Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Les modes d’affichage de Lightroom

04/10/2007 | Gilles Théophile

Notre tutoriel de cette semaine s’adresse plutôt à ceux qui viennent d’aborder Lightroom, mais je le recommande aussi aux utilisateurs déjà aguerris qui, peut-être par habitude, négligent certaines possibilités qui accélèrent pourtant leur flux de travail.

Nous allons aborder les quatre principaux modes d’affichage (Grille, Loupe, Comparaison, Ensemble), le panneau de navigation et les différentes couleurs de fond.

Le mode Grille (Raccourci-clavier G)
Le mode Grille est simplement l’affichage des aperçus, sous forme de vignettes redimensionnables grâce au curseur indiqué par la flèche rouge dans la figure 1. Le mode Grille peut également être appelé à tout moment, à partir de n’importe quel module, en cliquant sur l’icône adéquate de la Barre d’outils (figure 1 ci-dessous, flèche verte) ou en pressant la touche G du clavier.

Le mode Loupe (Raccourci-clavier E)
Le mode Loupe affiche une seule photo, dont la taille varie en fonction de la présence des panneaux latéraux (figure 2 ci-dessous). Vous pouvez naviguer dans la photo soit avec la Main , soit en déplaçant le curseur dans le Panneau de navigation (figure 2, flèche cyan). Vous pouvez y sélectionner le taux d’agrandissement du zoom, à moins d’utiliser à nouveau le curseur de la Barre d’outils (figure 2, flèche violette).

Lorsque qu’un rapport d’agrandissement a été choisi, il suffit de cliquer dans la photo pour basculer d’un affichage plein cadre à un affichage à la valeur d’agrandissement présélectionnée.

Le mode Comparaison (raccourci-clavier C)
Il affiche une photo dans le principe avant/après (figure 3 ci-dessous) : côte à côte, l’une au-dessus de l’autre, en séparant l’image en deux, verticalement ou horizontalement. Bien sûr, vous pouvez naviguer dans la photo, le déplacement étant synchronisé. Il est également possible, avce la touche Maj enfoncée, de faire défiler les candidats à droite, pour comparer la photo principalement sélectionnée située à gauche, ce qui s’avère très pratique et rapide pour choisir la meilleure d’une série d’images semblables ou issues de la même rafale à la prise de vues.

Le mode Ensemble (raccourci-clavier N)
Ce mode est une forme de table lumineuse qui permet de comparer plusieurs photos sélectionnées dans le film fixe (figure 4 ci-dessous).

C’est une fonction très pratique qui permet un tri général, tout en attribuant une note en nombre d’étoiles (figure 5, rectangle rouge), un indicateur de sélection ou de rejet (figure 5, rectangle cyan), ou un libellé de couleur (figure 5, rectangle vert). Ce mode n’est disponible que dans le module Bibliothèque.

D’autres raccourcis
Lightroom a été vraiment conçu pour le photographe et cela se voit. En effet, contrairement à son concurrent direct, le logiciel d’Adobe ne place jamais d’obstacle entre vous et la photo. Ainsi, tous les panneaux sont facilement et rapidement escamotables par des raccourcis-clavier, une philosophie décidément bien implantée chez l’éditeur de Photoshop et autres champions du graphisme.

Raccourci-clavier Tab (figure 6 ci-dessous) : les panneaux latéraux s’escamotent ou réapparaîssent, quels que soient vos réglages (escamotage auto ou manuel).

Raccourci-clavier Maj+Tab (figure 7 ci-dessous) : agit sur les panneaux latéraux ainsi que le film fixe et l’entête.

Raccourci-clavier T (figure 8 ci-dessous) : apparition/disparition de la Barre d’outils, quels que soient le mode d’affichage et le module.

Pour mettre en valeur vos photos, vous pouvez également atténuer le fond de Lightroom (paramétrable dans les Préférences, onglet Interface, dans lequel vous pouvez régler l’intensité, la couleur de fond et la texture – figure 9 ci-dessous) :

Figure 10 ci-dessous : affichage normal.

Figure 11 ci-dessous : affichage après avoir appuyé une fois sur la touche L , les palettes et outils apparaissant encore en transparence, tout en étant parfaitement utilisables.

Figure 12 ci-dessous : affichage après avoir appuyé une seconde fois sur la touche L, les palettes étant complètement fondues au noir (un appuis retourne au mode normal).

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Comme d’hab, super boulot. vous êtes une référence (et pourtant j’ai le bouquin de S.Kelly).

    Avant tout j’espère n’être pas incongru en vous demandant un chtit conseil ;-)

    Je bosse avec LR sur un puissant PC XP et j’exporte sur Photoshop LE 5.0 mais je compte m’équiper AUSSI en Mac (genre un Macpro pourvu qu’ils proposent une carte graphique valable) sur mon deuxième lieu de travail.

    La question (enfin !) est :

    Pourrais-je travailler LR sur MacOS et exporter dans le windows du Macpro (grace à Parallel) sur Photoshop LE afin d’éviter d’avoir à acheter CS3 (parce que le LE Mac est Rosetta, donc lent) ?