Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Les D600 tachés seront pris au SAV

25/02/2013 | Franck Mée

Peu après l’arrivée du Nikon D600 en boutiques, certains utilisateurs ont commencé à se plaindre de leur sensibilité à la poussière. Nikon a admis le soucis et propose de prendre en charge les appareils touchés dans son service après-vente.

C’est un phénomène bien connu sur les appareils à objectifs interchangeables : les poussières profitent des changements d’objectif pour s’introduire, et finissent collées sur le capteur. Le résultat : des taches sur les photos, particulièrement celles prises à faible ouverture (f/8 et plus).

Certains appareils y sont plus sensibles que d’autres. C’est le cas du Nikon D600, comme l’ont signalé ses premiers utilisateurs : non seulement il capte bien la poussière, mais celle-ci a parfois tendance à résister aux systèmes anti-poussières et même à la soufflette. De nombreux commentaires, sur les forums et sur les sites de vente, ont relevé le soucis. Dès octobre, le site de location américain Lens Rentals a compilé les images d’une vingtaine de ses D600 pour confirmer statistiquement le problème.

Ce n’est pourtant que maintenant que Nikon réagit. Sur son support technique, la marque jaune a reconnu que « La structure et la conception des reflex numériques rendent l’élimination complète de ces taches très difficile. »

Solution conseillée : déclencher manuellement un nettoyage du capteur (dans le menu de l’appareil) et nettoyer le capteur à l’aide d’une soufflette. Au cas où cela ne suffirait pas, il est possible de prendre contact avec le service après-vente de la marque.

Cette réponse est un peu brève à plusieurs titres : d’abord, elle n’explique pas pourquoi le D600 est plus sujet à ce soucis que d’autres reflex, y compris Nikon. Elle n’indique pas non plus quelle opération le SAV doit réaliser : simple nettoyage du capteur, ou intervention spécifique ? Dans le premier cas, n’importe quel utilisateur un peu attentionné pourrait le réaliser lui-même avec des kits disponibles dans le commerce et renvoyer un appareil en SAV ne serait peut-être pas indispensable...

- L’avertissement de Nikon

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



CEWE