogue - j’attendais mon tour - entre un vendeur et un acheteur de d600. Ça donnait à peu près ceci : "c’est normal qu’il y ait des poussières sur un grand capteur puisque le capteur est plus grand. Non, nous n’avons jamais eu de probleme de poussières. Avec aucun d 600. Sur internet et dans les forums, les gens exagèrent toujours. Il n’y a peut etre que quelques boitiers qui ont eu ce problème".
      Le client rassuré est reparti avec un d600 sous le bras.
      j’espère pour lui que son appareil est issu d’une série corrigée, sinon, je le plains car ce n’est surement pas auprès de son revendeur qu’il va trouver du soutien. Je signale aussi que de manière générale, l’Allemagne est un pays où les importateurs sont beaucoup plus réactifs face aux problèmes des clients sans doute parce que les associations de consommateurs y sont puissantes. Comme quoi. Dorénavant, je passe la frontière et j’achète là bas.
      Enfin, je reste persuadé que le probleme est du a une mauvaise serie, a une pièce défectueuse. Si le probleme devait etre du a une mauvaise conception de la chambre capteur (un peu comme le 24-70 f2.8 qui laisse passer les poussières par son fut dans certaines positions de zoom) aie aie aie.

  • Je suis artiste photographe semi-pro et possède un D700 dont je suis très satisfait depuis 2009. J’envisageais l’achat d’un D600 pour mon 10ème trek d’un mois dans les contrées sauvages de l’Ouest Américain.

    Des D600 sont touchés par le problèmes de poussières & tâches d’autres non. Avec la communication Nikon quasi au point mort voir limite "insultante" dans son maigre et seul communiqué, que faut il en penser : en ce qui me concerne, et même si je pense que techniquement le D600 est un superbe appareil, s’essayer à une bien basse loterie de 1600/1900€ est tout bonnement impensable. Pas question de débourser 1€ pour un appareil qui peut s’avérer défectueux dans l’état actuel des choses et dont la SAV Nikon ne semble, d’après les infos connus, pas faire grand chose. Donc comme beaucoup, on va attendre tout simplement et le D700 repartira dans l’Ouest très certainement au train ou les choses vont, car sur ce D600, version actuelle, je suis très pessimiste.

    Pour ceux qui ont un D600 qui est nickel, ils seront touchés tôt ou tard par ce problème...........pas techniquement mais tout simplement lors de sa revente éventuelle en occasion. Si les événements actuels continuent sur ce D600, une épée de suspicions sévira au dessus de cet appareil, impacté ou non du problème de poussières. Et comme le dit problème revient en quelques centaines de cliches il sera alors difficile de faire confiance a la personne revendant son D600 même en ayant l’appareil en main. De part son inaction Nikon aura réussi à plomber un superbe appareil dans son présent mais aussi dans son futur. À moins d’une réaction fulgurante de Nikon dans les prochaines semaines....... Affaire a suivre donc.

    • Bonjour,
      je suis un vieux Nikoniste et je voulais acheter un D800 mais à cause du prix je lorgne vers le D600.
      Je suis donc un acheteur potentiel, en attente d’une solution face à ces problèmes.
      Le "fabricant" Nikon n’étant pas à un appareil de plus ou de moins vendu il y a de fortes chances que je reste avec mon D90 !
      Pellet Jean-Marc en Ardèche

    • Comme vous , je partage votre point de vue ....je lorgne le d600. Utilisant aussi un d90 dont je suis très satisfait à une nuance près : les focales sont multipliés par 1.5. Bref au vu de tous ces commentaires je reste dans l’expectative !!

    • Bonjour,

      J’ai acheté un D600 en janvier dernier. Aucun soucis sur les 5000 premières photos...Shoot en plein soleil cette semaine et les projections sont apparues uniquement sur le côté gauche du capteur. Donc retour en SAV !

  • j’ai eu le problème sur d600 renvoyer en SAV Nikon ne me le prend pas en garantie dénonciation de garantie car matériel endommage et pourtant jamais été touché cela fais 20 ans que je suis chez Nikon mais je crois bien que le d600 sera mon dernier appareil le seul proposition qu’ils me font c’est remplacement du capteur ccd je pense que je vais leurs faire une pub sur les forum car je trouve anormal cet réaction je comprend de plus en plus les personne qui partent chez d’autres fabricants je pense que cela représente bien la marque ils vendent et derrière plus rien je déconseilles l’achat d’un Nikon a qui que ce sois a oui une choses capteur ccd plus de 500 euro merci Nikon

    • salut a tous,
      j’ai acheté un D600 en juillet et en aout il est allé au SAV pour des poussières... retour il y a 10 jours pour re-poussières !!! renvoi au SAV avec lettre Recommandé. ils viennent de m’appeler en me disant qu’il y avait une réparation qui sera effectuer. ils n’ont pas voulu m"expliqué ce qui était effectué. je leur avait précedemment précisé que je n’en voulais plus et que les interventions au SAV ne servaient a rien, que le problèmes serait récurant. ils n’ont rien voulu savoir ces C...
      je vais également leur faire de la pub sur tout les forums ainsi qu’a 60 millions de consommateurs notamment.

    • Salut, pour moi,il s’agit du D7000.
      A partir de F22 ,c’est la catastrophe des taches apparaissent sur la moitié sup de la photo....il s’agirait de taches d’huile...mon D7000 est en réparation ,et, en plus il m’est impossible d’utiliser le flash intégré en mode "maître" pour piloter un autre flash......Il s’agit d’un tout nouvel appareil..... le revendeur Nikon a essayé un autre boîtier avec un autre flash....même problème.....En fait je me demande si la fabrication de ce boitier n’a pas été bâclée.....J’ai déjà envie de changer de marque.....malheureusement ....j’ai acheté d’autres objectifs NIKON......Ce qui m’inquiette, c’est que ce probleme semble reourrent....même si le SAV Nikon me dit de ne pas être au courant du problème ...(APP acheté en Belgique )..

    • Possesseur d’un Nikon d 7100 depuis seulement un mois, j’ai vu apparaître ces fameuses taches au bout de 300 photos. Retour donc au s.a.v. Autant dire que je suis très déçu et regrette vraiment cet achat. Nikon se moque de ses clients !

[
0
]