Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Les copies virtuelles

23/08/2007 | Gilles Théophile


Fig. 1 : une photo et ses sept copies virtuelles, chacune ayant reçu un traitement différent.

Nous allons aujourd’hui aborder une fonction relativement peu évoquée de Lightroom, qui présente un avantage certain quant à la souplesse et la rapidité du traitement des photos.

Nous savons que tout ce qui est fait dans ce logiciel est virtuel, dans le sens où on ne manipule pas de fichiers images mais des métadonnées. Ces dernières sont inscrites dans la base de données et, si l’écriture automatique XMP est activée, dans les entêtes de fichiers (Jpeg, Tiff, PSD, DNG ) ou dans les fichiers annexes sidecar (formats Raw).
Les copies virtuelles – appelons-les CV - permettent, en quelques clics de souris, de créer un nombre infini de versions d’une même photo, ou d’un groupe de photos.


Fig. 2 Créer une CV avec le menu contextuel de la vignette.


Fig. 3 Créer une CV à partir du menu Photo.

Créez une copie virtuelle
Pour créer une copie virtuelle, sélectionnez une photo puis, au choix :

- Clic droit sur la vignette et sélectionner Créer une copie virtuelle dans le menu (Fig. 2).

- Aller dans le menu Photo et choisir la même commande (Fig. 3).

- Utiliser le raccourci-clavier Ctrl+’ (PC) ou Cmd+’ (Mac).


Fig. 4 Affichage des CV.


Une copie virtuelle se reconnait au coin inférieur gauche de la vignette replié à la manière d’une feuille de papier (Fig. 4, rectangle et flèches rouges), tandis que le master ne change pas (Fig. 4 flèche verte). Il y a également une numérotation, affichée dans une case en haut à gauche de la photo, le n° 1 étant le master ou photo principale (Fig. 4, rectangle cyan).


Fig. 5 Pour empiler le master et les CV, clic-droit sur la vignette et chercher Réduire la pile, dans le menu contextuel.


Fig. 6 Une fois les photos empilées, le numéro indique la quantité correspondant au master plus le nombre de CV.

Lorsque vous empilez les copies et l’original (Fig. 5 & 6), le nombre total figure dans le même cadre, ce dernier s’affichant sous la forme d’une pile de papiers. Le master est toujours au-dessus de la pile.


Fig. 7 Pour définir une CV comme nouveau master, sélectionnez-la.


Fig. 8 Ensuite, cliquez sur Définir la copie comme principale, dans le menu Photo.


Fig. 9 Vous pouvez constater que l’ancienne CV est devenue la photo principale (NB : vous devez cliquer sur le nombre dans la vignette pour les intervertir physiquement).

Cependant, la nouveauté avec Lightroom 1.1, c’est que vous pouvez transformer une copie virtuelle en nouveau master ( Fig. 7 à 9 ) :

- Sélectionnez la CV qui deviendra master.
- Allez dans le menu Photo, puis sélectionnez la commande comme indiqué dans la Fig. 8.

Lorsque vous réempilez les photos, le nouveau master est évidemment placé au-dessus de la pile.

L’utilisation des copies virtuelles ne s’arrête pas là. Lightroom intègre également des outils de filtrage et de recherche qui en tiennent compte.


Fig. 10 Film fixe : filtres de sélection d’affichage des CV.

Dans le film fixe, il y a dorénavant un filtre qui permet de n’afficher que les CV, ou seulement les masters, ou les deux (Fig. 10, rectangle rouge).


Fig. 11 Panneau Métadonnées : aller à la photo principale.

Dans le panneau Métadonnées, à droite dans le module Bibliothèque, et si une CV est sélectionnée, vous pouvez cliquer sur la petite flèche à droite du nom ( Fig. 11 ) pour aller à la photo principale.


Fig. 12 Recherche sur le nom de la CV

Chaque CV se voit attribuer un nom enregistré dans les métadonnées (Copie 1, Copie 2, etc. ou nom personnalisé), ce qui permet de faire des recherches sur ce critère dans le module Bibliothèque (Fig. 12).

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Merci pour ce tutaux.
    La copie virtuelle est véritablement avantageuse et "rassurante". Plus besoin d’aller dans l’explorateur de fichier, faire un copie et ensuite travailler à partir de cette copie et surtout ne pas oublier de l’enregister dans sa biblio.... avec LR c’est d’une simplicité incroyable.