Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Les défauts optiques

22/10/2010 | Jean-Marie Sépulchre

Le vignetage est toujours proche de 0,6 IL à toutes les focales, il disparait à F5,6. L’aberration chromatique, après développement par Nikon Capture NX2 qui comprend la suppression automatique de ce défaut, devient en effet inexistante avec 0,4 pixel au maximum, soit une absence de franges sur un tirage A2.
La distorsion est très modérée en bas du range, avec 0,45% en barillet à 70 mm et 0,13% seulement à 85 mm, elle s’inverse en coussinet ensuite avec une valeur de - 0,40% à 135 mm et de - 0,58 % à 200 mm, ce qui est peu naturel en paysage. Mais sa forme régulière est facile à corriger de façon logicielle.


Défauts optiques : les zones rouge ou jaune indiquent les situations critiquables
Le test des briques.

Notre test effectué sur notre cible habituelle montre bien que le piqué est toujours très élevé au centre, mais parfois un peu en retrait dans les angles à grande ouverture, ce qui est une situation peu courante en reportage. On notera aussi que le vignetage se voit un peu plus dans cette situation de terrain que sur mire, mais le contrôle en sera très facile en post-traitement.



Image test à 70 et 200 mm.









Extraits 100 écran de 70 à 200 mm.

Proxi-photo

Bien que cela ne soit pas la vocation première d’un télézoom, il est toujours intéressant de pouvoir faire des gros plans et le stabilisateur y aidera quand le sujet est totalement immobile, comme notre lampe de bureau (à nettoyer d’urgence !). Par contre dans la nature le moindre souffle de vent pourrait provoquer un bougé du sujet, il est plus sage d’opérer à vitesse moyenne. On observera que même à 135 mm et F5 le flou arrière est très important et que l’ensemble du sujet n’est pas à sa netteté maximale. Joker si la mise au point est délicate à distance minimale : reprenez la mise au point manuellement pour ajuster au mieux, il reste un tout petit peu de marge en position manuelle !


1/15e pour 200 mm de focale : attendre pour déclencher que l’image soit bien stable dans le viseur.

Proxi-photo et flou arrière (photo A.Inguimberty).

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.